Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 26 Avr 2019 05:31

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Lapuce07 » 19 Mar 2019 00:57

Bonsoir,

Actuellement ESI en 3ème année, j'ai décidé de me réorienter vers le métier d'assistante sociale pour plusieurs raisons.
Je passe mon oral d'admission samedi.
J'aimerais savoir si des personnes ici seraient dans mon cas ?

Le métier d'infirmière ne m'attire plus car je ne suis pas à l'aise avec les soins invasifs/"techniques", la hiérarchie hospitalière beaucoup trop marquée et incontestablement l'aspect relationnel qui tend à devenir absent.

Merci d'avance pour vos avis.
étudiante infirmière en deuxième année !! :love:
Avatar de l’utilisateur
Lapuce07
Habitué
Habitué
 
Messages: 73
Enregistré le: 03 Juin 2014 08:35

Messagepar Creol67 » 19 Mar 2019 09:32

Bonjour.

Je connais essentiellement des personnes qui font l'inverse, car bien que diplômé du diplôme d'assistante sociale, elles n'arrivent pas à trouver du travail.
Cependant, la réorientation est tout a fait envisageable.
Ceci dit je vous conseille de passer votre diplôme d'infirmière malgré tout et ceci pour plusieurs raisons:

:fleche: Vous aurez un diplôme qui vous permettra de travailler partout en France (métropole et dom-tom)
:fleche: Votre situation personnelle fera que demain vous aurez peut être besoin de travailler des wwek end pour financer votre mariage/voiture/croisière/maison
:fleche: Quand vous passerez le concours d'assistante sociale, vous pourrez dire lors de votre orale que vous êtes aller au bout de la formation d'infirmière et risquerez moins de passer pour une personne peu fiable qui ne sait pas ce qu'elle veut et qui va abandonner une nouvelle formation en cours de route (moi en temps que jury c'est ce que je penserai)

Lapuce07 a écrit :J'aimerais savoir si des personnes ici seraient dans mon cas ?

La deuxième et troisième année sont des périodes de fort doute et de démobilisation. Au moins la moitié des promos pense comme vous, mais peu veulent abandonner.

Lapuce07 a écrit :je ne suis pas à l'aise avec les soins invasifs/"techniques"

Il existe d'autres types de soins.

Lapuce07 a écrit :la hiérarchie hospitalière beaucoup trop marquée et incontestablement l'aspect relationnel qui tend à devenir absent

Vous aurez exactement les mêmes problèmes et même pire, car vous ne pourrez pas aider les gens et devrez rendre des comptes en permanence à votre direction qui elle (contrairement à l'hôpital) n'est absolument pas formée pour comprendre votre métier, ni le publique que vous accueillerez.

Par ailleurs vous dépendrez essentiellement du milieu associatif dont l'existence dépend entièrement du bon vouloir d'administration. Donc non seulement vous devrez rendre des comptes à votre direction, mais aussi au conseil général de votre département et tout son bataillon de petit chef inculte. :roll:

Je vous renouvelle mon conseil, passez d'abord votre diplôme d'infirmier, et changez de métier après si vous le souhaitez.
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Adepte
Adepte
 
Messages: 113
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar Lapuce07 » 19 Mar 2019 14:45

Creol67 a écrit :Bonjour.

Je connais essentiellement des personnes qui font l'inverse, car bien que diplômé du diplôme d'assistante sociale, elles n'arrivent pas à trouver du travail.

Merci pour vos bons conseils !
Je suis étonnée car bien au contraire (d'autant qu'avec le contexte économique actuel) je vois de plus en plus d'offres d'emploi... ça doit dépendre des régions je pense...

Cependant, la réorientation est tout a fait envisageable.
Ceci dit je vous conseille de passer votre diplôme d'infirmière malgré tout et ceci pour plusieurs raisons:

:fleche: Vous aurez un diplôme qui vous permettra de travailler partout en France (métropole et dom-tom)
:fleche: Votre situation personnelle fera que demain vous aurez peut être besoin de travailler des wwek end pour financer votre mariage/voiture/croisière/maison
:fleche: Quand vous passerez le concours d'assistante sociale, vous pourrez dire lors de votre orale que vous êtes aller au bout de la formation d'infirmière et risquerez moins de passer pour une personne peu fiable qui ne sait pas ce qu'elle veut et qui va abandonner une nouvelle formation en cours de route (moi en temps que jury c'est ce que je penserai)

Oui c'est sûr, j'y ai pensé... Malheureusement j'ai déjà arrêté, je n'ai pas évoqué les nombreuses autres raisons mais l'aspect de la profession ne me plaisait plus du tout... Ce n'est pas une question de faiblesse mais de conscience de soi... Je ne me voyais pas continuer d'exercer un métier qui ne me plaisait plus... Cela me semblait logique, et franchement quand je vois le salaire d'une IDE, diplôme ou pas si j'ai besoin d'argent je saurais trouver mieux ailleurs... C'est triste mais c'est la vérité... Après ce n'est pas du tout à cause du salaire que j'ai abandonné.
D'autant qu'ayant déjà demandé un redoublement en fin de deuxième année histoire de faire le point + un report en troisième année cela confirmera au jury mes nombreuses remises en question...

Lapuce07 a écrit :J'aimerais savoir si des personnes ici seraient dans mon cas ?

La deuxième et troisième année sont des périodes de fort doute et de démobilisation. Au moins la moitié des promos pense comme vous, mais peu veulent abandonner.

Lapuce07 a écrit :je ne suis pas à l'aise avec les soins invasifs/"techniques"

Il existe d'autres types de soins.

Malgré les 6 stages que j'ai pu faire dans de nombreux services il y en a toujours, et ce même en psy.

Lapuce07 a écrit :la hiérarchie hospitalière beaucoup trop marquée et incontestablement l'aspect relationnel qui tend à devenir absent

Vous aurez exactement les mêmes problèmes et même pire, car vous ne pourrez pas aider les gens et devrez rendre des comptes en permanence à votre direction qui elle (contrairement à l'hôpital) n'est absolument pas formée pour comprendre votre métier, ni le publique que vous accueillerez.

Par ailleurs vous dépendrez essentiellement du milieu associatif dont l'existence dépend entièrement du bon vouloir d'administration. Donc non seulement vous devrez rendre des comptes à votre direction, mais aussi au conseil général de votre département et tout son bataillon de petit chef inculte. :roll:

Il n'y a pas que le milieu associatif heureusement, même si ce n'est pas faux.
Après j'ai rencontré plusieurs ASS que ce soit lors de mes stages ou en dehors, elles m'ont donné des conseils et bien évidemment les contraintes du métier, ce n'est pas ce qui est revenu souvent

Je vous renouvelle mon conseil, passez d'abord votre diplôme d'infirmier, et changez de métier après si vous le souhaitez.
étudiante infirmière en deuxième année !! :love:
Avatar de l’utilisateur
Lapuce07
Habitué
Habitué
 
Messages: 73
Enregistré le: 03 Juin 2014 08:35

Messagepar Lapuce07 » 19 Mar 2019 14:48

Après je ne suis pas tout à fait d'accord avec le fait d'avoir perdu du temps...
J'ai validé mon diplôme d'AS et la formation d'IDE m'a fait mûrir sur le plan perso...
étudiante infirmière en deuxième année !! :love:
Avatar de l’utilisateur
Lapuce07
Habitué
Habitué
 
Messages: 73
Enregistré le: 03 Juin 2014 08:35

Messagepar loulic » 19 Mar 2019 15:39

Ce que le jury retiendra ce n’est pas que vous avez validé un diplôme d’as, c’est que vous avez abandonné moins de 6 mois avant la fin de vos études.

Créol vous donne de très précieux conseils, et il vous parle en connaissance de cause.

Il vous reste à peine quelques mois à tirer, ça passe très vite. On est tous passé par là, on en a tous eu marre à peu près au même moment.

Soit vous lâchez prise maintenant pour vous retrouver ( dans le meilleur des cas ) dans la même situation dans 3 ans, soit vous vous accrochez encore quelques semaines et vous aurez des bases très solides pour attaquer sereinement l’avenir.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5081
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar execho » 19 Mar 2019 16:15

c'est à dire que l'on envisage les choses souvent comme si les gens n'avaient pas de ressources financières ou l'entourage affectif pour "perdre " deux ans et re partir pour trois ans d'études.Hors,il y a des gens qui ont l'intelligence l'argent l'amour et plein de courages!Si vous avez l'écrit,que vous réussissez à passer l'oral en donnant des motivations en ayant en plus un peu d'humour sur votre erreur d'orientation,pourquoi pas?Dans la liste ci dessus ,je dirais que le nerf de la guerre ,c'est l'argent:on peut étudier dans un nid douillet avec du bon miam dans son frigo;le reste suivra.
execho
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4669
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar execho » 19 Mar 2019 17:05

il y a aussi des gens qui sentent la"boulette" et qui restent cependant dans les études d'infirmières et même infirmière toute leur vie,avec des patients fort bien soignés par leur conscience et qualités professionnelles.Et qui se dise au bout du bout:j'ai passé ma vie dans la maladie,quelle catastrophe,c'était l'enfer!
execho
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4669
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar Lapuce07 » 19 Mar 2019 17:10

loulic a écrit :Ce que le jury retiendra ce n’est pas que vous avez validé un diplôme d’as, c’est que vous avez abandonné moins de 6 mois avant la fin de vos études.

Créol vous donne de très précieux conseils, et il vous parle en connaissance de cause.

Il vous reste à peine quelques mois à tirer, ça passe très vite. On est tous passé par là, on en a tous eu marre à peu près au même moment.

Soit vous lâchez prise maintenant pour vous retrouver ( dans le meilleur des cas ) dans la même situation dans 3 ans, soit vous vous accrochez encore quelques semaines et vous aurez des bases très solides pour attaquer sereinement l’avenir.


Je ne vois pas quoi faire de plus... J'ai déjà quitté l'IFSI... Je vais pas y retourner en les suppliant de me reprendre.
Autant jouer la carte de la franchise devant le jury et leur expliquer les raisons qui font que j'ai arrêté la formation. En tant qu'assistants sociaux j'imagine qu'ils sont à même de comprendre...
Enfin bref je vais me débrouiller seule merci quand même.
étudiante infirmière en deuxième année !! :love:
Avatar de l’utilisateur
Lapuce07
Habitué
Habitué
 
Messages: 73
Enregistré le: 03 Juin 2014 08:35

Messagepar Lapuce07 » 19 Mar 2019 17:12

execho a écrit :il y a aussi des gens qui sentent la"boulette" et qui restent cependant dans les études d'infirmières et même infirmière toute leur vie,avec des patients fort bien soignés par leur conscience et qualités professionnelles.Et qui se dise au bout du bout:j'ai passé ma vie dans la maladie,quelle catastrophe,c'était l'enfer!


Oui ! Je préfère tout stopper qu'être une mauvaise infirmière en fait... Mais au vu des réponses données plus haut ça n'a pas l'air d'être compris...

Et au concours d'ASS nombreux sont les candidats à se reconvertir, et ils ne sont pas mis de côté pr autant...
étudiante infirmière en deuxième année !! :love:
Avatar de l’utilisateur
Lapuce07
Habitué
Habitué
 
Messages: 73
Enregistré le: 03 Juin 2014 08:35

Messagepar loulic » 19 Mar 2019 17:57

Lapuce07 a écrit :En tant qu'assistants sociaux j'imagine qu'ils sont à même de comprendre...
.


De la même manière qu’a l’hopital tout le monde est gentil, humain, à l’ecoute ...

Vous demandez des conseils, mais vous ne voulez pas tenir compte de ce que vous recevez, que vous dire ?

Demerdez vous, vous avez toujours réussi seule, vous continuerez.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5081
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar execho » 19 Mar 2019 18:19

Lapuce,j'ai dit le contraire,il y a des tas de gens qui sont d'excellents infirmiers et qui regrettent d'avoir persévéré dans ce métier alors que dès le départ ils doutaient à fond.Loulic,en fait lapuce a demandé si quelqu'un était dans son cas,pas notre avis.On lui donne pour causer,en fait.
execho
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4669
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar Lapuce07 » 19 Mar 2019 19:01

loulic a écrit :
Lapuce07 a écrit :En tant qu'assistants sociaux j'imagine qu'ils sont à même de comprendre...
.


De la même manière qu’a l’hopital tout le monde est gentil, humain, à l’ecoute ...

Vous demandez des conseils, mais vous ne voulez pas tenir compte de ce que vous recevez, que vous dire ?

Demerdez vous, vous avez toujours réussi seule, vous continuerez.


Purée l'agressivité... Et bien aucun doute ça reflète bien le milieu infirmier... J'ai trouvé mes réponses ailleurs sur un forum d'assistances sociales bien moins aigries.

Merci pour vos conseils mais à partir du moment où ils ne sont pas applicables je vois pas en quoi je ne tiens pas compte des remarques.

J'ai précisé que j'ai arrêté l'IFSI. Donc vos conseils ok c'est bien gentil mais je fais quoi alors ?

Sur ceux, bonne soirée.
Au moins quelque chose de sûr je ne regrette pas ma décision.
étudiante infirmière en deuxième année !! :love:
Avatar de l’utilisateur
Lapuce07
Habitué
Habitué
 
Messages: 73
Enregistré le: 03 Juin 2014 08:35

Messagepar Lapuce07 » 19 Mar 2019 19:03

execho a écrit :Lapuce,j'ai dit le contraire,il y a des tas de gens qui sont d'excellents infirmiers et qui regrettent d'avoir persévéré dans ce métier alors que dès le départ ils doutaient à fond.Loulic,en fait lapuce a demandé si quelqu'un était dans son cas,pas notre avis.On lui donne pour causer,en fait.


Merci execho autant pour moi j'ai mal lu.
Et en effet je demandais des témoignages de personnes ayant un projet de reconversion comme moi, mais bon ça été mal compris. Visiblement ça donne des leçons mais ça ne pige même pas une question toute simple.

Voilà pourquoi je quitte ce milieu, tant d'infirmières désagréables qui j'en suis sûre ce sont soit trompées de voie, soit dégoûtées de leur profession.

Merci à toi pour ton aide, et bonne continuation.
étudiante infirmière en deuxième année !! :love:
Avatar de l’utilisateur
Lapuce07
Habitué
Habitué
 
Messages: 73
Enregistré le: 03 Juin 2014 08:35

Messagepar capucine1984 » 19 Mar 2019 20:23

Je vais me faire l’avocat du diable, mais tant pis. Arrêter 3 mois avant la fin c’est du délire...

Croire qu’un jury va s’attendrir sur votre reconversion, ils ne sont pas là pour ça. En plus souvent il y a une psychologue dans le jury qui va vous pousser dans vos retranchements.

Vous aurez plus de paperasses que d’entretiens. Il y a des familles que vous ne pourrez pas aider. Une pression de la hiérarchie qui va vous refiler de plus en plus de dossiers avec peu de temps pour les étudier. Il y a notion de rendement.

Et il y a très peu d’offres et beaucoup de concurrence dans ce métier.
IDE 2018
AS 2010 en interim
Avatar de l’utilisateur
capucine1984
Régulier
Régulier
 
Messages: 33
Enregistré le: 27 Jan 2019 11:13

Messagepar vanille64 » 19 Mar 2019 21:04

"Lapuce07 a écrit"
Et en effet je demandais des témoignages de personnes ayant un projet de reconversion comme moi, mais bon ça été mal compris. Visiblement ça donne des leçons mais ça ne pige même pas une question toute simple.



Lapuce07 » 19 Mar 2019 00:57
Bonsoir,
1-Actuellement ESI en 3ème année, j'ai décidé de me réorienter vers le métier d'assistante sociale pour plusieurs raisons.
Je passe mon oral d'admission samedi.
J'aimerais savoir si des personnes ici seraient dans mon cas ?


2-: Voila ce que dit ta signature
«étudiante infirmière en deuxième année !! :love:»

Enfin tu dis
3-
.. J'ai déjà quitté l'IFSI... Je vais pas y retourner en les suppliant de me reprendre..]

Est ce que tu es vraiment sûre d'écrire clairement une demande avant d'accuser les autres de ne pas piger :roll:
Est ce que ta demande c'est de savoir si quelqu'un a quitté l'IFSI à 3 mois du DE pour entamer un autre cursus?
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 534
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité

-