Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 17 Déc 2018 13:46

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar infdenuit » 01 Avr 2014 13:04

Bonjour,
Une petite question me taraude l'esprit, je m'explique: j'ai fait les transmissions a mes collègues de jour dans un service de médecine générale, en ne citant que les soins du jour pour chaque patient (genre , j'ai shunté les exams réalisés il y a 15 jours et qui étaient revenus sans anomalies, ainsi que les résultats de bio, qui pour moi ne changent rien a la prise en charge de mon patient -ATTENTION je n'ai pas dis que je m'en foutais, mais une CRP ou une créat, j'ai juste besoin de savoir si ça monte ou si ça baisse, le chiffre, ça n'intéresse que les médecins pour l'ajustement des prescriptions, enfin.. A mon sens- bref je m'egare!) eh bien j'ai eu droit a tout un tas de réflexions sur le "je-m'en-foutisme" dont je faisais preuve... Mais ôtez moi d'un doute, les transmissions servent bien a présenter le patient, connaitre son environnement, et cibler les soins du jour, non?! Une patiente de 76 ans qui vient pour une pneumopathie, je m'en fou un peu de savoir qu'elle ai eu une fracture du fémur en 1964, ou que son ASP n'a rien donné... Suis je le seul a penser cela???
infdenuit
 
Messages: 7
Enregistré le: 16 Oct 2013 13:59
WLM: Drcarter88@hotmail.fr

Messagepar myloma » 01 Avr 2014 14:43

bonjour inf de nuit :)

je comprends ce que tu veux dire, tu penses que parler de ces ATCD ne parait pas important
simplement cela permet de mieux cibler notre attention
ta patiente de 76 ans qui a une pneumopathie, le toubib a demandé un ASP , ce n est pas sans raison j'imagine
la normalité de cet ASP permet d'éliminer un diagnostic, reste à trouver une autre explication à ce problème digestif qu'elle présente probablement

simplement, lors d'une admission, signaler brièvement les ATCD aux collègues, "situe" le patient
(facteurs de risques éventuels)

je pense que nous aussi les infirmières, devont attirer l'attention du médecin si un résultat sanguin s'aggrave
tu as une CRP à 6 hier, demain elle sera à 62.
tu dois prévenir le toubib car il y a un souci manifeste

il en est de même pour les autres paramètres car le médecin n a pas forcément connaissance du bilan à l'instant T et parfois, le temps est compté
c'est vrai la fracture faite il y a 50 ans, c'est peut être pas si important, mais cela explique que la dame ait qq difficultés à marcher, ou eu une ostéotite en post op...

bien sûr, le patient qu'il ait ou non de mauvais paramètres est à prendre en considération, mais notre job est d'avoir l'oeil et de transmettre aux collègues
ainsi, il y a une continuité des soins
j imagine que le médecin doit "gueuler" quand il n a pas connaissance des résultats
je sais, il faut bcp de vigilance

transmettre , c'est communiquer les données aux collègues qui ont peu de temps pour saisir l'essentiel
voilà qq pistes de réflexion :)
myloma
 

Messagepar augusta » 01 Avr 2014 16:17

infdenuit a écrit : Une patiente de 76 ans qui vient pour une pneumopathie, je m'en fou un peu de savoir qu'elle ai eu une fracture du fémur en 1964, ou que son ASP n'a rien donné... Suis je le seul a penser cela???


Dans ton exemple, pour la fracture et à condition qu'il n'y ait pas de conséquences à l'instant présent, je suis d'accord.

En revanche, pour l'ASP il me semble important que l'équipe soit informé du résultat (quelque qu'il soit).
Comme l'a dit Myloma il s'agit de continuité des soins, or pour qu'elle soit effective il faut que l'information circule.
De plus, tu n'as pas à juger de l'importance d'un non-résultat. Pour toi ça n'a pas d'importance puisque tu as l'information, les autres ne l'ont pas cette information.
On peut être en repos, revenir....zapper qu'il y avait tel ou tel examen programmé et être bien content qu'un collègue rappelle le résultat.
Bref:
- être le plus précis possible lors des transmissions, c'est rendre plus confortable le travail de ceux qui prennent la suite.
- l'information doit circuler.
"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10333
Enregistré le: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar Maripasoula » 01 Avr 2014 16:54

Intéressant sujet, et l'avis des collègues du forum m'intéresse !

Pour moi (IDE de nuit en ce moment), l'objectif des transmission est de permettre à mes collègues de prendre en charge le patient et de le surveiller de façon adaptée et ciblée.
Je dois apporter les éléments qui permettront de prioriser soins, surveillance et alerte aux médecins pour ce patient.

Donc :
- 1 phrase : âge, durée et motif d'hospit, et situation à ce jour par rapport à ce motif
- 1 phrase : pourquoi il est toujours hospitalisé, et son devenir prévu
- ATCDS influant sur son état actuel
- problèmes actuels et principales surveillances inhérentes, par "système" (pas tous les soins prescrits : les trans orales ne sont pas faites pour décrire la planification des soins)
- 1 phrase : autonomie du patient actuelle et habituelle

Donc dans ton cas :
- je ne cite le "col du fémur" que s'il reste une impotence
- l'ASP : il sera inclus dans la phrase (par exemple) : "il a été constipé, c'est résolu" ou "tous les bilans radio sont normaux". Pas très grave si j'oublie d'en parler, puisque le résultat est "RAS".
- je parle de la CRP en hausse en disant s'il a de la fièvre et s'il a un point d'appel infectieux (toux, diarrhées, veinite...) ; et je parle de l'insuff rénale biologique en disant s'il pisse, s'il boit, s'il est perfusé...

Ces 2 points me paraissent importants car ils orientent la surveillance. (si l'IDE n'a pas le temps avant le staff, il vaudra mieux qu'elle ne prenne pas la TA à ce patient, mais devra savoir s'il a pissé...)
Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien, que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
(devise shadok)

IDE FPH depuis 1994.
Avatar de l’utilisateur
Maripasoula
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 379
Enregistré le: 07 Sep 2012 21:18

Messagepar Creol » 01 Avr 2014 20:27

Moi je suis encore plus radical ...

Je pense qu'il faut qu'on revienne à notre métier et que j'ai besoin de savoir qui part au bloc, qui en revient qui a un exam, une perf etc ... bref les soins du jour !
Ensuite direction le dossier correctement rempli par l'équipe d'avant ( ou pas rempli mais avec un petit mot : j'ai pas eu le temps) et à moi de chercher les informations.

Je crois qu'il faut vraiment arrêter le délire de la présentation médicale façon ancienne MSP.
Patient agé de, rentré le, pour et aujourd'hui voilà ce que l'on a.
La CRP a augmenté, diminué, ca ma va mais les
J'ai regardé ses derniers résultats et euh sa CRP est à 50 moi euh je comprend pas pourquoi le médecin n'a pas fait ceci ou cela car euh moi j'aurai fait ...
On s'en fiche. C'est descendu ou pas. Point.

Pareil si il est diabétique, hypertendu etc ... Est ce qu'il se gère ou pas ? Est il autonome, me faut il l'aide de ma collègue AS pour faire un pansement, ou inversement est-ce que ma collègue aura besoin de mon aide pour ses soins, l'essentielle quoi, le reste est sur le dossier POINT.

Les transmissions c'est 15 min et ya plein de patients ... Alors ciblons l'essentiel et arrêtons les msp ...
infirmier dans une vie antérieure.
Avatar de l’utilisateur
Creol
VIP
VIP
 
Messages: 2110
Enregistré le: 07 Jan 2008 16:51
WLM: steeve97113@hotmail.com
Localisation: vit dans un camping car au pays des cigognes

Messagepar Invite1 » 02 Avr 2014 12:53

Creol a écrit :le reste est sur le dossier POINT.

Les transmissions c'est 15 min et ya plein de patients ... Alors ciblons l'essentiel et arrêtons les msp ...


Je suis d'accord avec ça et je suis encore plus radical.

Dans les trans orales je ne dis que ce qui est "anormal". Je me refuse à reprendre une présentation pour chaque patient. Le grand motif d'entrée, ok mais pas les details, l'anamnèse complete. Il y a un dossier de soin qu'on se fait ch.... à remplir pour que personne ne le lise finalement.
Les motifs d'hospi sont dans le dossier de soin.
Les ATCD sont dans le dossier de soin
Les niveaux de dépendance aussi
Les traitements données cochés, les horaires des perf precisées.
Une hémorragie, c'est dans le dossier. Un potassium qui est monté en fleche, dans le dossier, A pété comme ci ou comme ça, c'est ,bien sur, noté avec tout les details,-et il en faudrait encore !! Comme quoi les pressions peuvent venir aussi des collègues
Tout y est il suffit de regarder. Je ne suis pas lecteur de dossier de soin. :mal:

Ca en fait hurler certaines mais je dis avec un peu de provoc que c'est des "grosses feignasses". C'est pas normal d'appuyer l'essentiel de son exercice sur cet oral, il faut aller voir les écrits.

En plus les deux arguments pour moi c'est que chacun doit se faire son opinion sur la PEC à continuer de mettre en oeuvre. Ce n'est pas à moi de leur dire ce qu'elles ont à faire.
Et deuxio, une mauvaise info initiale est repercutée sur le reste de l'équipe.
En fait avec ce systeme de trans orale "intégrales" c'est la première qui a remplie le dossier qui transmet ensuite aux autres, avec parfois des bourdent ou des deformations qui restent dans les tuyaux parfois plusieurs jours avant que quelqu'un s'en aperçoive.

Pour moi les trans orales c'est rapide, c'est ce qui est anormal dans la PEC que je transmets. Ce qui est inhabituel, voila : :fleche: ce qui est inhabituel. Ce qu'on ne met pas dans le dossier de soin. :!: Je vais yoyoter, mais le reste est dans le dossier de soin ! Zut, flute, crotte !! Et pis en 10 ' quand tu vas à l'essentiel, tu peux dire plein de choses intéressantes et aidantes pour "la suite".

Je ne suis pas lecteur de dossier de soin. Ok, un petit mot en passant pour dire que ce patient est a surveiller comme le lait sur le feu. Je ne veux pas mettre non plus en difficultés. Mais je n'ai pas non plus de compte rendu des soins que j'ai effectués à faire à mes successeurs. Après c'est la porte ouverte a "tu aurais du faire comme ci ou comme ça...."...etc. Chacun fait ce qu'il veut (obligatoirement dans l'interet du patient, cf regles pro), ce qu'il peut et personne n'a le droit de se calomnier ou de "tenir des propos susceptibles de nuire a l'exercice professionnel" des autres (regle pro)

Tout ça c'est de l'angoisse et du stress (ou meme du je-m'en-fichisme, ne nous cachons pas derrière notre petit doigt) mal placé de la part de ceux qui viennent prendre leur poste, en général, ça se reporte sur la plus gentille, la plus dévouée, la plus timide ou inexpérimentée.
.
.
Invite1
 

Messagepar Maripasoula » 02 Avr 2014 13:27

Comme quoi, nous n'avons pas tous les mêmes besoins et les mêmes "évidences" !

Comme les 2 avis précédents, je pense qu'il faut transmettre seulement "ce qui ne va pas", mais du coup, je n'ai pas peur de faire une "présentation avec des infos médicales" et l'anamnèse... qui explique souvent "ce qui ne va pas"

Quand je suis de matin, ma priorité est d'abord d'aller voir les patients (qui n'ont pas été vus depuis au moins 2 heures) avant de lire les dossiers.
Donc je me pointe souvent au staff' (juste à la fin du premier tour) sans les avoir lus, ces dossiers.
Il est donc important pour moi qu'on me dise à l'oral ce que je dois surveiller en priorité pour ce patient, et les éléments médicaux importants, pour pouvoir signaler les choses et poser les bonnes questions...

Quant à la dépendance, c'est important pour l'IDE et l'AS (qui n'a pas non plus le temps de lires les trans) de savoir si c'est une toilette complète, une aide au repas... mais ça prend moins de 10 secondes de dire ça.

J'essaie donc de faire des trans "opérationnelles"...

Après, si je me pose des questions sur la prise en charge (ça m'arrive souvent) : je vois ça directement avec les médecins (en laissant un mot si je suis de nuit, en téléphonant... ou en en parlant avec les collègues de jour, mais en dehors des transmissions).

:idee: Tiens, je vais regarder s'il y a de la littérature pro sur ce sujet !?
Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien, que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
(devise shadok)

IDE FPH depuis 1994.
Avatar de l’utilisateur
Maripasoula
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 379
Enregistré le: 07 Sep 2012 21:18

Messagepar Invite1 » 02 Avr 2014 13:56

Tu fais ce que tu veux. Tu es un "zome lib", comme disent les seychellois.
Perso moins j'en dis plus vite je me casse du service.
C'est vrai qu'on se rend directement compte en faisant une sorte de rapide Dg infirmier que Mme untel peut pas manger. Mais encore faut il aller les voir. Au passage bravo peu le font. Perso c'est trans orale que j'écoute souvent d'un oreille disons "selective" car c'est très rarement pertinent ou aidant dans la PEC (Mme untel a bien mangé, oui très interressant ! Mr untel a petouillé et a eu deux selles moles, super !), un tour des patients (bonjour, ça va ? je suis votre ide. Non ! tout à l'heure vous me raconterez tout vos malheurs (sauf urgence bien sur), la perf coule, le patient est dans sa chambre ; et puis trans ecrites (ou tout est détaillé sans tout les delires et les imprecision de mes collègues et prescriptions (mais ça n'engage bien sur que moi). Et les aides soignantes peuvent aussi très bien le voir mais encore faut il aller visiter les patients. Je vais etre provoc : quand on sert la fainéantise sur un plateau d'argent peu resistent à la tentation ! :lol:
Le niveau de dépendance est censé etre noté dans le dossier et lu par tous.
Mais tour le monde compte sur la gentille infirmière devouée pour bien macher le travail

Sinon, mais, é, é, é ! On a la meme devise shadock :!:
C'est moi qui t'ai pompée involontairement ou c'est toi la prems ? :?: :lol:
Je pense que ça doit etre moi car je l'ai mis il y a peu mais j'avais meme pas remarqué pour toi ( j'ai pas copié madame !)
Invite1
 

Messagepar san80 » 02 Avr 2014 14:24

:roll: les trans servent a bien cerner le patient , je trouve que les ATCD sont
a citer, et en effet un oubli ou une mauvaise trans peut avoir une repercussion sur la prise en charge du patient.
:roll: :roll: :clin:
Meme si ça fait MSP!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
san80
Habitué
Habitué
 
Messages: 61
Enregistré le: 26 Oct 2013 17:44

Messagepar Invite1 » 02 Avr 2014 15:45

san80 a écrit :les trans


Lesquelles. Ecrites, ok pour moi y a pas photo. Orales, ça tourne dans 90% des cas, pour moi, a n'importnawak. Genre, je me raccroche à ce que je peux (je ne parle pas de toi spécifiquement, c'est un "je" impersonnel). Souvent à du vent, verbiage, bavardage et surtout redites et redites, je m'écoute parler, je suis une bonne ide ou je cherche à cacher ce que je culpabilise de ne pas avoir fait (la c'est le pompon) - quand c'est pas des grosses erreurs.

Parce que savoir qu'en 79 il a eu un panaris du doigt, qu'à 65 ans il fait de l'hta modérée traitée que de toute façon on voit bien puisqu'il prend de l'amlor, que sa fille est très chiante (parce que souvent ce sont les termes utilisés, donc ça veut pas dire grand chose, ce qu'on decouvrira de toute façon bien trop tot), qu'avant avant hier il avait un potassium un peu haut mais que aujourd'hui c'est rentré dans l'ordre grace à la prise de sang qui a bien été faite ce matin (il manquerait plus qu'elle ne soit pas faite si elle est prescrite), et que le medecin a vu les resultats et que tout va bien. C'est pas vraiment de l'info hautement ciblée ! (ironique). C'est du blabla anxiolytique qui fait perdre un temps précieux (pas ironique). Mais ça donne l'impression de cerner le patient....Et puis ça met une tellement bonne ambiance, on batifole, on papote, on palabre, on s'écoute parler.

Si tout se déroule conformement à la prescription y a rien a dire de plus que RAS.
Après je le repète n'avoir que des trans orales exposent a de lourdes erreurs par effet de distorsion de l'info. Cela peut etre le premier maillon d'une chaine d'erreur communicative qui conduit à la cata (grosse erreur, décès...). Si personne va voir dans le dossier. Je pousse un peu mais ça arrive

On va dans le dossier de soin et tout est ecrit noir sur blanc. Ou alors toutes les infos générales du dossier servent a quoi ?

En plus souvent les portes ne sont pas fermée et les patients ou les familles entendent

Nan, je persiste et signe trans orales 10/15 minute maxi. L'essentiel. Ce qui est "sur le feu"
Je suis un peu remonté mais je decroche.
Invite1
 

Messagepar Prosper » 02 Avr 2014 19:40

Dans le principe, Mr machin, rentre pour raison, ATCD pertinent, evolution hospit, devenir et cela suffit. C'est pas de la MSP, mais cela permet de connaitre les infos en un rien de temps.

Ce que je prefere, c'est "Mr Machin, il va bien". Ha ok, super \o/ En interim/vacation sur du one shot, c'est trop de la balle, surtout quand cela s'eternise avec l'histoire de la petite derniere.
Mais j'aime mon métier
infirmière est un métier qui se mérite !!!
Avatar de l’utilisateur
Prosper
Accro
Accro
 
Messages: 1639
Enregistré le: 29 Mai 2006 15:49

Messagepar Boudiou » 02 Avr 2014 20:06

Ne pensez vous pas qu'il est plus pertinent d'adapter son discours au public?
Un(e) collègue qui ne connaît aucunement les patients qu'elle va prendre en charge mérite de savoir si un tel a des antécédents cardio, d'épilepsie, sd occlusif, une PTH à droite ou que sais-je pour mieux cibler ses surveillances et ses actions. Après je suis d'accord que l'hernie hiatale opérée en 99 on s'en ******.
Après, PAR PITIE, si c'est le 3ème jour consécutif de relève, épargnez les redites allez à l'essentiel les problèmes du jour suffisent...
L'autre soir (de nuit en ce moment) j'ai eu beau dire et redire à ma collègue que je les connaissais par coeur, elle n'a pas tiqué et on a perdu 20min à réentendre les choses qu'on savait déjà (étant de la suppléance et ne la connaissant pas, je n'ai pas osé lui dire plus explicitement :roll: )
Faut peut-être pas exiger des collègues qu'ils expliquent comme vous le souhaiteriez mais c'est sûr que d'un point de vue efficacité ça laisse parfois à désirer! C'est de la communication les transmissions orales, et communiquer c'est un art, tout le monde n'en a pas la même perception/compréhension/sensibilité!
Oups, je m'emflamme :lol:
Boudiou
 
Messages: 23
Enregistré le: 10 Mai 2012 19:03

Messagepar uij_54936 » 02 Avr 2014 20:48

Pendant les trans orales, j'aborde les points suivants:

- motifs d'hospitalisat°
-actds pertinents/allergie selon la situation
- équipements du patient: si perf en cours, redons en aspi, pansements, pousse seringue en cours, etc
- examens médicaux: résultats
- si un ttt si besoin a été donné + l'horaire
- si une TA de contrôle , glycémie de contrôle st à refaire
uij_54936
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 646
Enregistré le: 18 Oct 2008 17:55

Messagepar Maudetcie » 03 Avr 2014 09:33

Le sujet m'intéresse bien, car bien que jeune diplômée, et ayant envie de pointer ce qui m'a interpellé sur mes heures de service sur les patients...je précise que je suis en gérontopsy, et qu'en général on connait nos patients, qui sont là en séjour d'au moins 3 semaines et plus...donc bon à part les dernières entrées, où çà me semble important de présenter les motifs d'entrée, atcdts, contexte de vie...après pour les autres patients, je me rends compte que nous ne sommes pas assez synthétiques...
On me demande en ce moment de faire des renforts sur d'autres services, alors je vois ce qui se fait ailleurs, et moi çà m'oblige encore plus à m'adapter (ce que j'aime bien).
Conclusion...les transmissions durent souvent 20 à 30 minutes, et çà ne veut pas dire que les infos sont pour autant bien données!...hier j'ai eu la preuve que l'ide du matin avait oublié de me donner pas mal d'infos (de rdv du jour, de demain, d'un bilan etc etc)...et pourtant les trans ont duré 30 minutes!
Moi qui ne connaissais pas les patients ou très peu...j'ai rattrapé comme j'ai pû les oublis, mais j'ai raté une info de rdv qui du coup a été zappé...je suis allée fouiller dans les dossiers, sur l'ordi...pour réaliser qu'une patiente qui a une fracture du fémur ne devait pas marcher avec appui total, devait avoir des béquilles etc...rien n'avait été vu depuis son opération une semaine plus tôt...le travail de recherche des infos non fait donc!
Alors peut-être que quelque part il faut vraiment se concentrer sur notre mission de continuité des soins, à savoir les infos majeures pour les 8h à venir...çà va d'un rdv, un bilan sang perturbé (détaillé pas spécialement, tout dépend de quoi, et de combien les écarts...), un soin qui a interpellé et qui exige une surveillance (genre pansement hémorragique)...mais j'ai aussi vu des trucs effarants...une aide-soignante qui veut absolument raser un patient parce qu'il a une barbe...l'info aux transmissions avait été dite que ce monsieur avait une coagulation perturbée, qu'il était sous anticoagulants...et retrouvé dans une mare de sang encore le lendemain matin, comme égorgé, parce qu'elle n'avait pas tilté sur l'info...
aurais-je du encore plus appuyer sur le risque? préciser?...
Infirmière, promo 2010-2013...
Avatar de l’utilisateur
Maudetcie
 
Messages: 14
Enregistré le: 26 Avr 2010 11:04

Messagepar moutarde » 03 Avr 2014 12:44

Moi je suis plutôt d’accord avec Creol, arguema et infdenuit.

Les transmissions orale, c’est l’essentiel et surtout le court terme.
Elles viennent à l’appui d’un dossier de soin qui lui doit reprendre l’ensemble des informations concernant le patient.

Répéter le dossier c’est inutile, fastidieux, chronophage voire contre productif.

Après, on se doit d’adapter selon la relève, le type de service, l’organisation…etc

Les transmissions peuvent différer selon que l’on est en court, moyen, long séjour.

Elles peuvent différer selon la spécificité du service ; onco, psychiatrie, urgences, chirurgie…etc

Elles peuvent différer selon la charge de travail et le nombre de patients pris en charge : 1, 2, 4 15, 25, 105…

Après, ces transmissions font elles ou non partie du temps de travail et comment elles sont organisées ?
[..."Il y a pire que le bruit des bottes : le silence des pantoufles !"...]
Avatar de l’utilisateur
moutarde
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7407
Enregistré le: 27 Sep 2007 21:40


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



-