IBODE

Actes exclusifs Ibode : on en sait plus sur les mesures transitoires

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Plus de 700 congressistes sont réunis à Toulouse du 15 au 17 mai pour assister aux 36e Journées nationales d’étude et de perfectionnement (JNEP) de l’Unaibode 2019. Parmi les temps forts du congrès, un forum/débat a fait le point sur les mesures transitoires sur le 1B qui vont être mises en place, en principe à compter du 1er juillet prochain, pour les infirmiers non-Ibode exerçant au bloc opératoire. Magali Delhoste, Ibode au CHU Toulouse Rangueil, a par ailleurs été élue présidente, prenant la relève de Brigitte Ludwig qui ne s’est pas représentée après un peu plus de deux mandats et sept années de belle présidence.

ibode bloc opératoire

Sous réserve que ce texte soit approuvé par le Conseil d’État, les IDE exerçant au bloc opératoire vont donc devoir déposer un dossier auprès de leur employeur d’ici le 31 octobre prochain. Après un examen de leur dossier (rendu avant le 31 décembre 2019), ils bénéficieront alors d’une autorisation temporaire d’exercice du 1B seulement (aide à l’exposition, à l’hémostase et à l’aspiration).

À six semaines de l'application totale du décret du 27 janvier 2015 relatif aux actes infirmiers relevant de la compétence exclusive Ibode1, le forum/débat organisé ce 15 mai dans le cadre de l’édition 2019 des JNEP de l’Unaibode a fait le point sur ce sujet sensible. Parmi les intervenants, Guy Boudet, représentant de la DGOS, a pour sa part indiqué qu’un projet de décret relatif aux conditions de réalisation de certains actes professionnels en bloc opératoire par les infirmiers accompagné d’un arrêté d’application – était attendu sous peu. Les mesures transitoires sur l’activité d’aide opératoire qui y sont inscrites – avec un report au 1er janvier 2020 – doivent ainsi permettre la mise en situation régulière de celles qui ne le seront plus compte tenu de la mise en application des derniers actes exclusifs du décret de 2015 au 1er juillet prochain et par là même éviter des dysfonctionnements redoutés au bloc, notamment par l'Union des chirurgiens de France (UCDF)/Le Bloc.

Pour les Ibode en poste, le délai pour suivre la formation de 49 heures (pour valider la compétence 6 suite à l’arrêté du 27 janvier 2015) a lui aussi été repoussé d’un an, soit au 31 décembre 2021.

Sous réserve que ce texte soit approuvé par le Conseil d’État, les IDE exerçant au bloc opératoire vont donc devoir déposer un dossier auprès de leur employeur d’ici le 31 octobre prochain. Après un examen de leur dossier (rendu avant le 31 décembre 2019), ils bénéficieront alors d’une autorisation temporaire d’exercice du 1B seulement (aide à l’exposition, à l’hémostase et à l’aspiration). Celle-ci ne deviendra toutefois définitive...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (2)

NC33

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#2

SANS AIDE

OUI ET POUR CELLES ET CEUX QUI SONT SEULS SANS ENTRAIDE ET QUI BOOSE 10 HEURES PAR JOUR EN PRIVE DIFFICILE DE POUVOIR S'ATTAQUER A UN LIVRET 2 AUSSI COMPLIQUE EN PLUS LORSQUE L'ON NE TRAVAILLE QUE DANS UNE SPECIALITE

Flopie 2B

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

VAE et taux de réussite

Bonjour,
Co-Administrateur d'un groupe de 2762 membres "Entraide VAE IBODE", je souhaiterais apporter des corrections concernant les chiffres de réussite de la VAE. Depuis 2015 date des premiers oraux environ 150 infirmiers ont été diplômées par le parcours de la VAE. Cette voie est certes difficile , mais tout a fait réalisable et le pourcentage de réussite correspond en tout point au diplôme présenté de niveau II. Le manque cruel de date d'oral pour que les candidats puissent présenter leur livret, a certainement été un facteur dans ce taux de réussite ( 1 seule date d'oral pour certaines régions et ce en 4 ans).