Forum : Psychiatrie

Nous sommes le 07 Déc 2019 03:45

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar retraitée » 14 Avr 2019 06:55

à aucun moment , je ne vois évoqué la pathologie du patient.
càd qu'il semble y avoir un présupposé que le patient qui ne se porte pas volontaire est un fainéant , un égoiste , un asocial et celui qui se porte toujours volontaire serait une victime , une bonne poire , un faible.
bon bien sûr je caricature .
un patient qui s'enfonce dans la dépression ne participera plus
au contraire celui qui débute son accès maniaque va vouloir tout faire ...
là encore , je dirai ce n'est pas simple et les règles qui imposent à chacun de faire les taches à tour de rôle sans tenir compte de l'état psychiatrique m'ont toujours étonnée s
retraitée
 
Messages: 2
Enregistré le: 13 Avr 2019 22:05

Messagepar Czapska » 22 Sep 2019 20:57

Ça me paraissait évident que si les symptômes ne permettent pas au patient d effectuer telle ou telle tâche à un moment donné , sa participation serait différée
Les tâches sont également adaptées au handicap du patient
Czapska
 
Messages: 9
Enregistré le: 25 Fév 2017 15:08

Messagepar camillou38 » 23 Sep 2019 09:50

(avec plusieurs mois d'intervalle dans la réponse) Le cadre dans la vie quotidienne, est un cadre souple, il doit être intériorisé par la personne dans la mesure de son possible. La rigidité d'un cadre ne permet pas son intériorisation mais seulement une stratégie d'adaptation à cet endroit (cf Irving Goffman sur les institutions totales).
camillou38
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 159
Enregistré le: 21 Oct 2013 18:37


Retourner vers « Psychiatrie »



Publicité

-