Forum : Aides soignants (AS)

Nous sommes le 21 Oct 2020 16:32

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar tristan65 » 30 Juin 2020 19:18

Bonjour, je suis étudiant IDE en stage et une aide soignante me racontait qu'il lui est arrivé une fois dans la longue carrière qu'une aide soignante de nuit n'arrive pas alors qu'elle était en soir, elle est donc restée jusqu'à ce que la cadre de nuit trouve quelqu'un d'urgence. Elle est restée jusqu'à 4h du matin le temps que quelqu'un arrive, elle a donc travaillé 14h au total. Le code du travail disant qu'on a pas le droit de travailler plus de 12h d'affilé, s'il lui était arrivé un pépin avec un patient au bout de la 13ième, que ce serait-il passé au juste ? Est ce qu'elle avait à rester ? Devait-elle exiger son droit de retrait et laisser le service sans aide soignante ?
tristan65
 
Messages: 3
Enregistré le: 27 Fév 2018 14:50

Messagepar lafolldingue » 30 Juin 2020 19:39

Bonjour,

Alors déjà, on va recadrer les choses, car tout le monde sort le droit de retrait à tout va.... Ce droit n'est applicable que lorsqu'on estime qu'il y a un risque vital. Donc non, le droit de retrait n'est pas applicable.
Ensuite, il y a un administrateur de garde qui doit justement prendre cette décision et trouver un moyen de remplacer la collègue absente. Si le service n'est pas réglementé en termes de patient / soignant, du style réa, et bien non, il n'y a aucune obligation de rester. Il faut organiser le travail différemment, et au mieux. Après, c'est une question de conscience, et un évènement qui doit rester isolé et ne pas devenir une habitude.
Ceci m'est également arrivé, ma collègue IDE ne s'est pas présentée au lendemain du nouvel an. Panne de réveil, ça peut arriver. J'ai prévenu l'administrateur de garde, car ik faut toujours se couvrir, et ai proposé de rester jusqu'à 10h, le temps que tous les traitements soient administrés et les soins réalisés au plus urgent, mais dans un service de médecine avec 24 patients pour une seule IDE en pleine journée, ça peut vite être compliqué. J'ai rappelé l'administrateur de garde à mon départ. Car encore une fois il faut être couvert pour tout accident de trajet...
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3791
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar tristan65 » 30 Juin 2020 21:47

Merci beaucoup pour cette réponse, ça c'est passé en service de neurologie, la cadre de nuit avait dit aux deux aides soignantes de soir que l'une d'entre elles devait rester le temps qu'elle trouve quelqu'un et elle s'était proposée de rester
tristan65
 
Messages: 3
Enregistré le: 27 Fév 2018 14:50

Messagepar Jo_bis » 01 Juil 2020 16:57

Cela m'est aussi arrivé quand j'étais IDE.
J'étais du soir, au lieu de finir à 22h, j'ai fini à 2h du matin (amplitude 12h comme le poste d'après midi commençait à14h).
La collègue qui devait faire le matin (6h/14h) est arrivée plus tôt à 2h, elle aussi, amplitude 12h.
Personne n'a été rappelé pour la nuit.

Par contre, nous avons eu un RC le lendemain.

Bon, il ne faut pas que ça devienne un sport.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9916
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar caqui13 » 01 Juil 2020 17:48

Jo_bis a écrit :Cela m'est aussi arrivé quand j'étais IDE.
J'étais du soir, au lieu de finir à 22h, j'ai fini à 2h du matin (amplitude 12h comme le poste d'après midi commençait à14h).
La collègue qui devait faire le matin (6h/14h) est arrivée plus tôt à 2h, elle aussi, amplitude 12h.
Personne n'a été rappelé pour la nuit.

Par contre, nous avons eu un RC le lendemain.

Bon, il ne faut pas que ça devienne un sport.

Mais sur ce coup , ca a été réglo .....
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2821
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar tristan65 » 02 Juil 2020 16:48

Jo_bis a écrit :Cela m'est aussi arrivé quand j'étais IDE.
J'étais du soir, au lieu de finir à 22h, j'ai fini à 2h du matin (amplitude 12h comme le poste d'après midi commençait à14h).
La collègue qui devait faire le matin (6h/14h) est arrivée plus tôt à 2h, elle aussi, amplitude 12h.
Personne n'a été rappelé pour la nuit.

Par contre, nous avons eu un RC le lendemain.

Bon, il ne faut pas que ça devienne un sport.


Ah pour le coup l'aide soignante en question a pas eu de RC elle est repartie le lendemain pour reprendre à 14h
tristan65
 
Messages: 3
Enregistré le: 27 Fév 2018 14:50

Messagepar Leopold Anasthase » 02 Juil 2020 18:18

Bonjour,

Dans ce genre de situations, on ne peut pas chercher la solution dans le Code du travail. Il est 21 h, il manque quelqu'un. Étant donné que tous les services fonctionnent à l'effectif minimal, soit on transforme un poste de cadre en poste d'ide ou d'as (et dans ce cas, qui fait le boulot du cadre), soit on déshabille un service pour en habiller un autre, soit un(e) agent accepte de rester quelques heures ou jusqu'au lendemain.

Si on me demande de rester, en dehors d'autre impératif, il va falloir me proposer un deal honnête, et pas seulement « la France vous remercie pour votre sacrifice ». Heures supplémentaires, repos compensateur, congé en remplacement… Et un café avec un sucre.

Sinon, au bout de 12 heures de travail, je préviens l'administrateur et le cadre que je me tire.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12228
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar Jo_bis » 03 Juil 2020 13:29

Leopold Anasthase a écrit :Bonjour,

Dans ce genre de situations, on ne peut pas chercher la solution dans le Code du travail. Il est 21 h, il manque quelqu'un. Étant donné que tous les services fonctionnent à l'effectif minimal, soit on transforme un poste de cadre en poste d'ide ou d'as (et dans ce cas, qui fait le boulot du cadre), soit on déshabille un service pour en habiller un autre, soit un(e) agent accepte de rester quelques heures ou jusqu'au lendemain.

Si on me demande de rester, en dehors d'autre impératif, il va falloir me proposer un deal honnête, et pas seulement « la France vous remercie pour votre sacrifice ». Heures supplémentaires, repos compensateur, congé en remplacement… Et un café avec un sucre.

Sinon, au bout de 12 heures de travail, je préviens l'administrateur et le cadre que je me tire.

C'est exactement ça, il faut un deal cohérent.
je parie que personne n'y trouverait à redire si les choses étaient organisées correctement.

Dans mon cas, je devais travailler le lendemain après-midi, mon dare m'a mis en RC à la place.
Pareil pour ma collègue qui était venue à 2h du matin : RC le lendemain.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9916
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Lenalan » 07 Juil 2020 08:11

ça m'est arrivé très rarement, mais à chaque fois c'est la cadre qui est venu prendre la relève, je n'ai jamais fait plus d'heures que mon poste, le temps que la cadre arrive.

S'il avait fallu rester, il était évident que c'était pas des simples remerciements que j'attendais mais évidemment être payée en tarif nuit au basculement des heures sup, et bien sûr hors de question de venir travailler le lendemain :D Ils s'en débrouillent... Rien ne nous oblige à rester, donc si ces conditions ne sont pas remplies: tchao, je vous informe que je pars et qu'il n'y a plus personne!
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17519
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29


Retourner vers « Aides soignants (AS) »



Publicité

-