Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 24 Nov 2020 16:20

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar sfengette » 05 Nov 2020 11:10

Bonjour, je suis infirmière titulaire dans la fonction publique. il y a deux ans on m'a mise sur un poste de responsable où j'ai fait une dépression sévère, s'en est suivi un congé longue durée. Mon cld se termine en février, le drh m'impose un nouveau poste, que j'ai refusé mais il m'oblige à y aller. Je pensais reprendre le travail quelque temps sur ce poste quand même puis demander une formation est partir ailleurs. J'aurais voulu aussi faire reconnaitre ma dépression comme ayant été provoqué sur le poste de responsable d'équipe où l'on m'a mise.

Question : si je suis reconnue maladie professionnelle, est-ce que je risque un licenciement ?

Merci
sfengette
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 13 Aoû 2011 13:07

Messagepar binoute1 » 05 Nov 2020 12:59

sfengette a écrit :Bonjour, je suis infirmière titulaire dans la fonction publique. il y a deux ans on m'a mise sur un poste de responsable où j'ai fait une dépression sévère, s'en est suivi un congé longue durée. Mon cld se termine en février, le drh m'impose un nouveau poste, que j'ai refusé mais il m'oblige à y aller. Je pensais reprendre le travail quelque temps sur ce poste quand même puis demander une formation est partir ailleurs. J'aurais voulu aussi faire reconnaitre ma dépression comme ayant été provoqué sur le poste de responsable d'équipe où l'on m'a mise.

Question : si je suis reconnue maladie professionnelle, est-ce que je risque un licenciement ?

Merci

heu...un licenciement sur l'état de santé ?
à ton avis
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7281
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar chg » 05 Nov 2020 13:46

Et bien si vous arrivez à vous faire reconnaitre en maladie pro cela fera jurisprudence car une grande partie des employés sont en depression (ou burnout) mais aucune reconnaissance .
Voici la liste en précisant que pour le covid il faut etre presque mort pour se faire reconnaitre .
J'ai 57 ans et mon médecin me dit de changer de boulot.......
J'ai demandé à passer à mi temps mais aucune réponse à cette demande.
http://www.inrs.fr/publications/bdd/mp/ ... ospection=
chg
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 219
Enregistré le: 03 Aoû 2009 10:49

Messagepar sergeant poivre et sel » 05 Nov 2020 18:47

sfengette a écrit :Bonjour, je suis infirmière titulaire dans la fonction publique. il y a deux ans on m'a mise sur un poste de responsable où j'ai fait une dépression sévère, s'en est suivi un congé longue durée. Mon cld se termine en février, le drh m'impose un nouveau poste, que j'ai refusé mais il m'oblige à y aller. Je pensais reprendre le travail quelque temps sur ce poste quand même puis demander une formation est partir ailleurs. J'aurais voulu aussi faire reconnaitre ma dépression comme ayant été provoqué sur le poste de responsable d'équipe où l'on m'a mise.

Question : si je suis reconnue maladie professionnelle, est-ce que je risque un licenciement ?

Merci


Bonjour,

Vous parlez de deux de dépression sévère justiciables d’un congé de longue durée (cld) qui se terminerait.
Or les maladies d’ordre psychiatrique font l’objet de congés allant jusque 5 ans maxi, au terme duquel vous pouvez selon l’avis du comité médical soit:
Inaptitude définitive à votre fonction ou à tout emploi: vous êtes mise en retraite anticipée, c’est toutefois à vous de la demander si vous n’avez pas l’âge de la retraite.

Si le comité médical vous a déclarée apte vous êtes convoquée d’abord par le médecin du travail qui décide sur dossier, si aptitude ou pas...

Sinon Une inaptitude partielle peut vous faire réintégrer sur un poste adapté...
vous pouvez êtes réintégrée sur un poste en mi temps thérapeutique de un an maxi et une seule fois dans sa carrière.
Sinon Il y a possibilité de
demander une dispo pour raison de santé avec un demi traitement, maxi 3 ans+ 1.

Dans votre cas ça ne colle pas avec ce que vous dites.

Je vous conseille vivement de prendre attache avec un syndicat, surtout si vous estimez (bien tardivement) qu’il pourrait y avoir reconnaissance en maladie professionnelle. Il aurait fallu la demander pendant votre cld.

Vous pouvez m’écrire en mp, mais pour le suivi par les autres intervenants il est préférable de donner clairement votre statut actuel, fatalement il a du y avoir une demande de prolongation du congé refusée par le comité médical (avis consultatif mais toujours respecté par l’administration) avec décision de réintégration, je me trompe?
.
Toutes les vérités sont nonnes à dire...

Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 817
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar Belphéghor » 05 Nov 2020 19:41

C'est ce poste là que vous ne voulez pas, ou c'est travailler tout court que vous ne souhaitez plus ?
Infirmière en disponibilité pour le moment bientôt de retour (en neuro !)
Avatar de l’utilisateur
Belphéghor
Adepte
Adepte
 
Messages: 138
Enregistré le: 13 Oct 2020 16:10

Messagepar sfengette » 06 Nov 2020 10:05

binoute1 a écrit :
sfengette a écrit :Bonjour, je suis infirmière titulaire dans la fonction publique. il y a deux ans on m'a mise sur un poste de responsable où j'ai fait une dépression sévère, s'en est suivi un congé longue durée. Mon cld se termine en février, le drh m'impose un nouveau poste, que j'ai refusé mais il m'oblige à y aller. Je pensais reprendre le travail quelque temps sur ce poste quand même puis demander une formation est partir ailleurs. J'aurais voulu aussi faire reconnaitre ma dépression comme ayant été provoqué sur le poste de responsable d'équipe où l'on m'a mise.

Question : si je suis reconnue maladie professionnelle, est-ce que je risque un licenciement ?

Merci

heu...un licenciement sur l'état de santé ?
à ton avis


Je n'ai pas la réponse à cette question, je suis au plus mal et le DRH est vicieux alors non je ne sais pas
sfengette
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 13 Aoû 2011 13:07

Messagepar sfengette » 06 Nov 2020 10:11

sergeant poivre et sel a écrit :
sfengette a écrit :Bonjour, je suis infirmière titulaire dans la fonction publique. il y a deux ans on m'a mise sur un poste de responsable où j'ai fait une dépression sévère, s'en est suivi un congé longue durée. Mon cld se termine en février, le drh m'impose un nouveau poste, que j'ai refusé mais il m'oblige à y aller. Je pensais reprendre le travail quelque temps sur ce poste quand même puis demander une formation est partir ailleurs. J'aurais voulu aussi faire reconnaitre ma dépression comme ayant été provoqué sur le poste de responsable d'équipe où l'on m'a mise.

Question : si je suis reconnue maladie professionnelle, est-ce que je risque un licenciement ?

Merci


Bonjour,

Vous parlez de deux de dépression sévère justiciables d’un congé de longue durée (cld) qui se terminerait.
Or les maladies d’ordre psychiatrique font l’objet de congés allant jusque 5 ans maxi, au terme duquel vous pouvez selon l’avis du comité médical soit:
Inaptitude définitive à votre fonction ou à tout emploi: vous êtes mise en retraite anticipée, c’est toutefois à vous de la demander si vous n’avez pas l’âge de la retraite.

Si le comité médical vous a déclarée apte vous êtes convoquée d’abord par le médecin du travail qui décide sur dossier, si aptitude ou pas...

Sinon Une inaptitude partielle peut vous faire réintégrer sur un poste adapté...
vous pouvez êtes réintégrée sur un poste en mi temps thérapeutique de un an maxi et une seule fois dans sa carrière.
Sinon Il y a possibilité de
demander une dispo pour raison de santé avec un demi traitement, maxi 3 ans+ 1.

Dans votre cas ça ne colle pas avec ce que vous dites.

Je vous conseille vivement de prendre attache avec un syndicat, surtout si vous estimez (bien tardivement) qu’il pourrait y avoir reconnaissance en maladie professionnelle. Il aurait fallu la demander pendant votre cld.

Vous pouvez m’écrire en mp, mais pour le suivi par les autres intervenants il est préférable de donner clairement votre statut actuel, fatalement il a du y avoir une demande de prolongation du congé refusée par le comité médical (avis consultatif mais toujours respecté par l’administration) avec décision de réintégration, je me trompe?



Bonjour et merci, je pensais que le cld était de deux plein salaire,j'ai d'abord eu une année en clm puis passé en cld la 2eme année. C'est moi ai demandé à reprendre sur le deuxième poste qui ne me plaît pas mais c'est ma seule chance pour me former. Ma demande de maladie professionnelle je voulais la demander parce que je suis vraiment tombée malade à cause de l'ancien poste.
sfengette
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 13 Aoû 2011 13:07

Messagepar sfengette » 06 Nov 2020 10:11

sergeant poivre et sel a écrit :
sfengette a écrit :Bonjour, je suis infirmière titulaire dans la fonction publique. il y a deux ans on m'a mise sur un poste de responsable où j'ai fait une dépression sévère, s'en est suivi un congé longue durée. Mon cld se termine en février, le drh m'impose un nouveau poste, que j'ai refusé mais il m'oblige à y aller. Je pensais reprendre le travail quelque temps sur ce poste quand même puis demander une formation est partir ailleurs. J'aurais voulu aussi faire reconnaitre ma dépression comme ayant été provoqué sur le poste de responsable d'équipe où l'on m'a mise.

Question : si je suis reconnue maladie professionnelle, est-ce que je risque un licenciement ?

Merci


Bonjour,

Vous parlez de deux de dépression sévère justiciables d’un congé de longue durée (cld) qui se terminerait.
Or les maladies d’ordre psychiatrique font l’objet de congés allant jusque 5 ans maxi, au terme duquel vous pouvez selon l’avis du comité médical soit:
Inaptitude définitive à votre fonction ou à tout emploi: vous êtes mise en retraite anticipée, c’est toutefois à vous de la demander si vous n’avez pas l’âge de la retraite.

Si le comité médical vous a déclarée apte vous êtes convoquée d’abord par le médecin du travail qui décide sur dossier, si aptitude ou pas...

Sinon Une inaptitude partielle peut vous faire réintégrer sur un poste adapté...
vous pouvez êtes réintégrée sur un poste en mi temps thérapeutique de un an maxi et une seule fois dans sa carrière.
Sinon Il y a possibilité de
demander une dispo pour raison de santé avec un demi traitement, maxi 3 ans+ 1.

Dans votre cas ça ne colle pas avec ce que vous dites.

Je vous conseille vivement de prendre attache avec un syndicat, surtout si vous estimez (bien tardivement) qu’il pourrait y avoir reconnaissance en maladie professionnelle. Il aurait fallu la demander pendant votre cld.

Vous pouvez m’écrire en mp, mais pour le suivi par les autres intervenants il est préférable de donner clairement votre statut actuel, fatalement il a du y avoir une demande de prolongation du congé refusée par le comité médical (avis consultatif mais toujours respecté par l’administration) avec décision de réintégration, je me trompe?



Bonjour et merci, je pensais que le cld était de deux plein salaire,j'ai d'abord eu une année en clm puis passé en cld la 2eme année. C'est moi ai demandé à reprendre sur le deuxième poste qui ne me plaît pas mais c'est ma seule chance pour me former. Ma demande de maladie professionnelle je voulais la demander parce que je suis vraiment tombée malade à cause de l'ancien poste.
sfengette
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 13 Aoû 2011 13:07

Messagepar sergeant poivre et sel » 06 Nov 2020 10:21

Bonjour,
Prenez attache avec un syndicat pour vous épauler, il n’y a aucun risque à le faire car c’est vous qui démarchez (courriers etc). Vous serez conseillée c’est tout, l’employeur ne peut savoir.

L’avantage d’une éventuelle reconnaissance en MPro c’est le traitement plein salaire avec effet rétroactif et éventuellement par la suite de demander une invalidité.
.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 817
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar sfengette » 06 Nov 2020 11:04

Belphéghor a écrit :C'est ce poste là que vous ne voulez pas, ou c'est travailler tout court que vous ne souhaitez plus ?


C'est le poste qui ne me plaît pas. Sinon je veux retravailler
sfengette
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 13 Aoû 2011 13:07

Messagepar sfengette » 06 Nov 2020 11:04

Belphéghor a écrit :C'est ce poste là que vous ne voulez pas, ou c'est travailler tout court que vous ne souhaitez plus ?


C'est le poste qui ne me plaît pas. Sinon je veux retravailler
sfengette
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 13 Aoû 2011 13:07

Messagepar binoute1 » 06 Nov 2020 17:55

chg a écrit :cela fera jurisprudence depression

:lol: :lol:
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7281
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar sfengette » 08 Nov 2020 11:57

sergeant poivre et sel a écrit :Bonjour,
Prenez attache avec un syndicat pour vous épauler, il n’y a aucun risque à le faire car c’est vous qui démarchez (courriers etc). Vous serez conseillée c’est tout, l’employeur ne peut savoir.

L’avantage d’une éventuelle reconnaissance en MPro c’est le traitement plein salaire avec effet rétroactif et éventuellement par la suite de demander une invalidité.


Bonjour, j'ai malheureusement contacter les syndicats, il n'y en a que deux ici, et les deux "PENSENT" que c'est risqué. Je le vis mal de ne pas être reconnue.
sfengette
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 13 Aoû 2011 13:07

Messagepar sergeant poivre et sel » 08 Nov 2020 13:51

Bonjour, j'ai malheureusement contacter les syndicats, il n'y en a que deux ici, et les deux "PENSENT" que c'est risqué. Je le vis mal de ne pas être reconnue.


Bonjour,
Bon... même si les temps sont durs exprimez-vous un peu mieux...vous n’avez pas malheureusement rencontré deux syndicats mais ils vous ont malheureusement dit le fond de leur pensée à savoir qu’ils étaient sceptiques parce que quel serait le RISQUE?...sinon que votre demande ne soit pas acceptée par le médecin expert?

Je vous donne les formalités de base:

Primo ça ne sert à rien de tenter le coup si votre toubib conçoit les choses différemment que vous, puisque votre lettre manuscrite de demande à votre drh s’accompagne d’un certificat médical (qui ne pose pas de diagnostic puisqu’elle est à la lecture de l’administration donc secret médical). Vérifiez dans la procédure s’il faut un certificat médical lorsque vous n’êtes pas en arrêt maladie...

Donc 1) médecin de votre choix qui soutient votre démarche traitant ou spécialiste.
2) faites vous faire une expertise perso à vos frais (médecin de votre choix sur la liste des experts de l’ordre des médecins dans la spécialité à laquelle vous prétendez, en faisant gaffe aux conflits d’intérêts de ce professionnel avec votre employeur..,et surtout demandez un devis avant) avec le plus d’éléments possibles dans votre dossier voire éventuellement l’étayer avec des attestations de familiers de tierces personnes de ou personnels etc...si notion de harcèlement pro etc
Une expertise perso n’est pas indispensable mais c’est un plus.

3) consultez les liens que je vous mets en ligne:
Attention un concerne la fonction publique territoriale équipement pas forcément les mêmes règles que la fonction hospitalière) ; avec commentaires ou surlignages de la cgt il parle notamment des délais...ils ne vous sont pas défavorables à ce j’ai pu lire.

http://equipementcgt.fr/IMG/pdf/demande ... 11bda1.pdf

https://www.service-public.fr/particuli ... roits/F176

Vous en trouverez d’autres avec votre moteur de recherche favori...

Puis vous allez revoir un de vos syndicats avec ces nouveaux éléments si vous les avez en poche...il devrait se montrer moins sceptique.
.
De toute façon c’est à vous de faire la démarche de reconnaissance et à défaut de l’avoir demandée!...vous ne pouvez décemment pas vous plaindre de n’être pas « reconnue » comme maladie professionnelle.

Allez faites dans ce sens et n’hésitez pas à nous recontacter...
.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 817
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar sfengette » 11 Nov 2020 17:30

merci Sergent
sfengette
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 13 Aoû 2011 13:07


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité

-