Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 26 Nov 2020 21:52

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar GraciaRaviraj » 19 Oct 2020 23:10

Bonjour, j'espère que vous allez tous bien, j'ai hésitée longuement avant de poster ce sujet, car je ne savais pas vraiment si les gens en avaient déja abordés ou pas (en tout cas de ce que je cherchais non), je me présente je suis en début de 3ième année, et actuellement en stage en unité de soin continues. Aujourd'hui, je suis venue demander de l'aide, car au fur et à mesure que j'avance dans mes stages, mes lacunes se mettent en évidence et ça m'inquiète sincèrement. De nature trés réservée, fidèle à moi-même et surtout avec un gros manque de confiance en moi, j'ai l'impression de ne pas avoir cette posture réflexive que l'on attend de moi (faire des liens, bon sens) alors que la pensée me traverse l'esprit mais je ne le met pas en pratique. Mes anciens stages, pour moi se sont toujours mal passé trés anxieux pour moi, j'ai préférer être un peu dans mon coin, agir machinalement plus tôt qu'en autonomie (je vous avoue que c'étais pas la solution). J'étais tomber rarement sur des bon encadrants, qui m'ont beaucoup aidés (malheureusement c'est pas tout le monde), de ce fait, j'ai l'impression d'avoir pris énormément de retard dans mon parcours, s'ajoute à ça les nombreuses semaines de stages non effectués à cause du covid :oops:. Aujourd'hui je suis à la limite de ne pas pouvoir valider mon stage ( c'est la première fois que ça m'arrive) car je ne sais toujours pas prendre correctement un patient en charge surtout dans l'unité dans lequel je suis où il faut faire beaucoup de liens, les soignantes me l'ont dit clairement, que à ce stade là "nous ne pouvons pas te faire confiance" du fais de mes erreurs, oublies, je stresse énormément et j'en perd les moyens, depuis le début du stage je fais que travailler sur moi-même mais j'ai toujours l'impression de rester au même stade, je le sens que j'ai grandie, mais je n'ai toujours pas acquis une capacité réfléxive correcte par rapport au raisonnement clinique. Moi même j'en suis consciente de mes défauts, j'oublie beaucoup de détails, et information parfois j'ai l'impression de ne pas réfléchir, j'ai vraiment du mal à prendre sur moi, et je suis beaucoup influencer par l'attitude des soignants vis à vis de moi, ça m'inquiète beaucoup car mes défauts, font défauts au patient..et je suis mal rien que d'y penser que ma prise en charge n'ait pas du tout de qualité. Aujourd'hui j'aimerais beaucoup sortir de cette situation une bonne fois pour toute, et agir comme une vrai professionelle, je ne veux plus me faire passer pour une victime, et me concentrer sur ce que je fais. J'aime ce métier malgré que je me suis remise en question 191293901x. Je n'ai pas choisie ce métier pour rien, et mon objectif m'aide à tenir. Je voudrais absolument avoir des conseils de votre part, ou des astuces n'importe quoi qui puisse m'aider (sur la concentration, ne pas oublier, comment adopter une posture réflexive ? comment faire des liens ? comment aller de l'avant quand on manque confiance en soi ? comment adopter une posture autonome ?) je vous remercie beaucoup d'avoir pris le temps de me lire :clin:. (non jugement s'il vous plaît merci, je n'apprécie pas ça). Bonne soirée.
Dernière édition par 1 le Lenalan, édité 22 fois.
Raison: Majuscules dans le titre à éviter
GraciaRaviraj
 
Messages: 7
Enregistré le: 20 Nov 2018 17:22

Messagepar lafolldingue » 21 Oct 2020 12:54

Bonjour, tout d'abord admettre ses lacunes et les identifier c'est un excellent début car beaucoup n'ont pas cette capacité...
On ne pourra pas te donner de conseils sur la confiance en soi ou autre, chacun est différent et ce sont des caractéristiques qui te sont propres. La confiance vient avec le temps et la pratique.
Pour ce qui est des liens, certains en font rapidement, d'autres moins... Toujours est il que durant les stages il ne faut pas hésiter à prendre des notes, poser des questions.
Pour ce qui est des erreurs : de quel ordre sont ils ? Surveillance ? Médicaments ?
Tu sais que le stress te paralyse, à toi d'identifier la source de ce stress et de la maitriser.
Certes tu n'es peut être pas prête. Dans ce cas tu peux aussi envisager de demander à refaire des stages si tu ne te sens pas au niveau. Après clairement ce sentiment est plutôt normal surtout en début de 3ème année.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3816
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Lenalan » 22 Oct 2020 07:53

Difficile voire impossible de donner des "recettes".... tout ça vient avec le temps et je trouve que demander à un ESI de 3ème année d'etre "au top" est un peu limite, on est encore un bébé, et on le reste encore quelques temps (qui est super à l'aise meme une fois diplomée pour son 1er poste? Pas moi :lol: ). Je dirais que ta confiance vient aussi avec ceux qui t'entourent, on peut te dire que ça ne va pas pas, mais avec bienveillance (il ne s'agit pas de te mentir et de te dire que tout va bien, mais de te le dire sans te jeter ou te parler mal).
Il y a aussi des services qui ne sont pas fait pour toi et ne le seront jamais, ça aussi il faut l'accepter... Meme moi diplomée depuis plus de 4 ans, tu me mets dans certains services je suis une bille... Et oui :lol:

Pour ne rien oublier déjà, tu notes tout. Pour ne pas t'éparpiller, tu ne fais pas 50 choses en meme temps, tu finis une tache avant d'en commencer une autre (j'ai tendance à partir dans tous les sens, je ne suis pas du tout organisée, donc c'est ce que je fais), et tu fais des listes de priorités!
"Faire les liens" ça vient avec l'expérience, au début on est forcément un peu "mécanique". La confiance viendra avec.
Et si tu dois refaire un stage, mets-le à profit et ne le vit pas comme un échec.
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17601
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Belphéghor » 22 Oct 2020 10:44

Tu n'es pas la seule à avoir été ou à être dans ce cas.

Si je puis me permettre, voici quelques idées "pratiques" :

- Se poser la question du secteur dans lequel tu te sens le plus à l'aise, ce serait peut-être pas mal de chercher un stage par toi-même dans ledit secteur, de bien travailler en amont, de bien cerner ce que tu auras à faire, quels soins tu auras à faire, quelles pathologies, etc. et y aller dans l'idée de t'organiser sur un groupe de patient. Mieux vaut commencer avec moins de patients (2 patients) et tout faire de A à Z quitte à en rajouter au fil des jours.

- Pour ton stress, si c'est vraiment envahissant, essaie de trouver quelque chose qui le réduise, le sport peut vraiment aider, il y a pas mal de choses.

- Il faut cerner ce que tu appelles "lacunes". C'est quoi des lacunes ? Il faut déjà comprendre ce que tu ne comprends pas... Ca paraît bête mais... Tu es perdue dans ce qu'il y a à faire ? Tu ne sais plus ce que tu dois faire ? Déjà c'est quoi exactement le problème ? Reprends tes démarches de soins papiers... Et fais des listes, tu notes tout ce que tu as à faire dans ta journée (tour traitements, sondes, que sais-je) et tu rayes au fur et à mesure. Tu notes les trucs en plus, à dire à tes collègues, etc.
Peut-être qu'il faut juste que tu comprennes où tu es bloquée pour te débloquer... Là j'ai quand même surtout l'impression d'un cercle vicieux avec l'équipe qui a peur et toi qui te recroquevilles de plus en plus, peut-être un autre secteur, un autre stage, une équipe qui te fait plus confiance parce que tu arrives plus sûre de toi, et ça pourrait être tout l'inverse pour toi.


Je t'avoue que j'ai eu cette remarque en 2e année, que je ne savais pas m'organiser, c'était vrai, c'est venu au fur et à mesure... Ton cas est très courant, et si tu as besoin, tu pourras toujours faire un stage supplémentaire (et tu seras pas la seule).

Peut-être pourrais-tu en parler avec une formatrice aussi.

Faire des liens c'est d'abord sur le papier, au calme, ça vient ensuite en stage.

Peux-tu nous donner un exemple de quelque chose que tu ne comprends pas ? Une remarque qu'on t'aie faite en particulier ?
Infirmière en disponibilité pour le moment bientôt de retour (en neuro !)
Avatar de l’utilisateur
Belphéghor
Adepte
Adepte
 
Messages: 142
Enregistré le: 13 Oct 2020 16:10

Messagepar GraciaRaviraj » 18 Nov 2020 17:06

Lenalan a écrit :Difficile voire impossible de donner des "recettes".... tout ça vient avec le temps et je trouve que demander à un ESI de 3ème année d'etre "au top" est un peu limite, on est encore un bébé, et on le reste encore quelques temps (qui est super à l'aise meme une fois diplomée pour son 1er poste? Pas moi :lol: ). Je dirais que ta confiance vient aussi avec ceux qui t'entourent, on peut te dire que ça ne va pas pas, mais avec bienveillance (il ne s'agit pas de te mentir et de te dire que tout va bien, mais de te le dire sans te jeter ou te parler mal).
Il y a aussi des services qui ne sont pas fait pour toi et ne le seront jamais, ça aussi il faut l'accepter... Meme moi diplomée depuis plus de 4 ans, tu me mets dans certains services je suis une bille... Et oui :lol:

Pour ne rien oublier déjà, tu notes tout. Pour ne pas t'éparpiller, tu ne fais pas 50 choses en meme temps, tu finis une tache avant d'en commencer une autre (j'ai tendance à partir dans tous les sens, je ne suis pas du tout organisée, donc c'est ce que je fais), et tu fais des listes de priorités!
"Faire les liens" ça vient avec l'expérience, au début on est forcément un peu "mécanique". La confiance viendra avec.
Et si tu dois refaire un stage, mets-le à profit et ne le vit pas comme un échec.
Dernière édition par 1 le GraciaRaviraj, édité 18 fois.
GraciaRaviraj
 
Messages: 7
Enregistré le: 20 Nov 2018 17:22

Messagepar GraciaRaviraj » 18 Nov 2020 17:07

Lenalan a écrit :Difficile voire impossible de donner des "recettes".... tout ça vient avec le temps et je trouve que demander à un ESI de 3ème année d'etre "au top" est un peu limite, on est encore un bébé, et on le reste encore quelques temps (qui est super à l'aise meme une fois diplomée pour son 1er poste? Pas moi :lol: ). Je dirais que ta confiance vient aussi avec ceux qui t'entourent, on peut te dire que ça ne va pas pas, mais avec bienveillance (il ne s'agit pas de te mentir et de te dire que tout va bien, mais de te le dire sans te jeter ou te parler mal).
Il y a aussi des services qui ne sont pas fait pour toi et ne le seront jamais, ça aussi il faut l'accepter... Meme moi diplomée depuis plus de 4 ans, tu me mets dans certains services je suis une bille... Et oui :lol:

Pour ne rien oublier déjà, tu notes tout. Pour ne pas t'éparpiller, tu ne fais pas 50 choses en meme temps, tu finis une tache avant d'en commencer une autre (j'ai tendance à partir dans tous les sens, je ne suis pas du tout organisée, donc c'est ce que je fais), et tu fais des listes de priorités!
"Faire les liens" ça vient avec l'expérience, au début on est forcément un peu "mécanique". La confiance viendra avec.
Et si tu dois refaire un stage, mets-le à profit et ne le vit pas comme un échec.


Salut, merci beaucoup de m'avoir répondu, je suis désolé de répondre si tard car j'étais occupé avec les cours et tout. Mon stage s'est finalement terminé et malheureusement je ne l'ai pas validé. Je me suis beaucoup remise en question, je pense que l'incapacite de "faire des liens" vient aussi du manque de connaissance qui est pas suffisamment encré. Effectivement, les soignants joue un rôle primordial dans l'évolution de l'étudiant, pour ma part elle m'ont fait peur dés le début et celà ne m'a pas du tout mise en confiance, résultat je me suis laisser paralysé par toute les difficultés, et j'ai pas évoluer dans mon stage..
GraciaRaviraj
 
Messages: 7
Enregistré le: 20 Nov 2018 17:22

Messagepar GraciaRaviraj » 18 Nov 2020 17:07

Lenalan a écrit :Difficile voire impossible de donner des "recettes".... tout ça vient avec le temps et je trouve que demander à un ESI de 3ème année d'etre "au top" est un peu limite, on est encore un bébé, et on le reste encore quelques temps (qui est super à l'aise meme une fois diplomée pour son 1er poste? Pas moi :lol: ). Je dirais que ta confiance vient aussi avec ceux qui t'entourent, on peut te dire que ça ne va pas pas, mais avec bienveillance (il ne s'agit pas de te mentir et de te dire que tout va bien, mais de te le dire sans te jeter ou te parler mal).
Il y a aussi des services qui ne sont pas fait pour toi et ne le seront jamais, ça aussi il faut l'accepter... Meme moi diplomée depuis plus de 4 ans, tu me mets dans certains services je suis une bille... Et oui :lol:

Pour ne rien oublier déjà, tu notes tout. Pour ne pas t'éparpiller, tu ne fais pas 50 choses en meme temps, tu finis une tache avant d'en commencer une autre (j'ai tendance à partir dans tous les sens, je ne suis pas du tout organisée, donc c'est ce que je fais), et tu fais des listes de priorités!
"Faire les liens" ça vient avec l'expérience, au début on est forcément un peu "mécanique". La confiance viendra avec.
Et si tu dois refaire un stage, mets-le à profit et ne le vit pas comme un échec.


Salut, merci beaucoup de m'avoir répondu, je suis désolé de répondre si tard car j'étais occupé avec les cours et tout. Mon stage s'est finalement terminé et malheureusement je ne l'ai pas validé. Je me suis beaucoup remise en question, je pense que l'incapacite de "faire des liens" vient aussi du manque de connaissance qui est pas suffisamment encré. Effectivement, les soignants joue un rôle primordial dans l'évolution de l'étudiant, pour ma part elle m'ont fait peur dés le début et celà ne m'a pas du tout mise en confiance, résultat je me suis laisser paralysé par toute les difficultés, et j'ai pas évoluer dans mon stage..Oui faire les choses mécaniquement, ça arrive surtout quand tu es un peu perdu etc, mais bon comme tu dis espérons que ça vient avec le temps ^^
GraciaRaviraj
 
Messages: 7
Enregistré le: 20 Nov 2018 17:22

Messagepar GraciaRaviraj » 18 Nov 2020 17:08

Lenalan a écrit :Difficile voire impossible de donner des "recettes".... tout ça vient avec le temps et je trouve que demander à un ESI de 3ème année d'etre "au top" est un peu limite, on est encore un bébé, et on le reste encore quelques temps (qui est super à l'aise meme une fois diplomée pour son 1er poste? Pas moi :lol: ). Je dirais que ta confiance vient aussi avec ceux qui t'entourent, on peut te dire que ça ne va pas pas, mais avec bienveillance (il ne s'agit pas de te mentir et de te dire que tout va bien, mais de te le dire sans te jeter ou te parler mal).
Il y a aussi des services qui ne sont pas fait pour toi et ne le seront jamais, ça aussi il faut l'accepter... Meme moi diplomée depuis plus de 4 ans, tu me mets dans certains services je suis une bille... Et oui :lol:

Pour ne rien oublier déjà, tu notes tout. Pour ne pas t'éparpiller, tu ne fais pas 50 choses en meme temps, tu finis une tache avant d'en commencer une autre (j'ai tendance à partir dans tous les sens, je ne suis pas du tout organisée, donc c'est ce que je fais), et tu fais des listes de priorités!
"Faire les liens" ça vient avec l'expérience, au début on est forcément un peu "mécanique". La confiance viendra avec.
Et si tu dois refaire un stage, mets-le à profit et ne le vit pas comme un échec.


Salut, merci beaucoup de m'avoir répondu, je suis désolé de répondre si tard car j'étais occupé avec les cours et tout. Mon stage s'est finalement terminé et malheureusement je ne l'ai pas validé. Je me suis beaucoup remise en question, je pense que l'incapacite de "faire des liens" vient aussi du manque de connaissance qui est pas suffisamment encré. Effectivement, les soignants joue un rôle primordial dans l'évolution de l'étudiant, pour ma part elle m'ont fait peur dés le début et celà ne m'a pas du tout mise en confiance, résultat je me suis laisser paralysé par toute les difficultés, et j'ai pas évoluer dans mon stage..
GraciaRaviraj
 
Messages: 7
Enregistré le: 20 Nov 2018 17:22

Messagepar Belphéghor » 18 Nov 2020 21:57

Vous soulevez quand même un point crucial. La base de tout métier et de toute discipline, ce sont bel et bien les connaissances théoriques sur lesquelles s'appuient tout élément de pratique.

Quand on a un étudiant qui ne connait pas ses cours et du coup ne fait pas les liens parfois élémentaires, ça se voit d'emblée, on ne peut pas lui confier quoi que ce soit, on ne peut pas engager notre diplôme, notre gagne-pain, notre responsabilité morale et légale, et surtout la vie des patients.

La prise en charge de l'étudiant bien que très enrichissante engagé notre responsabilité humaine et en tant qu'IDE. Oui, on a peur, c'est normal. Pour éviter que les IDE aient peur, la première chose est de bien maîtriser les cours théoriques, puis le savoir-être, les soins techniques étant bien plus faciles à maîtriser que les cours théoriques. A moins de tomber sur des ide malveillants, ce qui arrive mais ce n'est pas la majorité, la majorité se basera sur ce qu'elle déduira des liens que peut faire l'étudiant. C'est là le reflet fidèle de sa capacité à travailler correctement ou non.
Infirmière en disponibilité pour le moment bientôt de retour (en neuro !)
Avatar de l’utilisateur
Belphéghor
Adepte
Adepte
 
Messages: 142
Enregistré le: 13 Oct 2020 16:10

Messagepar GraciaRaviraj » 19 Nov 2020 17:42

Belphéghor a écrit :Vous soulevez quand même un point crucial. La base de tout métier et de toute discipline, ce sont bel et bien les connaissances théoriques sur lesquelles s'appuient tout élément de pratique.

Quand on a un étudiant qui ne connait pas ses cours et du coup ne fait pas les liens parfois élémentaires, ça se voit d'emblée, on ne peut pas lui confier quoi que ce soit, on ne peut pas engager notre diplôme, notre gagne-pain, notre responsabilité morale et légale, et surtout la vie des patients.

La prise en charge de l'étudiant bien que très enrichissante engagé notre responsabilité humaine et en tant qu'IDE. Oui, on a peur, c'est normal. Pour éviter que les IDE aient peur, la première chose est de bien maîtriser les cours théoriques, puis le savoir-être, les soins techniques étant bien plus faciles à maîtriser que les cours théoriques. A moins de tomber sur des ide malveillants, ce qui arrive mais ce n'est pas la majorité, la majorité se basera sur ce qu'elle déduira des liens que peut faire l'étudiant. C'est là le reflet fidèle de sa capacité à travailler correctement ou non.



je comprend mieux maintenant, pourquoi mon stage s'est si mal passer..et sincèrement je m'en veux je l'admet, j'ai eu une mauvaise méthodologie des le début, et aujourd'hui en 3ieme année, je suis incapable de faire des liens par manque de connaissance et de lacunes accumulés. Je suis trés reconnaissante pour votre méssage trés bien expliqué vraiment, vous avez raison on ne peux pas faire confiance à un étudiant qui ne s'est rien d'emblée, et j'ai eu tord de m'appuiyer sur les soignants, c'est quand on a les connaissance qu'on peut réelement aidé je le comprend bien. Désormais je vais remplir mon bagages au maximum, et au prochain stage je ferais tout pour mobiliser ses connaissances. Je vous remercie vraiment.
GraciaRaviraj
 
Messages: 7
Enregistré le: 20 Nov 2018 17:22

Messagepar Belphéghor » 19 Nov 2020 20:24

GraciaRaviraj a écrit :
Belphéghor a écrit :Vous soulevez quand même un point crucial. La base de tout métier et de toute discipline, ce sont bel et bien les connaissances théoriques sur lesquelles s'appuient tout élément de pratique.

Quand on a un étudiant qui ne connait pas ses cours et du coup ne fait pas les liens parfois élémentaires, ça se voit d'emblée, on ne peut pas lui confier quoi que ce soit, on ne peut pas engager notre diplôme, notre gagne-pain, notre responsabilité morale et légale, et surtout la vie des patients.

La prise en charge de l'étudiant bien que très enrichissante engagé notre responsabilité humaine et en tant qu'IDE. Oui, on a peur, c'est normal. Pour éviter que les IDE aient peur, la première chose est de bien maîtriser les cours théoriques, puis le savoir-être, les soins techniques étant bien plus faciles à maîtriser que les cours théoriques. A moins de tomber sur des ide malveillants, ce qui arrive mais ce n'est pas la majorité, la majorité se basera sur ce qu'elle déduira des liens que peut faire l'étudiant. C'est là le reflet fidèle de sa capacité à travailler correctement ou non.



je comprend mieux maintenant, pourquoi mon stage s'est si mal passer..et sincèrement je m'en veux je l'admet, j'ai eu une mauvaise méthodologie des le début, et aujourd'hui en 3ieme année, je suis incapable de faire des liens par manque de connaissance et de lacunes accumulés. Je suis trés reconnaissante pour votre méssage trés bien expliqué vraiment, vous avez raison on ne peux pas faire confiance à un étudiant qui ne s'est rien d'emblée, et j'ai eu tord de m'appuiyer sur les soignants, c'est quand on a les connaissance qu'on peut réelement aidé je le comprend bien. Désormais je vais remplir mon bagages au maximum, et au prochain stage je ferais tout pour mobiliser ses connaissances. Je vous remercie vraiment.



Je vous en prie c'est normal.

Si vous allez en neuro, par exemple, bossez vraiment la neuro avant le stage. Et toute la pharmaco d'une manière générale et en particulier ce qu'on trouve plus particulièrement en neuro. Ensuite ce sera beaucoup plus facile pour vous. On vous demandera une démarche de soins, si l'ide voit que vous comprenez les pathologies, les traitements, les surveillances et les spécificités de la relation par exemple en cas d'aphasie, ils vous laisseront un petit groupe de patient, au début ils superviseront puis quand ils verront que vous gérez ils vous feront confiance.

Courage pour vos révisions, nous sommes aussi passés par là.
Infirmière en disponibilité pour le moment bientôt de retour (en neuro !)
Avatar de l’utilisateur
Belphéghor
Adepte
Adepte
 
Messages: 142
Enregistré le: 13 Oct 2020 16:10


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-