Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 08 Aoû 2020 05:03

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar jannael » 23 Juin 2020 04:59

Bonjour,

Je vous écrit car je me sens déstabilisés par ce que mon école me fait subir actuellement et j'ai la sensation d'être victime d'un abus.
Depuis le début de la crise je me suis investis dans mon travail personnel donné par l'ifsi (j'ai renvoyé tout les TD demandé, j'ai répondu aux demande de renfort et n'ai pas vu ma famille depuis presque 5 mois maintenant par rapport à cela)
Je suis en deuxième année et pendant notre stage nous avions du travail à rendre. Ce qui est normal. Je l'ai fait. J'ai tout fait ce que qui était demandé. Il fallait renvoyé des MTVED et planifications. Les projets de soins étaient a renvoyé à la demande mais je les ai envoyé sans attendre qu'on me les demande (ca prouve donc bien que j'ai fait mon travail à fond d'sans juste me contenter de faire des MTVED)
Il y avait un travail d'UI à rendre que j'ai renvoyé également (d'accord avec un jour de retard mais sur mon stage de 6 semaines je n'ai eu que 2 week end de repos j'ai fait du mieux que j'ai pu en fonction de mon emploi du temps et de la charge de travail demandé !)
Et il y avait également un travail de soins relationnel à rendre que j'ai rendu et dans les temps !

Il y a juste un hic, C' est que je n'avais pas vu que le travail était à envoyer à 3 formateurs et pas seulement ma référente de formation. Mais elle l'a reçu et leur a même dit que mon travail était fait qu'elle avait tout les travaux sous les yeux !

Mais non cela ne compte pas et résultats on me demande pour le prochain stage de refaire tout le travail alors que j'ai tout fait ! Je ne comprend pas cet acharnement ! Je me suis épuisée à faire ce qu'il fallait et il n'y a aucune considération de tout le travail fourni !

Je suis épuisée je ne sais même plus quoi faire ! J'ai eu des problèmes de santé en S1 et j'ai l'impression que depuis ca je suis jugée et catalogué en permanence par les formateurs. Et avec ce qui arrive là ce n'est plus qu'une impression mais bien la sensation qu'ils ont leur avis sur certaines personne dans cette IFSI et que le moindre prétexte sera bon à prendre pour faire sauter certaines personnes.

Je n'ai vraiment pas envie de foirer mon année à cause de leur manque de reconnaissance. J'ai toute les preuves nécessaires pour montrer que j'ai bien fait tout les travaux. Que puis je faire ? Si je me plaint en leur disant m'a façon de penser j'ai peur qu'ils me le fasse payer. C'est déjà arrivé avec d'autres élèves.

Vers qui on peut se tourner quand C' est comme ca ? Je sens que je vais craquer si ca continue et je ne veux pas sombrer à cause de leur injustice et ce manque de reconnaissance du travail et d'effort. Il y a un abus évident. Je suis vraiment dégoutée à en perdre ma motivation pour la suite.

Je vous remercie de m'avoir lu et au plaisir de vous lire
※Aide soignante depuis Juillet 2017
※ESI (2019-2022)
jannael
Régulier
Régulier
 
Messages: 37
Enregistré le: 21 Jan 2015 21:31

Messagepar Leopold Anasthase » 23 Juin 2020 09:36

Bonjour

En premier lieu prendre du recul. Vous ne travaillez pas pour l’ifsi, vous travaillez pour vous.

Si le problème est uniquement l’envoi à trois personnes au lieu de une, vous pouvez proposer d’envoyer vos écrits aux personnes qui ne les ont pas reçus.

À votre place, j’éviterais de rentrer dans des problématiques de victimes : en le faisant, vous vous désignez comme victime aux yeux des autres et vous vous considérez comme victime. Ça ne va pas vous faciliter la vie.

Pour pouvoir parler de victime, il faudrait au minimum pouvoir prouver que ce qu’on vous demande est différent de ce qu’on demande aux autres et que cette différence ne s’appuie pas sur des éléments objectifs.

Si c’est vraiment le cas, vous pouvez prendre un avocat, contacter les syndicats, écrire au ministre... Ou embaucher un tueur à gages, leur lancer un sort...
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12170
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar Leopold Anasthase » 23 Juin 2020 09:38

Dernier poste, vous parlez de reconnaissance de votre travail. Si c’est votre soucis principal, je vous conseille de changer d’orientation. Je vous propose d’élever des chiens, ou de faire de la restauration...
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12170
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar Lenalan » 23 Juin 2020 10:22

On a tous été "traités" comme ça en IFSI, ce n'est ni positif ni négatif: il faut se plier à ce qu'ils demandent, lire toutes les lignes, ne pas avoir de retard dans les envois (ni d'avance), envoyer aux bonnes personnes, point. C'est sans surprise: si on ne fait pas comme c'est demandé, on se fait dégommer. Qu'on soit le meilleur ou le moins bon de la promo. Pour le TFE on devait le rendre tel jour entre 8h et 10h: pas la veille à 15h et pas le jour dit à 10h30, sinon c'était invalidé et on était bon pour revenir en décembre.

Quand tu refais une fois le travail que tu as déjà fait, je peux te garantir que tu ne refais jamais l'erreur de faire les choses hors du cadre, on se fait avoir une fois mais pas 2. Après on prend le pli.

Tu n'auras jamais aucune reconnaissance de tes formateurs (ils te demandent d'envoyer ton travail à 3 personnes le 20 juin dernier délai, point, ils se fichent totalement de ton emploi du temps, tu dois le faire, c'est tout), c'est pas leur rôle et ce n'est absolument pas ce que tu dois attendre, sinon tu vas au devant de grandes déceptions!
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17253
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar jannael » 23 Juin 2020 11:27

Je vous remercie de vos réponses mais malheureusement je ne partage pas vos points de vue. Et je pense que c'est pour cela qu'on arrive pas a avancer dans la façon de traiter les étudiants en France.

J'ai l'impression qu'il faut être le toutou et fermer sa bouche malgré la façon dont sont traités les élèves (en stage ou à l'école)
Et je m'estime "victime" car contrairement à d'autre dans cet promo j'ai bossé et certains n'ont rien foutu.

Je trouve dommage les propos tenus dans vos réponses qui j'ai l'impression cautionnent ces actes. Et surtout les réponses pas très sympathique. Surtout que si je ne me trompe pas vous faite parti de cette profession. Vous dites vous-même avoir subi ca.
Comme ci le fait de traiter les élèves comme ca ferai d'eux de meilleurs infirmiers. Comme ci on avait besoin de ca pour devenir meilleurs. Être juste ? Ca ne doit pas parler à grand monde dans ce milieu (un comble)

On dirait que l'épuisement devient une normalité et qu'il est interdit de s'en plaindre. (Et non je n'irai pas élever des chiens mais merci quand même de votre suggestion)

Et qu'on entende les infirmiers brailler à la télé que personne ne veut plus travailler. L'accueil et la mentalité explique en grande partie ce dégoût pour la profession et apparemment personne n'a l'air de bien vouloir évoluer. Dommage.
※Aide soignante depuis Juillet 2017
※ESI (2019-2022)
jannael
Régulier
Régulier
 
Messages: 37
Enregistré le: 21 Jan 2015 21:31

Messagepar caqui13 » 23 Juin 2020 11:33

jannael a écrit :Je vous remercie de vos réponses mais malheureusement je ne partage pas vos points de vue. Et je pense que c'est pour cela qu'on arrive pas a avancer dans la façon de traiter les étudiants en France.

J'ai l'impression qu'il faut être le toutou et fermer sa bouche malgré la façon dont sont traités les élèves (en stage ou à l'école)
Et je m'estime "victime" car contrairement à d'autre dans cet promo j'ai bossé et certains n'ont rien foutu.

Je trouve dommage les propos tenus dans vos réponses qui j'ai l'impression cautionnent ces actes. Et surtout les réponses pas très sympathique. Surtout que si je ne me trompe pas vous faite parti de cette profession. Vous dites vous-même avoir subi ca.
Comme ci le fait de traiter les élèves comme ca ferai d'eux de meilleurs infirmiers. Comme ci on avait besoin de ca pour devenir meilleurs. Être juste ? Ca ne doit pas parler à grand monde dans ce milieu (un comble)

On dirait que l'épuisement devient une normalité et qu'il est interdit de s'en plaindre. (Et non je n'irai pas élever des chiens mais merci quand même de votre suggestion)

Et qu'on entende les infirmiers brailler à la télé que personne ne veut plus travailler. L'accueil et la mentalité explique en grande partie ce dégoût pour la profession et apparemment personne n'a l'air de bien vouloir évoluer. Dommage.

Tu n 'as pas compris : si on te dit d envoyer a 3 formateurs : il FAUT envoyer a 3 formateurs , si on te dit d envoyer le Lundi 10 Fevrier a 10 hrs , il FAUT l envoyer a 10 hrs et pas a 8 hrs 30 la veille .....
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2798
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar jannael » 23 Juin 2020 11:38

Et J' espère surtout que lorsque l'un de vos patients ou collègue exprime une souffrance morale, une incompréhension ou que sais-je, que ce n'est pas ce que vous lui répondez :roll:

:?: :?: :?:

Mais bon merci quand même d'avoir prit le temps de lire et répondre.
※Aide soignante depuis Juillet 2017
※ESI (2019-2022)
jannael
Régulier
Régulier
 
Messages: 37
Enregistré le: 21 Jan 2015 21:31

Messagepar jannael » 23 Juin 2020 11:45

caqui13 a écrit :
jannael a écrit :Je vous remercie de vos réponses mais malheureusement je ne partage pas vos points de vue. Et je pense que c'est pour cela qu'on arrive pas a avancer dans la façon de traiter les étudiants en France.

J'ai l'impression qu'il faut être le toutou et fermer sa bouche malgré la façon dont sont traités les élèves (en stage ou à l'école)
Et je m'estime "victime" car contrairement à d'autre dans cet promo j'ai bossé et certains n'ont rien foutu.

Je trouve dommage les propos tenus dans vos réponses qui j'ai l'impression cautionnent ces actes. Et surtout les réponses pas très sympathique. Surtout que si je ne me trompe pas vous faite parti de cette profession. Vous dites vous-même avoir subi ca.
Comme ci le fait de traiter les élèves comme ca ferai d'eux de meilleurs infirmiers. Comme ci on avait besoin de ca pour devenir meilleurs. Être juste ? Ca ne doit pas parler à grand monde dans ce milieu (un comble)

On dirait que l'épuisement devient une normalité et qu'il est interdit de s'en plaindre. (Et non je n'irai pas élever des chiens mais merci quand même de votre suggestion)

Et qu'on entende les infirmiers brailler à la télé que personne ne veut plus travailler. L'accueil et la mentalité explique en grande partie ce dégoût pour la profession et apparemment personne n'a l'air de bien vouloir évoluer. Dommage.

Tu n 'as pas compris : si on te dit d envoyer a 3 formateurs : il FAUT envoyer a 3 formateurs , si on te dit d envoyer le Lundi 10 Fevrier a 10 hrs , il FAUT l envoyer a 10 hrs et pas a 8 hrs 30 la veille .....


Merci ca j'ai compris, mais quand vous recevez 50 mails par jours pour rendre des travaux oui il y a forcément des oublie ou des mails qui passent à la trappe. Le travail est fait et il est pénalisé comme un travail non fait. Alors que au moins l'une des formatrice l'a sous ses yeux (elle est la seule à voir essayé de défendre ma cause en tout cas au moins quelqu'un qui se met à la place des autres et essaye de comprendre). Un travail fait ca reste un travail fait. Je ne vois pas le besoins de compliquer la vie des gens surtout en ce moment.
※Aide soignante depuis Juillet 2017
※ESI (2019-2022)
jannael
Régulier
Régulier
 
Messages: 37
Enregistré le: 21 Jan 2015 21:31

Messagepar loulic » 23 Juin 2020 15:31

Vous aviez une consigne que vous n’avez pas respecté ( envoyer le travail à plusieurs formateurs).

Vous n’etes pas sanctionné, il n’y a aucune mesure disciplinaire à votre encontre. Par contre, on vous demande un nouveau travail.

Ça peut vous paraître injuste en effet, et peut être même que ça l’est.


Le problème c’est que vous partez en torche en vous positionnant en victime, que vous généralisez ça a la situation des étudiants en France, à la situation dans les hôpitaux, ... et que vous y voyez une cabale dirigée à votre encontre.

Vous dites vous même que l’année n’a pas été simple. Peut être que des formateurs vous ont dans le nez, c’est possible. Peut être que c’est injuste, peut être pas.


Vous voulez vous mettre en position de victime, soit mais alors vous allez devoir assumer cette position, et clairement vous allez au carton.


Il suffit de voir comment vous réagissez ici : des collègues diplômés et en exercice ( c’est à dire qui sont passés par là où vous êtes passé et qui ont une expérience du terrain) vous conseillent.

Non seulement vous les méprisez, mais en plus vous remettez en cause leurs valeurs professionnelles et humaines. On ne peut pas avoir une attitude pire que la vôtre.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5406
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar Jo_bis » 23 Juin 2020 17:20

Je suis d'accord avec tous mes collègues sans exception.

A l'IFSI, rien n'est dû au hasard.
On vous donne une consigne, vous devez absolument la respecter. C'est une manière de vous former à ce qui vous attendra en tant que professionnelle. Vous aurez bien plus à gérer que 50 mails ou trois formateurs.
Il faudra tout respecter, ne rien laisser de coté (prescriptions médicales, transmissions, organisation de vos soins et j'en passe).

La justice ou l'injustice n'a pas sa place ici. On vous a demander de faire qqc, vous le faites.

jannael a écrit : Le travail est fait et il est pénalisé comme un travail non fait

Oui. C'est un travail non terminé.
C'est comme si vous aviez fait les transmissions avec deux jours de retard. C'est exactement pareil.

jannael a écrit :Et J' espère surtout que lorsque l'un de vos patients ou collègue exprime une souffrance morale, une incompréhension ou que sais-je, que ce n'est pas ce que vous lui répondez

Vous mélanger absolument tout.
1) Nous sommes des professionnels qui sommes tous passés par l'IFSI dont on connait le fonctionnement.
2) Vous prenez nos propos comme un jugement envers vous or, ce n'est pas le cas, vous nous soumettez votre situation, on y répond, c'est pas plus difficile que ça.
3) Ce qu'on fait avec nos collègues et patients, vous n'en savez rien. Si tant est qu'ils(elles) se confient à nous...et sachant que nous ne sommes pas psychologues.

jannael a écrit :Je vous remercie de vos réponses mais malheureusement je ne partage pas vos points de vue. Et je pense que c'est pour cela qu'on arrive pas a avancer dans la façon de traiter les étudiants en France.

En France ou ailleurs, le sort des étudiants est très variable, quelque soit le métier. Il y en a qui s'éclatent et d'autres pas...c'est la vie.
C'est à vous de gérer vos études, elles seront ce que vous en ferez. Et ne rendez pas la France responsable de votre sort.

jannael a écrit :Je trouve dommage les propos tenus dans vos réponses qui j'ai l'impression cautionnent ces actes.

Que nenni !
D'ailleurs, quels actes ?
Celui de vous demander de recommencer ? Je ne veux pas vous peiner mais c'est de votre faut
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9874
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Lenalan » 23 Juin 2020 17:25

jannael a écrit :Je vous remercie de vos réponses mais malheureusement je ne partage pas vos points de vue. Et je pense que c'est pour cela qu'on arrive pas a avancer dans la façon de traiter les étudiants en France.

J'ai l'impression qu'il faut être le toutou et fermer sa bouche malgré la façon dont sont traités les élèves (en stage ou à l'école)
Et je m'estime "victime" car contrairement à d'autre dans cet promo j'ai bossé et certains n'ont rien foutu.

Je trouve dommage les propos tenus dans vos réponses qui j'ai l'impression cautionnent ces actes. Et surtout les réponses pas très sympathique. Surtout que si je ne me trompe pas vous faite parti de cette profession. Vous dites vous-même avoir subi ca.
Comme ci le fait de traiter les élèves comme ca ferai d'eux de meilleurs infirmiers. Comme ci on avait besoin de ca pour devenir meilleurs. Être juste ? Ca ne doit pas parler à grand monde dans ce milieu (un comble)

On dirait que l'épuisement devient une normalité et qu'il est interdit de s'en plaindre. (Et non je n'irai pas élever des chiens mais merci quand même de votre suggestion)

Et qu'on entende les infirmiers brailler à la télé que personne ne veut plus travailler. L'accueil et la mentalité explique en grande partie ce dégoût pour la profession et apparemment personne n'a l'air de bien vouloir évoluer. Dommage.


Je suis entrée en IFSI pour avoir mon DE, et penser ce que je veux dans ma tête et faire ce que je veux ensuite (même dire merde à qui j'ai envie). J'ai fait une 1ère formation, arrêtée en 2ème année, où j'ai très bien compris que je ne gagnerai jamais à ce jeu-là (je suis une énorme REBELLE).
La seconde fois (11 ans plus tard) je suis revenue et j'ai obtenu ce que JE voulais: le DE avec mon nom dessus (et la bise des formateurs le jour de la remise).
ça demande réflexion et maturité :D Et surtout comprendre le système, et l'utiliser à son propre profit.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17253
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Jo_bis » 23 Juin 2020 17:59

Leopold Anasthase a écrit :Dernier poste, vous parlez de reconnaissance de votre travail. Si c’est votre soucis principal, je vous conseille de changer d’orientation. Je vous propose d’élever des chiens, ou de faire de la restauration...

Ah mais carrément ! :D
Infirmière = reconnaissance zéro.
Pas de fleurs, de tapis rouge ou de remerciements (parfois des patients mais ça devient rarissime).
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9874
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Leopold Anasthase » 23 Juin 2020 18:10

jannael a écrit :Et je m'estime "victime" car contrairement à d'autre dans cet promo j'ai bossé et certains n'ont rien foutu. [...] (Et non je n'irai pas élever des chiens mais merci quand même de votre suggestion)

Bonjour,

Il n'y a aucun jugement. Vous exposez votre situation (et vous pouvez poser les questions que vous voulez), certains vous donnent des réponses (et ils/elles peuvent donner les réponses qu'ils/elles veulent). Et plein d'autres ne lisent pas, ou lisent et ne répondent pas. Il est compréhensible que certaines réponses ne vous conviennent pas, puisqu'elles ne correspondent pas à ce que vous attendez.

Vous avez bossé ? C'est bien, et vous avez bien fait de bosser. Pas pour l'ifsi, parce que quand vous bossez, c'est pour vous. Vous estimez que votre travail n'a pas été reconnu parce que vous n'avez pas respecté une consigne que vous jugez sans importance. C'est votre droit. Je vous ai proposé une réponse : négociez. De préférence sans attaquer de façon frontale.

Ensuite, vous pouvez estimer qu'on vous raconte n'importe quoi, que vous vivez une réelle injustice, et partir en guerre. C'est votre choix, c'est votre droit. Il est possible que vous réussissiez, il est possible que vous échouiez. Et il est très probable que ça soit beaucoup plus difficile que de laisser pisser et passer à autre chose.

Voili voilà, vous avez demandé notre avis, je vous ai donné le mien, vous en faites ce que bon vous semble.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12170
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar jannael » 23 Juin 2020 18:27

Leopold Anasthase a écrit :
jannael a écrit :Et je m'estime "victime" car contrairement à d'autre dans cet promo j'ai bossé et certains n'ont rien foutu. [...] (Et non je n'irai pas élever des chiens mais merci quand même de votre suggestion)

Bonjour,

Il n'y a aucun jugement. Vous exposez votre situation (et vous pouvez poser les questions que vous voulez), certains vous donnent des réponses (et ils/elles peuvent donner les réponses qu'ils/elles veulent). Et plein d'autres ne lisent pas, ou lisent et ne répondent pas. Il est compréhensible que certaines réponses ne vous conviennent pas, puisqu'elles ne correspondent pas à ce que vous attendez.

Vous avez bossé ? C'est bien, et vous avez bien fait de bosser. Pas pour l'ifsi, parce que quand vous bossez, c'est pour vous. Vous estimez que votre travail n'a pas été reconnu parce que vous n'avez pas respecté une consigne que vous jugez sans importance. C'est votre droit. Je vous ai proposé une réponse : négociez. De préférence sans attaquer de façon frontale.

Ensuite, vous pouvez estimer qu'on vous raconte n'importe quoi, que vous vivez une réelle injustice, et partir en guerre. C'est votre choix, c'est votre droit. Il est possible que vous réussissiez, il est possible que vous échouiez. Et il est très probable que ça soit beaucoup plus difficile que de laisser pisser et passer à autre chose.

Voili voilà, vous avez demandé notre avis, je vous ai donné le mien, vous en faites ce que bon vous semble.


Je ne suis pas contre des conseils et des avis loin de là, mais je demande un minimum de respect et de compréhension quand les gens vous exprime quelque chose.

Si j'ai écrit ici c'est parce que cela me tracasse et que je rumine ca. Et que je ne sais surtout pas vers qui en parler. Je pensais avoir des gens bienveillants et pleins de bon conseil et à la place on me répond d'aller élever des chiens... Vous rendez vous compte de la violence de vos propos ?!

Quand on me dit plus que la situation dont sont traités les élèves n'a rien à avoir avec ce que je dénonce ici c'est faux. C'est justement ca que je dénonce. Vous ne réalisez pas à quel ponts vos paroles, vos mots peuvent être blessants et décourageant. J'ai l'impression que bon nombre de DE oublient d'où ils viennent une fois professionnels.

On est étudiants,
Parfois on se perd on demande des conseils et d'autre se ramène avec leur science et vous parle comme des moins que rien. C'est exactement ce qu'il se passe en cours ou en stage. Et c'est également ce que je dénonce.

Je suis sûrement "frontale" dans la façon de m'exprimer, mais comme votre chère collègue plus haut j'ai moi aussi mon caractère et j'ai pas non l'intention de me laisser faire de façon abusive. Il faut arrêter de croire qu'on va tous accepter de finir en burn out ou dépression parce que apparemment c'est la mode dans le milieu. Pas avec moi désolé.

Oui j'ai bossé, j'ai ma conscience pour moi. Mais ca me dégoute d'être traité au même niveau que ceux qui ne font rien.
※Aide soignante depuis Juillet 2017
※ESI (2019-2022)
jannael
Régulier
Régulier
 
Messages: 37
Enregistré le: 21 Jan 2015 21:31

Messagepar choutbee » 23 Juin 2020 20:15

En ce moment de COVID, dans mon IFSI, les devoirs à rendre valent des partiels. Si tu ne rends pas dans les délais ou dans les conditions demandées, tu vas au rattrapage.
Le fait de devoir le refaire est un moindre mal.
Pour l'instant, tu es en colère et tu te sens agressée par ce qui est écrit, laisses un peu de côté et reviens relire plus tard. Ton avis sera peut-être différent.
Bébé infirmière Juillet 2020 :D
Avatar de l’utilisateur
choutbee
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 560
Enregistré le: 29 Nov 2016 13:24


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-