TFE

TFE – La prothèse totale de hanche

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant


En juin 2012, Sylvia Schaedele, alors étudiant à l’Ifsi de Colmar (promotion 2009-2012) soutenait avec succès son travail de fin d’études sur le thème « La prothèse totale de hanche ». Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

TFE – La prothèse totale de hancheSylvia Schaedele introduit ainsi son travail de recherche : « Arrivée vierge en la matière il y a maintenant trois années, j’ai acquis durant cette formation des connaissances théoriques puis mes premiers savoirs-faire que j’ai pu mettre en œuvre et améliorer au cours de mes nombreux stages infirmiers. Ma motivation et mon apprentissage m’ont, je l’espère, permis de me positionner en tant que professionnelle de santé et d’être en adéquation avec les exigences requises pour la pratique de la profession infirmière.

C’est l’univers de la chirurgie qui m’a le plus marqué durant mes stages.  Il m’était inconnu avant la troisième année durant laquelle j’ai passé dix semaines au sein d’un service d’urologie. C’est véritablement ce dernier qui m’a permis de me familiariser avec les différents attendus requis par la profession d’infirmière. J’ai ainsi été impliquée dans la prise en charge pré et post-opératoire du patient en effectuant par exemple divers pansements, en retirant des drains ou encore en étant actrice dans l’information et dans l’éducation du patient. J’ai aussi mémoire d’un entretien avec un jeune patient de vingt ans ayant subi une urétérostomie (appelé plus communément Bricker).

Au semestre 6, je me suis enrichie d’une nouvelle expérience dans le domaine de la Chirurgie, durant dix semaines, dans un centre hospitalier local. C’est au cours de ce stage que je me suis focalisée sur les atteintes corporelles provoquées par la chirurgie, et plus particulièrement sur la mise en place d’une prothèse totale de hanche, thème que je propose de développer dans le cadre de mon Mémoire de Fin d’Études.

Initialement, je pensais approfondir le domaine des atteintes corporelles provoquées par une stomie puisque j’avais eu l’occasion de prendre en charge certains de ces patients au service d’urologie. Cependant, j’ai dû faire face à une problématique imprévue : le service de chirurgie générale de l’hôpital local n’en n’accueillait pas. C’est pourquoi j’ai choisi d’étudier une pathologie dévolue au service, en l’occurrence la prothèse totale de...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)