SAPEURS POMPIERS

Les infirmiers sapeurs pompiers « protocolés » de l'Aisne

Publié le 18/07/2011

L'expérience des infirmiers protocolés dans un poste de secours sapeurs pompiers est très appréciée dans l'Aisne. Elle est devenue une option, régulièrement choisie par les autorités, pour assurer la sécurité des événements avec rassemblement de foule.

Depuis le décret de 10 décembre 1999 1, les Services Départementaux d'Incendie et de Secours (SDIS) peuvent recruter des infirmiers de sapeurs pompiers volontaires (ISP). Ces derniers participent aux différentes missions des services de santé et, en particulier, le secours à la personne et la participation à l'aide médicale d'urgence.

Dans ce cadre, les ISP du département de l'Aisne ont depuis quelques années renforcé des postes de secours, sapeurs pompiers, dans un premier temps, puis mixtes aux côtés d'association. Nous aborderons d'abord les postes de secours puis nous rappellerons succinctement les missions des ISP pour enfin parler de l'imbrication de ces deux éléments du secours à la personne.

Les postes de secours des Dispositifs Prévisionnels de Secours (DPS)

La loi de modernisation de la sécurité civile 2 a clarifié - et rationalisé - la mise en place des Dispositifs Prévisionnels de Secours (DPS), souvent matérialisés par un ou plusieurs postes de secours. Ils sont obligatoires pour tout événement susceptible de réunir une foule plus ou moins importante. En fonction de différents paramètres comme le (lieu, affluence attendue, accessibilité....), l'organisateur doit en effet dimensionner ce dispositif prévisionnel de secours.

Ces dispositifs ne font toutefois pas partie des missions prioritaires des SDIS. Cependant, régulièrement, l'autorité préfectorale sollicite le service d'incendie et de secours pour suppléer, mais surtout, renforcer des dispositifs associatifs. Depuis quelques années, ce renforcement consiste, entre autre, à la mise à disposition d'équipes médicales ou d'infirmiers de sapeurs pompiers protocolés.

Les infirmiers sapeurs pompiers axonais

Comme il est écrit dans l'introduction, les infirmiers de sapeurs pompiers ou ISP existent depuis le début des années 2000. Dans l'Aisne, le service de santé et de secours médical compte une cinquantaine d'ISP (tous sont volontaires, sauf l'auteur de cet article) dont 40 habilités à la mise en place des protocoles infirmiers de soins. Les autres, n'ayant pas validés leurs formations initiales ou continues, ne peuvent pas participer aux activités opérationnelles. Ces 40 ISP participent, entre autres missions, au secours à la personne et renforcent, régulièrement des postes de secours sapeurs pompiers ou associatifs.

L'expérience de l'Aisne

Dans l'Aisne, les personnels de santé sapeurs pompiers arment depuis longtemps les postes de secours encadrant les manifestations organisées par le service d'incendie. Aussi, lorsque ce dernier renforce des dispositifs prévisionnels de secours, il déploie ses soignants (médecins et infirmiers) dans un poste de secours dit « médical avancé », comme en avril dernier lors du Teknival de Couvron. Mais l'Aisne, département rural, connaît une forte pénurie de médecins tout secteur d'activité confondu. De fait, sur certaines manifestations de moindre ampleur ou de très longue durée, la solution de l'infirmier protocolé s'est imposée. Ses missions sont :

  • d'apporter une expertise soignante au sein d'un dispositif secouriste ;
  • d'effectuer un pré tri des pathologies si un afflux de victimes se produit ;
  • d'orienter, sous l'autorité du médecin régulateur, les évacuations ;
  • de mettre en œuvre des soins infirmiers relevant du rôle propre (pansements non médicamenteux ou entretien infirmier par exemple) ;
  • de mettre en place les protocoles de soins d'urgences et d'antalgie, si nécessaire. Cela permet de ne pas évacuer toute douleur, même modérée, par l'utilisation de paracétamol per os ou de pommade antalgique.

L'apogée de cette expérience fut la couverture, en 2009, d'un rassemblement évangélique tsigane d'environ 30 000 personnes sur la base militaire de Laon Couvron. Les ISP ont assuré la permanence des soins sur le site en dehors des heures de consultations des médecins libéraux (9h-18h). Ils ont effectué, seuls, 25% des soins délivrés (consultations incluses) et permis de limiter l'augmentation d'activité des urgences du centre hospitalier de Laon à 15% 3. A posteriori, les autorités départementales ont salué l'action de ces professionnels de santé. En 2011, les ISP ont été présents, outre leTeknival, sur quatre manifestations dont deux aux côtés des secouristes associatifs (Croix Rouge et Protection Civile) et, comme à chaque fois, la coopération a été fructueuse. Les ISP apprécient de découvrir un monde qu'ils ne connaissent pas toujours et travailler dans le contexte particulier des rassemblements de foules.

 

En conclusion

L'expérience des infirmiers protocolés dans un poste de secours est très appréciée dans l'Aisne. Elle est devenue une option, régulièrement choisie par les autorités, pour assurer la sécurité des événements avec rassemblement de foule, en fonction du public attendu. La compétence des infirmiers du service de santé a été reconnue à sa juste valeur par les pouvoirs publics et nos partenaires (SAMU, associations de secourisme), ce qui satisfait l'ensemble de l'équipe soignante.

Notes

  1. Décret 99-1039 du 10/12/1999 relatif aux s volontaires modifié par le décret du 28 novembre 2003.
  2. Loi n°2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité sociale ; www.legifrance.gouv.fr
  3. Philippe Badonb et al., poster « Rassemblement de l'association Vie et Lumière dans un contexte de grippe AH1N1 en phase 5 », Congrès d'urgence pratique, Vittel, 2010.


Sébastien OLIVETTO
infirmier de chefferie SDIS 02


Source : infirmiers.com