IDEL

Vidéo - Myriam Lahitte : « J’exerce dans la diagonale du vide »

Myriam Lahitte est infirmière libérale de campagne. La campagne « profonde » comme elle dit. Cette infirmière libérale exerce entre le Cher et l’Allier, dans une zone surnommée « la diagonale du vide », un peu « oubliée » de tous, où les gens se sentent parfois « isolés ». Comme on parlait assez peu de cette ruralité-là, Myriam Lahitte a créé un blog en 2015, « La petite infirmière dans la prairie » avant de sortir son premier ouvrage sur le sujet : « Infirmière tout terrain », paru chez City Editions. Nous sommes allés à sa rencontre.  

Si vous n’arrivez pas à lire cette vidéo, cliquez ici.

Parfois, on est la seule personne que certains voient pendant leur journée, sourit Myriam Lahitte, qui dit se sentir plus utile auprès de ses patients qu’à l’hôpital, où elle a commencé sa carrière. Car si la tranquillité a du bon, si cette infirmière libérale aime profiter de la vie dans cette campagne qu’elle aime, les choses sont un peu plus complexes pour les patients atteints de maladies chroniques, ou pour ceux qui ont tout simplement besoin de soins dans cette région appelée la diagonale du vide. L’infirmière, d’ailleurs, ne s’économise pas. Elle parcourt parfois jusqu’à 250km dans la même journée. Au volant de son véhicule, elle rend visite à ses patients, surtout des personnes âgées, dans un rayon de 10 km autour du cabinet. Elle affronte le froid, l’hiver, la neige, le vent et, invariablement, vient toquer à la porte de ses malades.

Le vide, la solitude, lui pèsent parfois. Son blog www.lapetiteinfirmieredanslaprairie.com, et plus récemment son livre ont un peu servi à ça : à faire face aux tournées solitaires. Le fait d’écrire, ça permet de se confier un peu au papier, explique Myriam Lahitte. Il y a des moments où rien ne va… L’écriture alors, c’est un peu comme un doudou.

Pour en savoir plus, lisez notre article Infirmière tout terrain : "j’avais besoin de dire des choses sur mon métier".

Comment soigner les enfants ? Si vous ne l'avez pas encore vu, découvrez notre dernier reportage sur Eric Fabris, infirmier puériculteur.

Creative Commons License

Journaliste susie.bourquin@infirmiers.com @SusieBourquin

Commentaires (0)