PUERICULTRICE

L’œil d’une pédiatre sur les bébés prématurés de son service

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

60 000. C’est le nombre de bébés prématurés qui naissent chaque année en France, soit environ 180 bébés par jour nés entre 5 et 8 mois de grossesse (avant 37 semaines d’aménorrhée). A la veille du 17 novembre 2018, Journée Mondiale de la prématurité, nous avons eu envie de vous présenter le livre de Frédérique Berne Audéoud, Histoires d’avant, qui vient de reparaître dans une toute nouvelle édition. Cette pédiatre-néonatologue au CHU de Grenoble a eu l’idée de photographier les bébés prématurés de son service pour, loin du sensationnalisme qui entoure souvent ces naissances, fixer le quotidien de ces nourrissons, de leur famille et du personnel soignant. Le résultat ? Des photos intimes et poignantes.

L’œil d’une pédiatre sur les bébés prématurés de son service

Les photos des nouveau-nés sont associées à des textes de parents, de professionnels de santé et de personnes que touche, de près ou de loin, la prématurité.

Votre bébé va être hospitalisé en réanimation néonatale. Réanimation… Un mot porteur de tant d’incertitudes, de tant d’angoisses ! Les parents n’arrivent pas à réaliser. Fini le rêve du séjour heureux à la maternité, ils débarquent dans un autre monde, un monde fait de codes sonores, lumineux, d’un vocabulaire incompréhensible, et là au centre, d’un tout petit bébé… Leur bébé. C’est ainsi qu’une puéricultrice, Fabienne Grillère, décrit la détresse des parents confrontés à la naissance prématurée de leur enfant. Car loin de l’image qu’ils se sont fait de l’arrivée de celui-ci, le monde de la réanimation néonatale est fait de couveuses, de tuyaux, de machines, d’examens, pas vraiment prévus au programme. Pour rendre hommage à ces bébés, à leurs familles et au personnel soignant, Frédérique Berne Audéoud a choisi la photographie. Son projet, dont elle a d’abord fait une exposition itinérante, puis un ouvrage paru en 2010, s’intitule : Histoires d’avant… L’apprivoisement du monde de la prématurité. Une nouvelle édition vient de voir le jour.

Prématurité : de quoi parle-t-on ?

  • En France, 180 bébés naissent prématurément chaque jour, soit 60 000 enfants par an nés avant la 37e semaine d’aménorrhée (7 à 8 % des naissances).
  • Un tiers des enfants prématurés sont issus de grossesses multiples.
  • La prématurité en France est passée de 4,5% en 1995 à 6% en 2016 toutes prématurités confondues, selon la Dress.
  • En 2012, plus d’un bébé sur dix naît prématurément dans le monde.
  • En France métropolitaine, certains facteurs de risque ont augmenté en 2016 et certaines recommandations sont partiellement suivies :
    • Un âge maternel élevé (35 ans ou plus), le surpoids et l’obésité sont plus fréquents en 2016 qu’en 2010 (respectivement 21 %, 20 % et 12 % en 2016 et 19%, 17% et 10% en 2010).
    • Entre 2010 et 2016, la consommation de tabac pendant la grossesse n’a pas baissé (17 %).
    • La vaccination anti-grippale des femmes enceintes est très faible (7 %) alors qu’elles sont considérées comme un groupe à risque élevé de complications en cas de grippe.
    • L’allaitement exclusif pendant le séjour en maternité a diminué (de 60 % à 52 %).
  • Taux de survie des enfants en fonction de la durée de la grossesse :
    • Enfants nés entre les 22-23 semaines : 1%
    • 25 semaines : 50%
    • 28 semaines : 80%
    • 32 semaines : 97%

Pour tout savoir sur la prématurité, consultez l’enquête périnatale 2016. Cinq enquêtes ont eu lieu, en 1995, 1998, 2003, 2010 et en mars 2016.

 L’approche photographique, parce qu’elle permet de capter instantanément ce qui se passe à l’intérieur des couveuses, et l’utilisation du noir et blanc, pour la distance qu’elle apporte, s’impose dès le début.

Photographie prématuré

"Regard qui vient de loin, qui cherche…"

Photo prématuré

Ce qui frappe surtout dans ces clichés, ce sont les regards de ces bébés. Ils ont bien souvent l’air grave. De petits yeux écarquillés qui fixent l’objectif, une toute petite main qui tient fermement le doigt d’un adulte ou encore un bébé profondément endormi : les images contiennent des instants de douceur ou de délicatesse, suggèrent aussi la bataille menée par ces nourrissons si vulnérables quand les textes disent les instants à la fois de doute et d’espoir de ceux qui les entourent.

A travers des images très émouvantes, Frédérique Berne Audéoud parvient à pénétrer le monde feutré des couveuses. La pédiatre a préféré le noir et blanc pour ses portraits de nourrissons et a aussi souhaité accompagner ses photos de témoignages d’infirmières, de puéricultrices, de parents, de psychologues ou de pédiatres, de proches ou de professionnels qui, tous, sont touchés par la prématurité. On y découvre même un court texte signé du Professeur René Frydman, père du premier bébé éprouvette. Chacun revient ainsi sur un souvenir précis qui enferme à lui seul toute la charge émotionnelle des instants passés auprès de ces bébés nés trop tôt. Un beau livre à découvrir ou à redécouvrir en cette journée spéciale consacrée à la prématurité.

EN VIDEO – En immersion dans un service de réanimation néonatale

Les équipes du service de réanimation néonatale de l’hôpital Jeanne de Flandre - CHRU de Lille ont accepté de nous ouvrir leurs portes pour un reportage vidéo en immersion. C’est ainsi que nous avons pu suivre, pendant deux jours, Marie Da Silva, une infirmière puéricultrice qui travaille depuis 16 ans auprès des enfants prématurés. Elle nous a expliqué en quoi consiste son travail au quotidien.

Découvrez notre reportage en quatre épisodes

Photographie prématuré

 Comme naître est une chose fragile, immédiate, il y a là une main, si petite, à la peau presque transparente, comme celle d’un être qu’on aurait inventé.

Note : Histoires d’avant, l’apprivoisement du monde de la prématurité, de Frédérique Berne Audéoud ; réédité aux éditions Lieux Dits.

Creative Commons License

Journaliste susie.bourquin@infirmiers.com @SusieBourquin

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)