PROTOCOLES

Fiche technique - Pace Maker externe

Cet article fait partie de l'UE :

S5 2.11 Pharmacologie et thérapeutiques

Cette fiche n'est pas un protocole mais rappelle les fonctions et réglages du Pace Maker, ainsi que sa surveillance par l'infirmier. Ce stimulateur cardiaque, ou pile, est implanté dans l’organisme du patient afin de délivrer des impulsions électriques au cœur, permettant par exemple d’accélérer ce dernier lorsqu’il est trop lent.

Montage

pace maker externe

Le Pace Maker externe

En sortie de bloc le patient est porteur d'électrodes de stimulation cardiaque. Le plus souvent il s'agit d'une électrode ventriculaire dont l'extrémité est à peine insérée sur le ventricule par le chirurgien préalablement à la fermeture. Le chirurgien peut positionner aussi de manière moins systématique une électrode auriculaire. Ces électrodes sont reliées à un câble lui même fixé sur le boîtier du Pace Maker, littéralement traduisible de l'anglais par "faiseur de rythme".

Fonctions

Elles sont communes à la plupart des PM.

  • On /Off

Bouton de sécurité pour revenir en position OFF

Témoin de fonctionnement de la pile (voyant rouge clignotant) et test batterie pour juger de l'état de la pile (si on appuie sur le bouton, les 2 voyants clignotent simultanément ) Certains PM affichent « pile faible » sur d'autres une pile clignote En cas de faiblesse pile :changer la pile.

  • Fréquence (=RATE )

En sentinelle , le malade étant en rythme propre les témoins ( aiguille ou clignotant rouge ) sont sur « SENSE ».

En entraînement le Pace Maker délivre les impulsions électriques nécessaires à la contraction cardiaque à une fréquence prédéterminée. Les témoins sont sur "PACE"

  • Seuil (=outpout =courant de sortie)

Exprimé en mA (milliampère), cette valeur correspond à l'intensité du courant nécessaire à l'entraînement électrique du coeur. Ce seuil est réglé uniquement par l'anesthésiste ou le réanimateur dès le retour de bloc et vérifié par le médecin tous les matins :
- le bouton seuil étant sur zéro, on place le bouton fréquence sur un chiffre supérieur à la fréquence propre du patient : ex : patient à 70 pls/mn on règle le Pace Maker à 100/mn. Il s'agit ensuite de tourner lentement le bouton seuil jusqu'à obtenir un entraînement par le Pace Maker : apparition de « spikes » devant 1 QRS électroentraîné (=large) si les électrodes sont en position ventriculaires.

  • Asynchrone / DEMAND

En position ASYNC, le Pace Maker délivre systématiquement des influx électriques à l'intensité (seuil) et à la fréquence déterminées par le médecin sans tenir compte de l'activité propre du cour. Ce mode n'est JAMAIS utilisé.

En position DEMAND : 1 fréquence est déterminée par le médecin : si le patient a un rythme le Pake Maker reste en SENTINELLE et ne se déclenche qu'en cas de bradycardie.

Surveillance par l'infirmier

Il est nécessaire de vérifier l'état de la pile ainsi que les connections (électrodes et câble bien vissés). L'extrémité du câble doit notamment être fixée hors du pansement sur celui-ci. L'infirmier doit noter seuil et fréquence sur la pancarte du patient et s'il est en position ON ou OFF.

La synchronisation Pace Maker/malade doit être également surveillée.

Pace Maker en sentinelle : pas de spike sur l'ECG ou patient entraîné. Mettre le Pace Maker en sûreté (coincé sous l'alèse).

Si patient entraîné sans aucun rythme propre « sous le Pace Maker » mettre un second Pace Maker de secours dans la pièce.

Creative Commons License

Infirmier anesthésite diplômé d'Etat vincent.elmer@infirmiers.com

Cet article fait partie de l'UE :

S5 2.11 Pharmacologie et thérapeutiques

Publicité

Commentaires (0)