TFE

TFE - "Brossez-moi les dents !"

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En juin 2018, Julie Bidault, étudiante en soins infirmiers à l'institut de formation en soins infirmiers du CHU SUD Réunion, à Saint-Pierre (promotion 2015-2018), soutenait avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : "Brossez-moi les dents". Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’infirmiers.com et nous la remercions.

TFE - "Brossez-moi les dents !"

Voilà comment cette étudiante nous explique le choix de sa question de recherche. "Optimiser les pratiques d’hygiène bucco-dentaire dans la prise en charge globale du patient aurait un avantage certain sur le bien-être du patient, mais aussi par rapport aux enjeux médicaux et de santé publique non négligeables. Le projet de recherche concerne donc l’inclusion d’un brossage de dents supplémentaire en fin de journée afin de vérifier s’il y a une amélioration clinique de l’état de santé bucco-dentaire des patients, et à défaut, s’il n’y a pas de dégradation du fait d’une hospitalisation où les habitudes des patients seraient respectées.

Je me suis occupée d’un patient devenu tétraplégique à la suite d’une chute, un accident domestique. Sa tétraplégie a été caractérisée d’incomplète car même s’il avait perdu toute autonomie, il pouvait mobiliser ses bras sans pour autant utiliser ses mains correctement ni avoir de sensibilité quelconque. Autonome avant son accident, il est devenu totalement dépendant pour tous les actes de la vie quotidienne.

Comment insérer de façon habituelle un soin supplémentaire dans l’organisation des services sans pour autant que cela devienne une contrainte pour les soignants ? L’hypothèse principale serait donc de vérifier en quoi le brossage de dents biquotidien des patients dépendants pourrait-il améliorer la communication et l’estime de soi ? En définitive, plus les soignants respectent les habitudes de vie des patients, mieux ils se sentent. L’empathie va nous amener à nous questionner sur le fait que, si nous étions nous-même hospitalisés, aimerions-nous que l’on nous brosse les dents une seule et unique fois par jour, le matin ou plus ? Que penserions-nous de nous ? Que penseraient nos visiteurs ? Serions-nous toujours aussi communiquant qu’à l’accoutumée ?

J’ai effectué son soin de bouche avec des bâtonnés citronnés comme habituellement faute de brosse à dents, et j’ai constaté que son état bucco-dentaire était très altéré. Je me suis donc demandé : "s’il y avait eu une brosse à dents électrique, j’aurai pu la lui mettre dans sa main droite, et il aurait pu se brosser les dents lui-même ? Et les pathologies respiratoires dont il souffre, peuvent-elles avoir pour origine une mauvaise hygiène bucco-dentaire due à l’absence de brossage mécanique de ses dents ?"

Je me suis donc attachée à observer les pratiques à ce niveau-là dans chacun des services où j’ai été en stage par la suite".

Lire le TFE - "Brossez-moi les dents !" (PDF)

Creative Commons License

Rédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)