MODES D'EXERCICE

FPH : le travail en 12h doit être volontaire

    Suivant

La mise en place d'une organisation de travail en 12h à l'hôpital doit se faire sur la base d'agents volontaires bénéficiant d'un véritable suivi médical, plaide la direction générale de l'offre de soins (DGOS) dans un guide examiné ce jeudi 14 avril 2016 en Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSFPH).

cadre de santé dossier

Pour la DGOS, une réorganisation du travail en 12h à l'hôpital doit passer par le volontariat.

Le document, dont l'APM a eu une version "de travail", propose aux établissements une démarche en quatre étapes pour la mise en place d'une organisation du travail en 12h. Dans la première, consacrée aux conditions préalables, la DGOS souligne notamment qu'une telle modalité n'est pas une solution de fond aux problématiques organisationnelles de l'hôpital. Dans la seconde, mettre en place une nouvelle organisation, elle suggère de commencer par identifier [...] les personnels qui passeront en 12h et ceux qui conserveront un autre rythme de travail. Se pose la question du devenir des personnels qui ne veulent pas ou ne peuvent pas passer en 12h, relève le guide, soulignant qu'il apparaît important [pour la réussite du projet] d'envisager dès le départ que l'ensemble du personnel d'un même service ne travailleront pas nécessairement tous sur cette modalité.

L'identification des personnels concernés doit donc tenir compte du volontariat des personnes, de l'âge, de l'état de santé des agents [et] du contenu du travail. Sur ce point, la DGOS signale que le travail en 12h n'est pas recommandé pour les personnes effectuant des tâches nécessitant une vigilance importante ou pour celles exposées à des efforts physiques importants. La dynamique du service doit par ailleurs tenir [prévoir] la possibilité pour un agent de revenir dans les meilleurs délais à une modalité horaire de travail classique.

Il n'existe pas d'organisation "type", qui pourrait être déployée sans réflexion préalable sur le contexte, prévient le document. Certains établissements ont dû précipitamment faire marche arrière suite à une mise en place trop rapide et non concertée. Aussi, le ministère recommande aux établissements d'inscrire la transition vers un travail en 12h dans une démarche d'expérimention divisée en une phase d'élaboration, une phase de mise en place, une phase...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

sandrine6

Avatar de l'utilisateur

9 commentaires

#1

quelles contraintes ?

arrêtons un peu avec ce maternage institutionnel ... j'ai bientôt 50 ans, je travaille en 12h depuis 8 ans et c'est ... un pur bonheur.
- planning fixe permettant de prévoir des activités, des congés, ... à l'année
- au MINIMUM un WE sur 2 de repos (et 1 mercredi / 2 aussi pour les jeunes mamans, NB)
- moins de fatigue liée aux temps de trajets
- pas de temps perdu avec des relèves interminables entre le matin et l'après-midi
- pendant les vacances scolaires, au moins 50% des vacances sont des journées entières de repos !
- continuité des soins
- possibilité d'organiser sa journée de travail (par exemple en EHPAD, de proposer des toilettes le soir aux résidents qui le souhaitent )
- pour les parents divorcés la possibilité de plannifier à l'année les WE de garde (et oui ça compte aussi)
etc ...

seuls inconvénients :
- on ne tourne plus avec certains collègues (de la "contre-équipe"), mais on peut toujours faire des échanges de jours ceci dit.
- on s'habitue à un certain confort au point de "râler" quand on ne peut avoir tous ses mercredis de repos par exemple ... en oubliant qu'en horaires coupés on n'en avait aucun

Dans notre cas la balance a été vite faite et les IDE opposées à ce système ont changé d'avis après quelques mois