PROTOCOLES

Recommandations, protocoles, procédures

Les soignants depuis longtemps formalisent leurs pratiques de soin au moyen d’outils tels que protocoles, procédures, etc., Cette manière de procéder s’est imposée comme une nécessité dans le contexte de la certification des établissements de santé et de la sécurisé sanitaire.

Il est essentiel de bien définir les différents termes utilisés.
Il faut aussi préciser :

  • que chaque terme renvoie à quelque chose de précis même si parfois les différences sont subtiles
  • qu'il existe un lien entre eux et/ou une gradation allant de notions générales, même si elles sont centrées sur un sujet précis (par exemple les recommandations) à quelque chose de précis et opérationnel comme les fiches techniques
  • qu'il peut être utile quand on élabore ce type de documents de connaître leur signification et ce qu'ils recouvrent
  • qu'il faut savoir être pragmatique dans leur utilisation afin qu'ils soient mis en œuvre dans la pratique des soins.

I- Recommandations professionnelles

La Haute Autorité de Santé définit les recommandations professionnelles comme « des propositions développées selon une méthode explicite pour aider le praticien et le patient à rechercher les soins les plus appropriés dans des circonstances cliniques données ».
Elles sont le produit d’une démarche rigoureuse reposant sur : des résultats de recherches, une analyse et une synthèse objective de la littérature scientifique, les avis d’experts et de professionnels, des enquêtes de pratique. Elles peuvent recouvrir des champs divers : clinique, organisationnel, vigilances sanitaires... Elles sont des supports pour l’élaboration de procédures, protocoles et fiches techniques, dans la mesure où elles définissent les orientations de bonnes pratiques ».
Quatre méthodes sont utilisées par la HAS pour élaborer des recommandations professionnelles.

  • Recommandations pour la pratique clinique
  • Conférence de consensus
  • Consensus formalisé
  • Audition publique

Toutes ces méthodes reposent sur la réalisation préalable d’une analyse critique de la littérature disponible sur le thème à traiter. Cette étape initiale comprend une interrogation protocolisée des bases de données, une sélection des études les plus pertinentes et la définition du niveau de preuve des études sélectionnées (principes de l’evidence-based medicine). Les informations ainsi obtenues sont ensuite discutées par des professionnels au sein de groupes multidisciplinaires et pluriprofessionnels. Ces groupes s’enrichissent de plus en plus souvent de la présence de représentants d’associations de patients ou d’usagers du système de santé. Ce sont ces groupes qui rédigent ensuite les recommandations professionnelles avec l’aide et l’encadrement méthodologique et scientifique de la HAS.

Haute Autorité de Santé : « recommandations professionnelles ».
http://www.has-sante.fr/portail/display.jsp?id=c_5233&pcid=c_5233

II-Procédure

«Dans le cadre d’une démarche qualité, la procédure est la manière spécifiée d’accomplir une activité». (Norme ISO 9000; 2000). La procédure décrit la manière d’accomplir l’action.
Elle comporte l’objet et le domaine d’application de l’activité, l’intervenant, la manière de faire, le matériel utilisé et la façon dont est maîtrisée et enregistrée l’action.

III- Protocole

« Le protocole est un guide d’application des procédures, centré sur une cible (groupe, communauté, population), présenté sous forme synthétique, élaboré selon une méthodologie précise ». (Guide du service infirmier no 4). « Le protocole est un descriptif de techniques à appliquer et/ou de consignes à observer».  (ANAES). Il est une aide à la décision à l’usage des acteurs concernés par son application. Il permet d’adapter les soins en fonction des besoins et de l’état de santé du malade. Il est considéré comme un référentiel puisqu’il indique le standard de soins (ou norme optimale de qualité à atteindre).

IV- Fiche technique

«La fiche technique est la description méthodique et chronologique des opérations successives à effectuer pour la réalisation d’une tâche, d’un acte de soins. Elle doit être validée, remise à jour périodiquement et lors de chaque évolution technique, scientifique, législative ». (BO 92 – 13 bis, Ministère de la Santé)
La fiche technique décrit dans le détail un soin. Elle est centrée sur la personne soignée. Elle comporte la définition du soin, les objectifs spécifiques incluant si possibles des objectifs pédagogiques destinés au patient, la description du matériel requis, les précautions et la technique proprement dite du soin.
La fiche technique est de portée restreinte dans la mesure où elle concerne un objet très restreint, éventuellement, centré sur une tâche. Elle peut être un élément du protocole.

V- POS (Procédures Opérationnelles Standardisées)

La Société de Réanimation de Langue Française utilise le terme « POS (Procédures Opérationnelles Standardisées) ». Le Dr MISSET, secrétaire de cette société nous en a transmis sa définition : « POS, c'est pareil que procédure ou protocole, et c'est différent de recommandations. C’est à dire que c'est un référentiel interne, élaboré par les professionnels qui l'utilisent, de façon à ce qu'il rende utilisable les recommandations et autres référentiels externes, car ceux-ci sont à la fois indigestes, globaux, et non adaptés aux caractéristiques locales culturelles, historiques, matérielles, épidémiologiques. La distinction entre procédure et protocole est trop subtile pour moi et pas pragmatique. De mon point de vue de professionnel de terrain, je n'ai besoin que d'un seul terme pour procédure, protocole et POS ».
Sur le site de cette société vous en trouvez un certain nombre mis en ligne :

Société de Réanimation de Langue Française : POS
Avec en particulier celles sur les « Actes Techniques - Soins Infirmiers »

pour en savoir plus

page sur les recommandations professionnelles, conférence de consensus, protocoles

Bibliographie

Creative Commons License
Rédacteur en chef infirmiers.com
guy.isambart@infirmiers.com

Publicité

Commentaires (0)