Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 14 Nov 2019 09:48

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Blizox28 » 15 Oct 2019 13:58

Bonjour à tous !
Je me présente brièvement, je suis étudiante en 2 ème année et pour mon 3 ème semestre je pars en stage en maternité, pour mon plus grand bonheur.
J'ai comme projet professionnel de devenir puéricultrice puis de me former à l'allaitement et d'exercer en libéral.

J'aimerais savoir si certain(e)s d'entre vous travaillent on sont déjà aller en stage dans ce service. J'ai eu comme information que j'allais tourner dans les étages. J'imagine donc aller en suite de couche, salle de naissances.. et après je ne sais pas trop, si vous pouvez m'éclairer ça serais génial.

Je ne sais pas trop quoi travailler avant, je pensais déjà apprendreles normes du nouveau-né, les pathologies de grossesse. Niveau soins à effectuer je ne sais pas du tout à quoi m'attendre..

Merci beaucoup pour votre aide :)
Blizox28
 
Messages: 3
Enregistré le: 10 Nov 2018 14:15

Messagepar Creol67 » 15 Oct 2019 15:33

Bonjour.

Ok beaucoup de projets.

Blizox28 a écrit :je pars en stage en maternité, pour mon plus grand bonheur.

Malheureusement pour certains ou heureusement, il n'y a presque plus d'infirmières dans les maternités mais uniquement des sage femmes. Les dernières études montrent un taux de prise en charge amélioré.
A mon époque une sage femme pouvait encadrer une ESI.

Blizox28 a écrit :J'ai comme projet professionnel de devenir puéricultric

Et donc vous travaillerez certainement en pédiatrie (et tout ce qui est néo nat) ou PMI.


Blizox28 a écrit :puis de me former à l'allaitement et d'exercer en libéral

Oulalala attention à ne pas confondre sage femme et inf puer.
Les ide libérales qui ont un publique exclusivement pédiatrique sont des personnes qui ont exercées à l'hôpital et connues des acteurs locaux.
Dans leurs grandes majorité, il s'agit d'un publique d'oncologie ou psychiatrique (le deuxième étant quasi impossible).

Blizox28 a écrit : et après je ne sais pas trop, si vous pouvez m'éclairer ça serais génial.


Un bon stage en maternité c'est, à mon sens, 70% en service, 30% en salle d'accouchement.
Pour les patho, connaitre tout ce qui touche de prés ou de loin à la maternité, en particulier l'utilité du suivi de la tension, du diabète et de la protéinurie.
Il y a aussi tout ce qui touche à la psychiatrie de la maternité.
Enfin, le pré per post opératoire. Beaucoup de pose de perf, de prises de sang.
Selon le service il peut y avoir beaucoup de pansements, de drain de redon, de "lames", d'agraffe etc ....
A la naissance, la toilette du nouveau né, le suivi du poids ....
C'est un terrain de stage très complet.

Bon stage.
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 233
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar eprex » 16 Oct 2019 10:25

Bonjour,

il y a un point où je suis en désaccord avec Creol et c'est sur ce qui serait un ration "salle d'acc/service".
Une des particularité des services de maternité est d'accueillir en majorité une population non-malade. Pour votre plus grand bonheur... Je vais être rabat-joie: vous êtes en deuxième année et ce n'est pas le moment de cueillir des petites fleurs (pardon pour le désordre mais là j'ai pas le temps). Je vous souhaite une clinique où sont accueillies des patientes en suite de grossesses pathologiques et des enfants dont la place en réanimation serait plus appropriée. Je vous souhaite de pouvoir réaliser un panel de soins techniques: des perfusions, des prises de sang, des alimentations (±par)entérales, des transfusions, des changements de redons, des ablations de sutures et d'agrafes, des sondages urinaires, tout cela en plus des soins d'épisiotomie, des pansements de césarienne, de la prise en charge de la douleur des patientes, des surveillances classiques en post-partum, d'apprendre à gérer des urgences obstétriques et gynécologique. Et de trouver un peu de temps pour découvrir le métier de sage-femme et de puer, les soins aux nouveaux-nés... Vous semblez motivée par votre projet. Vous aurez le temps de vous former à l'allaitement si votre projet est toujours votre moteur une fois votre formation validée. L'année prochaine, lorsque vous aurez acquis les compétences de l'IDE et que vous travaillerez à votre mémoire, pendant que d'autres de vos collègues seront en galère pour apprendre "au dernier moment" à poser une perf ou faire un pansement sans erreur et sans faute.
Votre projet est difficile à réaliser, Créol a raison d'appuyer sur ce fait. Ce sera peut-être une nécessité pour vous d'être IDE avant de parvenir à mettre en place votre installation en libéral puer. Concentrez-vous sur ce qui vous apportera le plus pour la suite de vos études. Vous n'êtes pas en fin de formation.
Bonne continuation :)
Édition du post en cours...
Avatar de l’utilisateur
eprex
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 235
Enregistré le: 17 Mar 2017 11:12

Messagepar ap.sally » 16 Oct 2019 19:07

Il est tout à fait possible d'exercer en libéral en tant que consultante en lactation. Pour ce diplôme il faut une grande expérience en allaitement (maternité ou pmi)
Avatar de l’utilisateur
ap.sally
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 417
Enregistré le: 14 Fév 2005 17:32
WLM: me demander par mp
Localisation: RP

Messagepar Blizox28 » 16 Oct 2019 20:40

Merci beaucoup pour vos réponses. Oui voilà, j'aimerais passer un jour la formation IBLC de consultante en lactation.

Je vais me donner à fond pour ce stage et essayer de faire le maximum de soins techniques.

Bonne soirée à vous.
Blizox28
 
Messages: 3
Enregistré le: 10 Nov 2018 14:15

Messagepar binoute1 » 17 Oct 2019 12:18

au siècle dernier, j'ai fait un de mes stage 2eme année à la mat.
Mon dieu quelle horreure.
Les EIDE (oui, oui,je sais ...)étaient la bête noire des SF, majoritaire dans le service.
Comme les lieux de stage manquaient, l'iFSI y envoyaient quand même des stagaires; un jour il y a eu un drame (erreur de dosage dans une perf ou une IM je crois, les 2 élèves étaient seules dans le service, c'est un mari qui a alerté pendant que les 2 s'occupaient de la patiente.

Bref, les retours sur un stage, c'est très subjectif
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 6758
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-