EN BREF

Ehpad : les conditions de visites s'assouplissent à compter du 5 juin

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Le 28 mai 2020, le Premier ministre a précisé les conditions de la deuxième phase du déconfinement prévue au 2 juin 2020 et, pour certains territoires et secteurs d’activités, au 22 juin 2020. En cohérence avec l’évolution nationale, les recommandations nationales relatives aux visites dans les établissements hébergeant des personnes âgées sont assouplies à compter du 5 juin 2020, précise un communiqué du ministère, qui fait le point sur les nouvelles recommandations. Les directeurs d'établissements hébergeant des personnes âgées vont pouvoir mettre en place à partir de vendredi une reprise des visites des proches quand la situation sanitaire le permet, avec notamment la possibilité de faire venir des mineurs. La reprise des visites de proches pourra se faire à plus de deux personnes à la fois, lorsqu'elle se déroulera à l'extérieur, et à deux personnes maximum dans une chambre, précise le ministère. Sous réserve qu'ils portent un masque, les mineurs pourront participer à ces visites, qui ne se feront plus sous la surveillance d'un membre du personnel de l'établissement.

Il est enfin rappelé que la reprise de davantage de visites médicales et paramédicales et des activités collectives en tout petits groupes peut être décidée, ainsi que l’intervention de bénévoles formés et encadrés. En particulier, lorsque l’établissement est doté d’un jardin ou d’une cour, des activités extérieures peuvent être organisées (promenades, animations en tout petits groupes). Enfin, le ministère précise que l’ensemble de ces visites et activités s’applique dans le strict respect des consignes de sécurité sanitaire : le lavage des mains, la distanciation physique et le port du masque chirurgical restent ainsi obligatoires pour tous les visiteurs. Au-delà des recommandations nationales, il est rappelé qu’il revient aux directrices et directeurs d’établissement de décider des mesures applicables localement, après concertation collégiale avec l’équipe soignante et en particulier les médecins coordonnateurs en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

Les personnes âgées, tout particulièrement lorsque leur état de santé est fragilisé, sont, on le sait, les plus à risques de développer une forme grave de Covid-19. Près de 45% des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) déclarent encore au moins un cas de Covid-19

 

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)