AU COEUR DU METIER

Il faut cultiver les jardins… thérapeutiques !

Les jardins thérapeutiques qui fleurissent ça et là au sein des établissements de santé et médico-sociaux sont surtout des jardins de vie : un lieu où il se passe des choses ! Apaisants, ressourçants, bienveillants, les jardins thérapeutiques permettent aux équipes soignantes de renforcer les liens soignants/soignés au travers d'une activité de médiation et bien au-delà ; et ça marche. Explications.

le jardinage bénéfique pour les soignés et les soignants

Bêcher, planter, récolter… une activité bénéfique pour tous, soignés comme soignants...

Nous savons depuis toujours que la Terre est notre amie mais nous l’avons parfois oublié. Toute personne peut être concernée par les vertus d’un jardin thérapeutique, qu’elle soit valide ou non. Venus des Etats-Unis mais aussi du Canada où ils existent depuis plus de 50 ans, les jardins thérapeutiques sont en pleine expansion. L'Australie ou le Japon connaissent actuellement de belles avancées en la matière. En France, nous n’en sommes qu’au début mais nous assistons à une forte demande des établissements de santé et médico-sociaux. L'implantation de ces jardins thérapeutiques a fait ses preuves. Ils sont en effet des lieux de repos et de calme favorisant l’équilibre psychologique et contribuant donc au mieux-être. Le patient va avoir un but dans sa journée, parfois même une responsabilité en plantant, semant ou récoltant une plante ou un légume. En sortant d'un lieu habituellement clos pour être en lien avec la nature, donc avec la vie, il va retrouver les loisirs qu'il avait avant, activant ainsi la réminiscence.

Des bienfaits multiples...Des bienfaits multiples...

  • Bienfaits pour la personne : le jardin devient un but dans la journée, parfois même une responsabilité.
  • Bienfaits pour l'équipe soignante : la relation duelle est modifiée grâce à l'outil jardin. L'accompagnement est doux, dans un cadre propice à l'apaisement.
  • Bienfaits pour l'institution : le jardin est un nouvel outil d'accompagnement des personnes. En plus d'être esthétique, il est facile d'accès et peut être utile tant pour les résidents que pour les soignants ou les familles.
  • Bienfaits pour les familles : le jardin est un lieu de quiétude où les familles peuvent se retrouver avec la personne résidente, prendre le temps, savourer la chaleur du soleil sur le visage. Un lieu où la relation est simplifiée car un lieu non médicalisé.

Afin que chacun s'approprie le jardin…

Aujourd’hui, ces jardins se développent au sein de structures diverses telles que des établissements pour personnes âgées, unités d’accueil Alzheimer, centres d’accueil pour personnes en situation de handicap, centres d’accueil pour personnes autistes, hôpitaux et cliniques, centres de rééducation, prisons… Les intervenants sont des soignants, qu’ils soient infirmiers, aides-soignants, ergothérapeutes, psychologues, kinésithérapeutes, auxiliaires de vie… C’est très divers : tout dépend du projet d’établissement et de la motivation de l’équipe. Des spécialistes du végétal interviennent aussi dans l’élaboration des jardins de vie. Il s’agit d’équipes ayant de très bonnes connaissances des pathologies et de leurs particularités, des soignants, de leur quotidien et de leurs attentes. En effet, ces jardins de vie nécessitent des compétences et une éthique irréprochables devant répondre à des exigences spécifiques, en lien avec les publics concernés et notamment des notions de sécurité de ces derniers.

D’importants changements sont observés : dans la prise médicamenteuse, mais aussi dans le comportement des résidents, plus calmes, et leurs relations avec la famille, plus détendues lorsqu’ils se rencontrent au jardin

De belles vertus à partager...

Des bienfaits multiples...

Eric Morgenthaler, directeur de l'EPHAD Les Charmilles de Saint-Quirin, en Moselle, nous explique son point de vue sur le sujet. Nous avions un jardin au sein de nos unités Alzheimer « Le Couaroil » qui n’avait plus d’utilité particulière. C’est le personnel soignant qui m’a alors alerté pour l’améliorer. Nous ne voulions pas d’un simple jardin paysagé mais bien un aspect thérapeutique. Nous avons fait appel à une société spécialisée pour sa connaissance parfaite de la personne âgée, son regard aiguisé sur la pathologie d’Alzheimer et le souci du détail pour la mise en œuvre du jardin. La mise en valeur de l’espace est  importante mais l’accompagnement des équipes qui doivent s’approprier le jardin l’est aussi. Il faut intégrer l’équipe soignante au projet par un travail pédagogique. C’est essentiel car il faut être bien accompagné sur ce point. Pour ce directeur d'établissement, l’intérêt d’un jardin thérapeutique était multiple : l’accompagnement du résident, le bien être des soignants et la revalorisation du jardin. Le jardin thérapeutique entre parfaitement dans le cadre de la  prise en charge des résidents, puisqu’il est inscrit dans le projet de vie individualisé de chacun d’entre eux souligne-t-il. Les personnes âgées qui entrent dans une maison de retraite vivent en effet un double deuil celui du domicile mais aussi celui de la société car ils sont coupés de leurs amis. Les nouveaux résidents peuvent quelquefois se sentir trahies par les proches et l’entrée en institution est vécue comme un moment de vie difficile, poursuit Eric Morgenthaler. Il est donc primordial que ces personnes se sentent bien et soient bien accueillies. Un jardin thérapeutique peut les aider à mieux accepter la situation. Nous observons d'ailleurs d’importants changements dans la prise médicamenteuse, mais aussi dans le comportement des résidents, plus calmes, et leurs relations avec la famille, plus détendues lorsqu’ils se rencontrent au jardin. Le directeur d'Ehpad et son équipe soignante vont aller plus loin encore dans ce projet, envisageant de nouveaux bénéfices pour tous. Nous allons développer l’aspect multigénérationnel en invitant les enfants des alentours. Ils viendront passer l’après-midi avec les résidents qui pourront les conseiller sur la façon de planter tel ou tel végétal, les informer sur les vertus de certaines plantes… Une belle synergie qui ne manquera pas d'enchanter les plus jeunes et les grands aînés...

Creative Commons License

Responsable de projet Terramie http://www.terramie.fr

Commentaires (0)