s

Forum : Concours infirmiers

Nous sommes le 21 Oct 2018 22:24

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar cristal74270 » 18 Nov 2012 20:51

hello,
Nous l'année dernière on mettait allo docteur si bien sur ça valait le coup en même tps que le résumé du journal de la santé (actu) mais franchement c'est une bonne idée que williamm s'en charge et que fleur fait le vendredi, je suis OK pour cette méthode !
encore une fois bienvenue à tous et bon courage !
Là je suis entrain de terminer le résumé du 13/11
bises cristal :clin:
Présélection (jva) pour 2015.
Concours 2015 en Rhône-Alpes
Avatar de l’utilisateur
cristal74270
Accro
Accro
 
Messages: 1183
Enregistré le: 26 Juil 2011 14:49

Messagepar williamm20 » 18 Nov 2012 21:02

ALLO DOCTEUR DU VENDREDI 16 NOVEMBRE : L’HYPNOSE.
Utilisation :
*Contre les phobies (araignées).
* Pour arrêter de fumer.
* Pour les troubles du comportement alimentaire.
= Aide à contrôler l’envie de tout contrôler.

*A l’hôpital pour les douleurs chroniques.


Ben en fin de compte je fais les 5 allo docteur de la semaine car c rapide à faire. :D
williamm20
Accro
Accro
 
Messages: 1427
Enregistré le: 01 Sep 2012 15:07

Messagepar cristal74270 » 18 Nov 2012 23:35

Merci Williamm!
voici l'émission du 13/11/12
LE MAGAZINE DE LA SANTE DU 13/11/2012


GREVE DES CHIRURGIENS ET DES MEDECINS LIBERAUX

Ils en sont à leur deuxième jour, ce mouvement a touché 82% des hôpitaux d’ île de France, 60% des établissements Rhône-Alpes, ailleurs les perturbations étaient moins fortes même si selon les grévistes elles touchaient 2/3 des cliniques privées.
De peur de voir les hôpitaux submergées de patients, la Fédération Hospitalière de France qui représente les hôpitaux publics demandent à ce que les Préfets puissent réquisitionner les chirurgiens libéraux dans les cliniques privées afin que eux aussi assurent la permanence des soins et de son côté la Ministre de la Santé « Marisol Touraine », défend l’accord signé le 25 octobre 2012.
Marisol Touraine rappelle : les 5% des médecins qui pratiquent des tarifs qui ne se sont pas défendables, doivent pouvoir être sanctionnés , la ministre de la santé précise aussi que l’accord signé prévoit déjà une revalorisation des actes de chirurgies au cours des 3 années à venir et puis ce mouvement de grève ne fait pas l’unanimité chez les médecins du secteur public.

Une pétition contre la grève a été lancée hier après-midi à l’initiative de deux médecins hospitaliers, ils ont déjà recueilli 200 signatures .

Explication : « Nous, médecins sous signés, de toutes spécialités et de tout mode d’exercice, attachés à l’égalité d’accès à des soins de qualité sur l’ensemble du territoire national, ne participons pas à la grève des soins initiée par certains syndicats médicaux. »
C’est à l’hôpital de la pitié Salpetrière à Paris que la pétition a été rédigée, pour le professeur Jean-paul Vernand l’un des auteurs, seule une minorité de la profession est en grève pour défendre la liberté tarifaire, il cite : « quand on lit la presse, il est marqué que l’ensemble du corps médical est en grève et ça nous choque, il ne faut pas oublier que la plupart des médecins à l’hôpital n’ont pas d’activité privé donc ne font pas de dépassement d’honoraire, ne réclame pas la liberté d’honoraire, qu’en ville les médecins généralistes sont en secteur 1 donc ce mouvement est un mouvement minoritaire, en dehors de savoir s’il est justifié ou non, il est minoritaire et il faut que ça soit clair pour tout le monde ! »

En 24h cette pétition a recueilli plus de 200 signatures que ce soit des médecins du privé ou public.
Tout en reconnaissant les failles du système actuel, ils défendent les mesures permettant l’accès aux soins pour tous.

Le professeur Vernand cite : « nous pouvons comprendre qu’il y ait besoin de dépassements d’honoraires parce que les actes sont mal remboursées par la sécurité sociale, il faut revaloriser la plupart des actes médicaux et chirurgicaux en particulier et n’empêche que ces dépassements d’honoraires doivent être fait avec tacts et mesures , et ces mesures ne sont pas respectées par beaucoup. »
Les auteurs de la pétition appellent leurs confrères à ne pas suivre ce mouvement de grève, ils espèrent ainsi de limiter l’ampleur de la mobilisation prévue demain.

UNE PSYCHIATRE DANS LE BOX DES ACCUSES.
Une psychiatre ( Danielle CANARELLI) a été accusée pour homicide involontaire, le tribunal de Marseille va aujourd’hui étudiait l’affaire qui est l’acte meurtrier d’un de ses patients Schizophrène, on lui reproche des négligences et des décisions prises non adaptées, elle encourt jusqu’à 10 ans de prison.
Les faits d’abord datent de 9 mars 2004, Joël Gaillard a tué un homme de 83 ans à coups de hachette, il était suivi depuis plusieurs années par la psychiatre Danielle CANARELLI à l’hôpital Édouard Toulouse de Marseille où il enchaînait les hospitalisations d’office après des agressions très violentes; il y était suivi pour psychose schizophrénie de type paranoïde, alors que le Docteur Canarelli le 19 février 2004 allait demander la prolongation de son hospitalisation, Joël Gaillard s’est échappé de l’hôpital.
Après 20 jours de cavales, il tuait Germain Trabuc, pour le fils de la victime et le juge d’instruction cela ne fait aucun doute, le Dr CANARELLI et l’hôpital ont failli dans leur mission de suivie, alors les psychiatres peuvent-ils être jugés responsable pour des actes commis par leur malade et de prévoir ces actes commis par leurs patients?

Explication du Docteur Paul BENSUSSAN, psychiatre expert national : Accepter d’être soignant et d’avoir entre nos mains la vie des patients même si ce n’est pas au même titre qu’un chirurgien, c’est accepter une responsabilité très lourde, et avant de redouter d’être indu devant la juridiction, on redoute d’avoir un cas de conscience. Tout psychiatre par exemple et face souvent au cas du suicide, par les crimes et la dangerosité contre soi-même, et bien quand on est jeune psychiatre on a tendance à hospitaliser plus qu’un psychiatre expérimenté, parce qu’il se protège , il ouvre « son parapluie », l’expérience venant, la prise de risque est consentie mais traité quelqu’un c’est choisir de prendre des risques.
Lors des affaires traitées aux tribunaux, on voit déjà les plus grands experts qui ont du mal à s’entendre sur un diagnostic avec parfois l’impression qu’on ne parle même pas de la personne, et puis on nous demande maintenant de prédire ! Disons le clairement, la psychiatrie ne sait pas le faire ! On peut quand même essayer de diminuer notre subjectivité, de s’appuyer sur des instruments. Je crois que le plus terrible dans la psychiatrie c’est la subjectivité (objectivité), c’est intolérable pour les pouvoirs publics, pour la population, et nos confrères anglo-saxons ont une longueur d’avance sur nous, ils étalent leur jugement quelque soit leur expérience par des instruments standardisés permettant de diminuer la marge d’erreur et qui surtout en cas de contestation de la décision peuvent objectivé cette décision qui a été prise, que la décision soit cœrcitive( contraignante) par exemple le placement d’un patient sous contrainte et qu’il peut se retourner contre le psychiatre pour internement arbitraire ou alors qu’elle soit au contraire permissive (indulgente) avec accord d’une permission qui va se retrouver catastrophique une fois à la maison.
Ce qui me touche dans cette affaire c’est le fait qu’on l’accuse de n’avoir pas donner une bonne qualité de soins à son patient et je ne voulais pas la commenter autant que telle mais la problématique est passionnante c’est-à-dire que si on nous dit que nous n’avons pas fait les soins appropriés,ça veut dire qu’on n’a pas fait les soins imposés par le diagnostic, or, on se sait pas prouvé un diagnostic en psychiatrie, je le déplore mais c’est comme ça, on a parfois un consensus ( entente )pour dire qu’un patient est schizophrène et parfois une petite voix s’élève pour dire qu’il ne l’est pas mais personne ne sera départager les médecins.
Il faudrait commencer par nuancer que certains patients ont tellement annoncé leur passage à l’acte, et là ne rien faire est une faute morale, déontologique sans aucun doute, pénale je ne sais pas, il faut poser la question aux juristes. Mais réellement je crois qu’on ne tolère plus l’erreur, on attend de nous une obligation de résultat.

LES ANTIBIOTIQUES
La prescription des antibiotiques s’envolent, les messages de prévention comme « les antibiotiques c’est pas automatique » de l’assurance maladie avaient réussi à réduire la prescription de ces antibiotiques, mais aujourd’hui l’Institut de veille sanitaire et à travers de plusieurs études, ils se sont aperçus que depuis 4 ans les médecins et les patients sont redevenus accros.
Une étude révèle même que les femmes notamment les plus jeunes (15/34ans), consomment davantage d’antibiotiques que les hommes, et aussi il y a une disparité régionale comme la Loire et Rhône-Alpes que l’on consomme le moins d’antibiotiques et dans les régions du Nord de la France qu’on en consomme le plus et on rappelle que consommer des antibiotiques n’est pas anodin !
Cela entraîne et favorise l’apparition de bactéries résistantes, alors pour les identifier une équipe de l’INSERM (Institut Nationale de la Santé et de la Recherche Médicale), vient de mettre au point des tests rapides qui permettent de vérifier la résistance des bactéries face aux antibiotiques en 2 heures, il est désormais possible de savoir si un patient est porteur de bactéries résistantes contre 48h auparavant.
C’est une découverte majeure car 25 milles malades porteurs de bactéries résistantes meurent chaque année.

Explication : La résistance aux antibiotiques ces dernières années est devenue un problème sanitaire majeur, les hôpitaux et particulièrement les services de réanimation sont propices à la prolifération des bactéries où très peu d’antibiotiques sont efficaces.
Le professeur Christian RICHARD réanimateur de l’hôpital Bicêtre AP-HP(92) cite: la question de fond qui se pose avec les bactéries résistantes concerne les patients qui nous sont adressés pour des états infectieux grave mettant en jeu la pronostic vitale dépendant en grande partie de l’administration des antibiotiques. Connaître très tôt la sensibilité de la bactérie résistante aux antibiotiques va donc avoir une influence considérable sur le devenir du malade ».
Chaque patient qui arrive en réanimation reçoit donc un traitement antibiotique en première intention sans que l’on sache vraiment s’il va être efficace, en parallèle le malade subit un dépistage en vue d’adapter au mieux le traitement, le prélèvement sanguin est directement envoyé aux laboratoires des bactériologies et c’est ici qu’il y a eu lieu une petite révolution : Après 2 ans de recherche, l’équipe a mis au point un dépistage rapide.
Le professeur Nordmann bactériologiste cite : ce qui a conduit notre réflexion sur ce sujet c’est le développement rapide d’épidémies notamment dans le système hospitalier français et européen, et la nécessité d’avoir un diagnostic rapide pour pouvoir isoler les patients au plus vite. Le fait d’avoir un délai d’attente 24/72h voire plus pour avoir un résultat ne paraissait pas optimum pour contrôler les épidémies
Désormais, les résultats sont connus en 2 heures, dès la réception du prélèvement sanguin, le biologiste va partir à la recherche de bactéries résistantes, un jeu de coloration va permettre de voir et d’identifier les bactéries. Au microscope il peut observer des COCCI,bactéries appartenant au staphylocoque, il va immédiatement téléphoner au service et conseiller le traitement antibiotique. On peut trouver aussi des bacilles, dans ce cas on conseille de donner un antibiotique de première intention ensuite on refait le test afin de voir si la bactérie a résisté ou pas à cet antibiotique et donc adapté le traitement.
En quelques minute on peut savoir si la bactérie est résistance , les échantillons de prélèvement sont lavés, cassés, centrifugés, dégradés avant d’être mise en contact avec un révélateur coloré rouge si la couleur vire au jaune c’est que la bactérie résiste donc tout de suite le biologiste appelle le service pour dire de changer l’antibiotique afin de soigner au mieux le patient.
Cette opération est 5 fois moins coûteuses.
D’ici 2013 cette opération devrait voir le jour partout !

ARMSTRONG
Les 7 victoires de ce cycliste ont été annulées pour DOPAGE le 23 octobre 2012 par l’Union cycliste internationale, ce week end il a joué la provoque, il a mis 7 photos de lui sur twitter et comme commentaire « retour à Austin tranquillement allongé ». Certains internautes ont changé les photos de ses maillots en photo de produits dopants pour lui rappeler à quel prix il a obtenu ses victoires ! Donc l’union cycliste internationale va lui demander de retirer ses tableaux de maillots de son mur!

LA GREFFE EST PLUS ECONOMIQUE QUE LA DIALYSE

La greffe de rein : elle sauve des vies et réduit le déficit de la sécurité sociale.
Une fondation s’appelant « greffe de vie » a fait une lettre s’adressant au Président de la république et lui dit qu’on économise 9,6 milliards d’euros rien qu’en augmentant le nombre de greffes de reins qui est l’organe le plus greffé en France, ces chiffres ont été confirmés par l’agence de la biomédecine qui est l’agence officielle gérant le don d’organe en France.
Pour comprendre cette estimation voici un petit rappel : la greffe s’adresse aux patients souffrant d’une insuffisance rénale terminale, les déchets s’accumulent dans l’organisme pouvant en quelque sorte les empoisonner, et donc il faut absolument remplacer ces reins malades soit par une greffe soit épurer le sang et la dialyse.
Concernant la dialyse, 60 milles personnes qui sont en insuffisance rénale sont pour la plupart dialysés et cela coûte très cher (80 milles euros par an) .
Sur 15 ans ( durée de vie d’un greffon rénale) greffe 360 000 euros, dialyse 1 200 000 euros , ce qui fait une économie de 840 milles euros par patient grâce à la greffe.
Et la greffe permet une plus longue vie que la dialyse, et on retrouve avec la transplantation une vie normale, qu’avec la dialyse il faut être branché 1jour sur 2, provoque des infections….
En 2011, étaient inscrits 12 320 patients en attente d’une greffe, seulement 2 976 ont pu être greffés, l’écart est énorme et c’est pas prêt de s’améliorer car d’un côté il y a plus en plus d’insuffisants rénaux dus à l’ hypertension artérielle et le diabète et d’un autre côté le nombre de donneurs morts d’anti céphaliques stagnent depuis des années et on a du mal à inverser la tendance.
Donc pour inverser la tendance il faut : faire diminuer le taux de refus de prélèvements d’organes car on interroge toujours la famille lors d’un décès avant d’entreprendre un prélèvement sauf si le patient s’était inscrit de son vivant sur le « registre national des refus », mais la plupart du temps on interroge la famille, et quand on leur pose la question on a 33% des familles qui refusent, car c’est pour eux de prendre cette décision dans la situation qu’ils vivent, ce serait bien de faire baisser ce refus à 22%.
Chiffres à partir de donneur vivant : 10% en France contre 40% à 50% en Grande Bretagne et les Pays Bas, il y a beaucoup d’explications à ce retard mais l’explication où l’on peut agir assez facilement c’est la méconnaissance d’abord du grand public, les patients ignorent comment s’y prendre, et aussi un manque d’information venant des équipes médicales car cette solution n’est pas systématiquement proposée aux malades et il y aussi quelques réticences car ce type de greffe implique d’opérer quelqu’un qui va très bien et même si le risque de cette opération est minime mais le risque 0 n’existe pas et cela fait peur !
Il faut que les gens disent à leur proche s’ils sont d’accord ou pas à donner leurs organes afin d’éviter que c’est les proches qui prennent la décision.

LES STATINES AU CŒUR DES POLEMIQUES

Médicaments utilisés par beaucoup de français pour faire baisser le taux de cholestérol pourtant des polémiques depuis les années 90 remettent en cause leur utilité pour prévenir les ACCIDENTS CARDIOVASCULAIRES.
Explication : LESCOR, ELISOR, TAHOR et d’autres médicaments ont une seule classe thérapeutique qui est celle de faire baisser le taux de cholestérol « les statines ».
En 1985, Goldstein et Prone, deux scientifiques américains reçoivent le prix Nobel pour la découverte des récepteurs du cholestérol dans le sang , une étape clef avant l’invention des statines.
C’est dans les artères que le cholestérol agit, il peut s’accumuler, former des dépôts, capable d’entraver la circulation sanguine, l’un des risques c’est L’INFARCTUS.
Les statines éliminent ce mauvais cholestérol (LDL) en régulant sa production naturelle par le foie, un médicament reconnue comme traitement de référence par la plupart des cardiologues.
Le professeur Nicolas DANCHIN cite : Les statines ont démontré de façon éclatante qu’elle augmentait l’espérance de vie chez les personnes à qui on les prescrit à condition de les prescrire chez des personnes qui ont déjà fait un accident cardiaque soit à des personnes qui ont des risques cardiovasculaires élevés, qui ont donc une maladie des artères sous-jacente. »

La première statine a été commercialisée en 1987, jusque là les forts taux de cholestérol étaient traités avec d’autres médicaments « les fibrates » mais surtout à l’aide d’un régime diététique, à l’arrivée des statines, la communauté médicale se montre tout d’abord septique.

Le Pr DANCHIN cite : « les choses se sont transformées en 1994 avec le résultat d’une première étude qui a été faite chez des patients qui avaient fait pour la plupart un infarctus du myocarde, on a montré que les personnes qui prenaient de la statine en plus du traitement qu’ils prenaient déjà diminués la mortalité et la récidive des accidents cardiaques »

C’est l’étude « 4 S » qui est la première à montrer le bénéfice des statines après un accident cardiaque, d’autres études viennent confirmés ces résultats et étendre les indications des statines.
Une étude en 2002 de « LANCET » reconnaît un bénéfice pour les patients à hauts risques de maladie cardiovasculaires , et ce, quelque soit leur taux de cholestérol.
En 25 ans, les indications de statines se sont multipliés, elles sont aujourd’hui prescrite en prévention à une très large population, un succès pour les laboratoires pharmaceutiques, parmi eux « PFIZER » fabriquant du TAHOR qui est la statine la plus vendue au monde.
Bruno VALTIER, directeur médical des produits établis PFIZER cite : «  je pense que si on avait pour tout les médicaments qu’on développe, autant de succès auprès dans les essais cliniques, autant de reconnaissances en terme d’indication, par les experts, par les recommandations, on serait heureux donc oui je crois qu’on peut dire que l’histoire des TAHOR est une belle histoire de succès . »

Depuis plusieurs années, des voix dissonantes s’élèvent, dans un récent livre «  Guide des 4 000 médicaments » les professeurs Philippe EVIN et Bernard DEBRE dénoncent la folie des statines et la dérive de la prévention.
Le Pr DEBRE cite : et on est entrain de nous dire! Prenez les à titre préventif ! Je ne suis pas le seul à le dire, on est entrain d’inventer des nouvelles maladies et c’est le jack pot pour les laboratoires »

Une méthode de prévention pourtant qui semble efficace par les médecins malgré son coût très élevé, près de 5 millions de patients prennent des statines qui fait une facture d’1 milliards d’euros à l’assurance maladie.

LES NOUVELLES URGENCES DE L’HOPITAL TENON à PARIS (SUITE)

30 secondes d’obscurité totale, une éternité surprenante pour l’équipe, pour la réanimation c’est embêtant heureusement qu’ils sont sur batterie ! D’habitude c’est des coupures prévues mais là ça a duré trop longtemps !
De longues secondes sans conséquence forte heureusement, des coupures dues certainement aux travaux de ces nouvelles urgences qui est en activité depuis 4 mois seulement.
Un docteur est appelé aux salles des urgences vitales ou celles des déchoquages pour un patient qui souffre d’un pneumothorax, la paroi de l’un des ses poumons est percé, l’air s’infiltre et compresse le poumon, le patient a beaucoup de mal à respirer, le docteur lui explique qu’il va falloir lui mettre un drain, les chirurgiens thoraciques ne tardent pas car leur service est juste au dessus de celui des urgences, ce qui est un nouvel avantage du nouveau bâtiment. Regrouper plusieurs spécialités médicales permet de gagner un temps précieux dans la prise en charge des patients.
Les chirurgiens vont alors poser le drain au patient qui est l’objectif de ne pas avoir mal après. C’est une période désagréable, en 10 minutes le drain est placé, le docteur est appuyé par l’expérience des chirurgiens ce qui rassurant pour lui et grâce à ça il améliore sa pratique, le patient est maintenant emmené dans le service de pneumologie qui va assurer son suivi.
Pendant ce temps là , dans le box voisin l’équipe s’active auprès d’un homme atteint d’un cancer en phase terminale, son état est critique, il respire si mal qu’il faut absolument l’intuber ! L’intubation est très difficile, le patient ne la supporte pas , les médecins hésitent, un réanimateur arrive en renfort de l’étage supérieur. Ce patient est suivie pour une tumeur du larynx, 65 ans , il a une juste une chirurgie pas de radiothérapie, il aurait fait une récidive en 2010 et en rémission depuis, et depuis 2011 il a une gastrostomie car il avait une dysphagie.
Après l’examen, le réanimateur et l’urgentiste se réunissent car la question de l’acharnement thérapeutique se pose pour ce patient, son cancer ne laisse aucun espoir, faut-il continuer les soins en risquant de le faire souffrir inutilement ou renoncer. Un médecin explique que c’est une décision délicate, qu’il va falloir voir avec d’autres confrères et la famille pour une décision collégiale, donc les médecins prennent contact avec le médecin traitant qui lui pense qu’il ne faut pas forcer les choses, et finalement tout le monde est d’accord pour l’arrêt du traitement et pour l’accompagnement aux soins palliatifs. Une fois apaisé, le patient est amené au service « porte » la zone d’hospitalisation de très courte durée des urgences qui accueillent les patients avant de rejoindre le service adapté, en attendant c’est aussi le rôle d’un urgentiste d’informer la famille.

Ce dernier reportage était dur ! Oh la la ! Même les animateurs étaient blanc comme des c..ls sur le plateau !
Bonnes notes
Cristal :clin:
.
Présélection (jva) pour 2015.
Concours 2015 en Rhône-Alpes
Avatar de l’utilisateur
cristal74270
Accro
Accro
 
Messages: 1183
Enregistré le: 26 Juil 2011 14:49

Messagepar cristal74270 » 19 Nov 2012 00:26

voici les grands thèmes sanitaires et sociaux

Les thèmes sanitaires

L'hygiène, le cancer, l'obésité, les facteurs environnementaux et la santé, la grippe, le SIDA, les MCV, les toxicomanies, le sport et la santé, les accidents , les avancées scientifiques et leurs problèmes, lois bioéthique et la contraception.

Les thèmes sociaux
la famille
la femme
l'enfant
les adolescents
l'immigration et l'intégration
les problèmes économiques et sociaux: chômage,précarité et pauvreté
le handicap
l'autisme
la protection sociale en France
L'organisation du système de santé en France
le vieillissement, la personne âgée
la personne mourante, la mort
le suicide


je vais maintenant me coucher, bonne nuitée à tous :clin: :D :lol:
Présélection (jva) pour 2015.
Concours 2015 en Rhône-Alpes
Avatar de l’utilisateur
cristal74270
Accro
Accro
 
Messages: 1183
Enregistré le: 26 Juil 2011 14:49

Messagepar williamm20 » 19 Nov 2012 03:54

Merci Bonne nuit. :D
williamm20
Accro
Accro
 
Messages: 1427
Enregistré le: 01 Sep 2012 15:07

Messagepar cristal74270 » 19 Nov 2012 20:57

bonsoir à tous,

Je vais devoir m'absenter quelques jours, j'essayerai d'être là Jeudi, mon aînée va peut être avoir une ablation de l'appendice ! :( bisous à tous
à bientôt
Cristal :clin:
Présélection (jva) pour 2015.
Concours 2015 en Rhône-Alpes
Avatar de l’utilisateur
cristal74270
Accro
Accro
 
Messages: 1183
Enregistré le: 26 Juil 2011 14:49

Messagepar williamm20 » 19 Nov 2012 21:07

A +.

Bon courage pour l'opération. :D
williamm20
Accro
Accro
 
Messages: 1427
Enregistré le: 01 Sep 2012 15:07

Messagepar lolo_82 » 19 Nov 2012 21:18

Ah mince cristal! T'inquiètes pas pour jeudi on te remplacera si tu n'es pas là on comprend! :clin:
Bon courage :bisous:
Infirmière Diplômée d’État
lolo_82
VIP
VIP
 
Messages: 2686
Enregistré le: 18 Aoû 2012 20:36

Messagepar Edwin » 19 Nov 2012 22:54

Ça y est, j'ai fini le résumé, il y avait pas mal d'infos aujourd'hui donc j'espère que ça vous conviendra ;)

Magazine de la santé, diffusé le 19/11/12

Réalité virtuelle, la médecine entre dans l’ère de la cyberchirurgie

L'IRCAD (Institut de Recherche sur les Cancers de l’Appareil Digestif) a mis au point un logiciel qui s'appuie sur l'analyse des images issues d'un scanner et d'une IRM pour modéliser les organes en 3D et surtout visualiser sur ces organes la localisation et l'ampleur de la tumeur.

Avantages : beaucoup plus précis que les autres moyens tels que les scanner, IRM, radiochirurgie car il fallait prendre une marge d’un centimètre alors qu’avec le logiciel, ce n’est pas la peine.

Cas concrets : 4 opérations effectuées à Strasbourg avec succès.

Généralisation ? Il faut d’abord évaluer le coût de cette technique

Déserts médicaux (difficulté pour environ 3 millions de français de consulter un médecin): le projet de Marisol Touraine

Une concertation devrait voir le jour d’ici quelques temps.

Objectif : aboutir à un plan global et cohérent dès début 2013

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale prévoit la création d’un contrat de praticien territorial de médecine générale : projet qui garantirait les revenus pendant 2 ans aux jeunes médecins qui s’installent dans des zones médicalement sous-dotées (ce contrat peut entrer en vigueur en 2013)

Ce que propose la ministre : un guichet unique qui réunit toutes les informations pratiques et administratives pour ces jeunes médecins

Différence de prix des médicaments en vente libre dans les pharmacies

Elle s’explique par : les services associés (temps disponibilité, compétence)

Obligation d’affichage de prix, sinon il y a risque d’une double sanction : par les autorités de la concurrence (car tous les prix doivent être affichés selon les lois commerciales), et par l’Ordre car dans le code de la santé publique, il est marqué que les prix doivent être affichés, d’où un risque de discipline.

Pharmacies en danger ? Oui, beaucoup sont en difficulté de trésorerie car : décroissance du médicament et les prix baisses. Le modèle économique est en train de changer

Médicaments sur Internet : cela bouscule les règles et lois. Différentes questions peuvent se poser : peut-on faire de la publicité pour pousser à la consommation ? Ou bien la question sur la confidentialité car en demandant conseil, on expose sa situation sur le net, tout le monde y a accès.

Contrefaçon : fermeture de 18 000 sites de pharmacies illicites cette année.

Violence conjugale :

Chiffres : • 136 000 hommes battus par leur femmes par an (source : Insee, ONDRP).
• 1 homme meurt sous les coups de sa femme tous les 13 jours

Les plus touchés : 18-25ans, 34-45ans et les diplômés de l’enseignement supérieur

Régime Paléo : nouveau régime inspiré des chasseurs-cueilleurs du paléolithique.

Régime à base de volaille, poisson, œuf, viande à volonté, tandis que les céréales sont bannies. En plus de ce régime, il faut pratiquer une activité : par exemple le crossfit, inspiré des entraînements militaires.

Les points de vue : • ce serait trop lourd à suivre au quotidien
• Même s’ils étaient en pleine forme à cette époque, on ne sait pas quels étaient leurs maladies (aux intestins…) car l’homme a évolué depuis
• Prix coûteux de la viande

Unicef : des morts évitables chez les enfants

Chaque jour 19 000 enfants de moins de 5 ans dans le monde meurent de cause évitable. Soit 7 millions par an.

Qu’est-ce qu’une cause évitable ? C’est une cause à laquelle on a une solution comme des vaccins pour certaines maladies, des moustiquaires imprégnées pour le paludisme, des médicaments…

Chiffres de l’Unicef : • une baisse de cette mortalité de 40% en une dizaine d’années
• Un enfant qui a une mère illettrée a deux fois plus de chance de mourir avant 5 ans par rapport a un enfant dont la mère a été éduquée (il y a donc un rôle important dans l’éducation des jeunes filles)
• Une mère non éduquée risque 10% supplémentaire pour son enfant
• L'Unicef est le grand acheteur de vaccins: 750 000 dollars l’année dernière

Actions de l’Unicef : • éducation des jeunes filles
• Accompagnement des femmes et informations
• Lutte contre la malnutrition aigue
• Accès à l’eau potable

Les besoins : Il faut de l’argent et une volonté politique des pays pour apporter tous les moyens nécessaires

Cancer des testicules :

Un homme utilise un test de grossesse pour rigoler, celui-ci est positif. Ces tests détectent une hormone : la bêta HCG, la même hormone que produisent les tumeurs des testicules. (Cancer des testicules détectable par la palpation en général)

In Vivo : les prématurés

Difficultés pour les parents de trouver leur place au milieu de cet espace médicalisé, mais les soignants sont là pour les rassurer.
Tout peut basculer d’un jour à l’autre lors des premiers mois de vie concernant la santé de l’enfant = moments difficiles pour les parents.
Avatar de l’utilisateur
Edwin
Habitué
Habitué
 
Messages: 81
Enregistré le: 10 Juin 2012 18:48

Messagepar cristal74270 » 19 Nov 2012 23:57

Coucou merci pour votre soutien,

je viens de rentrer des urgences, ils ne savent pas ce qu'elle a, si elle ressent encore des douleurs, elle devra y retourner :roll: alors que le généraliste était pratiquement sur que c'était l'appendicite ! mais bon tant mieux, on est contente de rentrer à la maison.

Merci pour ton résumé, Erwin !
bisous à tous
Cristal :clin:
Présélection (jva) pour 2015.
Concours 2015 en Rhône-Alpes
Avatar de l’utilisateur
cristal74270
Accro
Accro
 
Messages: 1183
Enregistré le: 26 Juil 2011 14:49

Messagepar cristal74270 » 20 Nov 2012 00:00

cristal74270 a écrit :Coucou merci pour votre soutien,

je viens de rentrer des urgences, ils ne savent pas ce qu'elle a, si elle ressent encore des douleurs, elle devra y retourner :roll: alors que le généraliste était pratiquement sur que c'était l'appendicite ! mais bon tant mieux, on est contente de rentrer à la maison.

Merci pour ton résumé, Edwin !
bisous à tous
Cristal :clin:
Présélection (jva) pour 2015.
Concours 2015 en Rhône-Alpes
Avatar de l’utilisateur
cristal74270
Accro
Accro
 
Messages: 1183
Enregistré le: 26 Juil 2011 14:49

Messagepar lolo_82 » 20 Nov 2012 09:38

Merci pour ton résumé edwin, je le trouve très bien! :D

Cristal, tant mieux si c'est pas l'appendicite, j'espère que du coup il n'y a rien et qu'il vous on pas fait rentrer pour rien!
Infirmière Diplômée d’État
lolo_82
VIP
VIP
 
Messages: 2686
Enregistré le: 18 Aoû 2012 20:36

Messagepar cristal74270 » 20 Nov 2012 10:34

oui comme tu dis ! je l'espère aussi :clin:
Présélection (jva) pour 2015.
Concours 2015 en Rhône-Alpes
Avatar de l’utilisateur
cristal74270
Accro
Accro
 
Messages: 1183
Enregistré le: 26 Juil 2011 14:49

Messagepar cristal74270 » 20 Nov 2012 15:21

cristal74270 a écrit :oui comme tu dis ! je l'espère aussi :clin:



Au fait tout le monde, un peu au dessus , vous aviez vu que j'avais posté un résumé du magazine de la santé du 13/11/12 ?

Cristal :clin:
Présélection (jva) pour 2015.
Concours 2015 en Rhône-Alpes
Avatar de l’utilisateur
cristal74270
Accro
Accro
 
Messages: 1183
Enregistré le: 26 Juil 2011 14:49

Messagepar lolo_82 » 20 Nov 2012 16:19

Oui oui moi je l'avais vu! :D
Mais j'ai préféré t'encourager par rapport a ta fille, sinon c'est du bon travail! (comme d'hab! :clin: )
Infirmière Diplômée d’État
lolo_82
VIP
VIP
 
Messages: 2686
Enregistré le: 18 Aoû 2012 20:36


Retourner vers « Concours infirmiers »