Forum : Ordre infirmier

Nous sommes le 18 Jan 2021 08:19

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar eusèbe » 06 Fév 2018 13:42

Marie Charlotte IDE a écrit :Au bout du compte et si vous continuez à résister, vous ne paierez que les arriérés de cotisation, le cas échéant, sur décision du tribunal.
Et non pas sur injonction d'un minable cabinet de recouvrement qui passe son temps à facturer ses menaces (plus les frais de ce cabinet !).
Reste à savoir si l'ordre infirmier, qui n'a déjà pas la cote au sein de la profession, est prêt à se refaire de la mauvaise pub avec une action d'envergure contre les infirmières en engorgeant les tribunaux pour des sommes minimes !
Alors moi si j'étais à votre place, je choisirai de résister. Mais moi je ne me suis jamais inscrite. Donc pas d'embrouille.
Pour info les délais de prescription sont de 4 ans en matière de relance. Ce qui signifie que l'ordre ne peut plus prendre en compte dans ses bilans financiers ni réclamer les sommes dues avant le 01 janvier 2014.

L'ordre infirmier manquerait-il d'argent à ce point pour harceler les professionnels de cette façon ?
Il est aussi vrai qu'il espère la publication du décret d'inscription automatique qui ferait des 660611 professionnels (chiffre DGOS) de potentiels cotisants.
Sachant que 116800 IDE verseraient 75 € et 543811, 30 €, on atteint un montant de plus de 25 millions d'euros annuels qui pourraient rentrer dans les caisses ordinales (sans compter la taxe sur les sociétés) : on comprend que ce chiffre hallucinant puisse donner de l'appétit à des sociétés de recouvrement, des banques, des assurances et surtout à l'oligarchie ordinale : joli chiffre d'affaire en définitive...
Avatar de l’utilisateur
eusèbe
VIP
VIP
 
Messages: 2489
Enregistré le: 01 Mar 2010 17:52

Messagepar Steph013 » 06 Fév 2018 15:51

Pas envie de payer non plus :mal: , le seul risque est de devoir payer les cotisations manquantes depuis le délai de prescription + éventuellement les frais liés au dossier d'injonction auprès du tribunal.
Marre de ce p..... d'ordre qui sert à rien !!!
Steph013
 
Messages: 5
Enregistré le: 05 Fév 2018 15:03

Messagepar STS34 » 07 Fév 2018 20:36

pour ma part, je résiste et ne vais donc pas céder à leur menace.
je prends le risque.
Après tout, les courriers ont été adressés par simple voie postale.
Qu'est-ce qui prouve que je les ai reçus?
STS34
 
Messages: 2
Enregistré le: 05 Fév 2018 18:53

Messagepar Steph013 » 08 Fév 2018 13:32

Pareil, j'ai dépassé le délai de 48h depuis hier, je vous tiendrai au courant des suites...
Steph013
 
Messages: 5
Enregistré le: 05 Fév 2018 15:03

Messagepar Kev0u44 » 11 Fév 2018 20:03

Bonsoir !

Jamais payé mes cotisations et je ne compte pas les payer non plus, je ne suis pas en accord avec leur fonctionnement, leurs idées et encore moins avec le code de déontologie pondu par l'ordre.
Cette ordre qui n'est (pour moi) pas un soutient de la profession et n'est clairement pas le premier organisme sollicité. Ils viennent démarcher dans les écoles dès la dernière année mais les représentants n'ont pas d'arguments quand on les met face aux chiffres et je vous assure je les ai confronté en plein amphithéâtre à l'époque de ma dernière année d'école.

Le conseil d'état ayant ordonné au ministère des affaires sociales et de la santé de rédiger un décret sur l'inscription automatique de chaque infirmier (mais pas à vie, permettant de demander quand même sa radiation). Ce décret. Selon certains syndicats, ce décret a été mis en place fin 2017 et c'est pour cela que les "menaces" sont plus insistantes. Cependant je souhaite confirmation car je ne le trouve pas ce fameux décret.
Depuis quand doit-on payer son droit d'exercer un métier? Car en toute logique avec ce décret pondu, les IDE ne souhaitant pas payer leurs cotisations se retrouveraient dans l'exercice illégal de leur profession. Les syndicats sont sur le coup depuis début 2017.
Sur mon CHU ils essayent de négocier le paiement de la cotisation par l'hôpital (pas forcément crédible avec la conjoncture actuelle mais bon).

Bref, les courriers arrivant à chaque fois chez mes parents et Non à mon domicile, je suis rendu à ma 5e lettre de recouvrement et j'ai reçu une "injonction" sans accusé de réception ni rien, et meme pas pour l'ordre, pour la société IJCOF : LOL !

Ne vous inquiétez pas trop vite pour l'instant, renseignez-vous auprès de vos syndicats, de vos cadres et si vous partagez le même avis que moi sur cette ordre : résistez !! Pour l'instant rien de fait et puis bon l'inscription est certes obligatoire mais 3-4% seulement des IDE français et on ne tape pas sur les doigts au 96 autres pour-cent avec ces menaces donc bon.
IDE Angevin en soins palliatif.
Kev0u44
Habitué
Habitué
 
Messages: 64
Enregistré le: 12 Mai 2012 13:49

Messagepar Marie Charlotte IDE » 12 Fév 2018 07:01

Kev0u44 a écrit :Bonsoir !

Jamais payé mes cotisations et je ne compte pas les payer non plus, je ne suis pas en accord avec leur fonctionnement, leurs idées et encore moins avec le code de déontologie pondu par l'ordre.
Cette ordre qui n'est (pour moi) pas un soutient de la profession et n'est clairement pas le premier organisme sollicité. Ils viennent démarcher dans les écoles dès la dernière année mais les représentants n'ont pas d'arguments quand on les met face aux chiffres et je vous assure je les ai confronté en plein amphithéâtre à l'époque de ma dernière année d'école.

Le conseil d'état ayant ordonné au ministère des affaires sociales et de la santé de rédiger un décret sur l'inscription automatique de chaque infirmier (mais pas à vie, permettant de demander quand même sa radiation). Ce décret. Selon certains syndicats, ce décret a été mis en place fin 2017 et c'est pour cela que les "menaces" sont plus insistantes. Cependant je souhaite confirmation car je ne le trouve pas ce fameux décret.
Depuis quand doit-on payer son droit d'exercer un métier? Car en toute logique avec ce décret pondu, les IDE ne souhaitant pas payer leurs cotisations se retrouveraient dans l'exercice illégal de leur profession. Les syndicats sont sur le coup depuis début 2017.
Sur mon CHU ils essayent de négocier le paiement de la cotisation par l'hôpital (pas forcément crédible avec la conjoncture actuelle mais bon).

Bref, les courriers arrivant à chaque fois chez mes parents et Non à mon domicile, je suis rendu à ma 5e lettre de recouvrement et j'ai reçu une "injonction" sans accusé de réception ni rien, et meme pas pour l'ordre, pour la société IJCOF : LOL !

Ne vous inquiétez pas trop vite pour l'instant, renseignez-vous auprès de vos syndicats, de vos cadres et si vous partagez le même avis que moi sur cette ordre : résistez !! Pour l'instant rien de fait et puis bon l'inscription est certes obligatoire mais 3-4% seulement des IDE français et on ne tape pas sur les doigts au 96 autres pour-cent avec ces menaces donc bon.


Vous ne trouvez pas ce fameux décret tout simplement parce qu'il n'existe pas et qu'il n'a pas été publié au journal officiel. Récemment le président de l'ordre a annoncé une publication avant la fin du premier trimestre 2018. Son prédécesseur comptait sur une parution avant fin 2017.

Pour ce qui est des syndicats, comment est il possible que certains selon vos écrits essaient de faire prendre en charge la cotisation par le CHU ?
Soit on est pour, soit on est contre.

Enfin tout courrier en envoi simple peut aller directement à la poubelle. Y compris ceux de la société de recouvrement mandatée par l'ordre. Comme je l'ai posté plus haut seule une décision du tribunal peut vous contraindre à payer les arriérés. Et on en est pas encore là.
Marie Charlotte IDE
Habitué
Habitué
 
Messages: 96
Enregistré le: 14 Jan 2017 06:02

Messagepar eusèbe » 12 Fév 2018 07:13

http://www.fosps.com/le-haut-conseil-de ... -a-lordre/
HCPP du 26 octobre 2017
Victoire Symbolique contre l’ordre national infirmier :
Ce jour était présenté au Haut conseil des professions paramédicales un texte relatif à l’établissement des listes nominatives des infirmiers et des pédicures-podologues salariés en vue de leur inscription au tableau de l’ordre et modifiant le décret 2016-746 du 2 juin 2016 relatif à l’établissement des listes nominative des masseurs-kinésithérapeutes salariés en vue e leur inscription au tableau de l’ordre ».
Le texte amendé a recueilli un avis négatif, par 10 voix contre 3
Le vote a créé le désordre au ministère des solidarités et de la santé.
Les amendements adoptés par les professionnels paramédicaux sont les suivants :
- 1. Article 1 et 2 du décret : Dans les items composant la liste des données d’identifications à transmettre : Supprimer le 2° : l’adresse personnelle, Remplacer par 2° l’adresse professionnelle
2. Article 1 et 2 - 5ème alinéa : Remplacer : « La première transmission de ces données par son employeur fait l’objet d’une information préalable du professionnel concerné par « La première transmission de ces données par son employeur est subordonnée à l’accord préalable du professionnel concerné.
3. Article 1 et 2 - dernière phrase : Supprimer la phrase.
Cette phrase soustrait ces listes à la protection de l’article 38 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978. Pourtant l’alinéa 3 spécifie que cet article ne permet pas à un citoyen de s’opposer à une inscription rendue obligatoire par un texte réglementaire. Par contre il interdit par son alinéa 2, que ces données soient utilisées à des fins commerciales.
Exclure les professionnels de la santé concernés de l’ensemble des garanties apportées par l’article 38 de la loi précitée expose ceux-ci à des démarchages en tout genre, commerciaux notamment comme par exemple réclamer de l’argent a un professionnel en échange de l’autorisation d’exercer son métier.
Ces trois amendements sont protecteurs pour les salariés mais compliquent l’organisation de la « collecte » des cotisations ordinales. De ce fait ils ne sont pas acceptables pour l’ONI !.
CELA PROUVE UNE FOIS DE PLUS QUELLES SONT LES PRIORITES DE L’ONI.
Quelle suite donnera ce gouvernement au rejet massif par les professionnel-le-s de santé de l’obligation de payer pour travailler,
L’intersyndicale poursuivra sa lutte contre l’ordre l’Ordre national infirmier.
L’Intersyndicale continuera de lutter avec vous contre cet ordre inutile
Paris le 27-10-2017
Avatar de l’utilisateur
eusèbe
VIP
VIP
 
Messages: 2489
Enregistré le: 01 Mar 2010 17:52

Messagepar Steph013 » 12 Fév 2018 11:04

Merci pour toutes ces infos
Steph013
 
Messages: 5
Enregistré le: 05 Fév 2018 15:03

Messagepar eusèbe » 12 Fév 2018 16:33

Steph013 a écrit :Merci pour toutes ces infos

Il y a ça aussi posté page 5 de ce sujet :
http://www.sudsantesociaux.org/ordre-in ... icale.html
Avatar de l’utilisateur
eusèbe
VIP
VIP
 
Messages: 2489
Enregistré le: 01 Mar 2010 17:52

Messagepar Kev0u44 » 13 Fév 2018 13:00

Marie Charlotte IDE a écrit :

Vous ne trouvez pas ce fameux décret tout simplement parce qu'il n'existe pas et qu'il n'a pas été publié au journal officiel. Récemment le président de l'ordre a annoncé une publication avant la fin du premier trimestre 2018. Son prédécesseur comptait sur une parution avant fin 2017. C'etait le sous-entendu que je démontrais à vrai dire. Peu importe

Pour ce qui est des syndicats, comment est il possible que certains selon vos écrits essaient de faire prendre en charge la cotisation par le CHU ?
Soit on est pour, soit on est contre. Je ne suis pas syndiqué, pas responsable de ce que les syndicats pensent ou font sur mon CHU. Je sais juste que c'est l'alternative sur laquelle travaille certains syndicats de mon CHU dans le cas où le décret serait officialisé. J'ai suffisamment démontré que j'étais contre de mon côté.

Enfin tout courrier en envoi simple peut aller directement à la poubelle. Y compris ceux de la société de recouvrement mandatée par l'ordre. Comme je l'ai posté plus haut seule une décision du tribunal peut vous contraindre à payer les arriérés. Et on en est pas encore là.Ai-je dis le contraire de ce que vous avez dit ? Je montrais simplement aux sceptiques que pour l'instant on peut se permettre de prendre le risque de ne rien payer, et jeter les courriers à la poubelle, sans risques quelconques.
IDE Angevin en soins palliatif.
Kev0u44
Habitué
Habitué
 
Messages: 64
Enregistré le: 12 Mai 2012 13:49

Messagepar SebPI » 09 Juin 2018 15:22

Steph013 a écrit :Pareil, j'ai dépassé le délai de 48h depuis hier, je vous tiendrai au courant des suites...


Salut

Alors ? Il s'est passé quoi ?
SebPI
 
Messages: 2
Enregistré le: 02 Déc 2016 14:23

Messagepar Steph013 » 11 Juin 2018 15:15

Salut à tous,
Toujours pas de nouvelles suite à leur menace de requête auprès du tribunal du mois de février.
Par contre je viens de recevoir une relance pour un recouvrement commercial à l'amiable d'un montant de 30E , sans doute la cotisation 2018 ?
Steph013
 
Messages: 5
Enregistré le: 05 Fév 2018 15:03

Messagepar loulic » 11 Juin 2018 18:13

Ben voyons !
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5552
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar fafleur » 11 Juin 2018 18:52

bon ça me rassure tout ça... je viens de recevoir ma 2ème lettre de la société de recouvrement, qui a donc fini à la poubelle comme la première.
Ce que je trouve inadmissible, c'est que j'ai directement reçu cette lettre de société de recouvrement me disant que je n'avait pas payé ma cotisation... sauf que je n'ai jamais reçu la demande de cotisation!!!! J'ai été obligée de m'inscrire l'an dernier pour passer le concours EN, sans ça je ne serais toujours pas inscrite... :roll:
fafleur
 
Messages: 24
Enregistré le: 24 Sep 2016 19:28

Messagepar SebPI » 11 Juin 2018 21:47

Steph013 a écrit :Salut à tous,
Toujours pas de nouvelles suite à leur menace de requête auprès du tribunal du mois de février.
Par contre je viens de recevoir une relance pour un recouvrement commercial à l'amiable d'un montant de 30E , sans doute la cotisation 2018 ?



Merci pour l'info !
SebPI
 
Messages: 2
Enregistré le: 02 Déc 2016 14:23


Retourner vers « Ordre infirmier »



Publicité

-