EN BREF

1200 médecins et chefs de service hospitaliers démissionnent de leurs fonctions administratives le 14 janvier

Ils réclament des moyens pour l'hôpital public et ont décidé de taper fort. 1200 médecins hospitaliers dont 600 chefs de service de toute la France, remettront le 14 janvier au ministère de la Santé, une lettre de démission collective : ces derniers continueront à exercer les soins, mais ils abandonneront leurs fonctions administratives, ont-ils fait savoir. A Paris, une conférence de presse est planifiée à 11 heures à la Pitié-Salpêtrière annonce le collectif Inter-Hôpitaux (CIH)Les médecins démissionnaires expliqueront les raisons de cette décision et ses conséquences, affirme le collectif, qui annonce d'autre conférences de presse programmées le même jour sur l'ensemble du territoire ( à Montauban, Limoges ou Douai). Tous réclament une revalorisation significative des salaires, en plus des diverses primes annoncées, une rallonge supplémentaire de 600 millions d'euros pour les hôpitaux en 2020 et une révision profonde de leur mode de financement et de leur gouvernance. 

Au mois de décembre, dans une tribune publiée dans le JDD, les mêmes médecins menaçaient de démissionner de leurs fonctions administratives si le gouvernement restait sourd à leurs appels. Ils ont donc décidé de passer à l'acte. 

X

Publicité

Commentaires (0)