TFE

TFE - La prise en charge de la douleur en ambulatoire

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En juin 2018, Laura Vannier, étudiante en soins infirmiers à l'institut de formation en soins infirmiers René Auffray, à Clichy (promotion 2015-2018), soutenait avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : "La prise en charge de la douleur en ambulatoire ". Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’infirmiers.com et nous la remercions.

TFE - La prise en charge de la douleur en ambulatoire

Cette étudiante en soins infirmiers s'est interrogée face aux difficultés rencontrées lors de la prise en charge de la douleur chez un patient atteint de cancer et soigné en ambulatoire.

Voilà comment cette étudiante nous explique le choix de sa question de recherche. "Mon mémoire de fin d’étude porte sur la prise en charge en ambulatoire de la douleur d'un patient atteint de cancer suite à un stage effectué dans un service d'oncologie médicale, en hôpital de jour. Ma question de départ est En quoi la douleur d’un patient cancéreux influence-t-elle la prise en charge infirmière en ambulatoire ?

Je me suis donc interrogée sur la prise en charge de la douleur d’un patient atteint d’un cancer colo-rectal. Comment le rassurer et lui transmettre les informations nécessaires afin de l'apaiser ? Comment aborder un patient douloureux et anxieux atteint d’un cancer en hôpital de jour ? Comment faire face à la douleur du patient et à son anxiété chronique ? Quelle est la prise en charge à mettre en œuvre avec un patient ayant une chimiothérapie en ambulatoire ?

Pour rassurer le patient, anxieux lors de sa cure de chimiothérapie, l’infirmière utilise la méthode de la réassurance au niveau verbal avec une voix douce et calme accompagnée de mots simples. Puis au niveau non-verbal, l’infirmière se montre disponible, met sa main sur son épaule et reste à l’écoute du patient.

Afin de réaliser mon travail de fin d’études, j’ai décidé d’interroger des professionnels infirmiers exerçant en hôpital de jour oncologie à Paris. Je les ai interviewé sous forme de questionnaire semi directif oral d'une durée de vingt à trente minutes environ. Tous les infirmiers ont accepté de répondre à mon questionnaire.

Les résultats obtenus lors de ces entretiens m’ont permis de découvrir que la prise en charge de la douleur est totalement différente de ce que j’avais pu observer lors de mes recherches théoriques. En effet, dans ce service où j'ai effectué mon stage, elle peut être à la fois médicamenteuse et non médicamenteuse. C’est ainsi que je me suis posé la question de recherche suivante : quels moyens, accroître, en hôpital de jour, la formation des soignants sur la prise en charge non médicamenteuse de la douleur avec l’utilisation de l’hypnose ?"

Ce questionnement est venu principalement des difficultés rencontrées lors de la prise en charge de la douleur chez ce patient. Je l’ai vécu comme un moment délicat de ma formation ce qui m'a conduit à beaucoup réfléchir.

Lire le TFE - "La prise en charge de la douleur en ambulatoire " (PDF)

Creative Commons License

Rédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)