Grand jeu spécial salon infirmier

Pendant tout le mois de mai,
inscrivez-vous sur www.infirmiers.com
pour tenter de gagner un de
nos nombreux cadeaux !

SYNDICAT

Refondation du métier : les infirmiers anesthésistes se sentent "exclus" des discussions

Publié le 18/04/2024

Le Syndicat national des infirmiers-anesthésistes (SNIA) demande au Ministère de la Santé et de la Prévention d'inclure les IADE aux discussions autour de la revalorisation de la profession infirmière, pour qu'il soit tenu compte de leurs «besoins spécifiques» et de leurs «contributions exclusives». 

bloc IADE

La reprise des discussions autour du métier socle est une bonne chose, mais les infirmiers-anesthésistes attendent à présent d'y être associés. Dans un communiqué publié le 17 avril sur le réseau social X (ancien-Twitter), le Syndicat national des infirmiers-anesthésistes (SNIA) réitère son appel au gouvernement, soulignant «que l'avancement du métier socle et métiers connexes ne peut se réaliser pleinement sans une réflexion profonde sur la place et le statut des IADE». 

Les IADE, «exclus des discussions»

Voyant en l'annonce par le ministre Frédéric Valletoux d'un futur projet législatif qui vise à renforcer le statut et les conditions des infirmiers, «une avancée significative pour la profession», le SNIA rappelle le besoin concomitant de reconnaissance des compétences des infirmiers-anesthésistes. «Si le ministre souhaite vraiment engager une réforme ambitieuse, il est impératif de reconnaître l'importance des professions spécialisées telles que les infirmiers anesthésistes», note le SNIA. «Actuellement, ces professionnels sont exclus des discussions et des groupes de travail concernant la réforme de leur métier socle», regrette le syndicat qui estime les infirmiers-anesthésistes «maintenus dans l'ignorance des orientations futures». 

Dans le contexte de la reprise des discussions sur la refonte du métier socle, le statut réservé aux IADE reste un enjeu crucial pour la profession, en attente de décisions. «La reconnaissance de leur pratique avancée non seulement élèvera leur statut professionnel, mais contribuera également à assurer des soins de santé de qualité pour tous les patients», affirme encore le syndicat. 

La Rédaction d'Infirmiers.com

Source : infirmiers.com