s

Forum : Aides soignants (AS)

Nous sommes le 20 Sep 2018 12:07

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar keloggs » 09 Aoû 2018 17:24

bonjour,

AS en EHPAD depuis plusieurs années en cdd on me dit au revoir..
Contraint de chercher un nouveau poste je me demande si une expérience en hospitalier serait à ma porté ?
disons que j'aimerai voir autre chose et accompagner des personnes dans une autre finalité.
mais manquant de confiance personnel je me fais de gros nœud/stress dans ma recherche actuelle, bien évidemment j'ai, je pense, énormément perdu..
en gros je ne suis plus stagiaire mais j'aimerai trop faire un stage pour reprendre mes marques :oops:
j'ai peur de me faire démonter par l'équipe.. de mal gérer mon taf.. me connaissant je sais que je ne pourrai commencer nulle part sans être tendu (nature..), en gros je me sens désemparé..
avez vous des conseils à me donner svp ou c'est pas normal que je sois ainsi ?
keloggs
 
Messages: 3
Enregistré le: 09 Aoû 2018 16:53

Messagepar Lenalan » 09 Aoû 2018 19:28

En quoi avoir travaillé en EHPAD rendrait hors de portée de travailler en hospitalier? Tu as le même diplôme que tes futurs collègues, et les mêmes compétences. Tu devras t'adapter à quelque chose de nouveau, c'est tout. On est pas des sous-professionnels quand on travaille en EHPAD et nombreux sont ceux qui vont en hospitalier ensuite sans problème.
Infirmière DE 2016 en EHPAD en route pour le libéral!

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14462
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Rehmi » 10 Aoû 2018 07:05

Pourquoi la question se pose-t-elle toujours dans ce sens ?
Les EHPAD demandent entre autre une capacité d'organisation, d'autonomie et d'analyse optimale et je pense personnellement qu'il est plus compliqué pour un ou une IDE de service de partir en EHPAD plutôt que l'inverse.
Infirmier D.E : Réanimation polyvalente - Urgences adultes
Prépare le concours d'école d'Iade... :matin:
Avatar de l’utilisateur
Rehmi
Forcené
Forcené
 
Messages: 261
Enregistré le: 09 Aoû 2015 02:17

Messagepar Lenalan » 10 Aoû 2018 10:12

Rehmi a écrit :Pourquoi la question se pose-t-elle toujours dans ce sens ?
Les EHPAD demandent entre autre une capacité d'organisation, d'autonomie et d'analyse optimale et je pense personnellement qu'il est plus compliqué pour un ou une IDE de service de partir en EHPAD plutôt que l'inverse.


Tout à fait d'accord avec toi! J'ai eu des réflexes bien utiles à perdre (non, je ne peux pas appeler l'interne de garde à 20h :lol: ) et je ne peux même pas appeler la collègue pour prendre la main quand je n'arrive pas à quelque chose (elle est partie depuis plusieurs heures, ou elle ne sera pas là avant plusieurs heures, ou je suis carrément toute seule). Et c'est un truc vérifié par toutes les IDE qui viennent en EHPAD. Il y en a même qui font 1 jour et 2 et repartent, parce qu'elles pensaient faire moins de chose et avoir un travail plus simple qu'en service (ou les nouvelles DE, qui veulent "commencer en douceur" en EHPAD)... C'est l'inverse :D

En tant qu'AS j'ai fait les 2 aussi, je ne vois pas quelles compétences ou quels savoirs (ou savoir faire, ou savoir être!) on perd en EHPAD, à part si on se transforme volontairement en machine à laver et qu'on ne s'intéresse à rien, mais ça c'est possible aussi en service!

Qu'on me parle "adaptation à la nouveauté" ok, mais qu'on dise "est-ce que ce sera à ma portée" j'avoue que je suis un peu surprise.
Infirmière DE 2016 en EHPAD en route pour le libéral!

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14462
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar keloggs » 11 Aoû 2018 11:47

merci de vos réponses.
alors oui il s'agirait plutôt d'adaptation à la nouveauté, mais emplie de peur malgré mes années d'expérience en EHPAD qui je pense m'ont été très formateur.
C'est juste que j'ai perdu me semble t il pas mal de chose qui font qu'arriver dans un service me fait peur au niveau responsabilité/organisation/compétence que j'ai clairement perdu.
L'arrivé dans un nouveau lieu n'est jamais évident, pour le dire clairement mes expériences de premiers jours étaient de n'être pas doublé, pressé par collègues, lâché auprès de personne sans même parfois savoir le niveau d'autonomie, bref, il a fallu s'accrocher, ce fut payant après plusieurs semaine mais blessant dans les remarques et comportement de l'équipe (mise à l'écart, indifférence). Des toilettes à la chaîne, car c'est la réalité (+/- 17 de moyenne, et je passe sur la prise en charge le soir..), pas mal de fatigue physique et psychologique, de questionnement du pourquoi un tel manque de moyen ne me permettant pas de faire correctement mon travail.
Donc oui j'ai acquis beaucoup de choses en terme d'observation, d'organisation (même si cela est complexe temps/nombre de prise en charge/aléas quotidien), de me débrouiller seul dans des situations parfois compliquées ou en fin de vie, de réactivité, en nursing, dans l'utilisation de matériel/posture/manipulation, dans le rapport à l'autre, ...
Ce qui me fait peur c'est l'acquisition du service de manière rapide alors que je n'ai pas fait de prise de constante/diurèse/bandelette urinaire et de report de celle-ci depuis des années (mise à part T°, encore heureux..), l'utilisation d'un chariot pour chaque toilette, ne plus être dans l'espace du résident = sa propre chambre, tout ce qui est toilette quand la personne a des perfusions, bref.. ça peut paraitre idiot mais arriver dans un service lâché immédiatement m'effraie..
pourtant je suis vraiment désireux d'évoluer et de faire au mieux !
alors oui je m'excuse si ma question d'emblée fait réducteur par rapport à l'EHPAD mais ce n'est pas du tout dans ce sens là, j'ai juste perdu ce que l'ensemble de mes stages en hospitalier ont pu m'apprendre et m'adapter à un service comme l'HEPAD pour aujourd'hui essayer par mon expérience aller vers l'hospitalier avec une certaine exigence envers moi dans la qualité de prise en charge de la personne et du service, je ne peux pas tout savoir le 1er jour mais je dois être efficace dès celui-ci.
keloggs
 
Messages: 3
Enregistré le: 09 Aoû 2018 16:53

Messagepar Patt » 11 Aoû 2018 15:50

Bonjour,

En prenant un peu de recul et en étant honnête avec toi même, tu crois réellement ne plus savoir prendre de constantes ? Tu mets le brassard, tu appuies sur un bouton et voilà. Si possible tu évites le côté perf (et au pire c'est pas dramatique), pareil si la patiente à eu un curage (et idem pas dramatique). Tu as une idée de ce qui est à signaler ou non et au pire tu signales un peu plus et voilà. Les BU, c'est juste plonger une bandelette dans de l'urine, l'interprétation ça n'est pas à toi de la faire. Si tu as des demandes de BU récurrentes et bien tu demandes à l'IDE ce qui est important et quand l'alerter, sinon tu notes juste le résultat.

Un chariot pour chaque toilette ? Je n'ai jamais vu ça en service. Au mieux tu as une bassine/patient dans les chambres.

Une toilette avec perf, c'est pas plus compliqué. Si tu as de la chance le patient à une chemise qui s'ouvre au bras, sinon tu les passes par la manche (au début tu vas surement te planter sur le sens, ça arrive). Pour la douche, sois c'est simple et tu peux éviter le lieu de la perf, sois tu mets un sac plastique avec beaucoup de scotch (et dans certains services douche interdite).

D'autres dispositifs qui te font peur, que tu ne sais pas manipuler ? Tu demandes, tu as le droit de ne pas savoir et il vaut mieux demander que faire une bêtise ! (certains DM -assez rares- doivent être clampés quand on bouge le patient, ou tout le contraire).

Dis toi que contrairement à l'EHPAD tu auras bien plus facilement un collègue AS dans le coin ou un IDE (ou même un kiné ou médecin !).

Tu dois faire au mieux dès ton premier jour et surtout tu dois respecter le fait de ne pas être à l'aise et oser demander. La seule chose qu'on te demande c'est de même tes patients en sécurité (et toi aussi), de les respecter et aussi d'apprendre ce qui t'es compliqué.

Franchement, je n'ai jamais vu un service me dire "tu débarques tu te d*merde" si je n'avais pas été doublée avant (ou mal). Il suffit d'être honnête et de demander conseil.

Crois en toi et ne te met pas une pression énorme ! Je débarque en EHPAD (comme AS ou IDE), je serrais bien stressée et perdue, je sais que c'est lourd en soin, il faut connaitre les résidents, c'est une autre façon de faire, c'est ... normal.
ESI 2014-2017
IDE juillet 2017
Avatar de l’utilisateur
Patt
Accro
Accro
 
Messages: 1600
Enregistré le: 26 Déc 2013 23:09

Messagepar Lenalan » 11 Aoû 2018 19:56

Je suis sûre que tu sais faire tout ça Kellogs, tu vas voir qu'en quelques jours ça ira!
Une diurèse? Il suffit de garder les urines dans un bocal et de les noter. Les constantes? Tu sais faire. Les toilettes? Pareil qu'en EHPAD. Les perfs? Tu vas peut-être t'emmêler les pinceaux au début (perfs, rampes et compagnie), mais TU SAIS faire :D
Infirmière DE 2016 en EHPAD en route pour le libéral!

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14462
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar keloggs » 14 Aoû 2018 18:19

merci beaucoup pour vos encouragements :D
du coup j'ai ressortie mes cours de AS et me remets la tête dans tout !!
maintenant il ne me reste plus qu'à serrer les doigts pour trouver un poste, ensuite je me jetterai à l'eau et rectifierai.. si je passe pas ce pas j'y arriverai jamais et je pense que le changement peut avoir du bon ! (motivé motivé !!)
MERCI
keloggs
 
Messages: 3
Enregistré le: 09 Aoû 2018 16:53

Messagepar Creol67 » 14 Aoû 2018 19:07

La formation des AS et des IDE est telle que en principe vous êtes capable de travailler dans n'importe quel domaine dans la limite de la formation officielle reçue.
Ce qui veut dire que vous pouvez tel mois travailler en cardio, tel mois en pneumo, tel mois en pédiatrie, tel mois en gériatrie.

Actuellement il existe trois secteurs dans le domaine du soin.
La gériatrie et par extension tout ce qui relève des lieux de vie.
La psychiatrie.
Les soins somatiques.

L'un ne reconnait pas l'autre, et l'un pense être meilleur que l'autre.

Votre problème ne sera pas de savoir si vous "saurez" faire. Mais bien de savoir si vos collègues vous accepterons.

Et là tout dépendra de vous.
De votre positionnement --> Vous êtes une soignante, imposez vous comme tel
de votre savoir être --> vous avez travaillé en gériatrie, et normalement, vous n'avez plus peur de rien.


Cdlt.
Infirmier, DRH, responsable paie et social dans le domaine de la santé.
je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour
Avatar de l’utilisateur
Creol67
 
Messages: 21
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54


Retourner vers « Aides soignants (AS) »