EN BREF

Guerre en Ukraine : le CII dénonce des attaques "révoltantes" contre les soignants et les civils

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

Alors que la situation en Ukraine ne cesse de se dégrader, le Conseil International des Infirmières a publié un communiqué pour dénoncer les attaques russes lancées contre les civils et les établissements de santé.

À l’origine de la réaction de la fédération, le bombardement, mercredi 9 mars, d’une maternité de la ville de Marioupol, pilonnée depuis deux semaines par les forces armées russes, qui a suscité une indignation mondiale.

Des attaques qui violent "le droit humanitaire"

Le Conseil International des Infirmières (CII) condamne avec la plus grande fermeté l’attaque d’hier contre un hôpital pédiatrique et une maternité dans la ville portuaire de Marioupol, en Ukraine, déclare-t-elle ainsi dans son message, précisant que, depuis le début du conflit, 18 attaques contre des établissements de santé, des agents de santé et des ambulances ont été recensées, selon les informations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Des attaques jugées révoltantes, d’autant plus qu’elles prennent pour cibles des enfants et des femmes enceintes et constituent une grave violation des droits de l’homme et du droit humanitaire international. Les professionnels de santé et les patients doivent être tout particulièrement protégés et respectés, martèle Pamela Cipriano, la présidente du CII. Et de pointer les conditions dramatiques (coupures d’eau et d’électricité, manque de fournitures médicales vitales…) dans lesquelles les infirmiers ukrainiens sont contraints de prodiguer les soins. Les infirmières et les autres professionnels de santé travaillant dans les zones de conflit apportent soins, traitements et réconfort à tous les belligérants, ainsi qu’aux populations innocentes prises pour cible ou entre deux feux, s’émeut de son côté Howard Catton, le directeur général de la fédération, qui réclame une enquête pour faire la lumière sur ces attaques violant le droit international humanitaire.

Une campagne de soutien aux soignants ukrainiens

Alors qu’en France, la communauté des soignants se mobilise pour venir en aide aux victimes, le CII a lancé la campagne #NursesforPeace (Les infirmières pour la paix), mettant notamment à disposition des bannières et des vignettes à utiliser sur les réseaux sociaux afin d’exprimer sa solidarité avec les infirmiers ukrainiens. Il encourage les soutiens à la campagne à publier sur les réseaux sociaux des photos d’eux-mêmes tenant les bannières et à en diffuser le tag. Enfin, il invite à signer la déclaration conjointe des organisations de soins infirmiers condamnant l’invasion de l’Ukraine.

Retour au sommaire du dossier Exercice international

Publicité

Commentaires (0)