EN BREF

Convergence Infirmière dénonce un avenant 8 signé à la hâte

Suite à la signature, le 9 novembre, de l'avenant 8 entre la CNAM et deux des syndicats représentatifs d'infirmiers libéraux (FNI, SNIIL) en faveur de la poursuite du déploiement du BSI, Convergence Infirmière (CI) a fait savoir son mécontentement. En cause : l'introduction de combinaisons HEM spécifiques pour les patients de moins de 90 ans, que le syndicat juge de nature à diminuer significativement les revenus des IDEL. La conséquence directe de ces nouvelles combinaisons et du forfait journalier est la réduction du nombre de passages chez les patients. Non seulement les libéraux perdent de l'argent, mais nous trouvons cela très délétère pour la prise en charge des seniors à domicile, s'insurge Ghislaine Sicre, sa Présidente, qui assure qu'elle refuse d'ores et déjà des demandes de prise en soins pour des patients BSC (lourds, ndlr). Déjà non-signataire de l'avenant 6, CI propose entre autres aujourd'hui de remettre complètement à plat le dispositif, la révision de l'algorithme et sa détention par les logiciels métier infirmiers et non la CNAM ou encore le partage du forfait à la 1/2 journée (arguant du fait que les patients sont pris en charge par des professionnels différents le matin et l'après-midi). Et G. Sicre de conclure : l'Assurance Maladie est totalement hors-sol et éloignée de la réalité de terrain des IDEL ; si elle souhaite mettre en place un contrôle des dépenses, c'est qu'elle a mal évalué son enveloppe de départ.

Publicité

Commentaires (0)