Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 23 Jan 2022 13:13

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Ptite Leeloo » 10 Déc 2006 19:25

Coucou à tous!

Nous avons vu en cours il y a quelques mois le syndrôme de Diogène. Or, une question me turlupine que j'ai posé à différentes personnes, mais dont les réponses diffèrent et ne savent pas trop ce qu'il en est!

Ma question est en faite :
Le syndrôme de Diogène est un trouble du comportement, donc ça serait pathologique??, la personne n'étant pas vraiment consciente du degré d'insalubrité dans lequel elle vit puisqu'étant un trouble??
Or, admettons qu'un professionnel de la santé ou du social, ou même quiconque d'autres (genre voisins, amis), viennent chez cette personne et voit l'état de vie que l'ont peut corréler à une déchetterie, y'a-t-il "non assistance à personne en danger" ??
Effectivement, vivre dans des conditions précaires, parfois avec des rats par exemple, peut conduire à avoir des infections et cie, et peut également être un danger pour l'entourage, alors si la personne a un trouble, est-ce une faute si quelqu'un vient chez elle et ne fait rien?? Encore plus s'il s'agit d'un médecin, IDE, assistant social???

Parce que laisser les gens vivrent dans de telles conditions me paraît surréaliste, mais est-ce vraiment un choix si elle est atteinte du syndrôme de Diogène?

Enfin, j'espère que vous avez réussi à me comprendre ; j'aimerais avoir vos avis, cette question me turlupine depuis un moment!! Le hic, c'est que les psychiatres et les ISP à qui j'ai posé la question ne connaissent absolument pas ce syndrôme!!

Merci d'avance! :P
I'd like to fly but my wings have been so denied.
I've eaten the sun so my tongue have been burned of the taste.
Leeloo, IDE depuis le 19/11/2008
Promo 2005-2008.
Avatar de l’utilisateur
Ptite Leeloo
Forcené
Forcené
 
Messages: 258
Enregistré le: 24 Mar 2005 21:43
Localisation: Bourgogne

Messagepar yuyu7 » 11 Déc 2006 19:26

Je n'ai jamais entendu parler de ce syndrome : à quel cours vous en a t'on parlé, et comment présentait il cela?
2e année en suspens car en pause maternité...
Avatar de l’utilisateur
yuyu7
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 737
Enregistré le: 22 Nov 2004 19:21

Messagepar FFC » 11 Déc 2006 20:19

Il y a nonassistane à personne en danger dans la mesure où on ne fait rien.
Mais par expérience (hélas), il est très très dur de sortir qqun de ce genre de syndrôme. Sur le long ou le moyen terme, c'est souvent un échec.
Dernière édition par 1 le FFC, édité 12 fois.
FFC
Forcené
Forcené
 
Messages: 332
Enregistré le: 12 Sep 2006 13:49

Messagepar V. Benet » 11 Déc 2006 20:22

Merci de m'avoir appris un nouveau pan des multiples pathologies psychiatriques !!!
http://psyfontevraud.free.fr/psyangevin ... iogene.htm
Je n'ai pas de réponse absolue à apporter. Mais il me paraît clair que le professionnel de santé peut alerter, prévenir, tenter d'éduquer, mais n'a pas droit d'ingérance chez ces personnes. Le cas où une action est possible, me paraît la vie en communauté. Par exemple, une personne habitant en appartement, prépriétaire de son appartement, mais dont la conduite attire rats et blattes de toutes sortes. Dans le cas d'une personne locataire, le propriétaire peut mettre l'hygiène de la ville sur le coup.
En tant que soignant, je n'ai pas d'avais psy, mais en tant que soignant à domicile, l'insalubrité est une des limites des actions.
VB - IDE
Avatar de l’utilisateur
V. Benet
VIP
VIP
 
Messages: 3229
Enregistré le: 22 Mar 2004 11:11
Localisation: à l'ouest !

Messagepar Ptite Leeloo » 11 Déc 2006 20:24

Nous avons eu ce cours en géronto-psychiatrie. Diogène est un philosophe grec vivant dans un tonneau, ainsi le syndrôme de Diogène se définit par :

Il s'agit d'un trouble du comportement chez la personne âgée, que l'on retrouve chez des gens de plus en plus jeunes, qui associe :
==> une extrême négligence corporelle et domestique.
==> l'accumulation d'objets hétéroclites : excréments, détritus, aliments, boites, journaux, etc...
Il conduit à des conditions de vie insalubres.

Ce sont des personnes qui nient la réalité, ne sont pas honteuses de leur condition de vie, sont isolés socialement, avec une personnalité méfiante, distante et ont tendance à déformer la réalité. Ils refusent toute aide, la considérant comme intrusive.

Ils sont autonomes et sont répérés fortuitement lors d'une hospitalisation ou lors d'un signalement du voisinage (odeurs, vermines).

Une ISP m'a raconté le cas d'une dame qui accumulait des boites et dormait avec des rats tellement c'était insalubre!!

Voilà!
I'd like to fly but my wings have been so denied.
I've eaten the sun so my tongue have been burned of the taste.
Leeloo, IDE depuis le 19/11/2008
Promo 2005-2008.
Avatar de l’utilisateur
Ptite Leeloo
Forcené
Forcené
 
Messages: 258
Enregistré le: 24 Mar 2005 21:43
Localisation: Bourgogne

Messagepar Ptite Leeloo » 11 Déc 2006 20:37

Merci de vos réponses!!

C'est assez complexe car d'un côté une personne a le droit de faire ce qu'elle veut jusqu'à ça ne nuit pas à elle-même ou à l'entourage, mais d'un autre côté, il y a quand même un danger quand ça atteint un stade très important!
Difficile de cerner si c'est pathologique ou non!!
I'd like to fly but my wings have been so denied.
I've eaten the sun so my tongue have been burned of the taste.
Leeloo, IDE depuis le 19/11/2008
Promo 2005-2008.
Avatar de l’utilisateur
Ptite Leeloo
Forcené
Forcené
 
Messages: 258
Enregistré le: 24 Mar 2005 21:43
Localisation: Bourgogne

Messagepar yuyu7 » 11 Déc 2006 20:59

J'ai lu le sujet, très intéressant. Une des raisons serait : "Les pertes itératives, notamment au cours de la vieillesse, exposent les sujets âgés à des blessures narcissiques et à la problématique de perte d’objet"
En cours de psychologie, on a appris que chez la personne âgée, il y a un retrait ou un diminution du surmoi et de l'action du Moi, d'où un comportement infantile, avec une régression au stade oral ou au stade anal (agressivité, non propreté, désordre...)
2e année en suspens car en pause maternité...
Avatar de l’utilisateur
yuyu7
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 737
Enregistré le: 22 Nov 2004 19:21

Messagepar spirale222 » 20 Déc 2006 15:12

Bonjour à tous,

J'arrive un peu tard sur ce forum :D (et donc je n'attends pas de réponse)mais comprenez, je viens juste de découvrir que les habitudes de mon père était du à ce syndrome. Donc ayant plus ou moins vécu dans une sorte de déchetterie et ayant vu ce qu'est un cas, je ne peux vous apporter qu'un témoignage.
Déjà, on ne sais pas que c'est une maladie, je croyais que le fait de cumuler des objets hétéroclites était un trait particulier des personnes nés d'après-guerre et ayant connu la pauvreté. D'autre part, il n'a pas commencé à agir comme ça à 60 ans, ça fait de nombreuses années qu'il cumule ( il possède encore des piles usagé des années 70, entassent des journaux et monopolise l'entièreté de l'appartement etc...) Imaginez des placard entier de journaux et prospectus trouvé dans la rue et en partie découpé...

En ce qui concerne la non aide à personne en danger, je pense que l'on ne peut pas faire grand chose car dans sa tete son appartement est propre et meme s'il accepte qu'on nettoie pour lui, 2h après c'est sale et entasse d'autre trucs. D'autre part il est autonome malgré le fait qu'il se nourri entre autre de fruits pourri, d'aliments pas cuit etc.
Alors je me pose une question: est-ce que c'est héréditaire (oui ça fait peur), ou bien du à une vie particulière (angoisse, stress, rupture, après-guerre -il faisait déjà les fonds de poubelles avec sa mère) ou un désordre mental ? Une aide j'ai du mal à y croire car c'est de l'ordre du psychique, et à première vue il a l'air vraiment sain d'esprit.
spirale222
 
Messages: 2
Enregistré le: 20 Déc 2006 12:34

Messagepar yuyu7 » 20 Déc 2006 20:45

Tu n'en as jamais parlé avec un psy?
2e année en suspens car en pause maternité...
Avatar de l’utilisateur
yuyu7
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 737
Enregistré le: 22 Nov 2004 19:21

Messagepar FFC » 21 Déc 2006 09:14

Bonjour spirale222,
bienvenue sur les forums. Dur, dur comme premier sujet. :(
Comme souvent, les ymptômes de cette maladie arrivent doucement, au fur et à mesure du temps. Les gens changent sous nos yeux sans qu'on ne le vois. Difficile de distinguer alors ce qui dépend de la maladie et ce qui dépends du caractère...
C'est super balaise d'aider. Je ne connais pas la prise en charge thérapeutique mais c'est certainement du travail de longue haleine.
Quant à la question de génétique, je n'y crois pas trop: nous sommes en grande partie ce que nous faisons de nous même. Si cette situation est trop intense à vivre pour toi, tu peux trouver qqun pour en parler.
FFC
Forcené
Forcené
 
Messages: 332
Enregistré le: 12 Sep 2006 13:49

Messagepar spirale222 » 21 Déc 2006 11:29

Merci d'avoir répondu!!!!!

En ce qui me concerne cette situation me fait (faisait car j'ai demenagé depuis) plutot rire. Mais, c'est vrai qu'au quotidien les entassements d'objets inutiles et crades sont un peu difficiles à vivre.
Je suis contente de savoir qu'il s'agit d'un syndrome, mais connaissant le caractère de la personne, c'est impossible d'obtenir un changement!!!!!
spirale222
 
Messages: 2
Enregistré le: 20 Déc 2006 12:34

Messagepar invite584 » 21 Déc 2006 18:35

Pour Saladini, l’entassement est " un symptôme transnosographique " qui peut être relevé dans les troubles obsessionnels compulsifs, les schizophrénies, les démences, le syndrome de Diogène et chez des sujets cérébro-lésés.

Mac Millan et Shaw ont retrouvé sur leur population de 72 sujets, 38 patients psychotiques et 34 patients indemnes de toute pathologie mentale dont 11 présentaient des signes de dépression réactionnelle.[11]

Dans la littérature anglo-saxonne plus récente apparaît un consensus considérant qu’au moins la moitié des patients " Diogène " souffre de pathologies psychiatriques. Parmi les troubles cités, on note : la démence, l’alcoolisme, les paraphrénies, mais aussi la schizophrénie chez des cas jeunes, et enfin des TOC.[6] L’étude de Halliday recense 70% de troubles psychiatriques.[9]

Concernant les démences, certains travaux proposent l’hypothèse d’un dysfonctionnement du lobe frontal. En effet, la démence frontale et le syndrome de Diogène partagent des symptômes communs comme l’hostilité, une anosognosie et une syllogomanie interprétée comme une forme de persévération motrice. Enfin, il a été constaté dans certains cas une évolution secondairement démentielle. Ne peut-on pas interpréter alors le syndrome de Diogène comme précurseur d’une démence, et souligner l’intérêt d’études prospectives dans lesquelles seraient effectués des bilans psychométriques et des examens d’imagerie cérébrale ? [1,8]

Le syndrome de Diogène n'est qu'un entassement de symptome, le plus souvent révélateur d'une pathologie mentale ou démentielle sous jacente. Mais apparemment il existe des cas sortant du lot. A moins que ce ne soit que le prodrome d'une démence frontale...
"A force de contempler l'abyme, l'abyme te contemple"-Nietzsche
invite584
Compte supprimé ou banni
Compte supprimé ou banni
 
Messages: 10822
Enregistré le: 08 Sep 2005 21:02

Messagepar Krocro » 21 Déc 2006 18:48

J'ai croisé lors de mon stage DE une patiente atteinte de ce syndrôme lorsqu'elle était à son domicile cé'tait totalement insalubre et arrivé en institution plsu précisément en maison deretraite elle faisait ses besoins un peu partout mais ça s'est calmé par la suite, elle est à présent propre et n'entasse pas les objets inutile...On pouvait voir à table quleque signes du syndrôme comme entassement des miettes de pain sur la table...c'était assez marrant à observer...comme quoi les signes peuvent diminuer selon l'environnement.
Caro, Infirmière en chir ortho, plastie et ophtalmo!
Avatar de l’utilisateur
Krocro
Habitué
Habitué
 
Messages: 76
Enregistré le: 20 Fév 2004 15:40
WLM: krocro@hotmail.com

Messagepar Ptite Leeloo » 21 Déc 2006 19:42

Argrath le Troll a écrit :Le syndrome de Diogène n'est qu'un entassement de symptome, le plus souvent révélateur d'une pathologie mentale ou démentielle sous jacente. Mais apparemment il existe des cas sortant du lot. A moins que ce ne soit que le prodrome d'une démence frontale...


J'ai connu quelqu'un qui avait ce syndrôme de Diogène ; cette personne était assez jeune mais alcoolique. Donc, si je suis bien le raisonnement d'Argrath, le syndrôme de Diogène ne serait pas une pathologie qui survient comme ça, mais suite à une pathologie sous-jacente? (comme une personne alcoolique se met à boire suite, en général, à un problème psychologique ou existentielle grave. J'espère ne pas me tromper en disant ça, mais un ISP m'a dit qu'il ne considérait pas vraiment l'alcoolisme comme une maladie, mais comme une conséquence d'une autre pathologie du style dépression).

Donc en traitant la pathologie sous-jacente, on viendrait à bout de ce syndrôme? Mais si cette pathologie sous-jacente se révèle être une maladie mentale ou démentielle, on peut alors dire que la personne n'a pas forcément conscience de son trouble et qu'elle risque de nuire à sa santé ou à celle de son entourage, justifiant dans ce cas un recours en HDT ou du moins une aide??


Ouhhhhhh lala, ça m'embrouille de plus en plus! :oops:

En tout cas, je vous remercie d'apporter vos témoignages, vos avis et vos connaissances sur ce sujet, tellement peu connu!
I'd like to fly but my wings have been so denied.
I've eaten the sun so my tongue have been burned of the taste.
Leeloo, IDE depuis le 19/11/2008
Promo 2005-2008.
Avatar de l’utilisateur
Ptite Leeloo
Forcené
Forcené
 
Messages: 258
Enregistré le: 24 Mar 2005 21:43
Localisation: Bourgogne

Messagepar yuyu7 » 21 Déc 2006 19:50

Ptite Leeloo a écrit :...(comme une personne alcoolique se met à boire suite, en général, à un problème psychologique ou existentielle grave. J'espère ne pas me tromper en disant ça, mais un ISP m'a dit qu'il ne considérait pas vraiment l'alcoolisme comme une maladie, mais comme une conséquence d'une autre pathologie du style dépression)....

Comme tu dis, l'alcoolisme est un symptôme
2e année en suspens car en pause maternité...
Avatar de l’utilisateur
yuyu7
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 737
Enregistré le: 22 Nov 2004 19:21


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité