Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 18 Aoû 2019 12:42

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar emline » 20 Juin 2019 11:58

Bonjour,
j'aurais besoin d'un petit renseignement concernant la pratique de réfection de pst d'un pacemaker.
Dans l'hopital dans lequel je suis, les cardiologues utilisent points résorbables + stéristrips + pst sec sur PCM.
Et je suis étonnée de voir qu'à J2 qd ablation du compressif que les IDE fassent un 4 temps béta directement sur les strips parfois souillés!
mes questionnements sont: est ce que c'est vrt propre? est ce que l'efficacité des strips n'est pas altérée en imbibant de béta? est ce qu'il n'y a pas un risque de macération?
comment faites vous dans vos services de cardio?
car enlever des strips à J2 impossible, mais alors comment faire un pst propre?
Merci de vos réponses.
emline
 
Messages: 9
Enregistré le: 10 Sep 2015 13:16

Messagepar Lenalan » 20 Juin 2019 12:03

Qu'est-ce que tu préconiserais, toi?
Infirmière DE 2016 En libéral

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16025
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar emline » 20 Juin 2019 12:10

bah je me dis que:
- pas possible d'enlever les strips faire un 4 temps béta + reposer des strips : un peu à risque je pense
- cette pratique est sale
- les strips sont conçus pour rester en place qqs jours, limiter la macération et le risque infectieux donc jusque là on est bien

- donc refaire un pansement oui!
- enlever le pst sec souillé pour en rajouter un autre sans soin particulier - ca ne me semble tjr pas propre...
- donc je partirai plutot sur une détersion + antisepsie locale aux pourtours des strips... mais est-ce si utile et efficace que ça?
emline
 
Messages: 9
Enregistré le: 10 Sep 2015 13:16

Messagepar emline » 20 Juin 2019 12:14

d'autant plus que rien de spécifié sur le protocole du service sur les CAT!
emline
 
Messages: 9
Enregistré le: 10 Sep 2015 13:16

Messagepar Leopold Anasthase » 20 Juin 2019 12:17

emline a écrit :Dans l'hopital dans lequel je suis, les cardiologues utilisent points résorbables + stéristrips + pst sec sur PCM. [...]

-pas possible d'enlever les strips faire un 4 temps béta + reposer des strips

Les sutures adhésives sont faites pour rester et rapprocher les berges. L'idée en général est d'attendre qu'elles tombent toutes seules.
Bonjour,

Il est impossible de vous répondre. Ça dépend du type de suture utilisée (surjet intradermique, points séparés…), du type de fil utilisé (résorbable rapide, long), de l'existence d'une restriction des mouvements du bras… Et de toutes façons, même quand on utilise une technique qui donne satisfaction, on évalue un pansement et on ajuste au besoin le protocole habituel, ou bien on demande conseil aux collègues et/ou au médecin.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 11801
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar emline » 20 Juin 2019 12:20

d'accord....
mais cela ne vous choque pas de passer un 4 temps sur des strips?
emline
 
Messages: 9
Enregistré le: 10 Sep 2015 13:16

Messagepar emline » 20 Juin 2019 12:22

dans mon service les IDE font systématiquement cela sans consulter le cardio (comme précisé dans le protocole) que le pst soit souillé ou non souillé...
avec ablation des strips a j4 j5 en systématique + remise strip avant départ patient
emline
 
Messages: 9
Enregistré le: 10 Sep 2015 13:16

Messagepar lafolldingue » 20 Juin 2019 15:42

Bonjour, cette pratique ne me choque pas du tout. Lorsque tu refermes une plaie avec des strips et que tu laisses la plaie à l'air, tu peux prendre ta douche etc. Les strips finissent par tomber seuls ainsi.tout ça pour dire que les strips sont conçus pour être mouillés etc.
Qu'entends tu pas strips souillés ? De sang ? Le sang n'est pas sale en soi. Il favorise la cicatrisation de la plaie.
Si le bêta 4 temps est bien fait, que le séchage a été réalisé et qu'on n'a pas badigeonné la suture de 3L de bêta, les strips seront secs.
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 2735
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar emline » 20 Juin 2019 16:24

merci
oui souillés de sang; par quel mécanisme le sang aide à la cicatrisation?
alors à quoi ca sert de passer sur les strips s'ils sont en qq sorte imperméables?
en fait je comprends pas l'utilité d'autant plus que la beta, ou les antiseptiques en général s'utilisent sur tissus vivants donc la peau donc sont-ils efficaces sur des strips?
emline
 
Messages: 9
Enregistré le: 10 Sep 2015 13:16

Messagepar Leopold Anasthase » 20 Juin 2019 17:46

Bonjour,

Vous avez appris des grands principes et c'est bien.Alors je vous propose quelques petits principes, de ceux qu'on n'enseigne pas en Ifsi...

1) Ce n'est pas ce que fait l'infirmièr(e) qui fait que ça cicatrise.

Ce qui fait que ça cicatrise, c'est ce que fait le corps du patient. Et il le fait très bien.

2) Ce que va faire l'infirmier(e), en bien ou en mal, n'empêchera pas la plupart des cicatrices de pose de stimulateur cardiaque de bien évoluer (mais bon, ne crachez pas sur la plaie quand même ;-).

D'ailleurs, si vous discutez avec des ancien(e)s, vous pourrez constater que les protocoles ont évolué ou sont différents d'un centre à un autre (surjet résorbable et sutures en papier adhésif, points séparés, alcool et polyvidone iodée, sérum salé et polyvidone iodée, amonium quaternaire, chlorexidine, etc.).

3) Les « microbes » participent au processus de cicatrisation. D'où le grand principe énoncé par Raymond Vilain, « Paix sur la plaie aux germes de bonne volonté ».

4) Les infections de loge sont rares (mais complexes à gérer, car il faut retirer le boîtier et les sondes). Elles sont rarement la conséquence d'une cicatrice « qui beurre ». C'est plutôt la technique chirurgicale qui en est la cause. Mais bon, même quand on a tout bien fait, il y aura quelques rares infections. Certains patients peuvent être porteurs de germes résistants (sans même le savoir).

5) Le pansement « qui protège » ne sera jamais aussi efficace, en terme de cicatrisation d'une plaie chirurgicale, que de laisser à l'air (à condition que la plaie reste sèche).

Donc un bon objectif des soins de cicatrice est de permettre de laisser à l'air le plus rapidement possible.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 11801
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar lafolldingue » 20 Juin 2019 18:07

Pour les processus de cicateisation je me permets de te renvoyer vers les UE qui te sont enseignées en IFSI, notamment l'agrégation pkaquettaire. oui TOUS les cours sont indispensables pour comprendre l'ensemble de nos soins. C'est là qu'on s'en rend compte...

Tu verras que dans le cas de brèches lors de ponctions lombaires par exemple, on utilise des blood patch.
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 2735
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Patt » 20 Juin 2019 20:22

Oui enfin entre l’agrégation plaquettaire et le sang séché sur une plaie, le lien n'est pas forcément évident. Je ne le fais pas, pourtant je me suis amusée à apprendre la cascade de coagulation dans son ensemble. Tout comme je ne vois pas le rapport entre des strips souillés de sang et la technique des bloodpatchs. Si tu peux m'expliquer les deux cas je suis sure que ça me serait bénéfique.
ESI 2014-2017
IDE juillet 2017
Avatar de l’utilisateur
Patt
Accro
Accro
 
Messages: 1724
Enregistré le: 26 Déc 2013 23:09

Messagepar emline » 20 Juin 2019 22:28

oui je me suis fait la mm reflexion avec le sang séché!
emline
 
Messages: 9
Enregistré le: 10 Sep 2015 13:16

Messagepar lafolldingue » 20 Juin 2019 23:40

En gros je fais le parallèle pour expliquer que du sang contribue au processus de cicatrisation. Il est au contraire conseillé de ne pas chercher à tout prix à enlever le sang séché présent sur une plaie.

Il y a 3 phases dans le processus de coagulation :
- l'hémostase primaire qui correspond à l'agrégation plaquettaire.
- l'hémostase secondaire qui fait intervenir la cascade de coagulation
- puis la fibrinolyse

Le principe du blood patch est de faire intervenir notre propre système de coagulation pour fermer une brèche méningée. Pour vulgariser : on met de sang sur la brèche pour qu'il coagule, ce qui formera un "bouchon" et stoppera la fuite de liquide céphalorachidien.
Sur une cicatrice, c'est pareil. Le sang qui peut avoir coagulé en surface est un phénomène naturel qu'il faut préserver pour les mêmes raisons. On dit toujours aux enfants de ne pas enlever la croute. Et bien c'est pareil.
Le sang n'est sale que dans nos propres représentations. Un strip sur lequel il y a du sang ne favorisera pas une infection...
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 2735
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Lenalan » 21 Juin 2019 08:17

Les pansements post-op se font aussi beaucoup à la biseptine en ce moment, ça fait longtemps que j'ai pas vu de protocoles en 4 temps.
Infirmière DE 2016 En libéral

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16025
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-