Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 23 Oct 2019 07:01

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar chloénms » 20 Mai 2019 17:21

Bonsoir tout le monde :)
J’ai été placée en stage de nuit en chirurgie urologie c’est mon 3e stage de première année. Je voudrais savoir si des gens travaillent dans ce service ou si vous avez déjà été en stage. Comment ça se passe, comment fait on pour gérer la fatigue ? :/ et quels soins et pathologies on retrouve ?
Merci d’avance pour vos réponses
Dernière édition par 1 le chloénms, édité 25 fois.
Promo IDE 2018-2021
Avatar de l’utilisateur
chloénms
 
Messages: 22
Enregistré le: 21 Nov 2017 17:57

Messagepar lafolldingue » 20 Mai 2019 23:06

Bonjour, tout d'abordje te conseille deconserver l'anonymat dans lequel tu vas réaliser ton stage. En effet si tu souhaites par la suite poster sur des questionnements concernant des situations atypiques ou même si ton stage se déroulait mal etque tu avais besoin d'en discuter celà éviterait les soucis pas la suite...
Tu devrais plutôt cibler le type de chirurgie du service.
Pour ce qui est de gérer la fatigue, chacun réagit différemment. Pour ma part je rattrapais mon sommeil en journée sans aucun problème. Certains ont du mal à se recaler sur un rythme de jour.
Pour les soins ça dépend du type de chirurgie rencontrée. Mais globalement tu aurasles retours de bloc, les surveillances spécifiques, les médications (antalgiques, antibiotiques), les préparations de patients pour le bloc. Ton stage se déroule exclusivement de nuit ? Car Cela pourrait aussi être intéressant de demander à suivre une intervention au bloc.
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 2955
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Rinou06 » 24 Mai 2019 13:34

Déjà il faut anticiper la fatigue de la 1ere nuit en faisant une sieste l'après-midi juste avant, même si tu ne dors pas, sinon c'est très difficile de tenir jusqu'à la fin de la nuit surtout quand on n'a pas l'habitude. Et rester couché entre les nuits de travail, tant pis si on a l'impression de ne rien faire de sa journée le but est de rattraper les heures de sommeil manquées.

Sinon en uro il devrait y avoir aussi pas mal de lavages vésicaux, renseigne-toi sur le but et les surveillances spécifiques de ce soin.
Fais attention à ce que tu souhaites, tu pourrais justement l'obtenir
Avatar de l’utilisateur
Rinou06
Forcené
Forcené
 
Messages: 359
Enregistré le: 14 Mar 2008 20:03
Localisation: Antibes (06)

Messagepar chloénms » 25 Mai 2019 18:41

Oui mon stage est entièrement de nuit. Mais j'ai pensé à demander si c'était possible de faire une journée de jour
Promo IDE 2018-2021
Avatar de l’utilisateur
chloénms
 
Messages: 22
Enregistré le: 21 Nov 2017 17:57

Messagepar jessie68 » 26 Mai 2019 22:26

Bonjour,

Je suis étonné qu'en première année on a le droit de faire des nuits et vraiment encore plus qu'un stage entier soit de nuit. C'est du jamais vu et personnellement je refuserais car les nuit reste sur la base du volontariat.

Tout d'abord un stage de nuit ne te servirait pas car il y a plein de soin dont tu n'auras pas excès: tel certains pansements surtout complexe, les injections de chimio... La nuit on pratique mais moins. On ne change un bricker que si il fuit, pareil pour les pansements, on change un KT que si il diffuse. Personnellement pour t'entrainer cela va être chaud. C'est un service super intéressant et c'est dommage de passer à côté.

Au passage je bosse de nuit en urologie.

J'irais voir l'ifsi et je leur demanderais qu'on te mette de jour pour le bien de ta formation.
Parfois il vaut mieux ne rien dire et passer pour un crétin, plutôt que de l'ouvrir et ne plus laisser aucun doute à ce sujet.
jessie68
Accro
Accro
 
Messages: 905
Enregistré le: 03 Juil 2010 23:03

Messagepar caqui13 » 26 Mai 2019 22:29

jessie68 a écrit :Bonjour,

Je suis étonné qu'en première année on a le droit de faire des nuits et vraiment encore plus qu'un stage entier soit de nuit. C'est du jamais vu et personnellement je refuserais car les nuit reste sur la base du volontariat.

Tout d'abord un stage de nuit ne te servirait pas car il y a plein de soin dont tu n'auras pas excès: tel certains pansements surtout complexe, les injections de chimio... La nuit on pratique mais moins. On ne change un bricker que si il fuit, pareil pour les pansements, on change un KT que si il diffuse. Personnellement pour t'entrainer cela va être chaud. C'est un service super intéressant et c'est dommage de passer à côté.

Au passage je bosse de nuit en urologie.

J'irais voir l'ifsi et je leur demanderais qu'on te mette de jour pour le bien de ta formation.

Peut etre stage de nuit , car peu de terrain de stage, ca doit etre ca je pense .
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2555
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar jessie68 » 26 Mai 2019 22:35

J'avais garder en législation que:
en 1er année on a le droit de faire des dimanches que à partir de S2
en 2ème année le droit de faire des nuits (et pas avant).

Je trouve que ça dessert l'étudiant et passe à côté de plein de chose. C'est pas comme au urgence ou qu'on soit de nuit ou de jour, l'accès au soin est pareil.

Perso: j'injecte pas de chimio la nuit, les transfu ne sont autorisé que pour les urgences, j'ai du changé un bricker 1 fois en 2 mois... pour s'entrainer l'étudiant va devoir avoir de la chance, pas de prise de rdv, pas de sortie (ou alors c'est pas de chance),...

La nuit c'est un autre monde. C'est bien qu'un étudiant fasse quelques nuits pour qu'il voit à quoi ça ressemble mais pour s'entrainer un stage que de nuit c'est tristesse.
Parfois il vaut mieux ne rien dire et passer pour un crétin, plutôt que de l'ouvrir et ne plus laisser aucun doute à ce sujet.
jessie68
Accro
Accro
 
Messages: 905
Enregistré le: 03 Juil 2010 23:03

Messagepar lafolldingue » 27 Mai 2019 04:26

Je te rejoins jessie mais d'un coté ce n'est pas un stage de 10 semaines. Perdo je n'ai pas fait de technique avant la fin dema 2ème année et pour autant maformation s'est très bien déroulée. Deplus celà dépend peut être du parcours de stage aussi. Pourquoi vouloir à tout prix se jeter sur les soins techniques au taquet dès la 1ère année ?
A côté la nuit a ses bénéfices :plis de temps pour lire les dossiers patients et interroger les ide, faire des recherches, comprendre le fonctionnement du service, prendre en assurance sans être jeté dans la fausseaux lions.celà peut également permettre d'assurer les suivis post op, etc. J'ai des collègues qui bossent de nuit en chir et qui ne voient pas leur nuit filer.
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 2955
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar jessie68 » 27 Mai 2019 22:05

Je ne vois pas ma nuit filée, surtout en urologie. Je fais souvent 2 à 3 admissions la nuit, cela peut aller jusqu'à 6 retour de bloc mais très rarement aucun, les grosses hématurie.. et je parle pas des situations d'urgence.
Non on s'ennuie pas, ça c'est sur et si j'ai choisi la chir c'est que je pouvais malgré le fait d'être de nuit, garder de la technique.

Mais c'est quand même pas pareil. Je dis pas avec l'ancienne formation mais avec la nouvelle et le peu de lieu de stage , quand tu as un stage en chir même si c'est la 1ère année, il faut en voir le plus possible car tu as peut être pas d'autres choix. J'ai eu plein d'amies de promo qui sont sortie avec le DE sans avoir bcp pratiquer. Quand je parle de pratique, je parle autant de technique que de situation d'urgence.
La technique n'est pas le plus important c'est d'avoir les compétences de prendre en charge mais quand tu as ton DE en poche et que tu prends ton premier poste, qu'on te double à peine (de plus en plus souvent), que t'as une charge de boulot de dingue, qu'on te balace directe de nuit car il y a un arrêt et que tu te retrouve seule de chez seule, ben maitriser la technique ça rassure et ça facilité sacrément l'intégration.

J'en ai vu des nouvelles DE arriver dans le service en ayant fait peu de stage technique, et bien ça rame et elle le vit très difficilement voir les dégoute. Je te parle même pas des équipes qui au bout dans le temps leur fond bien sentir...

Même si ça bouge le temps, il y a tout une prise en charge qu'on fait pas, les rendez vous, les entretient infirmiers.... je trouve cela dommage car elle risque de ne plus revoir la chir avant longtemps.
Parfois il vaut mieux ne rien dire et passer pour un crétin, plutôt que de l'ouvrir et ne plus laisser aucun doute à ce sujet.
jessie68
Accro
Accro
 
Messages: 905
Enregistré le: 03 Juil 2010 23:03


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-