Forum : De vous à nous

Nous sommes le 08 Mai 2021 06:12

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar ktyD » 01 Aoû 2019 08:45

Bonjour,
Je suis infirmière de santé au travail depuis 1996 et j'écume tous les sites et toutes les publications infirmières pour trouver de l'information sur ma spécialité.
Et le constat est toujours le même : cette branche de la profession est mal connue et peu prise en compte dans les articles et les dossiers traités.
Même sur ce site pourtant ouvert aux étudiants, la seule mention dans laquelle nous apparaissons est 'secteur d'activité'.
Je voudrais pourtant insister sur le fait que le métier d'infirmière de santé au travail est une vraie spécialité, sanctionnée par une licence prochainement (si ce n'est déjà fait) requalifiée en master. Le nouveau décret de modernisation de la santé au travail paru fin 2016 donne à notre travail une nouvelle dimension, de vraies responsabilités, des compétences spécifiques... bref, tout un savoir faire qui pourtant reste peu connu.
Alors, peut-être pourriez-vous, au moins ici, donner à notre spécialité la place qu'elle mérite, particulièrement en ces temps de pénurie de médecins du travail, ou notre concours n'a jamais été aussi indispensable.
Bien à vous,
Catherine - IST en service autonome
ktyD
 
Messages: 1
Enregistré le: 25 Oct 2018 10:28

Messagepar Jo_bis » 01 Aoû 2019 17:24

ktyD a écrit :Je voudrais pourtant insister sur le fait que le métier d'infirmière de santé au travail est une vraie spécialité, sanctionnée par une licence prochainement (si ce n'est déjà fait) requalifiée en master.

Je ne veux pas vous peiner mais ce n'est pas une spécialité et ce n'est pas près d'arriver, je m'explique :
- Un Master/DU/Licence ne sont pas des diplômes professionnels, même s'il est intitulé "santé au travail", c'est un diplôme universitaire. Une IDE "spécialisée" fait une école de spécialité (IADE, IBODE, puer).
- Du point de vue des savoirs-faire, votre exercice professionnel ne demande pas des savoirs-faire particuliers. Certes, c'est un vrai travail, avec ses spécificités mais voilà...gérer des dossiers, mener des visites médicales, aller en entreprise, avoir des responsabilités demande une simple adaptation au poste et entre dans la formation initiale des IDE.
- Votre profession et c'est peut-être là le plus important, n'a pas d'exercice hospitalier, auprès du patient hospitalisé (je ne parle pas du suivi du personnel). A la différence des IADEs, IBODEs et Puers qui elles, exercent dans des services très spécialisés. Les écoles qui forment ces spécialités sont hospitalières, ce n'est pas par hasard. De plus, elles ont des savoirs-faire spécifiques : induire une anesthésie, connaitre les temps opératoires ou surveiller un prématuré, une IDE "de base" ne sait pas le faire, il faut une école pour cela.

Je ne dénigre pas votre profession, bien au contraire, j'ai souvent à faire à vos services pour le personnel de mon établissement et toujours avec des professionnels compétents.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10018
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar binoute1 » 01 Aoû 2019 18:30

autant je suis d'accord avec JO-bis, ce n'est pas une spécialité, et même si cela nécessite une formation complémentaire, je peux t'assurer que le niveau est parfois moindre que certains DU, notamment celui d'hygiène hospitalière.

Cependant, @Jo, ce secteur d'activité demande quand même des savoirs particuliers : les infirmiers du travail doivent avec des connaissances en ergonomie (faire une étude de poste, faire une fiche d'entreprise), en psychologie du travail, connaitre les produit chimiques et tout ce qui s'y rapporte, connaitre les EPI possible et imaginables.
C'est quand même plus haut niveau que coordinatrice en ehpad ;)

Cependant ktyD, ce n'est pas parce qu' on voit peu d'infos sur ce sujet que la profession est mal connu. C'est plutôt parce que les gens ne s'y intéressent pas ;)
J'ai eu des échanges très intéressant ici même avec @Isa 45 (pardon si le nombre n'est pas le bon Isa :oops: )
Moi , je ne m'intéresse pas à la profession d'iBODE, ducoup, j'y connais pas grand chose, et pourtant les gens qui s'y intéresse trouveront bien des infos.

Pour les inf du travail, tu pourras trouver des infos sur les sites de l'INRS , des Carsat, de l'ISTNF , entre autres
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7507
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar cosmos » 01 Aoû 2019 20:47

Lors des visites médicales du travail, dorénavant, ce n'est plus forcément le médecin du travail à qui on a affaire, il se peut que ce soit une infirmière.
Est-ce à dire que cette infirmière est "infirmière de santé au travail" ?
Avatar de l’utilisateur
cosmos
Accro
Accro
 
Messages: 1126
Enregistré le: 05 Jan 2006 21:33

Messagepar lafolldingue » 01 Aoû 2019 23:33

Et bien pour ma part je rejoins jo bis. En effet, même si cet exercice requiert une adaptation et des connaissances particulières, il en est de même dans n'importe quel établissement hospitalier ou extra hospitalier.
Par ailleurs, le temps exercé en tant qu'infirmière de santé au travail ne permet pas d' exercer en tant que libérale.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3849
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar binoute1 » 02 Aoû 2019 11:19

lafolldingue a écrit :Par ailleurs, le temps exercé en tant qu'infirmière de santé au travail ne permet pas d' exercer en tant que libérale.

ah oui ?

@Cosmos : infirmière de santé au travail c'est la dénomination la plus couramment employée, qui a été choisi par ... des médecins ;)
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7507
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar Jo_bis » 02 Aoû 2019 16:45

binoute1 a écrit :Cependant, @Jo, ce secteur d'activité demande quand même des savoirs particuliers : les infirmiers du travail doivent avec des connaissances en ergonomie (faire une étude de poste, faire une fiche d'entreprise), en psychologie du travail, connaitre les produit chimiques et tout ce qui s'y rapporte, connaitre les EPI possible et imaginables.
C'est quand même plus haut niveau que coordinatrice en ehpad ;)

Oui mais ce sont des savoirs liés au poste et non à la fonction.
Par exemple, pour les IDE en hémodialyse, c'est la même chose, brancher un cycleur...c'est compliqué.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10018
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar vanille64 » 03 Aoû 2019 16:26

Jo_bis a écrit :
ktyD a écrit :Je voudrais pourtant insister sur le fait que le métier d'infirmière de santé au travail est une vraie spécialité, sanctionnée par une licence prochainement (si ce n'est déjà fait) requalifiée en master.

Je ne veux pas vous peiner mais ce n'est pas une spécialité et ce n'est pas près d'arriver, je m'explique :
- Votre profession et c'est peut-être là le plus important, n'a pas d'exercice hospitalier, auprès du patient hospitalisé (je ne parle pas du suivi du personnel). A la différence des IADEs, IBODEs et Puers qui elles, exercent dans des services très spécialisés. Les écoles qui forment ces spécialités sont hospitalières, ce n'est pas par hasard. De plus, elles ont des savoirs-faire spécifiques : induire une anesthésie, connaitre les temps opératoires ou surveiller un prématuré, une IDE "de base" ne sait pas le faire, il faut une école pour cela.


Ce qui n'est pas prêt de changer c'est la formation des professionnels de santé, très hospitalo-centré ( ...il faut « du malade...du pathos...» ) comparé au travail de prévention,d’éducation et d’hygiène de vie...
Relire Knock, l'art de fabriquer des malades :lol:
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Accro
Accro
 
Messages: 754
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57

Messagepar lafolldingue » 03 Aoû 2019 18:32

Peut être à ton époque mais ça évolue. Déjà en IFSI on en a mangé des heures d'ETP et de prévention. Avec leur nouveau système où les étudiants participent à des actes de prévention renforce cette volonté de ne pas vouloir que s'axer sur la maladie
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3849
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar vanille64 » 03 Aoû 2019 19:21

lafolldingue a écrit :Peut être à ton époque mais ça évolue. Déjà en IFSI on en a mangé des heures d'ETP et de prévention. Avec leur nouveau système où les étudiants participent à des actes de prévention renforce cette volonté de ne pas vouloir que s'axer sur la maladie




:lol: mon époque et ton époque sont une seule et même époque :clin:
pour le reste ta manière de parler du temps d''ETP..et de prévention montre que tu l'a mangé. :lol: ..mais sûrement pas digéré... :P ...donc pas assimilé :lol:
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Accro
Accro
 
Messages: 754
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57

Messagepar lafolldingue » 03 Aoû 2019 20:03

Mangé... En effet la digestion était bien difficile ! :lol: :lol: entre la théorie et la pratique il y a en effet un sacré fossé on ne le sait que trop bien ! Assimilé ? Clairement non car je n'ai pas accroché, c'est pas mon dada du tout !
Mais je trouve que le nouveau système peut aider à mieux assimiler le tout.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3849
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar vanille64 » 04 Aoû 2019 10:51

lafolldingue a écrit :Mangé... En effet la digestion était bien difficile ! :lol: :lol: entre la théorie et la pratique il y a en effet un sacré fossé on ne le sait que trop bien ! Assimilé ? Clairement non car je n'ai pas accroché, c'est pas mon dada du tout !


lafolldingue a ecrit » 01 Aoû 2019 23:27
En service de médecine on fait une bonne vingtaine de prises de sang en 1h alors je te laisse imaginer la cadence, à ce rythme tu apprends vite à optimiser ton soin...


:clin: l’exécution d'actes est + facile que l’éducation ou l'accompagnement.....un peu comme avec les enfants..dépêches toi....ou....mange et tais toi..... :P
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Accro
Accro
 
Messages: 754
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57

Messagepar lafolldingue » 04 Aoû 2019 11:25

Non ça n'a rien à voir.
La théorie ETP est clairement barbante. Dans mon IFSI nous avons eu X heures supplépentaires en la matière pour avoir le droit à la mention ETP sur notre diplome. Je n'aime pas la théorie de ce genre, tout comme les soins relationnels qu'on évalue par écrit sur une copie... Hein hein. C'est plutôt le genre de choses qui se vivent et s'évaluent en pratique, pas sur une copie. Ce n'est que mon avis mais je trouve que c'est de la branlette intelectuelle...
Je ne suis pas une demeurée qui enchaîne ses soins sans réfléchir. Les prises de sang font partie de notre quotidien, c'est un acte que je réalise à la pelle de même que la pose de VVP. Donc la réflexion sur cet acte est largement faite, on ne va pas trotiller des neurones pendant 3 heures non plus.
Pour ce qui est de l'ETP, tu sais aux urgences j'en fais peu. Accompagnement oui, mais ETP pure non car c'est une démarche qui prend du temps, ce n'est pas que dire à quelqu'un comment prendre un traitement. Donc pas le temps des entretiens à rallonge. En réa non plus. La plupart des patients ne gardent qu'un souvenir flou de leur séjour chez nous alors faire de l'ETP avec un patient intubé ventilé et sédaté me semble peu pertinent !
Je n'exerce pas du tout dans des services dédiés à l'ETP et je salue au contraire les IDE qui engagent cette démarche dans les services car elle est indispensable!
Maintenan tu élèves tes enfants comme tu veux vanille :lol:
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3849
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar vanille64 » 18 Aoû 2019 15:09

lafolldingue a écrit :Je n'exerce pas du tout dans des services dédiés à l'ETP et je salue au contraire les IDE qui engagent cette démarche dans les services car elle est indispensable!
Maintenan tu élèves tes enfants comme tu veux vanille :lol:


En ETP,comme en soins généraux ou dans la vie courante il peut être utile de connaitre quelques concepts tirés de l'Analyse Transactionnelle..juste pour être conscient :P de ce que nous faisons bien souvent à l'insu de notre plein gré :P

https://mieux-etre-et-psychologies.fr/a ... u-drivers/
...
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Accro
Accro
 
Messages: 754
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57

Messagepar execho » 19 Aoû 2019 15:15

sans trotiller des neurones on peut écouter you tube:des TMS aux RPS ,françois Hubault..Et là l'infirmière du travail s'exclame:je savais bien que ce que je faisais était important!
execho
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5327
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01


Retourner vers « De vous à nous »



Publicité