MODES D'EXERCICE

Congrès du CII : l'occasion de faire avancer les soins infirmiers en France ?

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

Le congrès 2017 du Conseil International des Infirmières (CII) s'est déroulé à Barcelone, en Espagne, du 27 mai au 1er juin. L'occasion notamment pour plusieurs infirmiers français de présenter leurs recherches sur une scène mondiale.

Plus de 8 000 infirmiers se sont réunis du 27 mai au 1er juin 2017 lors du Congrès du Conseil International des Infirmières (CII). En qualité d'association nationale membre du CII, l'Association nationale française des infirmières et infirmiers diplômés et étudiants (ANFIIDE) était présente pour soutenir l'expertise infirmière française.

Les IDE français exposent leurs travaux pour faire avancer les soins infirmiers

Conseil international des infirmieres 2017

Plus de 8 000 infirmiers se sont réunis à Barcelone pour participer au congrès du Conseil International des Infirmières.

Cette année, le congrès avait pour objectif de mettre en avant le rôle moteur des infirmiers dans la transformation des soins, avec un accent particulier sur la couverture sanitaire universelle, les objectifs de développement durable et les ressources humaines pour la santé. La France a pu participer à ces différentes réflexions au travers des présentations et des posters exposés par plusieurs représentants infirmiers. Ainsi, Liliana Jovic et Didier Lecordier (Association de recherche en soins infirmiers – ARSI) ont axé leur communication sur l'organisation des soins. Ils ont exposé des résultats de recherche autour du parcours des patients atteints de maladies chroniques, et sur le projet régional de pratique avancée en Île-de-France. De son côté, Philippe Bordieu (ANFIIDE) a présenté l'état des lieux de la vaccination en France. Dans la même session, Sébastien Colson a soumis ses travaux sur le rôle des infirmières de puériculture dans les actions de soutien à la parentalité. Le GIC REPASI (Florence Ambrosino, Sébastien Colson, Christophe Debout) s'est vu octroyer une session de 90 minutes pour présenter l'état des lieux de la pratique avancée en France et proposer les résultats d'un travail autour des compétences de l'infirmier de PA.

Les posters étaient quant à eux consacrés à « L'éducation thérapeutique en France du patient atteint de diabète de type II », « La qualité de vie dans le cadre d'un accompagnement en consultation infirmière pour patients atteints de maladies chroniques (Florence Jakovenko et Dominique Jakovenko)». Sébastien Colson, infirmier puériculteur, ancien président de l'ANPDE, a également communiqué dans un poster sur son travail de thèse : « Evolution du profil socio cognitif des adolescents atteints de diabète de type I en ETP » et Liliana Jovic sur « La consultation infirmière ».

Agissez en catalyseurs et en membres actifs des équipes soignantes, apprenez à connaître votre audience. Bref, n'attendez pas que l'on vous donne le pouvoir, prenez-le !
Katja Iversen, présidente et directrice générale de l'organisation Women Deliver

Quatre jours pour que les infirmiers du monde entier « prennent leur place »

Durant le congrès, Mme Annette Kennedy a été élue vingt-huitième Présidente du CII, en remplacement de Judith Shamian. Infirmière originaire d'Irlande, elle a une longue expérience dans les enjeux politiques aux plus hauts niveaux et a longtemps contribué aux travaux du CII en tant que Vice-présidente de 2013 à 2017. Ces quatre prochaines années, je veillerai à ce que notre organisation mondiale soit en mesure d'atteindre ses objectifs dans un environnement économique et sanitaire en pleine mutation, afin de répondre aux besoins de ses membres et de leur permettre, à leur tour, de répondre aux besoins de leurs patients et clients, a déclaré Mme Kennedy.

De multiples interventions se sont déroulées tout au long du congrès, en anglais la plupart du temps. Le ton a été donné d'emblée par le Dr Mary Wakefield, ancienne Secrétaire par intérim du Département de la santé et des services sociaux du Gouvernement des États-Unis, qui a prononcé un discours consacré aux différentes manières dont les infirmiers doivent s'impliquer de façon proactive dans les politiques de santé. Rôle des infirmiers dans le renforcement des systèmes de santé, soins de santé durables, catastrophes et conflits, qualité des lieux de travail, sécurité des personnes, innovation dans la pratique sont autant de thématiques qui ont été abordée quatre jours durant. Les interventions étaient plus pertinentes et militantes les unes que les autres, et chacun s'accorde à dire qu'il est nécessaire pour les infirmiers de se regrouper, de s'organiser autour d'un modèle de soins en santé primaire mais qu'il est aussi capital de bénéficier d'une stratégie politique, de bénéficier de soutiens et de réseaux. La formation initiale et continue doit quant à elle permettre de développer du leadership et de proposer des innovations.

Chiffres à l'appui, les différents intervenants n'ont pas manqué de rappeler le rôle primordial que jouent les infirmiers quotidiennement. Le Dr Linda Aiken a ainsi présenté les résultats d'une étude faite sur trente pays concernant l'impact de la dotation en personnel infirmier sur les résultats pour les patients. Ainsi, chaque diminution de 10 % de la proportion d'infirmiers est associée à une augmentation de 12 % du risque de décès. Ces recherches innovantes ont permis de dégager des arguments solides en faveur d'un meilleur mélange de compétences et de la nécessité, pour les pouvoirs publics, de soutenir la formation des infirmiers et de réduire les charges de travail. Ces démarches améliorent les résultats pour les patients et renforcent les systèmes de santé grâce à l'autonomisation des soins infirmiers en tant que force motrice du changement.

Infirmiers, infirmières : prenez votre place ! Apporter votre chaise à la table des négociations, et si vous n'y êtes pas invités, construisez votre propre table !

Quid de l'intérêt d'un tel congrès pour les infirmiers français ?

Ces quelques jours passés entre infirmiers, ou presque, étaient riches en émotions. Voir une salle d'au moins 6 000 personnes se lever et applaudir est quelque chose de galvanisant. S'entendre marteler que les infirmiers sont l'avenir du soin a un côté quasi hypnotique. Imaginer ces personnes tirées à quatre épingles, au brushing impeccable et aux présentations informatiques revêtues d'une blouse, face à des patients atteints d'Ebola ou dans des pays en voie de développement, les mains dans la misère, en train de mettre sur pied des projets d'une importance colossale pour ces pays, les imaginer s'essuyer les mains pour se rendre ensuite devant leur ordinateur, échanger avec les ministres et les exhorter à octroyer des budgets, preuves statistiques à l'appui… Tout ceci a quelque chose de surréaliste que nous avons du mal à concevoir. Des initiatives qui paraissent simples lorsqu'elles sont opérationnelles mais qui demandent des années d'investissement humain et de foi dans son projet.

Le niveau du congrès était très élevé. Les orateurs sont tous Docteurs, impliqués dans la politique de leurs pays, ils sont assis à la table des négociations et ne baissent pas les bras. Ils restent sur le terrain du prendre soin et sont porteurs d'espoir pour des millions de personnes. On peut se demander en quoi venir présenter à un congrès international va augmenter mon tarif horaire ou améliorer ma qualité de vie au travail. Si l'intérêt peut paraître minime, voire nul, il suffit de se placer de façon systémique pour comprendre que chaque action, chaque initiative, chaque idée qui tend à améliorer la qualité des soins ou de la vie au travail peut avoir un impact sur d'autres organisations, d'autres pays. Toute entreprise, toute grande réalisation commence par une idée qui prend corps et peut se modéliser. En France, nous pouvons nous-aussi apporter notre chaise ou construire notre table ! Nous sommes nombreux, qualifiés, aimés du public, nous avons là un formidable levier pour défendre l'accès aux soins et la qualité du service rendu.

Prochains Congrès en 2019 et 2021

Le Conseil international des infirmières (CII) a annoncé, pendant la cérémonie de clôture, que les prochaines éditions du Congrès auraient lieu en 2019 à Singapour (accueilli par la Singapore Nurses Association), puis en 2021 à Abu Dhabi (accueilli par l’Emirates Nursing and Midwifery Council, avec le soutien du Abu Dhabi Convention Bureau. un Congrès qui, rappelons-le, est le seul événement capable de réunir autant d’infirmières du monde entier pour apprendre les unes des autres et échanger leurs expériences.

Creative Commons License

Inf MscN fambrosino13@gmail.com @fambrosino13

Retour au sommaire du dossier Exercice international

Commentaires (0)