EN BREF

(Re)lancement du Dossier Médical Partagé...

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant
Le Dossier Médical Partagé a été (re)lancé le 5 novembre 2018 en présence de Nicolas Revel, directeur général de la CNAM, et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités ert de la Santé. Pour ce faire, le « carnet de santé numérique » imaginé dès 2004 par Philippe Douste-Blazy a été dépoussiéré de la cave au grenier. La ministre l'a souligné lors de son discours, c'est semble-t-il, emblématique de la Stratégie de transformation du système de santé engagée par le Président de la République et le Gouvernement. Le Dossier Médical Partagé a été longtemps attendu, maintes fois annoncé, maintes fois repoussé. Il doit devenir demain une évidence pour tous les Français, comme l’est devenue la carte Vitale. Le Dossier Médical Partagé doit être avant tout un progrès majeur au service des patients. Il se présente notamment comme une réponse efficace à une anomalie constatée depuis longtemps, qui est que les Français ne disposent pas de l’historique de leur dossier médical. Cette situation engendre, chacun le sait, de la perte de temps et de la perte d’informations. Le Dossier Médical Partagé n’est donc pas un gadget : il est un rouage indispensable de la coordination et de la continuité des soins. Il doit faciliter la construction de parcours de soins cohérents, adaptés aux besoins des patients. Il doit améliorer la prise en charge des pathologies chroniques et le suivi médical des patients fragiles, enfants comme personnes âgées. Le DMP doit donc faciliter la construction de parcours de soins cohérents, adaptés aux besoins des patients. Il doit améliorer la prise en charge des pathologies chroniques et le suivi médical des patients fragiles, enfants comme personnes âgées. Le patient pourra à la fois consulter les données médicales le concernant, en provenance des professionnels de santé, mais aussi scanner et ajouter lui-même des documents de son dossier médical « papier » (anciens compte-rendu, résultats d’examens, courriers …). Agnès Buzyn a par ailleurs rappelé qu'il va de soi que la protection des données et la sécurisation des informations doivent faire l’objet d’une vigilance absolue, et je sais que Monsieur le Directeur général de l’Assurance maladie y sera particulièrement attentif.
Le DMP permet aux patients de conserver leurs informations de santé en ligne et de les partager avec les professionnels de santé de leur choix, qui peuvent ainsi les soigner plus efficacement.

 
L'Assurance Maladie a imaginé cette vidéo pour expliquer le DMP et encourager les Français à ouvrir le leur sur dmp.fr !

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)