COURS IFSI

Cours - Endocrinologie- Les urgences chez le diabétique

Trois Urgences : hypoglycémie, acidocétose, hyperosmolaire. Devant un trouble de conscience d’apparition brutale, l’hypoglycémie est la cause la plus fréquente et doit toujours être évoquée en priorité.

A. HYPOGLYCEMIE

  • Urgence diagnostique et thérapeutique : le diagnostic doit être rapide et le traitement immédiat (au lit du malade).
  • Le coma hypoglycémique est la complication la plus fréquente et la plus redoutable +++ : il s’installe rapidement, n’est pas forcément précédé de signes avant coureurs : c’est une urgence vitale car le patient peut mourir décérébré
  • L’hypoglycémie doit être systématiquement évoquée en raison de la mise en jeu du pronostic vital ou fonctionnel (accident vasculaire cérébral).Elle participe à la mauvaise image du diabète, mais c’est le prix à payer pour un équilibre optimal d’un diabète
  • Le diagnostic de certitude passe par la constatation d’un taux anormalement bas de glycémie ; lorsque l’hypoglycémie survient chez un patient diabétique, la glycémie capillaire suffit. Chez le non diabétique la glycémie veineuse est indispensable
  • Terrain : patient sous insuline ou sous sulfamide hypoglycémiant ; donc TOUS les diabètes…
  • L’interrogatoire est capital.
  • Patients à risque :
    • Diabétiques type I « Diabétique Insulino Dépendant (DID) » (5-10 % d’hypoglycémies sévères) : l’hypoglycémie constitue pratiquement le « prix à payer » pour l’obtention d’un bon contrôle glycémique moyen
    • DNID (Diabétique Non Insulino D’épandant) type II âgés
    • DNID type II sous sulfamides

Les hypoglycémies survenant après le repas ne sont jamais graves (sauf chez le patient sous sulfamides hypoglycémiants)

Les hypoglycémies survenant au jeûne, spontanément (sans cause retrouvée) évoquent une cause graveSavoir : Le glucose est essentiel au métabolisme cérébral. Le maintien de la glycémie est sous contrôle hormonal de l’insuline, seule hormone hypoglycémiante de l’organisme, produite par les cellules β des  îlots de Langherans du pancréas. Les hormones hyperglycémiantes (glucagon, adrénaline, cortisol, hormone de croissance) augmentent en cas d’hypoglycémie.Le...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)