Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 24 Fév 2020 22:29

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Maxence.D » 20 Jan 2020 11:33

Bonjour,

Depuis le début de ma formation, je sais que je ne veux pas m'arrêter au diplôme d'infirmier; motivé par l'envie de mener des projets permettant une évolution des soins.
Jeune infirmier en gastro-entérologie depuis décembre, submergé par l'étrange sensation de n'être qu'un pion et d'avoir mis de côté certaines de mes valeurs professionnelles (faute de temps et/ou de moyens), je souhaite mettre un coup d'accélérateur dans le développement de ma situation professionnelle.
Depuis ma deuxième année d'étude, ce qui suscite le plus mon intention c'est la qualité des soins dans l'actuelle situation du milieu de la Santé.
Avec l'extrême importance d'obtention de certification pour les structures de Soins, je souhaite alors devenir responsable qualité et sécurité des soins.

Le but de mon post est d'obtenir des informations pour parvenir à la concrétisation de mon projet professionnel. Alors si vous êtes ou connaissez quelqu'un de ce domaine, n'hésitez pas à me partager toutes vos connaissances :D
Maxence.D
 
Messages: 9
Enregistré le: 03 Mai 2015 09:59

Messagepar Creol67 » 20 Jan 2020 12:09

Bonjour.

Quelle est votre question ?
Voulez vous des conseils pour votre orientation? pour le financement de votre orientation ?
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Forcené
Forcené
 
Messages: 303
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar loulic » 20 Jan 2020 12:55

On crée des postes de direction pour discuter des problèmes qui ne sont que le fait de la direction elle même.

Quand il y aura suffisamment de personnel on pourra discuter des problèmes de qualité. Ah oui mais non, « on ne peut pas embaucher ».

Sinon il existe des master en qualité proposé par pas mal de fac.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5256
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar binoute1 » 20 Jan 2020 19:23

Maxence.D a écrit :Bonjour,

Depuis le début de ma formation, je sais que je ne veux pas m'arrêter au diplôme d'infirmier; motivé par l'envie de mener des projets permettant une évolution des soins.
Jeune infirmier en gastro-entérologie depuis décembre, submergé par l'étrange sensation de n'être qu'un pion et d'avoir mis de côté certaines de mes valeurs professionnelles (faute de temps et/ou de moyens), je souhaite mettre un coup d'accélérateur dans le développement de ma situation professionnelle.
Depuis ma deuxième année d'étude, ce qui suscite le plus mon intention c'est la qualité des soins dans l'actuelle situation du milieu de la Santé.
Avec l'extrême importance d'obtention de certification pour les structures de Soins, je souhaite alors devenir responsable qualité et sécurité des soins.

Le but de mon post est d'obtenir des informations pour parvenir à la concrétisation de mon projet professionnel. Alors si vous êtes ou connaissez quelqu'un de ce domaine, n'hésitez pas à me partager toutes vos connaissances :D

si tu n'arrives pas à te faire financer une si grosse formation, tu peux déjà commencer par un diplôme d'hygiène hospit.

Mais en tout cas, garde bien ton message sous le coude, ça fait une très bonne lettre de candidature ;)
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 6942
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar Jo_bis » 20 Jan 2020 19:34

Ceci pourrait vous intéresser -> ICI
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9768
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Jo_bis » 20 Jan 2020 19:36

Maxence.D a écrit :Bonjour,

Depuis le début de ma formation, je sais que je ne veux pas m'arrêter au diplôme d'infirmier; motivé par l'envie de mener des projets permettant une évolution des soins.
Jeune infirmier en gastro-entérologie depuis décembre, submergé par l'étrange sensation de n'être qu'un pion et d'avoir mis de côté certaines de mes valeurs professionnelles (faute de temps et/ou de moyens), je souhaite mettre un coup d'accélérateur dans le développement de ma situation professionnelle.
Depuis ma deuxième année d'étude, ce qui suscite le plus mon intention c'est la qualité des soins dans l'actuelle situation du milieu de la Santé.
Avec l'extrême importance d'obtention de certification pour les structures de Soins, je souhaite alors devenir responsable qualité et sécurité des soins.

Le but de mon post est d'obtenir des informations pour parvenir à la concrétisation de mon projet professionnel. Alors si vous êtes ou connaissez quelqu'un de ce domaine, n'hésitez pas à me partager toutes vos connaissances :D

Bravo ! :D
Ça fait plaisir de voir votre motivation.
Comme Binoute, je pense que votre post est une excellente base de lettre de motivation, on sent que vous avez la "gnaque".
Bonne chance ! :D
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9768
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar vanille64 » 20 Jan 2020 20:18

Maxence.D a écrit :
Depuis ma deuxième année d'étude, ce qui suscite le plus mon intention c'est la qualité des soins dans l'actuelle situation du milieu de la Santé.

:heuheu: je ne comprends pas très bien de quoi tu parles :clin: peux tu clarifier ton propos en contextualisant par exemple une de ces situations :P
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 678
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57

Messagepar Leopold Anasthase » 20 Jan 2020 20:24

Dans un hôpital que je connais, il y avait des personnes qui étaient soit totalement incompétentes, soit totalement perchées, soit totalement insupportables. Elles ont été reclassées à la qualité.

Vous voyez ce qu'il vous reste à faire, pas besoin de diplôme, de lettre de motivation, etc.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12020
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar Maxence.D » 20 Jan 2020 22:54

Creol67 a écrit :Bonjour.

Quelle est votre question ?
Voulez vous des conseils pour votre orientation? pour le financement de votre orientation ?


J'aimerais connaitre les différentes écoles et leurs différences (du coup). Savoir si en ayant travaillé moins de cinq mois, si je dois entièrement financier ces études? Combien?

Jo_bis a écrit :Ceci pourrait vous intéresser -> ICI


Merci ! Je vais prendre le temps de lire sur un jour de repos ^^
Aussi merci à Binoute, pour vos encouragements :D

vanille64 a écrit :
Maxence.D a écrit :
Depuis ma deuxième année d'étude, ce qui suscite le plus mon intention c'est la qualité des soins dans l'actuelle situation du milieu de la Santé.

:heuheu: je ne comprends pas très bien de quoi tu parles :clin: peux tu clarifier ton propos en contextualisant par exemple une de ces situations :P


Si vous êtes, tout comme moi, du milieu de la santé, je n'ai absolument pas besoin d'évoquer ces multiples situations où la qualité des soins n'est pas à la hauteur des attentes du patient et du personnel paramédical. D'ailleurs, je vous invite à lire les commentaires présents sous mon premier post où on peut ressentir le mécontentement (le ras-le-bol) de mes confrères infirmiers ;)

Leopold Anasthase a écrit :Dans un hôpital que je connais, il y avait des personnes qui étaient soit totalement incompétentes, soit totalement perchées, soit totalement insupportables. Elles ont été reclassées à la qualité.

Vous voyez ce qu'il vous reste à faire, pas besoin de diplôme, de lettre de motivation, etc.


C'est bien la première fois que j'entends parler de ce genre de situation... et cela me laisse sans voix.
Raison de plus pour laisser place à des personnes motivées et formées !

Je suis bien conscient que devenir référent qualité c'est abandonner les soins.. mais, justement pour améliorer les conditions, je souhaite être acteur de cet démarche qualité.
Subir n'est pas la solution, alors j'agis!
Et pour bien préciser mes propos: je sais que je peux avoir l'air idyllique parfois, mais croyez le ou non, je ferai tout pour parvenir à mes objectifs :D
Maxence.D
 
Messages: 9
Enregistré le: 03 Mai 2015 09:59

Messagepar Leopold Anasthase » 21 Jan 2020 00:09

Maxence.D a écrit :Jeune infirmier en gastro-entérologie depuis décembre [...] je souhaite alors devenir responsable qualité et sécurité des soins.

Bon, on va faire un petit effort... Si c'est votre projet, vous commencez par exercer quelques années. Vous titillez régulièrement votre service de formation pour obtenir une formation complémentaire, diplôme universitaire, master, ce que vous voulez mais un truc en rapport avec le sujet et qui vous intéresse. Vous passez le concours des cadres, et vous postulez pour le poste qui vous intéresse.

Si vous tenez la route, il vous faudra quelques années pour y parvenir. Si personne ne vous a découragé avant.

Quelques précisions, ne vous imaginez pas que parce que vous allez montrer un certain intérêt pour le truc toutes les difficultés vont s'aplanir. Le financement d'une formation universitaire, il y a pas mal d'établissements où on fait la queue pour l'obtenir.

Quant au poste de responsable qualité, c'est bien confortablement installé à côté de la chaudière, les sièges sont douillets, on ne vous demandera rien d'autre que d'écrire que vous faites des choses merveilleuses (on ne vous demandera pas de les faire, je vous rassure). Et donc les personnes qui y sont ne sont pas prêt de vous laisser leur place. Sauf si le responsable du service est totalement invivable.

Comme je vous l'ai écrit, vous pouvez tenter le reclassement dans un placard. La qualité, ça accueille tous les chats perdus. Mais des fois, le bureau déborde. Et le risque est grand qu'on vous loge dans un autre placard.

Tenez, la qualité de vie au travail, ça vous irait ? C'est à la mode. Ça consiste à saupoudrer quelques pincées de taï chi, ou de méditation en pleine conscience, ou de salle de sport, sur un gros gigot de maltraitance au travail.

P.S. : ce texte est totalement réaliste et issu de la vraie vie ; toute ressemblance avec des faits qui se seraient déroulés quelque part ne pourrait en aucun cas être le fruit du hasard...
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12020
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar Creol67 » 21 Jan 2020 13:37

Bonjour.

A mon sens, la formation la plus crédible est celle donnée par le réseau de l'EHSEP. Il faudra toutefois faire le master 1.
Plus d'infos ici
Il sera plus simple de voir avec eux pour le financement.

A noté qu'il est de plus en plus demandé des compétences annexes et même des certifications afin que l'employeur s'assure que certaines méthodes (en particulier managériale) soient acquises

Je tiens également à vous parler de l' "Accreditation Canada" qui est un organisme international qui certifie les organismes de santé dans le monde et assure une qualité maximum des soins et des méthodes de soins.
La plupart des hôpitaux de France font un copié collé de leur recommandations :roll: :roll: .
Se rappocher d'eux pendant votre formation sera indispensable
Voir le site

Leopold Anasthase a écrit :Quant au poste de responsable qualité, c'est bien confortablement installé à côté de la chaudière, les sièges sont douillets, on ne vous demandera rien d'autre que d'écrire que vous faites des choses merveilleuses (on ne vous demandera pas de les faire, je vous rassure). Et donc les personnes qui y sont ne sont pas prêt de vous laisser leur place. Sauf si le responsable du service est totalement invivable.


Je réitère également ce qui est écrit.
D'une manière générale, si on regarde un peu l'histoire des institutions de santé depuis les années 80. Ceux, qui ont été souvent à raison et rarement à tord éloigné du soin, étaient, premièrement méprisés, et surtout jugé trop mauvais pour pratiquer.
Du coup de nombreux postes satellites se sont crées. Depuis le gouvernement Chirac, ces postes se sont institutionnalisés, indiciés et les soignants qui voulaient fuir les soins ce sont engouffrés dans des postes pour le même salaire voir plus. Mais ce sont des postes où vous allez empiler les rapports que personne ne lira, faire des conférences que vos collègues n'écouteront pas.

Les places sont donc extrêmement chères et obtenir ce genre de poste peut définitivement vous exclure du terrain des soignants.
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Forcené
Forcené
 
Messages: 303
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar loulic » 21 Jan 2020 14:51

La cellule qualité c’est celle qui va cumuler des centaines d’heures de réunion pour pondre une procédure de 10 pages pour normaliser des étiquettes à coller sur les seringues avec le nom et prénom du patient, sa date de naissance, le nom du produit, sa dilution, son mode d’injection, l’heure d’injection, le nom et prénom du soignant qui l’a préparé.

Tout ça sur une seringue de 1 ml.

Pendant ce temps l’irm sera fermé pendant 15 jours parce qu’il y trop d’arret chez les secrétaires de radio.

Pendant ce temps les patients attendent jusqu’à 48 h aux urgences parce qu’il n’y a pas de lits.

Et en même temps les arrêts ne sont pas remplacés, des postes ne sont pas pourvus, et on demande au collègues de revenir sur leurs repos ou d’absorber le secteur de la collègue qui est absente aujourd’hui.


Mais Jocelyne, responsable qualité, va quand même venir nous casser les couilles/ovaires parce qu’elle a fait des stat et dans le service de chir ortho il a 4,7 % des patients qui ne portent pas de bracelet nominatif sur une période de 17 jours.


L’hôpital crève de tous ces postes d’administratifs.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5256
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar binoute1 » 21 Jan 2020 15:08

loulic a écrit :Mais Jocelyne, responsable qualité, va quand même venir nous casser les couilles/ovaires parce qu’elle a fait des stat et dans le service de chir ortho il a 4,7 % des patients qui ne portent pas de bracelet nominatif sur une période de 17 jours.

tien d'ailleurs à ce sujet : si qq'un peut me donner des critères du port de bracelet d'identité à l'hosto !
Parce que autant pour un enfant, un dément, ou post anesthésie, je peux comprendre, mais dans le reste des cas...c'est quand assez infantilisant
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 6942
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar Jo_bis » 21 Jan 2020 18:16

Bien que je soit tout à fait convaincue de votre motivation, je suis aussi convaincue par les arguments de mes collègues.

Le poste de "référent qualité" est vraiment casse-gue*le". Votre formation ne vous préparera que très peu à confronter le quotidien des équipes. C'est beaucoup de théories, brillantes, mais pas de pratique.

Loulic a écrit :Et en même temps les arrêts ne sont pas remplacés, des postes ne sont pas pourvus, et on demande au collègues de revenir sur leurs repos ou d’absorber le secteur de la collègue qui est absente aujourd’hui.
Mais Jocelyne, responsable qualité, va quand même venir nous casser les couilles/ovaires parce qu’elle a fait des stat et dans le service de chir ortho il a 4,7 % des patients qui ne portent pas de bracelet nominatif sur une période de 17 jours.

Créol67 a écrit :D'une manière générale, si on regarde un peu l'histoire des institutions de santé depuis les années 80. Ceux, qui ont été souvent à raison et rarement à tord éloigné du soin, étaient, premièrement méprisés, et surtout jugé trop mauvais pour pratiquer.
Du coup de nombreux postes satellites se sont crées. Depuis le gouvernement Chirac, ces postes se sont institutionnalisés, indiciés et les soignants qui voulaient fuir les soins ce sont engouffrés dans des postes pour le même salaire voir plus. Mais ce sont des postes où vous allez empiler les rapports que personne ne lira, faire des conférences que vos collègues n'écouteront pas.

Leopold Anastase a écrit :Quant au poste de responsable qualité, c'est bien confortablement installé à côté de la chaudière, les sièges sont douillets, on ne vous demandera rien d'autre que d'écrire que vous faites des choses merveilleuses (on ne vous demandera pas de les faire, je vous rassure). Et donc les personnes qui y sont ne sont pas prêt de vous laisser leur place. Sauf si le responsable du service est totalement invivable.

Ils ont raison, la prolifération de ces postes administratifs (= qui ne touchent pas les patients) ont plombé les budgets hospitaliers pour un résultat somme toute très moyen.
Ces personnes ont de bonnes idées rarement applicables car les soignants ont autre chose à faire, ils ont a gérer le quotidien, qui est de plus en plus difficile.
Et comme dit Léopold, ce secteur qualité a été déprécié par des soignants qui veulent fuir les soins, sans vraiment être motivés.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9768
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar loulic » 21 Jan 2020 18:44

Dans une structure qui se donne les moyens de ses ambitions, et pour peu que la qualité et la sécurité soit un vrai enjeu pour la direction, c’est un poste très intéressant.

Aujourd’hui à l’hôpital la qualité ne s’occupe que de l’accessoire. L’essentiel étant méthodiquement détruit.


On a donc des directions qui demandent à la qualité de mettre en place des procédures. Tout ça est fait très sérieusement et mis dans des classeurs qui sont ressorti pour les tutelles.

Les tutelles sont contentes les classeurs sont bien remplis. Donc les directions sont contentes et la qualité se dit qu’ils ont bien bossé.


Tout sans que qui ce soit ne se demande si c’est applicable dans les services. C’est totalement hors sol, c’est du jus de crâne.


Il n’y a aucun enjeu si ce n’est noircir du papier et dire que « fichtre, la qualité est un service essentiel à l’hôpital ».

Et il suffit de voir l’état actuel de l’hôpital pour s’en convaincre.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5256
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité

-