MODES D'EXERCICE

Les 35 heures à l'hôpital défendues par Marisol Touraine

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, Marisol Touraine, ne veut pas s'immiscer dans les discussions menées localement par les hôpitaux pour revoir l'organisation du temps de travail, mais les appelle à respecter le dialogue social et à ne pas dégrader les conditions de travail, a-t-elle déclaré le 19 mai 2015 à l'occasion de l'inauguration de l'édition 2015 des salons santé autonomie (SSA) à la Porte de Versailles à Paris.

infirmiers, infirmières, couloir,

Temps de travail à l'hôpital : les négociations doivent être discutées au niveau local pour Marisol Touraine.

Lors d'un point presse organisé à la suite de son discours inaugural des SSA qui se tiennent jusqu'au 21 mai, la ministre a rejeté l'idée d'un cadre ou d'une négociation au niveau national sur le sujet des 35 heures à l'hôpital, comme le demandait le président de la Fédération hospitalière de France (FHF). Elle a observé, sans la nommer, que la FHF pouvait parfois appeler à plus d'autonomie pour les établissements mais souhaitait sur le temps de travail un mot d'ordre national. Il n'y a pas de mot d'ordre national car c'est établissement par établissement que s'organisent les discussions autour du temps de travail, des conditions du temps de travail et de la qualité des prises en charge, a-t-elle martelé. Pour elle, les éventuelles évolutions doivent donc être discutées au niveau local. Elle s'est déclarée strictement attachée à cette démarche autonome qui place chaque établissement devant ses responsabilités et ses choix par rapport à l'évolution de ses organisations et à la mise en oeuvre des 35 heures. Elle a néanmoins appelé les établissements à traiter la question du temps de travail de manière exemplaire, sur la forme comme sur le fond. Il faut que le dialogue social soit au rendez-vous et que les objectifs soient compris, entendus de tous, en associant donc à chaque étape de façon extrêmement étroite l'ensemble des personnels, a insisté la ministre. Marisol Touraine sera attentive à la manière dont les choses se passent. Pour que les organisations nécessaires et attendues soient mises en place et qu'elles aboutissent, nous devons faire en sorte de ne pas donner le sentiment de porter atteinte aux droits de tel ou tel. Elle a souligné lors du point presse l'importance d'être attentif à la qualité de la vie au travail des médecins, des soignants, des personnels administratifs et techniques.

S'agissant des travaux engagés à l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) sur la révision des rythmes de travail, elle a assuré qu'elle veillerait à Paris -qui n'est pas la France- au respect des droits des salariés comme des conditions du dialogue social. Nous verrons comment les propositions de la direction avancent mais il ne m'appartient pas de m'immiscer dans la discussion qui intervient dans un établissement même si c'est le plus grand de FranceC'est de la responsabilité de la direction de l'AP-HP aujourd'hui de voir comment des évolutions peuvent intervenir en termes d'organisation de la prise en charge, a-t-elle souligné. A l'AP-HP comme ailleurs, elle souhaite que les agents soient associés et il est important que la méthode adoptée soit comprise de tous, a-t-elle insisté.

Défense des 35 heuresMarisol Touraine a longuement défendu les 35 heures à l'hôpital. J'entends beaucoup de choses sur les 35 heures, moins à cette tribune d'ailleurs que parfois à l'extérieur, où il s'agirait au fond malgré les précautions oratoires prises aujourd'hui de contester les 35 heures, a-t-elle observé. Nous sommes en 2015, nous ne sommes pas en 2002, nous ne sommes pas davantage en 2017, nous n'avons pas besoin de déclarations tonitruantes, nous avons besoin d'avancer de moderniser,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)