TFE

TFE - Guérir de rire - L’humour dans la relation soignant/soigné

par .

Cet article fait partie du dossier:

Etudier en IFSI

    Précédent Suivant

En juin 2018, Morgane Flack, étudiante en soins infirmiers à l'institut de formation en soins infirmiers du Creusot-Monceau (promotion 2015-2018), soutenait avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : "Guérir de rire - L’humour dans la relation soignant/soigné". Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’infirmiers.com et nous la remercions.

L’humour est le plus court chemin d’un homme à un autre - Georges Wolinski

TFE - Guérir de rire - L’humour dans la relation soignant/soigné

La notion d’humour et de jovialité faisant partie intégrante de ma personnalité, je trouvais très intéressant d’effectuer mon travail de fin d’études sur ce sujet dans le but de pouvoir établir un lien entre la relation de soin et l’humour, mais aussi afin de vérifier des bénéfices que peut avoir l’humour sur les patients".

Voilà comment cette étudiante nous explique le choix de sa question de recherche. "J’ai toujours été une personne de nature enjouée, que ce soit dans la vie quotidienne, mais aussi, depuis trois ans, au cours de mes stages et de mes remplacements en tant qu’aide-soignante. L’humour a donc toujours fait partie de mon quotidien. Un jour, l’une des formatrices de mon Institut de Formation en Soins Infirmiers m’a posé la question suivante : Quelle soignante voulez-vous être ? Ce fût une question difficile, elle ne me demandait pas dans quel service je souhaitais travailler, ni ce que je préférais apprendre, elle souhaitait savoir qui je voulais être. Après réflexion, je lui ai répondu :
une infirmière qui apporte du bonheur aux gens. Dans cette idée, je voulais exprimer le fait que l’hôpital est un lieu qui peut faire peur, un lieu qui peut paraître froid, antipathique… et que les personnes craignent, surtout qu’ils s’y rendent généralement dans un contexte déplaisant.

Vous avez de l’humour, ça permet de penser à autre chose. Vous ne pouvez pas savoir à quel point ça fait du bien, à quel point ça soulage, mieux qu’un médicament. Toutefois, au travers de mes stages, j’ai pu observer que la relation de soin et l’humour peuvent permettre aux soignants de redonner le sourire aux patients, que ces derniers se sentent mieux, pas seulement physiquement car ils sont là dans cet optique, mais aussi moralement. La notion d’humour et de jovialité faisant partie...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)