AU COEUR DU METIER

Ordre national des infirmiers : ça passe... ou ça casse...

Cet article fait partie du dossier :

ONI

A l'heure où la structure ordinale est dans une situation financière extrêmement grave, David Vasseur, président de l'Ordre par intérim, assure vouloir mettre toute son énergie pour éviter que l'Ordre national des infirmiers ne puisse plus pouvoir remplir ses missions de service public.

david vasseur ordre national des infirmiersAlors que l'Ordre national des infirmier a été créé pour réunir tous les infirmiers (du privé, du public et du secteur libéral) au sein d’une même structure chargée de veiller à leurs compétences, à la déontologie et à l’évolution de la profession au regard des besoins de santé de la population, il risque aujourd'hui de disparaître face à une crise financière et politique sans précédent dans l'histoire des Ordres.

Les missions de services publics, que les parlementaires ont bien voulu lui confier, ne seraient alors plus remplies.
Dans un communiqué en date du 11 juillet 2011, l'instance ordinale souligne, par la voix de son président par intérim, David Vasseur, ancien vice-président représentant le collège privé, que « revenir en arrière serait un échec majeur pour les infirmiers eux-mêmes, pour les patients qu’ils prennent en charge, mais également pour le système de santé, à l’heure où l’Ordre est devenu l’interlocuteur incontournable de la profession dans le paysage sanitaire. »

Lors de la séance extraordinaire du 8 juillet dernier, les conseillers nationaux ont d'ailleurs réaffirmé leur volonté de pérenniser l’Ordre et de poursuivre les discussions avec ses partenaires, aujourd'hui dans une impasse. « Les négociations se poursuivent cependant, y compris avec la Bred, principal créditeur de l'Ordre National des Infirmiers », précise David Vasseur lors de notre entretien.

Alors que l’élection à la présidence devrait être organisée lors du premier Conseil national de la rentrée de septembre prochain, David Vasseur qui prévoit tous les scénarios possibles, y compris les plus pessimistes pour la structure ordinale, rappelle « qu'en deux années, un travail considérable a pourtant été mené par l’ensemble des élus de l’Ordre pour remplir ses missions, convaincre les professionnels eux-mêmes, leurs employeurs et les organisations du monde de la santé de l’utilité d’un telle structure pour les infirmiers.

Aujourd’hui, près de 100 000 infirmier(e)s inscrits au tableau, représentant près de 25% de la population infirmière (démographie estimée par l’Ordre : 450 000 infirmiers), 1 000 infirmiers s’inscrivent chaque semaine. Grâce à l’implication de ses élus, la profession découvre progressivement son institution et se l’approprie ». 47% des infirmiers inscrits sont des salariés.

David Vasseur souligne « se battre pour l'institution ordinale, en dehors de tout combat de personne ». Certes, il reconnaît les reproches faits à l'encontre de la structure et notamment une cotisation initiale trop élevée et un défaut de communication vers les infirmiers sur les missions de leur nouvelle institution. Il souligne cependant « que les élus des conseils départementaux ont redoublé d’effort pour informer leurs collègues » et que « si certaines organisations ont facilité leur intervention, d’autres ont pu parfois leur refuser l’accès créant ainsi une inégalité d’information sur le territoire ».

Le président par intérim appelle donc à la mobilisation de tous ceux (infirmiers, patients, institutions du monde de la santé) qui croient qu’une institution pour l’ensemble de la profession infirmière est utile à la qualité des soins et à l’évolution de la profession. Il souligne aussi la nécessité que se poursuivent les inscriptions, même dans la situation critique que connaît l'Ordre.

Creative Commons License
rédactrice en chef IZEOS
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (20)

keys83

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#21

1000 de plus, quelle rigolade !!!

peut etre la dedans pourra t'on compter l'obligation des jeunes diplomés ou celle des futurs liberaux pour qui s'inscrire sans numero d'ordre est impossible aupres de la caf !!!

lapikouzesimone

Avatar de l'utilisateur

31 commentaires

#20

fichez nous la âix avec votre ordre d'un autre âge !

mais arrêtez avec votre ordre moralisateur de la profession et pseudo tout puissant …
je reviens d’une région dont je tairais le nom , ou ma belle mère est soignée à domicile par un cabinet infirmier libéral , dont je tairais le nom , pour un érysipèle des deux mollets en phase de desquamation et suintant et douloureux au possible .
En quatre jours j’ai vu : des infirmières gardant les gants d’un jours à l’autre , sans même les laver (!!!!!) et les remettant dans la boite , car « cela coute cher » …
des infirmières qui déchirent les emballage stériles au lieu de les peler , car « cela gagne du temps » ….
des infirmières qui coupent les bandes velpo pour en avoir le lendemain ,car « la patiente n’a pas la force de les laver » ….
des infirmières qui gardent de mini bouts de compresses non stériles au cas ou (car « en libéral , on doit faire avec les moyens du bord et tant pis pour la qualité des soins » …..
des infirmières gentilles , mais totalement débordées par l’ampleur de leur tournée … *
ETC… ETC … ETC ….

alors , votre ordre de ……. , face à ce genre de situation ne sert à RIEN !!!! (et pourtant ces dames et demoiselles m’ont toutes assurée « être en règle avec l’ordre infirmier »

je ne veux pas payer pour une organisme privé , dispendieux à outrance , composé de non infirmières , et qui ne sert à RIEN pour garantir la qualité des soins et la « moralité » des soignantes !
les ordres ont une usine à frics , inutiles et réservées aux pseudo élites de chaque profession pour promouvoir leurs égos !
JAMAIS JE NE PAYERAI POUR CA !!!!!!

infirmireencolre

Avatar de l'utilisateur

28 commentaires

#19

pas plus que DLB ....

ce Mr , si rapidement "plus infirmier" , ne peut prétendre à me représenter .....
qu'il retourne aux soins et qu'il arrête de se dresser sur ses ergots pour vouloir sanctionner toutes les infirmières de notre pays !
Je n'ai JAMAIS demandé d'ordre , je refus de payer les délires de grandeurs de mes ex collègues !!!

erick

Avatar de l'utilisateur

18 commentaires

#18

allez, on fait parler les chiffres!!

L'ordre estime la démographie.
estimer n'est pas ce qu'on lui demande de faire, mais de recenser!!
Mais si l'ordre estime, alors moi aussi je peux le faire:
l'ordre estime dés le départ 10% d'impayé et si je rajoute 10% à 450000 IDE, nous retombons toujours sur 500000IDE.
On voit déjà que l'ordre parle de cotisation et d'argent, mais pas d'IDE, alors qu'il est là pour nous parait-t'il!!
Si on estime qu'il y a 70 000 IDEL, il y a donc 430000 IDE salariés.
L'ordre a réussi à avoir pour lui 47% de salariés, WHaouh, l'effet d'annonce!
On replace les choses, l'ordre a 100000 IDE, il a donc 47 000 salariés.
Sur 430000 IDE salarié, cela ne représente que 11%.
Et si la baisse de la cotisation n'a pas augmenté en masse les inscription, je peux à mon tour estimer toujours et encore que 89% des IDE salariés ne veulent pas d'ordre, ce qui n'est pas forcemment faux, puisque dés le départ une profession à majorité salarié cause un sacré probléme dans un projet ordinal( doublon des institutions)

Convaincre les employeurs, c'est donc les convaincre de payer la cotisation, dans un esprit de ressetion, l'ordre n'est toujours pas au fait des réalités financières sinon il n'aurait pas un passif de 10 millions d'euros de dettes.

Et pour finir, si l'ordre a à son actif 47000 salariés, il n'a que 53000 IDEL sur les 70000.
17000 IDEL ne se sont pas inscrites, sur 70 000 cela représente 24.29%

M le président, vous avez devant vous 89% d'IDE salariés et 24.29% d'IDEL qui ne veulent pas de l'ordre infirmier malgré vos beaux discours sur les missions de services publics, ne faites pas la sourde oreille, faites plutôt un constat que l'écrasante majorité de mes collègues et donc les votres ne veulent pas de cet entité ordinal
Stop à la perfusion!

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#17

Si david

gére l'ONI aussi bien qu'il se coiffe alors l'oni est mort...

elhombredelamancha

Avatar de l'utilisateur

41 commentaires

#16

when the music s over

allez allez l ordinalitude , on etient les lumieres , on rend les cles a la BRED , et on va se remettre au boulot . c est fini la fiesta... au boulot , en service , et comme IDE "de base" tiens , ca vous changera et vous reconnectera peut etre un peu a la realite...pas sur neanmoins que l on vous y fasse tres bon accueil...

furiousnurse

Avatar de l'utilisateur

27 commentaires

#15

honni soit-il

Mais c'est qu'ils insistent, qu'ils commencent déja à se légitimer en organisant des élections, la preuve que tout le monde s'en fiche: initialements élus pour 2 ans et 4 ans par moitié, ils se sont prorogés de 50%, soit 3 et 6 ans, dans quelle démocratie ,on voit ça, et même arrivé à terme, on continue son mandat ..............
ON N'EN VEUT PAS DE CET ORDRE !
[propos modérés]

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#14

Pas simple

de mobiliser en juillet et aout...encore une preuve de leur deconnection totale de la realite...

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#12

L’Ordre infirmier en cessation de paiement

Selon nos informations, la BRED, principal créditeur de l'Ordre, a amputé brusquement la ligne de crédit de l'Ordre de 3 millions d'euros, rendant une situation déjà complexe pratiquement désespérée.

Dans les prochains jours, l'avocat mandataire demandera une réunion des élus et de Xavier Bertrand, pour une dernière tentative de conciliation. Comme l'affirme toutefois David Vasseur : "les discussions pour garantir la pérennité de notre Ordre sont aujourd’hui dans une impasse."

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#11

à moutarde ...

oh tu sais à l'oni on en est plus à quelques broutilles prêtes ...

quand on compte en millions on est plus à 50 000 ou 5% ...

moutarde

Avatar de l'utilisateur

350 commentaires

#10

Les chiffres

Faudrait déjà que les chiffres soient justes ; ce serait un bon préalable.

Si 25 % d'inscrits = 100 000 IDE => 400 000 IDE en France => Où sont passé(e)s les 120 000 qui manquent ? (source V. Lanlo)

Si 450 000 IDE (source D. Vasseur) et 100 000 inscrit(e)s, ça ne fait plus 25 %

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#9

MDR bis ...

le cdoi 77 est fermé entre le 11 juillet et le 03 août 2011 pour congés annuels ...

et les autres cdoi ?

bonjour la (dé)mission de service public et çà colle très bien avec l'appel à l'aide de la chargée de com ...

du grand, du très grand foutage de gueule ...

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#8

MDR ...

il y a le feu à l'oni et la chargée de com a laissé ce message automatique :

je suis en congés, je verrai votre message à mon retour le 16 août 2011

si c'est pas du foutage de gueule ...

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#7

blabla

Si ça ce n'est pas de la propagande pour tenter d'avoir encore un peu d'argent...

Monsieur Vasseur, écoutez juste la majorité des infirmiers: nous ne voulons pas d'ordre. faites du tri dans les factures à payer, et préparez la fin de cette instance, tout simplement.

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#6

la guerre des chiffres ...

chiffres , chiffres encore et toujours des chiffres mais jamais de preuves ...

combien de cotisans à jour, notamment ...

que ce soit monsieur Vasseur ou madame Leboeuf ou encore madame Lanlo (chargée de com) nous ne vous croierons que le jour où vous nous apporterez les preuves indiscutables des chiffres que vous avancez, tant nous avons appris une seule chose de l'oni depuis le début : la méfiance ...

migraine

Avatar de l'utilisateur

75 commentaires

#5

mdr

c'est facile de compter 25% des IDE quand on en fait disparaitre une grosse partie

450 000 IDE, dit l'ordre
où sont passés les autres ????

ridfa69

Avatar de l'utilisateur

114 commentaires

#4

combien à jour de cotisation ?

100 000 inscrits mais combien payent?
Deja 25% c'est vilain sachant que les idels menacé par leurs assurances et leurs cpam ont du s'incrire en masse et represente plus de 50% des inscrits.
MAIS INSCRIT N EST PAS PAYER, y'a peut etre eu une cotisation mais vu l'etat de l'ordre peut voudront remettre la main à la poche.

migraine

Avatar de l'utilisateur

75 commentaires

#3

snif...

on va être obligés d'acheter les mouchoirs en gros si ça continue, c'est de plus en plus pleurnichard

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#2

l'oni c'est fini ...

avec ou sans cotisation, l'ordre infirmier c'est NON !

Contre-Ordre-Infirmier

Avatar de l'utilisateur

9 commentaires

#1

Dehors!

Assez de mensonges, assez des ordinaux! Dehors tout ce beau monde. VOTRE structure n'est pas celle des infirmiers puisqu'ils la rejettent.