EN BREF

Les modalités d'inscription au RPPS enfin précisées

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Dans un communiqué conjoint daté de ce mardi 18 mai, le ministère des Solidarités et de la Santé, l’Ordre National des Infirmiers (ONI) et l’Agence Numérique en Santé ont annoncé l’inscription, dès la fin du mois de septembre 2021, des infirmiers au sein du Répertoire de référence des professionnels intervenant en santé (RPPS). Celle-ci sera effectuée par l’ONI et automatique pour tous les infirmiers déjà enregistrés auprès de l’Ordre. Elle n’impliquera plus de démarches d’enregistrement auprès des agences régionales de santé pour les infirmiers, précise par ailleurs le communiqué. Un nouveau numéro à 11 chiffres sera ensuite adressé aux infirmiers, qu’ils pourront retrouver dans l’annuaire santé et utiliser pour leurs différents documents et démarches. Cette inscription au RPPS permettra aux infirmiers transmettant des feuilles de soins électroniques ou travaillant des établissements ayant systématisé l’usage de la CPS (Carte de Professionnel de Santé) d’en obtenir une. De plus, elle autorise l’activation de l’application e-CPS, grâce à laquelle les professionnels de santé peuvent s’authentifier directement auprès des services en ligne, tels que le portail SI-DEP mis en place par l’AP-HP pour transmettre les résultats des tests antigéniques au Covid-19. À noter que la transition vers le RPPS s’accompagne de la disparition des identifiants départementaux ADELI. En revanche, le numéro d’Assurance Maladie, dit "AM", à vocation de facturation, ne changera pas, indique le communiqué. Les infirmiers qui ne seraient pas encore inscrits à l’ONI, quant à eux, sont invités à le faire sur le portail dédié.

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (1)

Phil

Avatar de l'utilisateur

44 commentaires

#1

Résistons..

Ne nous laissons pas embrigader dans cet Ordre qui prétend tirer sa légitimité des infirmières alors que 70% refusent de s'y inscrire !
Ca promet un beau conflit social si on ne se laisse pas faire...