Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 15 Mai 2021 02:41

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar GauthierLG » 24 Avr 2021 12:54

Bonjour à tous,

J'ai une petite question, j'ai fait une FEI suite à une problématique de personnel qui a eu pour conséquence de me mettre gravement en difficulté dans la gestion des patients et surtout de mettre en danger les patients.

Au lieu d'être 1 IDE et 2 AS pour 8 patients il y avait un AS de moins. Mon service étant en train de fusionner avec un service de type chir, il suppriment souvent des poste d'IDE la nuit ou d'AS le jour....

A 9h, étant en grande difficulté et estimant que les patients risquait de subir voire d'être lésés par les conditions de travail de ce jour, j'ai appelé la cadre de garde qui a refusé de me rajouter un AS de plus faute de personnel.

Conséquence : Prise en charge retardée des soins complexes, soins relationnels et palliatifs impossible à mettre en place faute de temps et de personnel. J'ai eu 1 urgence vitale et des incidents (malaise, fausse route etc..) nous empêchant de prendre soins des autres patients. Certains patients n'ont pas pu bénéficier de surveillance importante faute de temps.

Certains patients n'ont pas été levé, n'ont pas eu de soins d'hygiène, J'ai tracé tout ça dans les dossier patients en expliquant pourquoi. J'ai informé chaque patient concerné qu'il bénéficierait pas de certains soins le matin en raison du manque de personnel et des urgences du service.

A 12h, la gestion de mes urgences m'ont toujours pas permis de finir mon tour de 8h, mon AS n'avait pas encore fini de faire les soins d'hygiène du matin et elle risquait clairement un AT car les patients étaient lourds et/ou fatigué, impossible à mobiliser seul. Je rappelle la cadre de garde en insistant sur la gravité de la situation -> même réponse.

Enfin, je termine à 16h, soit 1 h30 supp et je rédige une FEI en expliquant les conséquences possible de la suppression de personnel notamment sur les soins non effectué, aucun accompagnement palliatif, risque majoré d'AT pour le personnel, patient risquant de mourir seul, patient en danger faute de surveillance etc... inutile de préciser que je n'ai pas bu ni mangé depuis 6h du matin.

Depuis, je réfléchis et je me demande si on peut me reprocher ma FEI notamment d'un point de vue hiérarchique. Je suis à la FPH.

Qu'en pensez vous ?
Infirmier depuis Juillet 2020 :D
Avatar de l’utilisateur
GauthierLG
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 153
Enregistré le: 29 Mai 2017 14:49

Messagepar caqui13 » 24 Avr 2021 13:51

GauthierLG a écrit :Bonjour à tous,

J'ai une petite question, j'ai fait une FEI suite à une problématique de personnel qui a eu pour conséquence de me mettre gravement en difficulté dans la gestion des patients et surtout de mettre en danger les patients.

Au lieu d'être 1 IDE et 2 AS pour 8 patients il y avait un AS de moins. Mon service étant en train de fusionner avec un service de type chir, il suppriment souvent des poste d'IDE la nuit ou d'AS le jour....

A 9h, étant en grande difficulté et estimant que les patients risquait de subir voire d'être lésés par les conditions de travail de ce jour, j'ai appelé la cadre de garde qui a refusé de me rajouter un AS de plus faute de personnel.

Conséquence : Prise en charge retardée des soins complexes, soins relationnels et palliatifs impossible à mettre en place faute de temps et de personnel. J'ai eu 1 urgence vitale et des incidents (malaise, fausse route etc..) nous empêchant de prendre soins des autres patients. Certains patients n'ont pas pu bénéficier de surveillance importante faute de temps.

Certains patients n'ont pas été levé, n'ont pas eu de soins d'hygiène, J'ai tracé tout ça dans les dossier patients en expliquant pourquoi. J'ai informé chaque patient concerné qu'il bénéficierait pas de certains soins le matin en raison du manque de personnel et des urgences du service.

A 12h, la gestion de mes urgences m'ont toujours pas permis de finir mon tour de 8h, mon AS n'avait pas encore fini de faire les soins d'hygiène du matin et elle risquait clairement un AT car les patients étaient lourds et/ou fatigué, impossible à mobiliser seul. Je rappelle la cadre de garde en insistant sur la gravité de la situation -> même réponse.

Enfin, je termine à 16h, soit 1 h30 supp et je rédige une FEI en expliquant les conséquences possible de la suppression de personnel notamment sur les soins non effectué, aucun accompagnement palliatif, risque majoré d'AT pour le personnel, patient risquant de mourir seul, patient en danger faute de surveillance etc... inutile de préciser que je n'ai pas bu ni mangé depuis 6h du matin.

Depuis, je réfléchis et je me demande si on peut me reprocher ma FEI notamment d'un point de vue hiérarchique. Je suis à la FPH.

Qu'en pensez vous ?

Conseil d amie : ne JAMAIS faire d EI contre les CS ....
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2864
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar loulic » 24 Avr 2021 14:47

Vous avez très bien réagi, il fallait faire cette fei.

Par contre je vous conseille d'ores et déjà de prendre contact avec un syndicat de votre établissement.

Le plus combatif sera le mieux. Et si vous n'y cotiser pas encore c'est le moment.

Faites rapidement un recueil des faits précis et horodaté de cette journée. Soyez précis, rien que des faits objectivables, aucun affect , aucun sentiment.

Listez les soins, le nombre de patients, les effectifs normaux, les effectifs réels.

Ce que vous avez précisément dit à la cadre et ce qu'elle vous a précisément répondu.

Prenez aussi le témoignage de vos collègues dès maintenant.

Gardez ça bien au chaud.

Il n'y aura peut être aucune conséquence immédiate à votre fei, mais ça peut ressurgir dans plusieurs mois. Soyez prêt à dégainer, parce que pendant ce temps là cadre va donner sa propre version comme quoi elle est venue dans le service et qu'au vu de la charge de travail elle n'a pas jugé nécessaire d'affecter un autre agent. Et puis elle même revenu un peu plus tard réévaluer la situation.

Votre fei prouve que la situation était dégradée et que vous en aviez conscience. Vous avez appelé votre supérieur vous avez agit en professionnel.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5631
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar Leopold Anasthase » 24 Avr 2021 15:08

GauthierLG a écrit : FEI [...] AT [...] FPH.

Bonjour,

Ça parlerait à plus de personnes sans les abréviations.

Signaler un événement indésirable est une bonne chose. Il faut faire attention à certains écueils :

-on ne peut pas, même si c'est évident, écrire « c'est la faute de untel » ; vous décrivez des faits, uniquement des faits ;

-il faut faire attention à ne pas vous flageller (« je n'ai pas fait ceci, tel patient est resté dans sa pisse pendant 12 h, tel patient n'a pas reçu son traitement ») ; le risque est qu'on vous reproche de ne pas avoir priorisé.

Dans le premier cas, on risque de vous répondre que la déclaration n'est pas là pour couper un cou. Dans le deuxième cas, on risque de ne voir qu'un problème dans votre organisation.

À part ça, le principe même des signalements est qu'on ne peut pas clouer au pilori celui ou celle qui signale. Ça n'empêche que dans la réalité, certains n'hésitent pas à le faire. Pour l'éviter, il faut éviter de se retrouver tout seul dans un bureau clos avec deux ou trois supérieurs en face de vous. Et au besoin, rappeler le principe du signalement d'événements indésirables.

Vous écrivez que vous avez averti les patients. Attention, vous êtes sur un terrain glissant.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12442
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar GauthierLG » 24 Avr 2021 17:47

Oui, je me doute que ça peut mettre reprocher.

Cela dit, je tiens aussi à préciser que même sur les planning, l'AS absente était considéré présente. Et que la direction le savait qu'elle ne serait pas là mais bon...

Bien évidemment j'ai tout retranscrit sans jugement et mettant toujours en avant la sécurité patient et la qualité des soins.

En terme de motivation, je l'ai faite car c'était une journée où clairement j'étais au bord des larmes, des patients m'ont demandé de rester car ils se sentaient mourir et je ne pouvais pas rester à cause des urgences. Si l'effectif avait été normal, peut-être aurait-il pu bénéficier de davantage d'accompagnement humain.

A vrai dire, je suis contractuel et j'ai pas le projet de faire ma carrière entière dans cette unité donc je m'inquiète pas d'être viré ou quoi que ce soit.

Je vous remercie de vos attentions et compliments car j'ai culpabilisé et je me demandais si j'avais fait le bon choix.
Infirmier depuis Juillet 2020 :D
Avatar de l’utilisateur
GauthierLG
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 153
Enregistré le: 29 Mai 2017 14:49

Messagepar Lenalan » 25 Avr 2021 08:58

Je ne vois pas ce qu'on peut te reprocher, j'en ai fait aussi pour manque de personnel (une IDE pour 26 au lieu d'une pour 13, donc je devais faire le tour pour 2 services aigus au lieu d'un). Le cadre de service m'a appris que ce second poste avait été supprimé et qu'il était normal qu'il n'y ait personne, qu'il n'y en aura plus sur certains jours... bah super.
J'ai quand même fait une fiche d'événement indésirable parce que le travail n'était clairement pas faisable pour une seule personne (13 patients en soins palliatifs et 13 en gériatrie court séjour).
Je n'ai eu aucun retour à aucun moment. J'en ai fait plein d'autres puisque c'était un cas permanent de dysfonctionnements, mais je n'ai jamais eu de retour dans un sens ou dans un autre.

Et surtout je me suis barrée rapidement :lol:
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18036
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar loulic » 25 Avr 2021 10:32

Procurez vous des documents opposables tel que des fiches de postes, tableau des effectifs.

L'absence de votre collègue AS était elle inopinée ou prévu depuis la veille, ou plus tôt encore ?

Blindez votre dossier. Toujours en vous en tenant aux faits eux même.

Et le conseil de Léo est très judicieux, même si vous ne comptez pas rester dans l'établissement n'allez JAMAIS seul à un entretien, surtout si c'est "juste une réunion informelle de 5 mn". Si la cadre vous demande d'aller dans son bureau vous lui demandez le motif, et si vous voyez en arrivant qu'elle n'est pas seule ou qu'on vous a tendu un traquenard, vous déclinez l'offre et vous partez en disant que vous reviendrez avec un représentant du personnel, vous êtes dans votre droit.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5631
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar GauthierLG » 26 Avr 2021 10:36

Merci de vos réponses.

En soit, la collègue est survenu la veille dans l'après-midi suite à un burn out en plein service.
Il est quasi sûr que la direction le savait.

Il n'y a pas de fiches de postes, elles sont en cours de fabrication.

Je serai vigilant, en tout cas, je vous remercie de vos réponses.
J'espère que cette Fei aura des retombées positives #Bisounours.

Je vous tiendrai au courant
Infirmier depuis Juillet 2020 :D
Avatar de l’utilisateur
GauthierLG
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 153
Enregistré le: 29 Mai 2017 14:49

Messagepar execho » 28 Avr 2021 11:29

l'omerta sur les causes de l'évènement indésirable dans le centre de vaccination d 'Epernay,est un danger car empêche les autres centres d'en tirer la leçon.C'est quoi ce mystère?
execho
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5331
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar Lenalan » 29 Avr 2021 09:02

execho a écrit :l'omerta sur les causes de l'évènement indésirable dans le centre de vaccination d 'Epernay,est un danger car empêche les autres centres d'en tirer la leçon.C'est quoi ce mystère?


Il s'est passé quoi à Epernay?
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18036
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar execho » 29 Avr 2021 11:40

erreur dans la préparation des seringues:140 personnes vaccinées au sérum physiologique.Voir la presse:l'Union.Ce jour,une explication,bug au changement d'équipe.Pour ma part,je crois que la pratique infirmière:c'est celui qui prépare qui pique est la bonne.Si il peut y avoir une erreur à cause d'une procédure,alors il y aura une erreur.
execho
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5331
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar Lenalan » 29 Avr 2021 14:09

execho a écrit :erreur dans la préparation des seringues:140 personnes vaccinées au sérum physiologique.Voir la presse:l'Union.Ce jour,une explication,bug au changement d'équipe.Pour ma part,je crois que la pratique infirmière:c'est celui qui prépare qui pique est la bonne.Si il peut y avoir une erreur à cause d'une procédure,alors il y aura une erreur.


Ah oui j'en ai entendu parler. On retourne le problème dans tous les sens avec ma cadre (on vaccine au Pfizer depuis des mois), on voit pas comment c'est possible d'injecter du sérum phy tout seul :lol:
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18036
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar execho » 29 Avr 2021 15:56

le point avec un juriste dans un article sur Actu Soins.
execho
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5331
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar execho » 30 Avr 2021 09:13

sur ce un lecteur d'Actu Soins,Bruno Huet(SNIA,expert judiciaire),remonte les bretelles à la revue Actu Soins,ce ne serait pas bon du tout pour la communication de dire qui pique prépare?????Perso,je n'ai pas peur d'une seringue pré remplie de lovénox,mais je voulais aller vacciner dans ma ville en tant que retraitée,mais là dans ces conditions(seringues pré remplies),je dis non.
execho
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5331
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar Lenalan » 30 Avr 2021 09:19

execho a écrit :sur ce un lecteur d'Actu Soins,Bruno Huet(SNIA,expert judiciaire),remonte les bretelles à la revue Actu Soins,ce ne serait pas bon du tout pour la communication de dire qui pique prépare?????Perso,je n'ai pas peur d'une seringue pré remplie de lovénox,mais je voulais aller vacciner dans ma ville en tant que retraitée,mais là dans ces conditions(seringues pré remplies),je dis non.


C'est ce qui me gêne: la vaccination est faite par 4 personnes différentes. Une qui s'occupe de l'administratif (un jeune en service civique), une prend les paramètres, une prépare les doses, une injecte.

Moi perso je n'injecte que ce que je prépare, parce que je ne sais pas ce qu'il y a dedans, même si la collègue me dit "j'ai mis ça" et qu'elle l'a écrit sur le flacon.

J'ai soulevé le problème sur un groupe facebook, on m'a limite insultée en me demandant si j'étais derrière le labo quand ils préparent les seringues pré-remplies du vaccin contre la grippe ou de n'importe quel autre vaccin prêt à l'emploi.

Désolée mais le vaccin contre la grippe sort tout prêt du labo, il y a des normes et des vérifications, c'est pas Monique qui a préparé la dose 10 minutes avant sur un coin de table.

Le principe de base c'est "je prépare, j'injecte".
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18036
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité