Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 15 Mai 2021 03:32

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar bresique » 23 Jan 2015 18:27

Bonsoir à tous,

Je suis diplômée depuis 9 ans maintenant. J'ai travaillé dans plusieurs services (médecine, chirurgie, urgences, intérim, libéral, dispensaire). Je me suis toujours très vite lassée du secteur ou j'exerçais. Actuellement en dispo, je refais de l'intérim par dépit... car je ne sais plus du tout quoi faire... je me dis que c'est en attendant, mais je ne supporte plus mon travail et surtout la façon dont je l'exerce.

Je ne sais plus trop si c'est mon métier qui m'insupporte ou si c'est le fait que je n'ai toujours pas trouvé ma voie (c'est pourtant pas faute d'avoir travaillé dans plusieurs domaines!) J'ai l'impression de n'avoir jamais été épanouie ni sereine avec le métier d'infirmière. je ne trouve plus de sens à faire mon travail. Je suis hypersensible, tout me touche trop et je n'arrive plus à prendre du recul. J'ai l'impression de ne plus avoir de ressources pour rebondir.

J'ai envie d'être formé sur qq chose mais je ne sais pas sur quoi, d'évoluer, de ne plus être infirmière lambda ... et si possible d'allier une formation bien-être....

Le problème c'est que je suis en dispo et je n'ai pas envie de réintégrer mon hôpital. Certes j'aurai la sécurité de l'emploi car je retrouverai mon statut mais retourner dans un service standart (faire le tour avec votre chariot, les pansements, les tension, les visites...) m'ennuie à mourir mais je pourrai éventuellement bénéficier d'une formation payée par l'hôpital (et encore...)

Je pense à une reconversion mais quoi faire??
Je suis en perdition professionnelle depuis plus d'1 an... et je ne supporte plus ma situation... je ne sais pas vers qui me tourner...

Des personnes sont-ils dans ma situation ou ont connu cette période (qui dure depuis trop longtemps pour moi)
Si oui qu'avez vous fait?

Merci de m'avoir lu...
bresique
 
Messages: 10
Enregistré le: 16 Nov 2005 18:41

Messagepar parexemple » 23 Jan 2015 21:50

moi aussi, c'est ma période creuse et me cherche maintenant depuis environ 3 ans, voire 4 ! J'ai fait du libéral pour cette raison... ça ne me convient pas vraiment non plus ! Je retourne quand même à l'hosto, mais je t'avoue, pour la sécurité de l'emploi mais surtout pour les collègues ! Et si je pouvais financièrement, j'arrêterais de bosser pour me réorienter, dans quoi, j'en sais rien... le jardinage, le bricolage, les enfants, le mari..... passer du temps à flâner paisiblement ! Je bosse car pas le choix... j'aime heureusement le soin relationnel et en psy on peut encore en faire... donc c'est mon orientation... je veux continuer à trouver du plaisir dans le travail !

Peut-être que quelqu'un qui a sauté le pas pour se réorienter pourra mieux t'aider dans ta réflexion.. :|
bloubloublou.... cool !!!
parexemple
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 224
Enregistré le: 18 Mai 2013 16:00

Messagepar parexemple » 23 Jan 2015 21:54

Sais-tu ce qui te plairait réellement ? ... et ensuite tenter de trouver une orientation, dans le soin, qui pourrait répondre au moins en partie à tes attentes ! tu évoques une formation de bien-être.... tu t'es renseignée sur ce qui est possible de faire de ce côté là ? Et trouver une formation payée et rémunérée c'est pas facile j'imagine : t'as cherché ?
bloubloublou.... cool !!!
parexemple
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 224
Enregistré le: 18 Mai 2013 16:00

Messagepar augusta » 24 Jan 2015 08:31

Avez-vous pensé à la psychiatrie?
Le travail y est très différent d'un service de soins généraux...
"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10408
Enregistré le: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar galtan » 24 Jan 2015 13:31

Je suis passé par cette étape aussi (après avoir travaillé dans plusieurs services de psychiatrie adulte puis pédo-psychiatrie).
J'ai pris une dispo pour préparer le concours d'IDE scolaire, en même temps, j'ai travaillé à mi-temps comme enseignant contractuel en lycée pro (c'était mon projet à long terme). J'ai complété ce mi-temps par un mi-temps d'infirmier à l'éducation nationale.
J'ai fini par préparer et présenter plusieurs concours dont ceux d'IDE et d'enseignant et j'ai été admis.
Ces deux emplois m'ont semblé passionnants et il m'a été difficile de faire un choix. Au final, j'ai opté pour l'enseignement.
Tout ça pour dire que OUI, c'est possible de sortir du parcours hospitalier et de faire autre chose.
Pour anticiper les objections "classiques": j'ai deux jeunes enfants et ma compagne était à la fac l'an passé. Nous sommes tout les deux passés du statut de professionnels "reconnus" à celui de néophytes. Nous ne vivions que sur mes salaires de contractuels et nous avons un emprunt immobilier.
Je ne dis pas que c'est "les doigts dans le nez", mais c'est faisable.
Avatar de l’utilisateur
galtan
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 249
Enregistré le: 23 Mai 2014 11:23

Messagepar skikinoune » 28 Jan 2015 11:41

Idem que les témoignages précédents!
J'ai du coup fait la formation de puer qui m'a permis de découvrir le travail en PMI, les directions de crèche, la maternité, l'enfance en danger...
Je suis maintenant plus dans le préventif et le social et ça me convient, tout en me disant que si je veux retourner chez les adultes un jour, je garde cette possibilité.
Il y a aussi l'école des cadres ou encore être IDE en entreprise. Tu peux également envisager une reconversion en tant que commercial pour un labo.
Bon courage :clin:
On m'a dit c'est impossible...Alors je l'ai fait
IDE 2008
Puéricultrice 2014
Avatar de l’utilisateur
skikinoune
VIP
VIP
 
Messages: 2245
Enregistré le: 31 Mar 2005 19:10

Messagepar bresique » 28 Jan 2015 14:50

Bonjour à tous,

Merci pour vos réponses…

Parexemple : J’ai pensé au libéral… j’en ai fait durant 3 mois en Calédonie. Certes c’est différent qu’en métropole mais je n’ai pas été plus attirée que ça. D’un coté je me dis que je peux économiser pour me payer une formation et d’un autre, rentrer chez toi et faire encore de la paperasse ne me convient pas non plus… Je suis tellement blasée de mon métier que dès que j’ai fini ma journée faut plus m’en parler ! Et puis en libéral tu travailles seule aussi… même si je suis autonome et indépendante j’ai besoin d’avoir ne serait-ce qu’une toute petite équipe.

Après la psychiatrie… je n’ai jamais pensé à travailler dans ce secteur. C’est un milieu qui me fait peur… et ou je ne me sens pas du tout à l’aise.

Je n'arrive pas à déterminer ce qui me plairait réellement… dans les médecines parallèles, c’est assez vaste… j’avais ciblé un peu le shiatsu, l’hypnose, mais ce sont des formations payantes et chères. C’est pour ça que je me suis dit qu’une période libérale pouvait être appropriée pour me la payer et avoir le temps de les bosser.

Galtan : tu es enseignant dans quel domaine ? Tu enseignes quel niveau ? C’est un parcours atypique certes.

Effectivement, allier 2 métiers me conviendrait. 2 métiers différents.

Skikinoune : Puéricultrice était le métier que je voulais faire à la base… et puis lors d’un stage pendant mes études je me suis rendue compte que j’étais beaucoup trop stressée pour m’occuper d’enfants malades… J’aime les enfants mais en bonne santé ! Après le coté PMI, social… doit être très intéressant. Tu travailles actuellement dans quel secteur? Tu as tenté le concours de Puer à quel âge ? Avais tu une expérience en pédiatrie pour passer le concours?

IDE en entreprise j’ai testé en intérim pendant 15 mois ! Et franchement c’est pas passionnant… les horaires sont top mais je m’ennuyais… entre les personnes qui viennent pour un mal de gorge ou ceux qui se sont coupés avec une feuille de papiers...!

Si il y a d’autres témoignages de personnes qui ont bifurqué en tant qu’infirmière ou qui ont changé complètement de voie je suis preneuse !

Merci !
bresique
 
Messages: 10
Enregistré le: 16 Nov 2005 18:41

Messagepar galtan » 28 Jan 2015 18:11

bresique a écrit :Galtan : tu es enseignant dans quel domaine ? Tu enseignes quel niveau ? C’est un parcours atypique certes.

Je suis enseignant en sciences et techniques médico sociales (STMS). Cette année, j'ai une classe de terminale CAP petite enfance, une classe de première et une de terminale en BacPro ASSP.
Ce n'est pas aussi atypique que ça en a l'air, j'ai eu accès au concours de prof avec mon DE et mon expérience pro (il faut au moins 5 années).

Après, la question est surtout de savoir ce qui t'intéresse et ce que tu attends d'un travail.
Avatar de l’utilisateur
galtan
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 249
Enregistré le: 23 Mai 2014 11:23

Messagepar Aourell » 28 Jan 2015 18:51

Bonjour,
J'ai une question en rapport avec le concours pour être professeur.
Suite à réussite du concours, on peut être affecté dans toute la France? Ou dans une académie choisie?
Infirmière depuis le 30 novembre 2010!
Avatar de l’utilisateur
Aourell
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 487
Enregistré le: 07 Mar 2007 16:20
Localisation: Bretagne

Messagepar skikinoune » 28 Jan 2015 22:48

bresique a écrit :
Skikinoune : Puéricultrice était le métier que je voulais faire à la base… et puis lors d’un stage pendant mes études je me suis rendue compte que j’étais beaucoup trop stressée pour m’occuper d’enfants malades… J’aime les enfants mais en bonne santé ! Après le coté PMI, social… doit être très intéressant. Tu travailles actuellement dans quel secteur? Tu as tenté le concours de Puer à quel âge ? Avais tu une expérience en pédiatrie pour passer le concours?



Faire la formation de puer pour travailler en hospitalier: je n'en vois pas vraiment l’intérêt étant donné qu'hormis les soins très spécifiques que tu peux apprendre à réaliser en tant qu'IDE, le travail est le même.
Quand je disais que j'avais plus une conception sociale et préventive c'est parce que c'est à ça qu'on est formé. Il s'agit de la prise en charge de l'enfant dans sa globalité, c'est à dire dans son contexte familiale avec ses freins et ses leviers. Qu'il s'agisse de l'agrément de son ass mat, de ses parents débordés, d'un allaitement qui foire, de problèmes financiers...C'est très vaste mais ça te demande une capacité d'observation que tu ne peux pas deviner si tu ne l'as pas appris.
En ce qui me concerne, pour l'instant, je papillone...Les CDI se font rares donc je vais là où on veut bien de moi :lol: .
J'ai fait la formation à 34 ans, maman solo avec 3 enfants. ma principale difficulté a été financière car 5000E de coût de formation et un an à vivre avec le chômage.
Avant, je n'avais aucune expérience en pédiatrie et même plus de 2 ans en gériatrie. J'ai bossé l'écrit du concours et fait valoir le fait que je considère que l'IPDE est une experte dans son domaine et que je n'avais pas la prétention d'avoir ses compétences pour prétendre à des postes auprès d'enfants. :clin:
On m'a dit c'est impossible...Alors je l'ai fait
IDE 2008
Puéricultrice 2014
Avatar de l’utilisateur
skikinoune
VIP
VIP
 
Messages: 2245
Enregistré le: 31 Mar 2005 19:10

Messagepar ATea » 29 Jan 2015 10:32

Bonjour,

Je me permets d'intervenir pour vous poser une question, non pas pour avoir une réponse précise, intime ou autre, juste parce que je sens la lassitude à travers votre message. Je sens une sorte d'errance, de quête de sens... Et que pour un métier qui est porteur de sens justement, je trouve ça vraiment dommage pour vous. Et que cela doit avoir des répercussions diverses et variées.

Avez-vous pensé à poser les choses avec un professionnel ?

Que ce soit un psychologue, un acupuncteur, un ostéopathe, une personne formée à une médecine parallèle justement, en gros, quelqu'un qui s'intéresse au bien-être de la personne...

Non pas pour avoir des informations de comment faire votre formation, mais plutôt vous recentrer sur vous, vos désirs, trouver vos peurs, ce qui vous bloque réellement, ce qui fait que vous n'avez jamais réellement trouvé ce qui vous plaît. Une, deux ou quelques consultations de plus... Le futur vous le dira.

Mais je pense que vous lancer dans un nouveau truc sans réfléchir aux tensions internes qui vous tirailles ne vous servira pas. Vous pourrez être enchantée les premiers temps puis, si cela ne répond pas à quelque chose, sentir cette lassitude revenir.

Je ressens un mal-être à travers votre message.
Pardonnez-moi si vous trouvez mon message inapproprié.

Prendre soin de soi avant de prendre soin des autres...
Avatar de l’utilisateur
ATea
 
Messages: 11
Enregistré le: 28 Jan 2015 08:20

Messagepar léalisa » 29 Jan 2015 13:41

skikinoune a écrit :Faire la formation de puer pour travailler en hospitalier: je n'en vois pas vraiment l’intérêt étant donné qu'hormis les soins très spécifiques que tu peux apprendre à réaliser en tant qu'IDE, le travail est le même.


Dommage de voir les choses comme ca... :|

Il n'y a pas qu'en PMI et en extra hospitalier que la prise en charge globale de l'enfant et l'observation de son milieu est important.
"Petit à petit, on va loin"
[Proverbe Péruvien]
Infirmière puéricultrice à la Réunion
Avatar de l’utilisateur
léalisa
Accro
Accro
 
Messages: 836
Enregistré le: 22 Mar 2007 11:38

Messagepar Jo_bis » 29 Jan 2015 14:08

bresique a écrit : Je me suis toujours très vite lassée du secteur ou j'exerçais. Actuellement en dispo, je refais de l'intérim par dépit... car je ne sais plus du tout quoi faire... je me dis que c'est en attendant, mais je ne supporte plus mon travail et surtout la façon dont je l'exerce.


bresique a écrit :Je ne sais plus trop si c'est mon métier qui m'insupporte ou si c'est le fait que je n'ai toujours pas trouvé ma voie (c'est pourtant pas faute d'avoir travaillé dans plusieurs domaines!) J'ai l'impression de n'avoir jamais été épanouie ni sereine avec le métier d'infirmière. je ne trouve plus de sens à faire mon travail.


bresique a écrit :J'ai envie d'être formé sur qq chose mais je ne sais pas sur quoi, d'évoluer, de ne plus être infirmière lambda ... et si possible d'allier une formation bien-être....


Si je comprend bien :
- Vous ne vous retrouvez plus dans votre métier
- Dans ce métier vous ne voyez pas d'issue envisageable, les différents modes d'exercice ne vous attirent pas.
- Les soins ne vous attirent plus.
- Vous voulez "fuir l'hôpital"

Donc :
- Vous souhaitez vous réorienter vers autre chose (bien-Etre?? Hypnose? ...)
- Vous voudriez un financement pour ce faire.

Solutions possibles :
- Attendre une fin de CDD pour vous faire financer une formation (et faire des économies en parallèle).
- Evitez les spécialités IDE, cela ne vous permettra pas vraiment de vous éloigner de ce qui vous chagrine.
- Vous pouvez faire un bilan de compétences au Pôle Emploi, il vous donnera une idée de vos possibilités.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10019
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar blocop » 29 Jan 2015 14:29

Aourell a écrit :Bonjour,
J'ai une question en rapport avec le concours pour être professeur.
Suite à réussite du concours, on peut être affecté dans toute la France? Ou dans une académie choisie?


le concours est national, donc mutation nationale.
le harceleur est faible,il devient harceleur pour ne pas être harcelé lui même. Marcel Rufo
blocop
VIP
VIP
 
Messages: 2613
Enregistré le: 23 Déc 2008 09:35
Localisation: près de mon GPS...

Messagepar blocop » 29 Jan 2015 14:30

galtan a écrit :
bresique a écrit :Galtan : tu es enseignant dans quel domaine ? Tu enseignes quel niveau ? C’est un parcours atypique certes.

Je suis enseignant en sciences et techniques médico sociales (STMS). Cette année, j'ai une classe de terminale CAP petite enfance, une classe de première et une de terminale en BacPro ASSP.
Ce n'est pas aussi atypique que ça en a l'air, j'ai eu accès au concours de prof avec mon DE et mon expérience pro (il faut au moins 5 années).

Après, la question est surtout de savoir ce qui t'intéresse et ce que tu attends d'un travail.


respect Galtan!
comme quoi tout est possible! je vous félicite!
le harceleur est faible,il devient harceleur pour ne pas être harcelé lui même. Marcel Rufo
blocop
VIP
VIP
 
Messages: 2613
Enregistré le: 23 Déc 2008 09:35
Localisation: près de mon GPS...


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité