Forum : Ordre infirmier

Nous sommes le 08 Déc 2021 05:06

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar naboleon » 18 Sep 2021 14:12

Bonjour,
J'ai 29 ans un deug s.e.s puis j'ai eu un titre bac +2 de technicien en systeme et reseau, j'ai peu travaillé dans le domaine... bien qu'il y ait du boulot. Je voulais faire une reconversion infirmier pour connaitre le monde de la santé et par curiosité sur les bases du fonctionnement physiologique que je connais déjà bien pour quelqu'un d'extérieur au médical.

Je pense à terme si je n'ai pas de contrainte familiale partir en médecine ou travailler en libéral si dieu me le permet.

Cependant c'est une profession règlementée et ca ca me fait un peu peur ? Concrètement, je fais une video sur youtube où je dis quelque chose qui ne plait pas et ma clinique ou bien l'ordre des infirmiers m'interdit d'exercer ? Je vais en prison et je ressors, je ne peux plus exercer ? 4 ans d'études dans le vent ? obligé d'aller peut ere dans un autre pays ?


Merci de m'éclairer :)
naboleon
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 09 Mai 2021 21:39

Messagepar naboleon » 19 Sep 2021 22:20

Up
naboleon
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 09 Mai 2021 21:39

Messagepar lausm » 19 Sep 2021 22:34

Consulte le code de déontologie de 2016: il y a clairement une clause stipulant qu'il ne faut pas médire publiquement du métier...bref, avant les soignants ne l'ouvraient pas vraiment publiquement, mais maintenant tu sais qu'il vaut mieux vraiment ne pas l'ouvrir publiquement!
Probablement parce que tout va tellement trop bien qu'il vaut mieux qu'on n'en cause pas trop!
lausm
 
Messages: 10
Enregistré le: 23 Jan 2011 22:07

Messagepar binoute1 » 20 Sep 2021 17:48

naboleon a écrit :Bonjour,
J'ai 29 ans un deug s.e.s puis j'ai eu un titre bac +2 de technicien en systeme et reseau, j'ai peu travaillé dans le domaine... bien qu'il y ait du boulot. Je voulais faire une reconversion infirmier pour connaitre le monde de la santé et par curiosité sur les bases du fonctionnement physiologique que je connais déjà bien pour quelqu'un d'extérieur au médical.

Je pense à terme si je n'ai pas de contrainte familiale partir en médecine ou travailler en libéral si dieu me le permet. si c'est médecine, vaut pê mieux y aller directement, non ?

Cependant c'est une profession règlementée et ca ca me fait un peu peur ?moi, c'est la vue du sang et le non respect du code du travail :lol: Concrètement, je fais une video sur youtube où je dis quelque chose qui ne plait pas et ma clinique ou bien l'ordre des infirmiers m'interdit d'exercer ? ben oui. Et c'est pas le cas QUE pour les soignants ;) Je vais en prison et je ressors, je ne peux plus exercer ? 4 ans d'études dans le vent ? obligé d'aller peut ere dans un autre pays ?


Merci de m'éclairer :)
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7714
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar naboleon » 26 Sep 2021 13:40

lausm a écrit :Consulte le code de déontologie de 2016: il y a clairement une clause stipulant qu'il ne faut pas médire publiquement du métier...bref, avant les soignants ne l'ouvraient pas vraiment publiquement, mais maintenant tu sais qu'il vaut mieux vraiment ne pas l'ouvrir publiquement!
Probablement parce que tout va tellement trop bien qu'il vaut mieux qu'on n'en cause pas trop!

ok je vois dans quoi je peux mettre les pieds...
Ca s'applique également pour les soignants liberaux j'imagine.
naboleon
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 09 Mai 2021 21:39

Messagepar naboleon » 26 Sep 2021 14:26

binoute1 a écrit :
naboleon a écrit :Bonjour,
J'ai 29 ans un deug s.e.s puis j'ai eu un titre bac +2 de technicien en systeme et reseau, j'ai peu travaillé dans le domaine... bien qu'il y ait du boulot. Je voulais faire une reconversion infirmier pour connaitre le monde de la santé et par curiosité sur les bases du fonctionnement physiologique que je connais déjà bien pour quelqu'un d'extérieur au médical.

Je pense à terme si je n'ai pas de contrainte familiale partir en médecine ou travailler en libéral si dieu me le permet. si c'est médecine, vaut pê mieux y aller directement, non ?

Cependant c'est une profession règlementée et ca ca me fait un peu peur ?moi, c'est la vue du sang et le non respect du code du travail :lol: Concrètement, je fais une video sur youtube où je dis quelque chose qui ne plait pas et ma clinique ou bien l'ordre des infirmiers m'interdit d'exercer ? ben oui. Et c'est pas le cas QUE pour les soignants ;) Je vais en prison et je ressors, je ne peux plus exercer ? 4 ans d'études dans le vent ? obligé d'aller peut ere dans un autre pays ?


Merci de m'éclairer :)



Le problème de la séléction difficile pour médecine, moi qui ai arreté la physique et chimie en seconde (lycée).





Donc "interdit" de mal parler publiquement de la profession mais quant il s'agit d'un autre sujet ?

exemple je parle mal du gouvernement ? genre salim laibi un dentiste AVAIT sa chaine le libre penseur ultra crtitique et exerçait en tant que dentiste liberal à Marseille.
naboleon
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 09 Mai 2021 21:39

Messagepar binoute1 » 27 Sep 2021 12:19

naboleon a écrit :

Le problème de la séléction difficile pour médecine, moi qui ai arreté la physique et chimie en seconde (lycée).

--> il vaut pê mieux faire une prépa que 3 ans d'ifsi ?
je ne fais que poser la question ;) car toi seul peut savoir vraiment



Donc "interdit" de mal parler publiquement de la profession mais quant il s'agit d'un autre sujet ?

--> dans le public devoir de réserve, dans le privée, c'est quasi pareil en terme de ne pas critiquer publiquement son employeur. C'est le respect.
Il doit sans doute y avoir un chapitre là-dessus dans le code du travail.
Une bible que mlaheureusement trop de salariés en général, et trop de soignants en particulier ne connaissent pas.


exemple je parle mal du gouvernement ? genre salim laibi un dentiste AVAIT sa chaine le libre penseur ultra crtitique et exerçait en tant que dentiste liberal à Marseille.

--> n'ayant jamais vu ni entendu, je ne saurais pas dire
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7714
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar loulic » 30 Sep 2021 15:52

Profession règlementée ça veut dire qu'il faut un diplôme pour l'exercer, et que cette profession s'exerce dans cadre précis.

Concernant le devoir de réserve, la notion en est largement galvaudée. Et mise à toutes les sauces notamment par les cadres qui n'y connaissent décidément pas grand chose et qui veulent faire taire leurs subordonnés ( plutôt que de se battre avec eux ou pour eux).

L'esprit du devoir de réserve c'est de ne pas user de sa position de fonctionnaire pour se faire valoir en politique.

Le devoir de réserve concerne les moyens d'expression, et pas le contenu de cette expression.

Par ailleurs le devoir de réserve est lié aussi à votre statut hiérarchique, c'est à dire que plus votre place hiérarchique est élevée, plus ce devoir s'exprime.

Et vu qu'on est tout en bas de l'échelle hiérarchique...
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5841
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar naboleon » 04 Oct 2021 12:47



Loulic tu parles du devoir de réserve MAIS n'est ce pas uniquement pour les fonctionnaires infirmiers ?




Sinon quelqu'un de radié a t'il toujours son diplôme et peut il exercer à l'étranger ? Ou bien là bas aussi on sera au courant de se radiation.
naboleon
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Enregistré le: 09 Mai 2021 21:39

Messagepar binoute1 » 05 Oct 2021 14:18

naboleon a écrit :Loulic tu parles du devoir de réserve MAIS n'est ce pas uniquement pour les fonctionnaires infirmiers ?


Dans le privé : Comme souvent en droit, il y a un principe et des limites à ce principe. La règle, c'est la liberté d'opinion et surtout la liberté d'expression. Les opinions que les salariés émettent dans l'exercice de leur liberté d'expression ne peuvent motiver une sanction ou un licenciement. C'est le droit du travail. Mais il y a une limite : la critique est acceptable tant qu’elle n’est pas abusive, excessive. On parle d’abus en cas d'injure ou de diffamation par exemple. Attention, les limites de ces abus ne seront pas les mêmes selon que l’on se trouve sur un chantier ou dans les bureaux feutrés d'une banque. Mais si les limites sont dépassées, alors il pourra y avoir licenciement. Évidemment, depuis quelques années, avec l'avènement des réseaux sociaux, tout a changé. Et la jurisprudence, les décisions des juges, tente de suivre les évolutions de la société.

Sur les réseaux sociaux, on dit tout et n'importe quoi
Cela dépend du caractère public de ce qui est dit. La Cour de cassation a par exemple dit que ce n'est pas parce qu'une salariée avait traité sa directrice de "chieuse" que son licenciement était justifié. Pourquoi ? Parce que le propos avait été tenu sur un groupe fermé de 14 personnes sur Facebook. En revanche si les injures sont publiques, que les amis de vos amis peuvent y avoir accès, alors là oui, la sanction sera justifiée. A fortiori si vous vous répandez dans les médias.

"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7714
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais


Retourner vers « Ordre infirmier »



Publicité