LEGISLATION

Faire face aux manifestations de violence à l'hôpital

Cet article fait partie du dossier :

Profession infirmière et législation

    Précédent Suivant

Insultes, injures, menaces de mort, violences physiques, avec ou sans arme, font malheureusement partie du quotidien du soignant. Qu’il s’agisse de l’infirmier, de l’aide-soignant ou de n’importe quel professionnel de santé, le constat est sans appel : les manifestations de violence dont sont victimes les personnels hospitaliers se développent de façon chronique. Voici quelques éléments de conduite à tenir dans ce contexte.

Faire face aux manifestations de violence à l'hôpital

Selon l’Observatoire National des Violences en Milieu de Santé (ONVS), les services de psychiatrie, les urgences ou la gériatrie seraient les plus touchés par les faits de violences verbales ou physiques en milieu de santé.

Aux urgences, comme à l’accueil, en psychiatrie ou dans les chambres, presque tous les services sont concernés. Protéiforme et omniprésente, subjective et imprévisible, la violence en milieu hospitalier est devenue une problématique qui nécessite un traitement juridique.

Les soignants concernés par les faits de violence

En effet, depuis les années 2000, les pouvoirs publics ont toujours mené une politique de protection. Car toute collectivité est tenue de protéger ses agents contre toutes les formes de violence, que celle-ci soit verbale, écrite ou physique. C’est d’ailleurs dans cette continuité que l’observatoire national des violences en milieu de santé (ONVS) a été créé. Chargé de recenser les actes de violence commis dans les établissements de santé, l’ONVS répertorie les...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)