Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 23 Oct 2020 09:22

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar esprit_moto » 29 Sep 2020 23:02

Bonjour,

Actuellement IDEC dans un EHPAD, nous travaillons pour obtenir le label humanitude.
Or il arrive que quelques fois, des résidents ne souhaitent pas se coucher ou que la soirée a pu être difficile pour X ou Y raison pour l'équipe de soins présente le soir. Ainsi, faute de temps elles n'ont pas pu terminer les couchers avant la fin de leur poste.
Pour résumer, je rencontre des difficultés avec les equipes de nuit qui revendiquent qu'elles ne veulent pas faire de couchers à leurs prises de postes. Elles évoquent tout un tas d'excuses invraisemblables.
J'ai donc décidé de faire une réunion avec l'équipe de nuit ainsi que quelques personnes de l'équipe jour afin de remette les choses au clair.
J'ai beau chercher, je ne trouve pas de textes de lois ou autre à leur montrer pour leur dire que dans notre profession nous devons assurer la continuité des soins. Ceci serait donc totalement indiscutable.

Avez vous des idées pour m'aider ? Connaissez vous des textes à ce sujet ? Rencontrez vous ce genre de difficultés au sein de votre établissement ?

Merci d'avance pour vos réponses.
Dernière édition par 1 le esprit_moto, édité 2 fois.
esprit_moto
 
Messages: 14
Enregistré le: 31 Mar 2015 23:29

Messagepar loulic » 30 Sep 2020 08:28

Quel est le statut professionnel des veilleuses ? Elles ont quel diplôme ? Elles prennent leur poste à quel heure ?

Est ce que ça fait partie de leur fiche de poste ?

Sinon, embauchez des infirmières pour la nuit, ça résoudra votre problème.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5466
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar Creol67 » 30 Sep 2020 17:45

Bonjour.

Votre premier problème vient du label que vous souhaitez obtenir.
Les résidents ont le droit (et on l'oublie souvent ) de se coucher à l'heure qu'ils veulent tout en respectant le rythme de l'institution. (ce n'est pas une attaque personnelle)
Il ne peut y avoir de PM qui impose un coucher à telle ou telle heure. Mais le bon sens permet aux équipes de coucher des résidents grabataires ou très dépendants après le repas. Ils sont de toute façon et dans 99% des cas fatigués et souhaitent se coucher.

Nous reste donc les autonomes ou presqu'autonomes à qui ont retire les bas et qu'on retrouvera le matin dans le lit.

Et les presque pas autonomes qu'il faut physiquement les coucher, alors il faut du personnel soignant.
Et donc vous ne trouverez pas d'articles de lois stipulant que les veilleurs doivent coucher les résidents. Ce n'est ni dans leur attribution ni dans leur fiche de poste (si jamais ils en ont)


Demian ils couchent un résident, il se blesse, la famille porte plainte et vous perdez.


C'est pour cela que je préconise toujours, un veilleur ou un ASH et un aide soignant la nuit.
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 394
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar Lenalan » 01 Oct 2020 09:57

Bien sur que j'ai déjà rencontré le problème, c'est la principale source de conflit entre les équipes de jour et de nuit...

Il n'y a pas de texte de loi pour nous imposer de respecter le rythme de vie des résidents... C'est une évidence, mais pas pour tout le monde (on s'installe souvent dans une routine où l'intéret et le confort du soignant passe avant celle du résident, et il y a aussi le problème du "non" systématique à tout changement).

Le coucher systématique de tous les résidents entre 18h30 et 20h est une aberration, pour autant on ne peut pas non plus laisser les gens veiller jusqu'à 22h (ou somnoler sur leur fauteuil) parce que l'équipe de jour n'a pas eu le temps de les coucher, ça ne doit pas etre le motif pour laisser "les veilleuses" coucher les plus lourds (vu aussi!). Le seul motif valable c'est que Mme X se couche à 19h alors que M. Y veut rester en salle de télé jusqu'à 23h plutot que dans sa chambre, avec M. Z qui aime bien discuter tard devant la télé avec 2-3 messieurs-dames (meme s'il ne sont pas autonomes pour le coucher). Tout est à repenser, et pas forcément par rapport au secteur (ce qui implique un personnel en nombre, parce que l'organisation "à la carte" ne peut pas se faire s'il y a 2 AS pour 50 personnes à coucher et une veilleuse non diplomée la nuit).

S'il n'y a pas d'AS la nuit c'est très compliqué, un veilleur est là pour veiller, une AS pour faire des soins comme en journée.
Dans cette optique on peut aussi repenser les "tours de changes" la nuit... Dans ce sens là ça leur plait davantage qu'on leur dise "on ne réveille pas une personne qui dort pour la changer à 4h du matin parce que c'est l'heure" (du coup "il dormait" est le bon motif pour retrouver les gens trempés le matin et source de conflit avec l'équipe de jour :lol: ).

C'est compliqué!
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17529
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar execho » 01 Oct 2020 10:11

j ai travaille comme infirmiere salariée en EPHAD,j'avais décidé avec les équipes de faire trois couchés de grands dépendants.Si j 'étais occupée avec un médecin traitant ou un malade,jamais les aides soignantes qui avaient finis n'ont même pensé à le faire.Donc,je finissais très souvent très en retard.Avec le recul,j'avais proposé ça pour me faire mieux voir alors que en fait je n'avais presque jamais le temps.Bref,la grande époque.Ensuite j'ai fait libérale.J'avais des patients en EPHAD que je couchais et soignais le soir?On était au moins six libérales le soir dans chaque EPHAD.Et prendre grand soin d'un malade âgé pour le préparer à dormir,ce n'est pas rien,cela doit être fait calmement et avec rigueur.Puis,on a été tous virés des EPHAD sur toute la France.
execho
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5015
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar Lenalan » 01 Oct 2020 10:20

execho a écrit :j ai travaille comme infirmiere salariée en EPHAD,j'avais décidé avec les équipes de faire trois couchés de grands dépendants.Si j 'étais occupée avec un médecin traitant ou un malade,jamais les aides soignantes qui avaient finis n'ont même pensé à le faire.Donc,je finissais très souvent très en retard.Avec le recul,j'avais proposé ça pour me faire mieux voir alors que en fait je n'avais presque jamais le temps.Bref,la grande époque.Ensuite j'ai fait libérale.J'avais des patients en EPHAD que je couchais et soignais le soir?On était au moins six libérales le soir dans chaque EPHAD.Et prendre grand soin d'un malade âgé pour le préparer à dormir,ce n'est pas rien,cela doit être fait calmement et avec rigueur.Puis,on a été tous virés des EPHAD sur toute la France.


C'est malheureux mais quand t'es IDE en EHPAD et que tu proposes ta main pour de l'aide, on te bouffe le bras et c'est un acquis (les AS ignorent totalement en quoi consiste notre travail "caché" et ne veulent pas savoir: si tu n'es pas dans les couloirs avec ton chariot c'est que tu ne fais rien et que tu ne les aides pas parce que tu ne veux pas faire de toilettes ou de couchers). Je suis tombée dans le piège aussi, plusieurs fois... Et rien de pire que d'aller coucher 3 résidents, descendre, et trouver les AS à la pause clope alors que mon propre travail n'est pas terminé et que je vais partir en retard...

Dorénavant j'explique: je suis totalement ouverte à vous apporter mon aide, mais uniquement une fois que mon travail IDE est terminé (personne ne peut le faire à ma place, à part l'IDEC ou l'IDE du lendemain, mais ça ne va pas leur faire plaisir que je lui laisse du boulot en plus pour etre allé aider les AS :lol: ).
Et comme mon travail est rarement terminé avant l'heure prévue, bah je viens pas vous faire des trucs (de plus je ne fais pas d'heures sup sauf gros problème de dernière minute) :D On est tous dans le même bateau...
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17529
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar L0ngimanus » 01 Oct 2020 10:46

Les veilleuses....si ce sont des IDEs elles vont apprécier le terme je pense!
Avatar de l’utilisateur
L0ngimanus
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 452
Enregistré le: 16 Oct 2013 07:51

Messagepar Lenalan » 01 Oct 2020 10:48

Une veilleuse c'est soit une petite lumière, soit une personne qui fait des rondes de nuit dans un batiment vide, mais certainement pas un soignant :D
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17529
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar lafolldingue » 01 Oct 2020 11:54

Ouah on emploie encore le terme de veilleuse pour parler des personnels de nuit ???....
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3792
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Lenalan » 01 Oct 2020 12:34

lafolldingue a écrit :Ouah on emploie encore le terme de veilleuse pour parler des personnels de nuit ???....


Plus entendu depuis 2005....
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17529
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Jo_bis » 01 Oct 2020 17:13

esprit_moto a écrit :Bonjour,

Actuellement IDEC dans un EHPAD, nous travaillons pour obtenir le label humanitude.
Or il arrive que quelques fois, des résidents ne souhaitent pas se coucher ou que la soirée a pu être difficile pour X ou Y raison pour l'équipe de soins présente le soir. Ainsi, faute de temps elles n'ont pas pu terminer les couchers avant la fin de leur poste.
Pour résumer, je rencontre des difficultés avec les veilleuses qui revendiquent qu'elles ne veulent pas faire de couchers à leurs prises de postes. Elles évoquent tout un tas d'excuses invraisemblables.
J'ai donc décidé de faire une réunion avec l'équipe de nuit ainsi que quelques personnes de l'équipe jour afin de remette les choses au clair.
J'ai beau chercher, je ne trouve pas de textes de lois ou autre à leur montrer pour leur dire que dans notre profession nous devons assurer la continuité des soins. Ceci serait donc totalement indiscutable.

Avez vous des idées pour m'aider ? Connaissez vous des textes à ce sujet ? Rencontrez vous ce genre de difficultés au sein de votre établissement ?

Merci d'avance pour vos réponses.

A domicile, on applique souvent, pour certains patients "lourds" une solution intermédiaire : on "prépare" la personne au coucher (Toilette intime + change+ déshabillage, on la laisse en pyjama + robe de chambre) et c'est un tiers (souvent la famille) qui la couche.
ça partage le travail et la personne est contente.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9916
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar chg » 01 Oct 2020 18:02

Bonsoir . Autre secteur medico social handicap

Les veilleurs de nuits ne "touchent "pas les résidents ils accompagnent les autonomes, ne changent pas les couches , ne font ni lever, ni coucher .
Les AS font le reste .
Plus les residents sont ' medicalisés ' (perte d'autonomie, troubles du comportement...) moins il y a de veilleurs qui sont remplacés par des AS.
Il faut vérifier les fiches de poste et les compétences de chacun .
En Ehpad ce sont des AS qui sont mieux adaptés à la prise en charge.
Il va de soit qu' il faut etre à 2 pour le coucher plus le résident est lourd physiquement .
La nuit , les AS sont souvent seuls (es) et ne peuvent physiquement et en terme de temps coucher les residents non autonomes . :clin:
chg
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 213
Enregistré le: 03 Aoû 2009 10:49

Messagepar Creol67 » 01 Oct 2020 20:44

lafolldingue a écrit :Ouah on emploie encore le terme de veilleuse pour parler des personnels de nuit ???....


Il y en a encore beaucoup.

Beaucoup qui ont plus de 50 ans et qui ne partiront plus car ils savent qu'ils ne pourront pas travailler ailleurs.

Et beaucoup qui sont employés à ce titre car c'est la catégorie la plus basse sur certaines grille de salaire en particulier dans la CCN 66 et les CCN 66 CHRS.

Un veilleur à la base c'est un peu ce que on appelle aujourd'hui un agent de sécurité d'immeuble.
Il vérifiait que les cigarettes étaient bien éteintes, que personne ne rentre dans l'immeuble, et il vidait ... les pots de chambre.

Ce n'est pas un soignant. Ni un ash/asl c'est un vigile.
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 394
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar Lenalan » 02 Oct 2020 08:19

Effectivement, j'ai connu ce type de personnel dans certains EHPAD (remplacés par AS et ASH à leur départ à la retraite). Ils ne font que de la surveillance, aucun soin sauf les changes de nuit. Aucune distribution de médicament, aucune manutention, donc aucun coucher possible.
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17529
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar caducee1717 » 02 Oct 2020 09:26

Je suis moi aussi allergique au terme de veilleuse qui date d'un autre temps...
même s'il n'y a pas de terme qualificatif pour des non soignants je préfère dire "auxiliaire de nuit" ...

:|
souriez...et vous recevrez autant en retour
Avatar de l’utilisateur
caducee1717
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4549
Enregistré le: 19 Jan 2011 14:51


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité

-