PUERICULTRICE

Allaitement difficile : quel risque de dépression post-partum ?

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Les femmes qui ont du mal à allaiter courent-elles un risque accru d'être atteintes de dépression post-partum ? Pour certaines mères, le rêve d’un allaitement paisible est loin de la réalité. Stéphanie Liu, médecin et blogueuse américaine, examine pour nous les preuves scientifiques sur le sujet. 

maman et bébé allaitement

Les nouvelles mamans ressentent beaucoup de pression pour allaiter. Lorsqu'elles ont de la difficulté à le faire, elles se sentent inadéquates et courent plus de risques de dépression post-partum.

En tant que médecin, j'encourage les mères à allaiter. L'allaitement maternel est abordable, il aide à créer des liens affectifs et il présente des avantages pour la santé du nourrisson et de la mère. Dans ma pratique médicale, plusieurs nouvelles mamans viennent me voir parce qu'elles ont de la difficulté à allaiter. Avant d'avoir moi-même un enfant, je faisais un examen physique de base qui comprenait la vérification de la cavité buccale du nourrisson et des mamelons de la mère pour détecter tout problème anatomique qui pourrait rendre l'allaitement difficile. Une fois le dépistage initial terminé, je dirigeais la mère vers une clinique d'allaitement pour qu'elle rencontre une consultante certifiée. Avant d'avoir ma propre fille, Madi, j'étais tellement concentrée sur les aspects physiologiques de l'allaitement que je ne réalisais pas l'impact psychologique que représente le fait de ne pas pouvoir allaiter.

Douleur et culpabilité

À la faculté de médecine, j'ai appris l'existence du lien qui se crée lors de l'allaitement entre les mères et les bébés. Lorsque j'étais enceinte, j'avais très hâte d'en faire l'expérience. Cependant, allaiter Madi s'est avéré plus difficile que prévu. J'ai eu du mal à l'amener à prendre le sein et quand elle le faisait, c'était très douloureux. Ma production de lait était donc insuffisante. Pendant les deux premières semaines, j'ai utilisé du...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)