s

Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 11 Déc 2017 01:17

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Publicité

Préparez-vous un pilulier pour vos patients

Le sondage s’est terminé le 01 Déc 2016 13:00

Oui
9
64%
Non
3
21%
Parfois
2
14%
 
Nombre total de votes : 14

Messagepar Jojo_l_IDE » 23 Aoû 2016 13:00

:!: Bonjour à vous tous et merci de m'expliquer comment vous pratiquez?

Mon expérience de soignant n'a pas croisé une multitude d'organisations car en dehors des stages de formation initiale et petits dépannages, je n'ai croisé que quatre façons de procéder lors de mes quatre services (Gastro-entérologie, oncologie, soins palliatifs et SSR gérontologique). Je n'ai aucune connaissance précise sur les différentes façon de procéder car c'est loin :
Vous seriez gentils de me faire part de vos expériences sur l'administration des traitements per os de la prescription à la prise.

Merci de me répondre
Jojo_l_ide infirmier et breton.

Kenavo ar wech all ! (Au Revoir et à la prochaine fois)

http://infirmier-bzh.fr/ : Ma collection de sites qui prennent soins, la collection d'un infirmier breton.
Jojo_l_IDE
 
Messages: 6
Enregistré le: 18 Juin 2009 23:32

Messagepar Jojo_l_IDE » 23 Aoû 2016 13:39

La question semble banale et sans intérêt, pourtant quand on voit les discussions des infirmières libérales suite aux propos de certains pharmaciens disant que cette tâche rentre dans leur rôle propre, on comprend vite que les infirmières cherchent à préserver un acte infirmier longtemps dévolu par les pharmaciens. Pourtant, cette tâche nous a été reléguée jusqu'à ce que la technologie ne permette de faire automatiser la fabrication de piluliers identifiés au nom du client et avec ses médicaments par horaire de prise avec une liste des médicaments. Les infirmières sont pourtant avec la charge des piluliers depuis fort longtemps et de toute façon souvent à l'étape de la distribution aux moments de prise...

Le but de ce message est de savoir comment cette tâche est réalisée dans différent lieu de soins. Je suis content de vous faire part de mon questionnaire en ligne sur http://infirmier-bzh.fr/pilulier mais je vous invite à répondre sur infirmiers.com aussi afin de faire grossir cette discussion dont le but est de faire découvrir la variété de mode de d'administration des médicaments per os .
Jojo_l_ide infirmier et breton.

Kenavo ar wech all ! (Au Revoir et à la prochaine fois)

http://infirmier-bzh.fr/ : Ma collection de sites qui prennent soins, la collection d'un infirmier breton.
Jojo_l_IDE
 
Messages: 6
Enregistré le: 18 Juin 2009 23:32

Messagepar Lenalan » 23 Aoû 2016 13:57

On a une armoire à pharmacie avec un certain nombre de médicaments en dotation (beaucoup), à partir de la prescription (informatisée) on prépare le pilulier pour la journée (ou sur 2 ou 3 jours si on est là plusieurs jours). Si on a pas le médicament en dotation on le commande à la pharmacie via un logiciel spécial, ils nous l'envoie dans la journée et on complète le pilulier.
Infirmière DE 2016 en EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13278
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar wyllette » 23 Aoû 2016 16:12

Avatar de l’utilisateur
wyllette
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 11378
Enregistré le: 10 Juin 2007 13:57
WLM: willette59
Localisation: grand nord

Messagepar Jojo_l_IDE » 23 Aoû 2016 18:18

wyllette a écrit :http://www.infirmiers.com/forum/utilisez-vous-pilulier-t157238.html#p3440764
: C'est quoi votre pilulier? cela m'intéresse beaucoup.
Jojo_l_ide infirmier et breton.

Kenavo ar wech all ! (Au Revoir et à la prochaine fois)

http://infirmier-bzh.fr/ : Ma collection de sites qui prennent soins, la collection d'un infirmier breton.
Jojo_l_IDE
 
Messages: 6
Enregistré le: 18 Juin 2009 23:32

Messagepar Lenalan » 23 Aoû 2016 18:21

On peut avoir une explication sur le pourquoi de ces questions sur les piluliers?
Infirmière DE 2016 en EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13278
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Jojo_l_IDE » 24 Aoû 2016 12:25

Lenalan a écrit :On peut avoir une explication sur le pourquoi de ces questions sur les piluliers?


Bien sûr, cette question est ma marotte du moment car infirmier de nuit depuis 5 ans, je remplis 40 piluliers toutes les nuits sans aucune formation spécifique et avec une réflexion sur l'accès rapide à la coupe : Je suis passé de la paire de ciseaux en poche à la paire de ciseaux en tour du coup puis accrochée à ma barrette porte-stylo pour ma sécurité. D'un point de vue ergonomique, avoir des ciseaux en main pour une découpe en continue est simple mais de manière discontinue, c'est une tâche plus complexe (Chercher la paire, enfiler la paire et enfin découper). Par rapport à cela, j'ai créer un tranche-pilulier capable de couper plaquettes et sachets d'un seul coup. La précision de découpe n'est pas meilleure si on y fait pas attention mais je vois souvent des médicaments amputés d'information essentielle coupés à la paire de ciseaux. Mon idée me convient mais je ne sais pas si elle peut rendre service à d'autres. Pour cela, j'interroge la profession sans distinction sur le pilulier afin de savoir si beaucoup de soignants utilisent de piluliers, et parmi ceux-là combien utilisent des piluliers remplis automatiquement ou les remplissent manuellement. Vous pouvez remplir mon questionnaire Google http://infirmier-bzh.fr/pilulier. Le fait d'avoir changé peu souvent de service, de ne jamais avoir quitter l'hôpital public fait que il me manque une expérience sur les différentes façons de distribuer les cachets. J'ai vraiment envie de connaître les différentes façons de faire et la proportion des organisations d'administration. Si le remplissage de piluliers ou la découpe de plaquettes concerne peu d'infirmières, mon idée ne peu pas servir à grand monde. Dans le cas contraire, mon tranche-pilulier http://infirmier-bzh.fr/trancheur maintenant conçue en plastique peut servir à d'autres infirmières. Voilà le but de cette question visant à me permettre de mieux connaître les pratiques de préparation des médicaments à dispenser en cette fin d'année 2016. J'espère avoir bien répondu à votre question.
Jojo_l_ide infirmier et breton.

Kenavo ar wech all ! (Au Revoir et à la prochaine fois)

http://infirmier-bzh.fr/ : Ma collection de sites qui prennent soins, la collection d'un infirmier breton.
Jojo_l_IDE
 
Messages: 6
Enregistré le: 18 Juin 2009 23:32

Messagepar Lenalan » 24 Aoû 2016 12:56

On ne découpe que les plaquettes prévues pour (valable pour une grande majorité des médicaments), c'est à dire pré-découpées (pas besoin de ciseaux) où le blister peut être individualisé: on doit pouvoir identifier entièrement le nom du produit, le dosage, la date de péremption sur chaque emballage individuel. Lorsque ce n'est pas possible (quand la date n'est indiquée qu'une fois par exemple, sur le bord de la plaquette, ou que le nom est tronqué si on le coupe), on met la plaquette entière dans le pilulier (qui est prévu pour) mais en aucun cas on ne découpe au ciseau, surtout quand on va se retrouver avec un comprimé non identifiable formellement avec toutes les infos nécessaires. Si on trouve une comprimé sous blister mais issu d'une plaquette découpée au ciseau et qu'on a pas toutes les infos dessus, on jette.


Donc pour moi désolée, je n'aurais aucune utilité de ton tranche-plaquette puisque ça fait partie d'une mauvaise pratique que les labos ont prévu en proposant des plaquettes qu'on peut couper avec les doigts pour pouvoir individualiser sans problème :(
Infirmière DE 2016 en EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13278
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Jojo_l_IDE » 24 Aoû 2016 14:44

C'est vrai que certains médicaments se découpent par plicature donc sans outil.
Je vais citer pêle-mêle une série de noms de médicaments qui ne se tranchent pas sans outil (Ciseaux ou autre):
Movicol, Médrol, Déroxat, Doliprane, Tardiféron, Alprazolam, Clopidogrel, Atorvastatine, Fosamax, Valsartan... et beaucoup d'autres!
Jojo_l_ide infirmier et breton.

Kenavo ar wech all ! (Au Revoir et à la prochaine fois)

http://infirmier-bzh.fr/ : Ma collection de sites qui prennent soins, la collection d'un infirmier breton.
Jojo_l_IDE
 
Messages: 6
Enregistré le: 18 Juin 2009 23:32

Messagepar Lenalan » 24 Aoû 2016 14:58

Jojo_l_IDE a écrit :C'est vrai que certains médicaments se découpent par plicature donc sans outil.
Je vais citer pêle-mêle une série de noms de médicaments qui ne se tranchent pas sans outil (Ciseaux ou autre):
Movicol, Médrol, Déroxat, Doliprane, Tardiféron, Alprazolam, Clopidogrel, Atorvastatine, Fosamax, Valsartan... et beaucoup d'autres!


Doliprane chez moi se coupe par plicature (on a que du 500 en gélule). Les autres on a interdiction de couper s'il n'y a pas tous les renseignements pour chaque comprimé (le déroxat par exemple c'est le cas, puisqu'il n'y a que la date sur un côté de la plaquette et le nom imprimé en travers), donc on met la plaquette entière dans les piluliers (si c'es coupé, on doit jeter). Les labos sont au courant de ce problème et commencent à travailler sur de nouvelles plaquettes (sur le modèle du lasilix par exemple)
Infirmière DE 2016 en EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13278
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar constance36 » 24 Aoû 2016 18:23

Bonjour à tous,

Chez nous la pharmacie nous met sur la plaquette où il n'y a pas le nom, le dosage, le lot et la date de péremption, une feuille collée sur la plaquette avec ses infos. Et du coup on découpe la plaquette comme on veut.
Infirmière depuis le 17/07/2015
En neurochirurgie
Avatar de l’utilisateur
constance36
Forcené
Forcené
 
Messages: 251
Enregistré le: 09 Jan 2012 10:34

  • Publicité

  • Messagepar binoute1 » 28 Aoû 2016 09:56

    Jojo_l_IDE a écrit :
    Lenalan a écrit :On peut avoir une explication sur le pourquoi de ces questions sur les piluliers?


    Bien sûr, cette question est ma marotte du moment car infirmier de nuit depuis 5 ans, je remplis 40 piluliers toutes les nuits sans aucune formation tu n'as pas eu de pharmaco à l'ifsi ??spécifique et avec une réflexion sur l'accès rapide à la coupe : Je suis passé de la paire de ciseaux en poche à la paire de ciseaux en tour du coup puis accrochée à ma barrette porte-stylo pour ma sécurité. D'un point de vue ergonomique, avoir des ciseaux en main pour une découpe en continue est simple mais de manière discontinue, c'est une tâche plus complexej'ai peur de comprendre : tu découpes des plaquettes avant de mettre en piluliers ? et l'identification alors ? exemple entre un spasfon et un tardyféron . Bon maintenant avec les génériques, ça change mais en ehpad quant tu n'as pas les génériques , ça craint (Chercher la paire, enfiler la paire et enfin découper). Par rapport à cela, j'ai créer un tranche-pilulier capable de couper plaquettes et sachets d'un seul coup. La précision de découpe n'est pas meilleure si on y fait pas attention mais je vois souvent des médicaments amputés d'information essentielle coupés à la paire de ciseaux. Mon idée me convient mais je ne sais pas si elle peut rendre service à d'autres. Pour cela, j'interroge la profession sans distinction sur le pilulier afin de savoir si beaucoup de soignants utilisent de piluliers, et parmi ceux-là combien utilisent des piluliers remplis automatiquement ou les remplissent manuellement. Vous pouvez remplir mon questionnaire Google http://infirmier-bzh.fr/pilulier. Le fait d'avoir changé peu souvent de service, de ne jamais avoir quitter l'hôpital public fait que il me manque une expérience sur les différentes façons de distribuer les cachets. J'ai vraiment envie de connaître les différentes façons de faire et la proportion des organisations d'administration. Si le remplissage de piluliers ou la découpe de plaquettes concerne peu d'infirmières, mon idée ne peu pas servir à grand monde. Dans le cas contraire, mon tranche-pilulier http://infirmier-bzh.fr/trancheur maintenant conçue en plastique peut servir à d'autres infirmières. Voilà le but de cette question visant à me permettre de mieux connaître les pratiques de préparation des médicaments à dispenser en cette fin d'année 2016. J'espère avoir bien répondu à votre question.
    "Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
    Avatar de l’utilisateur
    binoute1
    Gold VIP
    Gold VIP
     
    Messages: 5596
    Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
    Localisation: pas là où je voudrais

    Messagepar binoute1 » 28 Aoû 2016 10:00

    Jojo_l_IDE a écrit :C'est vrai que certains médicaments se découpent par plicature donc sans outil.
    Je vais citer pêle-mêle une série de noms de médicaments qui ne se tranchent pas sans outil (Ciseaux ou autre):
    Movicol, Médrol, Déroxat, Doliprane, Tardiféron, Alprazolam, Clopidogrel, Atorvastatine, Fosamax, Valsartan... et beaucoup d'autres!

    mais l'emploeyru n'est sensé tenir compte du temps de prépa pour les piluliers ?

    PArdon du parallèle mais je vais le faire avec les toilettes des coolègues as en ehpad : qui ralent parce que 18 toilettes à faire tte seule. Mais qui les font.
    Pourquoi l'employeur proposerait une solution ? pourquoi l'employeur embaucherait ?

    ben pour les piluliers la nuit c'est kifkif : tu vas gagner 2sec par piluliers et puis comme tu s'en sors, on pourra te demander autre chose;

    il ne serait pas plus intéressant de chercher à avoir un vrai temps de prépa des cachous ??

    qui se rappelle de la fameuse veste proposée il y a qq années "ne pas déranger, je prépare des médicaments" ? :lol:
    "Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
    Avatar de l’utilisateur
    binoute1
    Gold VIP
    Gold VIP
     
    Messages: 5596
    Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
    Localisation: pas là où je voudrais

    Messagepar Jojo_l_IDE56 » 30 Aoû 2016 10:50

    Rassurez-vous pour mon DEI, il incluait des cours de pharmaco mais il y a 23 ans et les bases restent mais certaines façons de faire ont disparu (Exemple avec la prévention d'escarre le "Pétrissage" à la mode dans les années 1990 et qui est proscrit depuis). Le côté candide de la question a pour but de faire émerger dans les réponses les différentes façons de faire puisque le but de cette discussion est d'observer toute la variété des pratiques.
    Je ne travaille pas en EHPAD et je dispose d'une pharmacie hospitalière (moyen séjour gériatrique), donc je travaille avec des médicaments avec les informations individuelles à plus de 90%. Dans le cas des plaquettes sans informations individualisées, je privilégie le maintien de l'information dans le casier de la pharmacie. Pour le pilulier, il faut comparer l'unité au tiroir de la pharmacie (Forme, couleur, taille et forme de l'emballage).
    Pour la question du temps, il ne s'agit pas de gagner du temps pour gagner du temps mais s'il faut plus de trois minutes pour couper une boite de Movicol en unité avec une paire de ciseaux, je suis content de ne passer qu'un peu plus d'une minute avec mon trancheur, les deux minutes dégagées dans la pharmacie servent à autre choses même si ça ne représente pas grand chose au regard des 10 heures de nuit. Et puis on m'a expliqué que l'ergonomie est la science de la paresse. Et puis le mouvement de coupe répétitif ne me convient pas! La recherche des ciseaux et la prise en main sont des temps inutiles, de l'énervement et même de la déconcentration. Si le travail est fluide, j'arrive à prendre jusqu'à trois lignes d'une prescription d'un seul coup dans les tiroirs de la pharmacie. Par moment, il faut que je me retourne vers la prescription au moins deux fois pour une seule ligne. Mais le but de mon questionnement sur le pilulier consiste à sentir si mon trancheur pourrait trouver des infirmières curieuses de l'utiliser et convaincue de la simplicité du geste comparé à la paire de ciseaux! Maintenant que mon trancheur a un aspect de produit fini, j'arrive à le faire utiliser par mes collègues de jour qui se rendent compte combien c'est super simple de couper les médicaments réemballés par notre pharmacie avec un côté papier et l'autre en film transparent sensé être découpé simplement en suivant les pointillés mais qui se déchire n'importe comment. Ca se découpe si facilement et si proprement que le trancheur est nettement supérieur aux ciseaux, et c'est normal puisqu'il s'agit d'une lame de cutter inaccessible!
    Donc, je vous remercie de continuer à lire et répondre à ma question sur comment vous préparez vos piluliers s'il sont préparés par une IDE ou comment ils sont remplis s'il s'agit d'une préparation externalisée par un automate. Ou alors, vous n'utilisez pas de pilulier, et dans ce cas comment organisez-vous la préparation de vos médicaments à administrer. Je vous remercie de bien vouloir me confier vos façons de faire et vos astuces comme les étiquettes préparées par la pharmacie pour compléter les informations après la découpe de la plaquette de Constance36. Toutes vos interventions enrichissent cette question banale pour nous IDE. C'est là le but d'un forum, non? Merci de vos interventions.
    Jojo_l_ide infirmier et breton.

    Kenavo ar wech all ! (Au Revoir et à la prochaine fois)

    http://infirmier-bzh.fr/ : Ma collection de sites qui prennent soins, la collection d'un infirmier breton.
    Avatar de l’utilisateur
    Jojo_l_IDE56
    Régulier
    Régulier
     
    Messages: 36
    Enregistré le: 19 Juin 2011 10:10
    Site Internet: http://georges-rouffignac-ide.fr/
    Localisation: Bretagne Morbihan

    Messagepar Jojo_l_IDE56 » 30 Aoû 2016 11:17

    binoute1 a écrit :qui se rappelle de la fameuse veste proposée il y a qq années "ne pas déranger, je prépare des médicaments" ? :lol:

    La nuit, les dérangements ont deux sources :
    - les patients en demande de soins et là c'est pas négociable, leur besoin est prioritaire sur le pilulier
    - Les collègues (AS ou IDE des longs séjours) qui viennent poser une question, transmettre une information ou parfois discuter.
    - exceptionnellement le téléphone

    Donc la notion de dérangement n'est pas si fréquente et ne justifie pas le gilet qui correspond plutôt aux préparations diurnes avec le va et vient de professionnels et surtout les demandes des familles qui se rajoutent aux demandes des patients.

    Mais c'est bien de mettre en évidence qu'il faut éviter les dérangements en journée. De nuit, je me concentre sur la lecture des prescriptions pour éviter de trop faire de bétises (J'espère être bien en dessous des 6-7% d'erreurs souvent évoquées). Mais, je ne sais pas combien d'erreurs je commets . Et pourtant, c'est pas faute d'avoir cherché des outils pour favoriser la diminution des erreurs (Mais l'erreur est humaine!)

    Avez-vous mis en place un système de contrôle de vos piluliers ? Et comment ?
    Jojo_l_ide infirmier et breton.

    Kenavo ar wech all ! (Au Revoir et à la prochaine fois)

    http://infirmier-bzh.fr/ : Ma collection de sites qui prennent soins, la collection d'un infirmier breton.
    Avatar de l’utilisateur
    Jojo_l_IDE56
    Régulier
    Régulier
     
    Messages: 36
    Enregistré le: 19 Juin 2011 10:10
    Site Internet: http://georges-rouffignac-ide.fr/
    Localisation: Bretagne Morbihan


    Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



    Publicité