Forum : Aides soignants (AS)

Nous sommes le 07 Déc 2019 10:10

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Lapprenti59 » 01 Déc 2019 15:01

Bonjour

Je suis une auxiliaire de puériculture qui a toujours travailler en crèche depuis plus de 9 ans.

Aujourd’hui en 2019 j’ai décidé d’intégrer le milieu hospitalier où je suis actuellement en intérim dans un service de neonatologie en soins continue et on me demande de prendre en charge des bébés nourris par sonde Naso gastrique dans laquelle est administré le lait 1er âge au moyen d’une SAP seringue auto pulsée.

Alors j’ai compris comment préparer, purger et installer la grosse seringue de 50 ml mais ma difficulté porte sur le calcul du debit/h ou /min.

n’ayant jamais reçu de formation sur celle ci je n’arrive pas à comprendre les brefs explications de mes collègues.

Merci de m’aider à comprendre la méthode de calcul du débit
Lapprenti59
 
Messages: 2
Enregistré le: 01 Déc 2019 14:06

Messagepar choutbee » 01 Déc 2019 15:46

C'est le boulot de l'IDE de s'occuper de ça.
2017/2020
Avatar de l’utilisateur
choutbee
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 445
Enregistré le: 29 Nov 2016 13:24

Messagepar Lapprenti59 » 01 Déc 2019 19:15

Oui effectivement mais dans ce service de nuit nous sommes 2 auxiliaires de puéricultures et uniquement 1 infirmière donc elle ne peut pas gérer seule tout le service nôtre aide lui est indispensable
Lapprenti59
 
Messages: 2
Enregistré le: 01 Déc 2019 14:06

Messagepar helena1984 » 01 Déc 2019 19:40

et s'il y a un problème, j'espère que tu as une bonne assurance et que tu ne tiens pas trop à ton DE (ni l'infirmière non plus)...
IDE 2009
helena1984
 
Messages: 14
Enregistré le: 27 Jan 2019 11:08

Messagepar eprex » 02 Déc 2019 12:46

Bonjour,

avant tout, mes collègues ont raison: vous n'avez pas à programmer un PSE (pousse-seringue électrique).
Cela n'empêche pas le fait que vous avez besoin d'apprendre à programmer un débit sur une SAP. Pour votre sécurité, vous devrez faire vérifier par l'IDE ce que vous ferez (son diplôme est également en jeu: elle est responsable de ce que vous faites "pour elle" et c'est elle qui signe ce soin). Alors je suppose que vous avez lu sur ce forum les nombreux messages à de calcul de débit et de réglage de vitesse de SAP, du coup il peut être utile de détailler un peu plus vos difficultés et vos facilités, par exemple au travers d'un cas que vous rencontrez ("je bug les calculs de doses", c'est un peu vague ;) ).
En tout cas, je trouve votre expérience courageuse, je vous souhaite qu'elle vous réussisse.
Édition du post en cours...
Avatar de l’utilisateur
eprex
Forcené
Forcené
 
Messages: 270
Enregistré le: 17 Mar 2017 11:12

Messagepar Lenalan » 02 Déc 2019 14:47

Il y en a qui aiment le risque, pour leur diplôme et pour la possibilité de passer plusieurs années à l'ombre....

La SAP se diffuse en ml/h. Donc par exemple si la seringue doit durer 24h ce sera vitesse 2 (2 ml/h x 24h = 48 ml). Si elle doit durer 12h ce sera vitesse 4 (4 ml/h x 12 = 48 ml). Etc, etc....

Je jette l'éponge, je suis désespérée de ce que devient l'hôpital.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16465
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar lafolldingue » 02 Déc 2019 18:04

Tout est déjà dit... Après on sait bien qu'entre la théorie et la pratique, le glissement de tâche va vite dans les services...Si jamais tu es amenée à changer une SAP, c'est à l'IDE de te donner directement le débit et d'aller vérifier ensuite.
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3186
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Leopold Anasthase » 02 Déc 2019 20:06

lafolldingue a écrit :[...] Après on sait bien qu'entre la théorie et la pratique, le glissement de tâche va vite dans les services...

Et quand un enfant glisse sur une tâche, il arrive qu'il tombe dans une boîte en sapin. Dans ce cas, je peux vous dire qu'il n'y aura plus de collègues, de confiance, de bonne entente dans le service. Chacun, sur les conseils de son avocat, tentera de sauver sa peau. Lors d'une formation, un avocat spécialisé dans le droit médical nous avait dit « dans ce type de situation, on arrose, c'est-à-dire qu'on porte plainte contre tout le monde, aide-soignant(e), infirmier(e), cadre, médecin, direction ». Une affaire en est un bon exemple, un enfant prénommé Ilyès est mort le 24 novembre 2008 à l'hôpital Saint-Vincent de Paul, après avoir une erreur de soluté. Et quand on arrose, il arrive souvent que tout le monde soit éclaboussé (c'était le cas dans cette affaire).

À part ça, je reprendrais exactement les termes d'Eprex : il est tout à fait louable de votre part de vous intéresser au problème. Et en l'état, nous ne pouvons pas vous aider sans plus de précisions. Il faut proposer un problème concret, quel produit, quelle quantité, quel type de patient, quelle durée…
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 11918
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar lafolldingue » 02 Déc 2019 21:02

Ah mais léopold, je suis entièrement d'accord avec toi.... Surtout que quand on touche aux enfants, c'est d'autant plus délicat !
Je l'ai vécu avec des collègues pratiquant régulièrement le glissement de tâches... Le jour où un de mes patients a chuté sa PAM et entrant dans la chambre j'ai pris mon collègue AS en flangrant délit de tentat8ve de changement de seringue de noradré "pensant bien faire" et parce que les autres changent les seringues..... :x
Et bien avec les autres il fait ce qu'il veut mais avec moi, les AS ne touchent pas aux seringues... Au mieux ils gèrent les pompes d'alim après m'avoir consultée.... C'est pour ça, à un moment il faut savoir jusqu'où on peut aller.... Règlementairement parlant....
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3186
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13


Retourner vers « Aides soignants (AS) »



Publicité

-