TFE

TFE - La "juste présence" de l’infirmier à domicile

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En juillet 2019, Lauriane Levasseur, étudiante en soins infirmiers à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers du Centre Hospitalier Edmond Garcin d’Aubagne (promotion 2016 – 2019), soutenait son travail de fin d'études sur la thématique suivante La "juste présence" de l’infirmier à domicile. Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’infirmiers.com et nous la remercions.

TFE - La "juste présence" de l’infirmier à domicile

"J’ai pu constater que l’infirmier à domicile doit faire preuve d’adaptabilité, bien plus qu’en institution".

Voici comment cette étudiante présente ce travail de fin d’études. Au cours d’un stage dans un cabinet d’infirmiers libéraux, j’ai pu expérimenter le soin infirmier à domicile, avec tout le relationnel qu’il peut impliquer. Dans mon Mémoire de Fin d’Etudes, j’ai souhaité savoir quelle incidence peut avoir la posture professionnelle soignante sur la distance thérapeutique, à domicile. Je me suis appuyé sur mon expérience de stage où je rencontre Mme L. C'est une patiente très sensible à l’humour, c’est donc toujours dans une atmosphère de bonne humeur que nous évoluons dans les soins. Je sais qu’elle se comporte de la même manière avec mes deux référents infirmiers libéraux, ils m’ont d’ailleurs raconté de nombreuses anecdotes partagées avec elle, depuis ces trois ans.

C’est toujours un réel bonheur d’intervenir au domicile de Mme L, cela permet une proximité dans le soin. Je constate que des liens forts et perceptibles se sont tissés au fil de ces années entre ces infirmiers et cette patiente, les affects sont très présents, ce constat est émouvant.

Ce travail de recherche s’appuie sur un paradigme naturaliste, puisqu’il inclut des émotions, des ressentis ou représentations. Par ailleurs, la démarche de recherche utilise une méthode expérimentale et clinique, elle est dite appliquée, et a un but compréhensif.

La situation que j’ai souhaité développer démontre la nécessité d’une certaine expertise professionnelle en tant que soignant à domicile, associée à une certaine réflexivité. Par le biais de cette expérience, j’ai pu constater que l’infirmier à domicile doit faire preuve d’adaptabilité, bien plus qu’en institution.

La phase exploratoire a mis en exergue l’intérêt, pour l’infirmier libéral, de construire une relation de confiance reposant sur de solides bases, la distance thérapeutique s’en verrait maintenue plus facilement. Les analyses réalisées lors la problématique pratique soulignent l’importance de l’instauration de la relation d’aide. La mise en place de celle-ci consiste en l’accompagnement du patient dans une démarche personnalisée, empathique, de congruence et de non-jugement. C’est ainsi que la prise en soin de longue durée par l’infirmier libéral pourra s’effectuer dans une distance suffisante, avec pour support la relation d’aide et ses bienfaits.

La question de départ qui émane pour ce travail de recherche est donc En quoi la posture professionnelle de l’infirmier peut-elle être influencée par la distance thérapeutique, dans le contexte des soins à domicile ?

Pour comprendre et chercher la distance juste, il est préférable de ne jamais oublier cette donnée toute simple : le soin met en contact deux corps vivants, qui perçoivent des sensations, qui ressentent des émotions et qui pensent - Pascal Prayez

Lire le TFE - "La "juste présence" de l’infirmier à domicile" (PDF)

Creative Commons License

Rédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)