IDEL

Vidéo - Infirmiers libéraux : comment réagir en cas d'agression ?

par .

L'une des pires craintes des infirmiers libéraux, c'est de se faire agresser au cours d'une tournée ou dans leur cabinet. Un patient trop insistant, un proche agressif, un inconnu menaçant... les situations à risque sont nombreuses en milieu libéral. Lors des Journées nationales des infirmiers libéraux (Jnil), les 31 mars et 1e avril derniers, Bruno Vicaire, formateur sécurité et self-défense, a enseigné aux IDEL la conduite à tenir en cas d'agression.

Quelques conseils de Bruno Vicaire pour anticiper les risques d'agression en milieu libéral

Avant une visite

  • Dans le cas d’un nouveau patient, vérifiez les accès aux site et les issues, afin de ne pas avoir un seul itinéraire.
  • Contactez le commissariat pour obtenir la situation actualisée sur le niveau «dangerosité» du lieu dans lequel vous devez vous rendre.
  • Communiquez l’emploi du temps de la journée à un collaborateur identifié et identifiable.
  • Communiquez votre heure de début et de fin probable de votre visite dans une zone ou à un patient identifié comme sensible au commissariat, à un collègue ou à un proche.
  • Préréglez le téléphone portable pour appeler le 17. Le téléphone est en mode vibreur et ne vous quitte jamais.

En situation de conduite

  • Verrouillez les portes dès que vous êtes montés dans votre véhicule.
  • Vérifiez les alentours, utilisez vos rétroviseurs.
  • Ne laissez pas de sacs ou d’objets de valeur apparents dans votre véhicule (sacs posés au sol).
  • N’ouvrez pas entièrement votre vitre en cas de sollicitation.
  • Ne laissez pas vos clés sur le contact même pour un bref instant si vous quittez votre véhicule.
  • Ne collez pas le véhicule qui vous précède de manière à pouvoir manœuvrer pour vous dégager rapidement.
  • Méfiez-vous d’un léger accrochage qui pourrait avoir pour unique but de vous faire sortir de votre véhicule.

En Stationnement

  • Garez-vous dans le sens du départ, dans un endroit éclairé, le plus proche possible du lieu de visite.
  • Laissez suffisamment de place pour partir sans manœuvres (dans la mesure du possible).
  • Ne laissez pas vos papiers dans votre véhicule (carte nationale d’identité, carte grise, papier à en-tête,...).
  • Enlevez les signes extérieurs vous liant au véhicule tel que le caducée,...
  • Veillez à ne pas être suivi(e) lorsque vous regagner votre véhicule. A défaut, rejoignez un endroit éclairé, avec du monde (comme un café, un magasin, ...).
Creative Commons License

Gwen HIGHT  Journaliste Infirmiers.comgwenaelle.hight@infirmiers.com@gwenhight

Publicité

Commentaires (0)