IDEL

IDEL : mieux s'organiser pour répondre aux besoins de santé

par .

À l'occasion de son 62ème Congrès, qui s'est tenu à Charenton (94) du 19 au 21 janvier 2016, la Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) s'est penchée sur la question des innovations organisationnelles et technologiques. L'objectif : faire le point sur le sujet et valoriser les initiatives mises en œuvre par les infirmiers libéraux.

infirmière libérale patiente domicile

Les infirmiers libéraux mettent en place des projets innovants au service du patient.

Du 19 au 21 janvier 2016, la Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) a organisé son 62ème Congrès à Charenton (94) sur la thématique des innovations organisationnelles et technologiques ; un thème qui selon Philippe Tisserand, président de la FNI, a pour vocation de faire sortir les IDEL de la morosité ambiante. Coordination des soins, accompagnement des patients, partage de l'information, retours d'expérience... Au travers de leurs initiatives, les infirmiers libéraux ont démontré qu'ils ne manquaient pas d'idées pour améliorer le système de santé.

Anne-Marie Brocas, présidente du Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance Maladie et co-pilote de la Grande conférence de la santé est venue s'exprimer sur le sujet afin d'évoquer la structuration du système de santé et son évolution d'ici à 15 ans. Elle explique qu' une révolution thérapeutique est en marche. Mais nombre d'innovations se confronteront aux freins des ordres établis qui pourraient, de fait, être bouleversés. Ainsi, répondre aux besoins du système de santé nécessite de définir des objectifs partagés. Le défi sanitaire est de taille puisqu'il faut migrer d'un modèle de prise en charge des maladies aiguës à un système de prise en charge des maladies chroniques. Par ailleurs, il faut bien garder à  l'esprit qu'une innovation quelle qu'elle soit (organisationnelle ou technologique) se doit d'être efficiente. Il ne faut bien entendu pas négliger la dimension sociale qui est très importante pour les personnes âgées notamment.

Des projets concrets pour améliorer le bien-être des patients

Durant le congrès, les infirmiers ont fait part de leur expérience en matière d'innovation technologique et organisationnelle. Ainsi, Marie-Odile Guillon, présidente de l'URPS Infirmiers Picardie est intervenue pour présenter Isipad 2 (Intervention Soins Infirmiers Post Ambulatoire à Domicile version 2). Débutée en 2012 au sein du centre hospitalier inter-communal Compiègne-Noyon, l'expérimentation s'est étendue à l'ensemble des établissements de la région Picardie en octobre 2014. Cette expérimentation a pour objectif de :

  • sécuriser le retour à domicile des patients « fragiles » physiquement, psychiquement et socialement par deux visites d'infirmier libéral à domicile ;
  • favoriser l'accès à la chirurgie ambulatoire de ces patients actuellement peu éligibles à ce mode de prise en charge ;
  • favoriser le décloisonnement ville/hôpital ;
  • faciliter l'élargissement du champ de la chirurgie ambulatoire aux interventions aujourd'hui réalisées majoritairement en hospitalisation et aux actes de haute technicité ;
  • la prise en charge multimodale de la douleur.

En Auvergne, les professionnels de santé se sont penchés sur la coordination des soins de l'insuffisant cardiaque. Ils ont ainsi mis en place le dispositif CardiAuvergne visant à accompagner les insuffisants cardiaque à domicile. Il s'agit notamment :

  • d'anticiper les décompensations cardiaques ;
  • d'améliorer l'autonomie du patient au travers de la création de cellules éducatives ;
  • de renforcer et structurer la filière de prise en charge de la personne âgée ;
  • faire reculer la dépendance du patient et les inégalités d'accès aux soins.

En Lorraine, où un tel dispositif a déjà été mis en place, une diminution de 30 à 40% des réhospitalisations a été constatée ainsi qu'une baisse des décès et une amélioration de la qualité de vie des patients.

Les professionnels de santé n'hésitent donc pas à s'investir pour mettre en place et participer à des projets innovants contribuant ainsi à l'évolution du système de santé. Comme l'a justement souligné Anne-Marie Brocas, l'innovation ce n'est pas d'abord la technique mais ce sont les hommes et femmes qui font vivre le système de santé.

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Publicité

Commentaires (1)

execho

Avatar de l'utilisateur

188 commentaires

#1

le plus important...

dans un congrès,c'est la résolution finale qui donne l'orientation sur laquelle le syndicat est mandaté.Le reste est "atelier de travail ".C'est une particularité corporative des syndicats libéraux.